• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Paris, le 22 juin 2014

WSBK Italie (2) : Sykes imposant, Baz impressionnant

WSBK Italie (2) : Sykes imposant, Baz impressionnant

Tom Sykes s'est montré aussi intraitable en seconde manche qu'en première, cet après-midi à Misano ! Derrière la Kawasaki n°1, Loris Baz et Marco Melandri se sont livrés un phénoménal duel, que notre compatriote magnifiquement remporté... Seconde course Superbike Davide Giugliano s'élance le premier - un peu trop tôt -…

Imprimer

Tom Sykes s'est montré aussi intraitable en seconde manche qu'en première, cet après-midi à Misano ! Derrière la Kawasaki n°1, Loris Baz et Marco Melandri se sont livrés un phénoménal duel, que notre compatriote magnifiquement remporté...

Seconde course Superbike

Davide Giugliano s'élance le premier - un peu trop tôt - de la grille de départ et vire en tête dans la première chicane devant Tom Sykes, Toni Elias, Loris Baz, Marco Melandri, Sylvain Guintoli, Jonathan Rea, Chaz Davies, Leon Haslam et Eugene Laverty. Sylvain Barrier est 13ème (!),  Guarnoni est 17ème, Foret ne roule pas...

Comme en première manche, Elias perd de nombreuses places dès le premier tour, incapable de maintenir le rythme des machines d'usine. L'espagnol se retrouve huitième à l'entame du 2ème tour. Giugliano est averti qu'il doit effectuer un passage dans les stands pour avoir volé le départ... Mamma mia !

Le n°34 possède alors une seconde d'avance sur Sykes et ne rentre pas aux stands à la fin de la seconde boucle. Loris Baz est toujours troisième, à quelques longueurs de son chef de file mais talonné de très près par les deux Aprilia officielles n°33 et n°50.

Giugliano effectue sa pénalité à la fin du 3ème tour. Le Romain reprend la piste à une lointaine 21ème place, derrière Peter Sebestyen et sa S1000RR Evo préparée par l'équipe BMW Toth. Chris Iddon (Bimota Alstare) est victime d'un violent highside dans le 4ème tour et sort de la piste en boitant...

Dans le tour suivant, Chaz Davies (Ducati SBK Team) perd l'avant de sa 1199 Panigale... Le Gallois tente de repartir mais doit finalement abandonner. Les Superbike de Bologne ne sont pas gâtées, contrairement à celles de Noale : les RSV4 suivent la ZX-10R n°76 à la trace et comptent moins de trois secondes de retard sur le leader... Tom Sykes, "who else" ?

Sylvain Guintoli semble le plus à l'aise au sein du petit groupe de chasse et emprunte des trajectoires plus tendues que Melandri, à la recherche d'une quelconque ouverture pour conclure... Sylvain attend sagement son heure, tout comme Marco qui se trouve dans la roue de Loris ?!

À 15 secondes de là, Sylvain Barrier domine Davide Salom dans la lutte pour la première place des pilotes Evo ! Le double champion de Superstock 1000 réalise un retour à la compétition à la fois plaisant et gagnant. James Toseland peut être fier de son poulain qui porte son n°52.

Davide Giugliano effectue pour sa part une courageuse remontée : le n°34 occupe la 13ème place au 10ème tour. Le pilote officiel Ducati se bat justement contre les meilleurs pilotes Evo, alors qu'il visait la première place du classement Superbike : dur !

Quatre secondes derrière Tom Sykes toujours leader, Loris Baz prend soin de fermer toutes les portes au nez de Marco Melandri. Sylvain Guintoli semble plus en délicatesse avec son pneu arrière qui amorce fréquemment de d'intempestives glisses...

Cinquième, Toni Elias se trouve à 12 secondes du groupe de chasse, juste devant Jonathan Rea, Eugene Laverty, Alex Lowes et Leon Haslam... qui perd l'avant de sa Fireblade dans le dernier virage du 13ème tour ! Le n°91 regagne la piste en 19ème position devant Brian Staring.

Devant, Marco attaque Loris mais demeure dans le pot de la Kawasaki n°76. Baz et Melandri déboulent ensuite dans la ligne droite où est agité le drapeau rouge et jaune (huile !). Les deux animateurs de cette seconde manche passent heureusement le premier enchainement sans encombre, tout comme Sylvain Guintoli qui compte toujours quelques longueurs de retard.

