• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
INTERVIEW MARCHÉ 2005
Paris, le 17 janvier 2006

BMW passe le cap des 8000 ventes

BMW passe le cap des 8000 ventes

La marque bavaroise a représenté 7,2% des ventes en France en 2005 avec des machines bien distinctes des japonaises. Mieux, sa R 1200 RT, malgré un tarif taxé de prohibitif par certains, est la moto la plus vendue parmi les plus de 750 cc ! Explications.

Imprimer

Les chiffres parlent d'eux-mêmes : BMW a vendu 8 035 motos en 2005 contre 7 210 l'an dernier et ses R 1200 (RT et GS) comptent parmi les best-sellers français. En clair, le constructeur allemand a connu une excellente année.

Jean-Michel Cavret, directeur de BMW Motorrad France, revient pour Moto-Net sur cette nouvelle "année record"...

Moto-Net : Quel bilan dressez-vous de l'année 2005 ?
Jean-Michel Cavret, directeur de BMW Motorrad France : Je note un marché toujours en progression (+2,65 % sur les 500 cc et plus) et une progression pour BMW plus de quatre fois supérieure (+11,53 % ). C'est donc une nouvelle excellente année et une nouvelle année record pour BMW en France : le cap des 8 000 immatriculations (8035 motos) vient d'être dépassé pour la première fois dans l'Hexagone !

Moto-Net : Quels sont vos modèles qui se vendent le mieux et pourquoi ?
J.-M. C : La moto de plus de 750 cc la plus vendue en France est une moto européenne : la nouvelle BMW R 1200 RT, lancée en janvier, a atteint 2 467 immatriculations en 2005 ! C'est le best seller de la catégorie, toutes marques confondues. C'est la première fois qu'un modèle BMW franchit en France le cap des 2 000 immatriculations sur un an. Je vous rappelle qu'en 1993, BMW avait immatriculé 2 182 motos... tous modèles confondus ! La R 1200GS confirme sa conquête avec 1 403 immatriculations pour sa 2ème année et se place en 5ème position des plus de 750 cc.

Moto-Net : Quels sont ceux qui marchent moins bien et savez-vous pourquoi ?
J.-M. C : La gamme BMW est jeune et nous n'avons pas eu de déconvenue par rapport à nos prévisions modèle par modèle.

Moto-Net : Quelle a été la bonne surprise de cette année ?
J.-M. C : Que ce soit une moto européenne qui soit la meilleure vente en plus de 750 cc, toutes marques confondues et de loin, et que ce soit une BMW à 16 450 euros prix de base ! Les acheteurs de moto se rendent de plus en plus compte que le vrai prix d'une moto est le montant compris entre le prix d'achat et celui de la revente. Et là, BMW est très fort ! D'où la fidélité de notre clientèle grandissante qui sait compter, car l'achat d'une moto à un prix barré se paye tôt ou tard...

Moto-Net : Quelle a été la moins bonne ?
J.-M. C : Le regret de n'avoir pu présenter notre milieu de gamme, la toute nouvelle F 800 S, au public français lors du dernier Mondial du 2 Roues. Elle sera commercialisée en mai 2006 au prix de à 8 950 euros.

Moto-Net : Lorsque vous analysez vos concurrents dans les motos haut de gamme de grosse cylindrée, quelles sont vos principales raisons d'inquiétude et à l'inverse vos principaux motifs de satisfaction ?
J.-M. C : Il faut reconnaitre au BMW Group sa capacité à anticiper les tendances, que ce soit en automobile ou en moto. Cette faculté de "visionnaire" se traduit par des innovations multiples. Ainsi, en matière de sécurité et de protection de l'environnement, BMW a une bonne longueur d'avance sur ses confrères : nous avons présenté l'ABS en moto en 1986, il y a 20 ans, et nous l'avons commercialisé dès 1988. Les pots catalysés équipent toute notre gamme depuis une dizaine d'années, nous n'avons toujours fabriqué que des moteurs 4 temps, etc.

En parallèle, il est paradoxal de constater que les constructeurs généralistes n'ont eu de cesse d'augmenter les puissances pures des motos pendant les deux dernières décennies, créant ainsi un profil de marché orienté très sport avec les dérives et leurs conséquences que l'on connaît aujourd'hui. Partant de ce constat, BMW a démontré récemment sa capacité technique de répondre à la demande de ce marché ainsi créé (K 1200 R, K 1200 S, HP2, etc.) alors que les constructeurs généralistes sont en train d'accomplir le chemin inverse en développant l'ABS généralisé et autres dispositifs de sécurité. C'est pour nous un motif de satisfaction.

