• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
ÉCHAUFFEMENTS
Paris, le 19 novembre 2015

WSBK 2016 : les essais se poursuivent à Aragon

WSBK 2016 : les essais se poursuivent à Aragon

Les quatre principaux teams engagés en 2016 en World Superbike (Ducati, Kawasaki, Honda et Yamaha) se sont retrouvés cette semaine sur le circuit d'Aragon (Espagne). Leurs pilotes ont été refroidis par les fraîches températures... sauf Rea bien sûr !

Imprimer

WSBK 2016 : les essais se poursuivent à Aragon

La troisième session de tests automnaux du World Superbike s'est tenue lundi et mardi sur le long et technique tracé du Motorland d'Aragon. Les quatre grandes équipes du championnat 2016 étaient présentes : les Rouges de Bologne, les Verts d'Akashi, les Rouges de Tokyo et les Bleus d'Iwata.

Piégés par un épais brouillard et saisis par les froides températures, les pilotes n'ont pas pu beaucoup tourner le premier jour. L'un d'entre eux, toutefois, a pu travailler au chaud dans son box : Nicky Hayden posait en effet ses fesses sur la Fireblade pour la toute première fois !

Pendant que ses nouveaux camarades attendaient impatiemment l'arrivée du soleil, le "Kentucky Kid" pouvait déjà dégrossir les premiers réglages : "notre principale mission le premier jour était de changer le frein arrière pour correspondre à son style de pilotage unique", rapporte le responsable technique du team Honda.

Une fois ses premières marques prises, Nicky a pu commencer à attaquer le gros du travail, jonglant entre deux Fireblade réglées différemment, notamment au niveau du train avant : "j'ai aimé différentes choses sur les deux, il faut maintenant combiner le tout et voir si le sentiment général s'améliore", note le n°69.

Crédité du septième chrono, le champion du monde de MotoGP 2006 est encore loin du "Top3" toujours composé de Rea, Davies et Sykes, mais il peut se satisfaire de se trouver à trois dixièmes de seconde seulement de son jeune et talentueux coéquipier Michael van den Mark.

"Nous n'en sommes qu'au tout début et la météo ne nous a certainement pas aidés", retient le pilote américain. "Mais j'ai aimé piloter la moto et travailler avec l'équipe. Nous avons maintenant une semaine libre pour revenir sur les données récoltées avant d'aller à Jerez. C'est un circuit différent et nous verrons bien ce qu'il s'y passera".

Les lecteurs de Moto-Net.Com - qui, comme chacun sait, sont un peu plus clairvoyants que les autres - s'attendent naturellement à ce que la semaine prochaine, les trois hommes forts du championnat 2015 se disputent la première place du classement des derniers tests de l'année...

À Aragon, Jonathan Rea a de nouveau dominé ses deux grands rivaux et compatriotes, les britanniques Chaz Davies et Tom Sykes. Et pas qu'un peu, puisque le "Number One" de la discipline a tourné sept dixièmes plus vite que le n°7 Ducati et huit dixièmes plus vite que son coéquipier n°66 !

Pour signer son impressionnant chrono de 1'50.3 malgré les températures restées fraîches mardi, Jonathan a dû jouer sur l'inertie du nouveau 4-cylindres de la ZX-10R 2016, modifier l'équilibre de sa machine, tester un nouveau ressort d'amortisseur arrière et valider le bras oscillant expérimenté à Jerez la semaine dernière.

L'impitoyable "JR" aurait même trouvé une nouvelle arme fatale : "j'ai comparé directement le nouveau pneu arrière que Pirelli avait apporté. Il ressemblait au SC1, avec des épaules plus dures qui apportaient plus de stabilité. C'était un grande avancée pour mon style de pilotage". Et cela s'est vérifié au chrono !

Absent des premiers tests automnaux à Aragon, Rea a réussi l'exploit de tourner plus vite que Sykes. Ce dernier, au contraire, a été une demi-seconde moins rapide qu'il y a trois semaines sur la même piste. À deux dixièmes de son meilleur chrono réalisé fin octobre sur la piste catalane, Davies a donc saisi la deuxième place de la semaine...

