• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
PROJETS MOTOGP
Paris, le 27 septembre 2022

Arabie saoudite, Inde et Kazakhstan : trois nouveaux Grands Prix MotoGP !

Arabie Saoudite, Inde et Kazakhstan : trois nouveaux Grands Prix MotoGP !

Le promoteur du championnat du monde MotoGP, Dorna Sports, révèle la signature d'accords avec l'Arabie Saoudite, l'Inde et le Kazakhstan pour y disputer des Grands Prix dès 2023. Explications.

Imprimer

Le calendrier MotoGP ne cesse de s'agrandir avec de nouvelles destinations, sans surprise dans des pays à forte croissance et/ou friands de deux-roues motorisés sous toutes ses formes. L'Asie et le Moyen-Orient sont particulièrement convoités par les organisateurs… et les constructeurs engagés en Grands Prix !

Trois nouveaux projets à court et moyen terme révélés par Dorna Sports viennent confirmer cette volonté d'expansion : le promoteur dit avoir signé un "protocole d'accord" avec l'Arabie saoudite et l'Inde pour y organiser des courses dans "un futur proche", tandis qu'un inédit - et inattendu - Grand Prix au Kazakhstan est officialisé pour la saison prochaine !

"Le championnat du monde FIM MotoGP débarque au Kazakhstan : l'année 2023 marquera le début d'une collaboration de cinq ans qui verra le MotoGP se rendre dans une nouvelle région du monde puisque le magnifique circuit international de Sokol fait son apparition au calendrier", fait savoir la Dorna ce mardi.

Le Kazakhstan - pays d'Asie centrale qui a des frontières communes avec la Russie, la Chine, la Mongolie, le Kirghizistan, l'Ouzbékistan et le Turkménistan - deviendrait le 30ème pays à accueillir le Continental Circus depuis 1949, tandis que le circuit de Sokol où doit se tenir cette nouvelle course serait le 74ème visité par les Grands Prix. 

Le tracé est situé près d'Almaty dans un "tout nouveau complexe de sports mécaniques". Autrement dit : ce circuit tout juste sorti de terre doit dans un premier temps être homologué par la Fédération internationale de motocyclisme (FIM), avant de verrouiller ses budgets et de mettre en place la logistique nécessaire pour accueillir la catégorie reine… 

Autant de démarches qui pourraient retarder la tenue de ce GP du Kazakhstan, surtout sur une échéance proche : 2023, c'est demain ! Rappelons que le GP de Finlande a été annulé quatre années de suite faute d'avoir terminé les travaux, avant de reporter à cause du Covid puis d'être en proie à des soucis financiers…

Le MotoGP pose une jante en Inde 

Concernant le potentiel Grands Prix en Inde - appelé "GP de Bharat" -, aucune échéance n'a été communiquée mais les pourparlers seraient en bonne marche : un accord serait même signé avec le géant d'Asie du sud.

"L'Inde constitue un marché particulièrement imposant pour le MotoGP et plus généralement pour l'industrie de la moto", rappelle le boss de Dorna Carmelo Ezpeleta, qui s'est rendu à New Delhi la semaine dernière pour poser les bases de cet accord. Objectif : organiser un Grand Prix sur le circuit de Buddh dans "un avenir proche".

"L'Inde rassemble une grosse communauté de fans : outre le fait de nous offrir un incroyable spectacle, organiser un Grand Prix là-bas nous permettrait de continuer à développer ce sport dans cette région du monde. Un point très important pour nos partenaires, ainsi que pour les constructeurs, dans la mesure où des centaines de millions de deux-roues y circulent".

"L'Inde pourrait potentiellement être l'un des plus grands marchés pour le MotoGP que ce soit en termes d'audience ou de revenus", se réjouit pour sa part le ministre des sports Shri Anurag Thakur, qui devra cependant composer avec ses puissants "voisins" : le MotoGP se rend déjà en Malaisie, en Thaïlande et en Indonésie, soit autant de pays à forts potentiels !