Il est grand temps que, collectivement, tous les constructeurs rendent la sécurité aussi "sexy" que les chevaux pour assurer le développement responsable de notre secteur. La moto doit rester un plaisir et non une menace latente pour le motard lui-même, son entourage proche et les autres usagers. C'est à ce prix que nous renouvellerons la base de la pyramide de nos futurs clients.

Moto-Net : Quels sont vos objectifs pour 2006 ?
J.-M. C : Avec ce festival de nouveautés, notre objectif pour 2006 est de prendre 10% de parts de marché en plus de 500 cc (9,51 % en 2005) avec 8 800 immatriculations (8 035 en 2005). Nous voulons continuer à progresser avec notre réseau exclusif de 90 concessionnaires capables de continuer à satisfaire nos clients.

Moto-Net : Comment allez-vous atteindre ces objectifs ?
J.-M. C : Nous venons de présenter à Bruxelles à notre réseau cinq nouveautés qui seront commercialisées au cours de ce premier semestre : R 1200 GS Adventure, K 1200 GT, F 800 S/ST et R 1200 S qui vont renforcer notre gamme. Nous n'avons jamais offert une gamme aussi attractive chez BMW et nous avons la satisfaction de voir de plus en plus de nouveaux clients franchir les portes de nos concessionnaires !

Moto-Net : Etes-vous satisfaits de votre réseau ?
J.-M. C : Nous considérons que nous avons aujourd'hui un des meilleurs réseaux de distribution moto : bientôt 90 concessionnaires exclusifs dont, et c'est une innovation en France, 25 concessionnaires mixtes auto/moto. Nous avons aussi une succursale Rive Droite/Rive Gauche en prise directe avec le marché, une société financière captive du BMW Group, BMW Financial Services, avec des produits uniques facilitant l'accès à notre marque (BMW Select). Enfin, notre site internet permet de visualiser la gamme et de configurer sa moto, sans oublier une bourse de véhicules d'occasion.

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Annulation des Grands Prix MotoGP de Grande-Bretagne et d'Australie

Le championnat du monde des Grands Prix moto 2020 ne fera pas étape sur les circuits de Silverstone (Royaume-Uni) et de Phillip Island (Australie) suite à l'annulation pure et simple des GP de Grande-Bretagne et d'Australie à cause du Covid-19... Explications.
Les assureurs ne souhaitent pas rembourser les deux mois de confinement...

Suite à la demande d'UFC-Que Choisir visant à obtenir le remboursement de 2,2 milliards d'euros aux assurés auto (50 euros) et moto (29 euros) en raison des économies liées au confinement, la présidente de la Fédération française de l'assurance (FFA) a pris sa plus belle plume pour répondre à l'association que oui, mais non... Explications.
Nouveau casque Arai Concept-X : chic et classique

Le nouveau casque moto Concept-X est la réponse du manufacturier japonais Arai à l'actuelle mode du néo-rétro. Développé sur la base du Renegade-V, ce casque intégral en fibres évolue dans un segment "vintage chic" avec un prix de 579,99 euros. Présentation.
Prix du nouveau scooter 3-roues Yamaha Tricity 300

Dévoilé à Milan cet automne, le nouveau scooter Tricity 300 accessible aux titulaires du permis auto rejoint la gamme 3-roues Yamaha aux côtés du scooter Tricity 125 et de la moto Niken.
Reprendre la moto avec l'aide des motards de la gendarmerie

Pendant que la France passe progressivement du rouge à l'orange et au vert à la faveur du déconfinement, les bleus organisent des journées de reprise de la moto pour ne pas voir tout en noir...
La stratégie du réseau Kawasaki face au coronavirus

Comment le réseau de concessions moto Kawasaki réagit-il à la crise du Covid-19 ? Quelles sont les actions mises en place pour relancer l'activité depuis le déconfinement ? Réponses dans notre entretien MNC avec Antoine Coulon, responsable marketing de Kawasaki France. Interview.
La stratégie du réseau Honda moto France face au coronavirus

Deux options sont possibles face à un obstacle en tout-terrain : ralentir pour l'enrouler ou mettre plein gaz pour le survoler. Offensif et proactif, Honda France opte clairement pour la seconde stratégie afin d'aider son réseau à surmonter les conséquences du Covid-19. Entretien MNC avec Fabrice Recoque, directeur de la division moto de Honda France. 
Pratique 4 commentaires

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, d'annonces gratuites, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...