• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...

LES DOIGTS DANS LA PRISE
Paris, le 30 novembre 2016

BMW, Daimler, Ford et Volkswagen développent des bornes de recharge électriques ultra-rapides

BMW, Daimler, Ford et VG développent des bornes électriques

Plusieurs grands constructeurs automobiles européens mettent de côté leur traditionnelle rivalité pour développer conjointement un réseau de bornes de recharges accessibles à tous les véhicules électriques. Cette coopération sans précédent débutera en 2017, avec un objectif d'environ 400 sites opérationnels en Europe.

Imprimer

Le groupe BMW, Daimler AG (Mercedes), Ford Motor Compagny et le groupe Volkswagen ont signé en début de semaine un protocole d'entente dans le but de créer et déployer le "réseau de recharge le plus puissant en Europe". Cet accord historique entre les géants de l'automobile prévoit le déploiement de bornes de recharges à très forte puissance (350 kW) le long des principaux axes autoroutiers en Europe.

Les quatre groupes, longtemps sceptiques quant à l'intérêt de l'électro-mobilité, indiquent clairement leur résolution à s'engager désormais pleinement dans la propulsion électrique via cette collaboration décrite comme "sans précédent". Grâce à ce projet, deux des principaux freins à la démocratisation de l'électrique pourraient se lever : le manque de points de recharge et le temps nécessaire à charger les batteries.

Le réseau de bornes ultra-puissantes et rapides que développeraient BMW, Daimler, Ford et Volkswagen serait en effet capable de recharger la batterie de n'importe quel véhicule électrique ou hybride rechargeable au standard CCS (Combined charging system), en moins d'une heure. A comparer aux délais souvent compris entre 4 et 8 heures sur les stations publiques actuellement en fonction !

"Nous voulons créer un réseau grâce auquel nos clients n'auront besoin que d'une pause-café pour recharger leurs véhicules sur de longues distances", explique le big boss d'Audi, Rupert Stadler, à qui appartient par ailleurs Ducati. De là à imaginer une future "Panigale à piles" pour illustrer ce projet dans un avenir plus ou moins proche, il n'y a peut-être qu'un pas...

Rappelons que parmi les grands constructeurs moto, seuls BMW et KTM commercialisent pour l'instant des deux-roues électriques en série (les scooters C Evolution et les motos tout-terrain Freeride E), tandis que Harley-Davidson l'envisage avec son prototype LiveWire. Cette offre limitée doit forcément titiller la concurrence, qui développe vraisemblablement ses propres deux-roues pour se "brancher" sur ce secteur tendance, donc potentiellement en expansion !

400 bornes dès 2017, plusieurs milliers à partir de 2020

Le déploiement de ces bornes débutera en 2017 avec un premier objectif de "400 points" en Europe. A partir de 2020, "les clients auraient accès à des milliers de points de recharge à haute puissance", s'enthousiasment les quatre cosignataires qui restent en revanche très flous sur les détails techniques, pratiques et économiques du projet...

Ainsi, la somme d'argent injectée dans cet accord ambitieux reste un mystère, tout comme sa provenance : entièrement depuis les poches de BMW, Daimler, Ford et VG, ou en partie subventionnée par l'Europe ? Par ailleurs, la localisation précise des 400 premières stations n'est pas précisée : l'Allemagne sera-t-elle la mieux desservie, dans la mesure où cette joint-venture réunit trois de ses constructeurs ?

Enfin, dernier aspect primordial : sur quels critères sera calculé le prix du "plein" d'électricité dans ces bornes ? Car même si BMW, Daimler, Ford et Volkswagen se gardent bien de le mentionner, ces recharges seront évidemment payantes. Reste alors à savoir si le coût de la recharge restera raisonnable et attractif ou si les frais engagés dans le développement de ces bornes high-tech ne lui feront pas atteindre un niveau trop élevé. 

Avec à terme la crainte de voir le plein de "jus" devenir peu ou prou aussi onéreux que son équivalent en essence ou diesel, risque d'autant plus réaliste que ce réseau électrique prend place sur le bord des autoroutes. Or, comme pour les stations-services "traditionnelles", les sociétés d'exploitation des autoroutes ne se priveront pas d'exiger des sommes élevées pour l'implantation de ces bornes électriques sur leur réseau...