Au second plan, à 36 secondes de "Super" Sykes, "Syl'20" sur sa BMW et David Salom sur sa Kawa' gratifient le public de superbes dépassements. La première place des Evo se joue toujours entre eux... Badovini et sa Bimota sont juste derrière eux, prêts à bondir. Mais le duo n'apparaitra pas au classement, faute d'homologation officielle de la BB3.

Au 19ème tour, Marco Melandri attaque Loris Baz au freinage de la première chicane. Le "Hérisson de Ravenne" tente de rester devant mais le "Guépard Savoyard" réplique dans le virage suivant en restant gaz ouvert à l'extérieur du pilote Aprilia !

Le petit Italien s'enflamme dans le tour suivant, attaquant à nouveau le grand Français sur les freins. Loris doit redresser brièvement sa ZX-10R pour laisser passer la RSV4 mais replonge de plus belle dans la courbe et reprend l'avantage à l'accélération !

Dans l'avant-dernier tour, la direction de course oblige Sylvain Barrier à rendre sa 10ème place à David Salom. Notre compatriote n'a pas dit son dernier mot : il lui reste un tour pour récupérer la tête de la catégorie Evo... Pendant ce temps, Baz défend aprement sa deuxième place face à Melandri.

Tom Sykes empoche un magistral et imparable doublé à Misano, augmentant sensiblement son score au championnat (251 points). Loris Baz peut être fier de sa seconde deuxième place, obtenue au terme d'un duel palpitant contre Marco Melandri.

Le week-end de Sylvain Guintoli a été moins productif (5ème puis 4ème) si bien que "Guinters" ne compte plus que deux points d'avance sur "Bazooka" au classement provisoire : 212 à 210. De même, Jonathan Rea (199) se fait rattraper par Marco Melandri (179) auteur d'un "petit" doublé devant son public.

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Officiel : Pol Espargaro au HRC, Alex Marquez chez Honda-LCR en 2021

A peine arrivé, déjà débarqué : Alex Marquez quittera bel et bien le team officiel Honda en 2021 pour laisser place au transfuge KTM Pol Espargaro, et ce sans avoir disputé une seule course sur la RC213V d'usine ! Le frère cadet de Marc Marquez conservera un statut de pilote HRC dans l'équipe privée LCR. Explications.
Pilotes et équipes 4 commentaires
Tuyaucom face à l'assourdissant silence de la Sécurité routière...

Pierre Trotoux, génial inventeur du Tuyaucom, poursuit son combat avec le ministère de l'intérieur pour faire lever l'interdiction qui touche son astucieux système de communication entre le motard et son passager. Problème : l'administration contactée par MNC fait la sourde oreille depuis déjà cinq ans... 
Sécurité routière 4 commentaires
Le fabricant de pots KessTech incite les motards à rouler légal

Le fabricant allemand KessTech met en place une opération de recyclage visant à remplacer les pots d'échappements non-homologués actuellement montés sur des Harley-Davidson, Indian ou BMW, par ses propres pots électroniques, tout neufs, 100% légaux et au tarif réduit de 250 euros... Explications.
Husqvarna rappelle un millier de Vitpilen 701 et Svartpilen 701 en France

Husqvarna va devoir contrôler ses Vitpilen 701 et Svartpilen 701 (standard et Style) en raison d'éventuelles fuites de carburant dues à un potentiel défaut d'étanchéité du réservoir. Leurs propriétaires sont invités à se connecter sur le site internet de la marque. Explications.
Les chiffres du marché moto, scooter et 3-roues en juin 2020

Le Journal moto du Net propose à ses abonnés Premium les chiffres du marché moto et scooter en juin 2020. En attendant notre analyse complète du premier semestre, découvrez dès maintenant nos graphiques ainsi que les 100 meilleures ventes en France par modèles.
Rossi chez Yamaha Petronas-SRT en 2021 : fin du suspense ce lundi ?

Valentino Rossi, remplacé par Fabio Quartararo dans le team officiel Yamaha l'an prochain, poursuivra selon toutes vraisemblances sa longue carrière dans l'équipe malaisienne Yamaha Sepang Racing Team (SRT). Un contrat de deux ans serait même sur le point d'être révélé... après quelques ratés de communication. Explications.
Pilotes et équipes 4 commentaires
Les Harley-Davidson Sportster et Street dans le viseur des normes Euro5 

Les emblématiques Iron 883 et Iron 1200 ainsi que la populaire Forty-Eight ne répondent pas en l'état aux nouvelles normes Euro5, tout comme les peu appréciées Street 750 et Street Rod. Harley-Davidson fera-t-il le nécessaire pour éviter d'avoir un trou béant dans sa gamme ? Rien n'est moins sûr... Le point MNC avec la filiale française.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...