Le circuit de Buddh, en périphérie de New Delhi, est à l'origine conçu pour la Formule 1 qui s'y est rendue de 2011 à 2013. Des passages alternatifs lui assurent l'homologation pour les championnats du monde moto, ce qui avait failli se faire en 2013 via le World Superbike. Mais le projet avait finalement tourné court à cause de "soucis opérationnels" (en clair : des problèmes financiers !).

Un Grand Prix en Arabie saoudite

Enfin, dernier projet de Dorna Sports : un Grand Prix en Arabie saoudite, pays de plus en plus impliqué dans les sports mécaniques avec le Dakar depuis 2020 puis la Formule 1 l'année dernière. Le Grand Prix du Qatar à Losail ne serait plus la seule course du Moyen-Orient du calendrier !

 

"Il est totalement cohérent d'ajouter le plus grand championnat de compétition moto à notre liste grandissante d'événements de stature mondiale dans le domaine des sports mécaniques", explique le président de la fédération saoudienne des sports mécaniques Khalid Bin Sultan Al Abdullah Al-Faisal, qui avait déjà rencontré les dirigeants du MotoGP début 2020 pour leur présenter ses plans.

"L'Arabie souhaite a récemment démontré sa capacité à accueillir des événements aux standards les plus élevés dans les sports mécaniques", estime pour sa part Carmelo Ezpeleta. "La signature du protocole d'entente formalise notre intention commune de continuer à explorer cette opportunité".

Ce Grand Prix d'Arabie saoudite se disputerait sur le futur complexe sportif de Qiddiya, qui doit être inauguré "en 2024" selon les autorités du pays. Une chose est certaine : le MotoGP n'empruntera pas le tracé urbain de Djeddah où se produisent les F1 depuis 2021, faute de dégagements nécessaires. 

Rappelons que l'Arabie saoudite avait déjà tenté une approche vers le MotoGP l'an dernier par le biais de la structure de Valentino Rossi. Le projet de sponsoring par la compagnie pétrolière national du Royaume - pourtant contractualisé d'après les hommes du VR46 - ne s'est finalement jamais concrétisé pour d'obscures raisons…

Rappelons également que l'Arabie saoudite et le Qatar sont en conflits depuis l'été 2017 : le premier accusant le second de financer le terrorisme et d'être proche de l'Iran. Réunir les deux dans son calendrier sera peut-être délicat pour Dorna, qui pourrait même être amenée à faire un choix...

MNC remarque par ailleurs que ce rapprochement officiel avec l'Arabie saoudite coïncide - comme par hasard - avec le report du Grand Prix du Qatar 2023 : l'unique course nocturne du MotoGP n'ouvrira pas la prochaine saison - pour la première fois depuis 2007 ! - officiellement à cause de travaux.  "Le circuit de Losail est confirmé jusqu'en 2021", répond le promoteur pour lever les doutes. Certes... mais Suzuki aussi avait un contrat en cours jusqu'en 2026 : pourtant, les GSX-RR quittent la piste fin 2022 !

Beaucoup de changements et de courses en perspective

Si ces trois Grands Prix restent à confirmer, la saison à venir sera quoi qu'il en soit très chargée : le calendrier en cours compte déjà vingt courses, qui seront doublées l'année prochaine avec les nouvelles épreuves "Sprint" le samedi après-midi ! Soit 40 courses en 2023… puis 46 (l'année de Vale ?!) si on ajoute l'Arabie saoudite, l'Inde et le Kazakhstan !

Reste à savoir si le promoteur allégera la programmation en alternant les Grands Prix prévus en Espagne, comme évoqué par le passé lorsque pilotes et teams s'étaient inquiétés d'un calendrier trop chargé... Dorna avait alors envisagé un format en alternance pour les quatre destinations espagnoles : une saison à Aragon et Barcelone, l'autre à Jerez et Valence, par exemple.