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai Ducati Monster 797 : du plus et du moins

La nouvelle Ducati Monster 797, plus abordable et moins délurée, fait une pause dans la course à la performance pour retrouver la substantifique moelle de la famille Mostro (l’appellation originelle) et du moteur à air. Premier essai !
Essai Suzuki V-Strom 1000 XT 2017 : un super coût !

La Suzuki V-Strom 1000, relancée en 2013 après une suspension de carrière en 2008 à cause des normes Euro3, étrenne en 2017 de menus changements pour renforcer sa polyvalence. Très légèrement restylé et équipé d'un ABS sensible à l'angle, le maxi-trail reçoit aussi une nouvelle bulle plus convaincante. Essai de la version XT.
Essai Suzuki V-Strom 650 XT 2017 : en plein dans la mille !

La V-Strom 650, véritable best-seller avec plus 170 000 ventes depuis 2004, profite d’Euro4 pour évoluer techniquement et esthétiquement en 2017 en se calquant sur la V-Strom 1000. Mieux équipé et plus confortable, le trail de moyenne cylindrée Suzuki atteint un rare niveau d’efficacité. Essai de la version baroudeuse XT.
Essai comparatif Kawasaki Z900, Suzuki GSX-S750 et Yamaha MT-09 : Élection du meilleur roadster japonais "maxi-mid-size"

En 2017, Kawasaki muscle encore son best-seller et lance sa Z900 dans les trois pattes de la MT-09, mise à jour par Yamaha. Suzuki reste fidèle à sa cylindrée fétiche "sept-et-demi" avec sa nouvelle GSX-S750. MNC compare ces trois nouveaux roadsters nippons... ni maxi, ni "mid-size" ?
  • En savoir plus...

Les derniers articles parus

GP du Qatar MotoGP - Lorenzo : "Je veux rester positif"

La première course de Jorge Lorenzo sur la Ducati au Qatar se termine par une lointaine onzième place, loin de ses ambitions et de celles de sa nouvelle équipe. Le transfuge Yamaha, déjà pas rassuré par les conditions climatiques changeantes, a subi les exigences de sa nouvelle moto en fin de course. Déclarations et analyse.
GP du Qatar MotoGP - Marquez : "Avec le pneu avant dur, j'aurais pu gagner"

Entame laborieuse au Qatar pour le champion MotoGP en titre Marc Marquez, victime d'un changement de pneu avant mal inspiré sur la grille de départ. L'officiel Honda termine déçu par sa quatrième position à 6,7 sec du vainqueur Viñales, mais néanmoins satisfait de marquer des points importants. Déclarations et analyse.
GP du Qatar MotoGP - Zarco : "J'ai saisi ma chance..."

Pendant six tours, la star du Grand Prix du Qatar 2017 était Johann Zarco ! Marquez, Dovizioso, Iannone, Viñales et Rossi n'ont vu que la coque arrière de la Yamaha Tech3 du débutant français, lancé dans une échappée inattendue. Impressionnant, même si le rêve s'est brutalement terminé dans les graviers... Déclarations et analyse.
GP du Qatar MotoGP - Rossi : "On n'abandonne jamais !"

Belle performance de Valentino Rossi hier au Qatar, qui termine sur le podium dès la première course du championnat du monde MotoGP. Déclarations et analyse MNC.
GP du Qatar MotoGP - Viñales : "Je ne pouvais pas espérer mieux"

Maverick Viñales répond brillamment aux attentes placées sur lui avec sa victoire au Qatar dès sa première course sur la Yamaha officielle. L'espagnol n'a pourtant pas eu la partie facile pendant ce week-end qatari perturbé par les pluies. Déclarations et analyse MNC.
Grand Prix Moto2 du Qatar : un week-end en or pour Morbidelli !

Franco Morbidelli se souviendra longtemps du Grand Prix du Qatar 2017 : pour la première fois placé en pole, le natif de Rome (Italie) s'est adjugé sa première victoire en Grands Prix avec un boulevard d'avance sur Lüthi et Nakagami. Compte rendu et résultats.
Grand Prix Moto3 du Qatar : Honda fait la razzia à Losail !

Honda démarre la saison Moto3 2017 au Qatar avec cinq de ses motos aux avant-postes, emmenées par le vainqueur Joan Mir. Le nouveau moteur du blason ailé, plus puissant, a dicté sa loi sur les KTM et Mahindra à Losail. Compte-rendu et résultats.
Avertissement sur l'utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies et autres traceurs pour vous connecter à votre compte utilisateur, laisser des commentaires, déposer des annonces, paramétrer vos alertes, etc.