Pas sûr toutefois que l'argentier des Grands Prix - par ailleurs une société espagnole - pousse cette réflexion jusqu'à son terme au regard du manque à gagner de ces deux dernières années à cause du Covid. Surtout pendant le championnat 2020 et ses courses répétées en Europe : moins de circuits, donc moins de rentrées d'argent, sans parler de l'absence de spectateurs en tribunes.

Dorna pourrait être au contraire tentée de multiplier les destinations et les épreuves pour se "refaire la cerise", à l'image de la Formule 1 qui vient de révéler un calendrier avec un nombre records de Grands Prix : 24 ! Restez connectés !

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Manifestations contrôle technique moto : plus de 30000 motards très en colère !

Les usagers deux-roues n'ont pas manqué l'appel de la FFMC à manifester contre le contrôle technique moto ce week-end, avec un peu de plus 30 000 motards sur 60 départs de manifestations, comptabilise la Fédération française des motards en colère !
Essai vidéo Honda CB750 Hornet 2023

L'essai vidéo MNC d'une nouvelle moto parmi les plus attendues de 2023 : la Honda CB750 Hornet ! Ce nouveau Frelon fait-il mouche avec son bicylindre inédit de 755 cc ? Réponses en images en compagnie de notre essayeur, par ailleurs ancien propriétaire de la Hornet 600 !
Aston Martin passe la vitesse supérieure avec sa moto AMB 001 Pro 

Trois ans après sa première moto AMB 001 inspirée de son hypercar Valkyrie, Aston Martin propose une seconde version - beaucoup - plus puissante : l’AMB 001 Pro développe 225 chevaux. Le constructeur d’auto anglais et son partenaire français Brough Superior (!) ont revu l’aérodynamisme en conséquence... Présentation.
Essai V100 Mandello S : roadster ou tourer, Moto Guzzi tente le grand écart 

Un roadster doit être léger et agile, efficace en ville et plaisant sur route. Une routière doit être accueillante et confortable, équipée pour les longs parcours et le duo. Avec sa toute nouvelle V100 Mandello, Moto Guzzi entend combiner les atouts de ces deux styles de moto... MNC teste la version S, haut de gamme.
Veste moto RST Axiom Plus avec airbag électronique 

Le manufacturier britannique RST (groupe Bihr) enrichit sa collection d'équipements moto avec la veste textile Axiom Plus, qui intègre l'airbag autonome de son partenaire français In&Motion. Présentation.
La Dagger, nouvelle déclinaison du roadster Lawrence de Brough Superior

La marque de motos de luxe (et de Toulouse !) Brough Superior propose un nouveau roadster pour 2023. Enfin, une nouvelle version de de son modèle Lawrence lancé en 2020. Dénommée Dagger, elle reçoit notamment l’homologation Euro5 et des jantes de 17 pouces. Présentation.
Essai Royal Enfield Hunter 350 : chasseuse de primo

La nouvelle Hunter 350 (HNTR) place ses inédites jantes en 17 pouces - une première chez Royal Enfield - en direction des jeunes primo-accédants. Ses atouts ? Une jolie bouille classique et un prix attractif. Ses limites ? Réponses dans notre essai MNC…

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2022

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2022

GP de France moto MNC Premium : Invitation GP de France (épuisé)

Pré-saison 2023

  Calendrier MotoGP 2023

Courses 2022

GP moto du Qatar 6 mars : GP du Qatar
GP moto d'Indonésie 20 mars : GP d'Indonésie
GP moto d'Argentine  3 avril : GP d'Argentine
GP moto des Amériques 10 avril :  GP des Amériques
GP moto du Portugal 24 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 1er mai : GP d'Espagne
GP de France moto 15 mai : GP de France
GP moto d'Italie 29 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 5 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 19 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 26 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande10 juillet : GP de Finlande
GP moto de Grande-Bretagne 7 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 21 août : GP d'Autriche
GP moto de San Marin 4 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 18 septembre : GP d'Aragón
GP moto du Japon 25 septembre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande 2 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie 16 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 23 octobre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 6 novembre : GP de Valence


SAISON 2022   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...