Sur sa Panigale R, Chaz Davies a testé "de nombreuses nouvelles pièces qui ont globalement eu des retombées positives", mais cela n'a pas suffi pour battre Rea, ni même pour rester dans son rythme. Capable de rivaliser avec le champion 2015 en fin de saison, "Chazie" aurait-il perdu de sa vélocité ?

"Je voulais sortir une dernière fois pour attaquer vraiment fort, mais la météo m'a stoppé net", regrette le pilote Ducati. Le moral du Gallois reste toutefois haut car les prochains tests auront lieu à Jerez, là où il avait été le meilleur pilote cette année (deuxième puis premier).

Signalons au passage que son coéquipier Davide Giugliano - remplacé par Xavi Fores pour ces tests - y fera son grand retour aux commandes de la seconde Ducati d'usine. Présent lundi à l'EICMA de Milan pour la présentation de la nouvelle 959 Panigale, le pilote romain avait effectué la veille ses premiers tours de roues depuis un long moment...

"Quelle grande émotion que de remonter en selle après 3 mois, 5 jours et 12 heures", gazouillait le flamboyant n°34 sur Twitter. Son message était accompagné d'une photo de lui s'amusant sur son supermotard... gaffe de ne pas trop en faire tout de même, Davide !

Troisième meilleur temps des essais à Aragon, Tom Sykes s'est justement montré extrêmement prudent. Jugeant avec son équipe que les conditions de piste étaient trop mauvaises lundi, le Ninja anglais a préféré ne pas sortir de son box.

Le lendemain, le champion 2013 a profité de l'apparition du soleil pour évaluer de nouvelles pièces, sans toucher aux réglages de base établis lors de ses précédents essais espagnols et en restant toute la journée sur des gommes dures.

"Il y avait trois ou quatre points testés la semaine dernière à Jerez que nous voulions traiter en priorité", se contente de commenter son chef mécano, Marcel Duinker. "Nous avons maintenant confirmé sur deux circuits qu'ils amélioraient notre performance. Non seulement sur un tour, mais aussi sur la durée d'une course".

Largement battu par son coéquipier, Sykes s'estime "vraiment satisfait des chronos et de (sa) constance". Meilleur pilote en qualification l'an dernier (247 points au "classement" Superpole, 220 pour Rea et 191 pour Haslam), "Major Tom" veut devenir le plus rapide en course (7 records en 2015, contre 11 pour Rea)... Mais il n'est pas le seul !

Auteur du même chrono que Tom (voir le classement non officiel de ces essais en page suivante), Alex Lowes démontre qu'il faudra compter sur lui l'an prochain ! Au guidon de sa toute nouvelle Yamaha, le n°22 a d'ailleurs fait une simulation de course...

"Nous avons ensuite travaillé sur la moto et ses réglages, obtenant un meilleur ressenti dans les entrées de courbe", précise l'ancien pilote Suzuki, mais toujours membre de l'équipe Crescent qui collabore désormais avec Yamaha et son usine.

"Nous nous améliorons à chaque sortie, il nous reste beaucoup de travail mais je me sens vraiment bien"... À tel point que le champion de BSB 2013 a signé son meilleur temps absolu à Aragon : "je commence à vraiment comprendre l'YZF-R1", atteste-t-il !

De l'autre côté du box Yamaha Pata, les essais ont été moins fructueux... Mardi soir, Sylvain Guintoli figurait - bon ?! - dernier de la feuille des temps, à plus de 2 secondes du leader et à 1,4 seconde de Lowes. What The Flûte ?!

"Nous avons malheureusement rencontré de petits soucis cette semaine, de nature météo et techniques ", observe notre compatriote et champion du monde WSBK 2014, "si bien que nous n'avons pas vraiment pu approfondir le travail entamé à Jerez".

"Ce ne sont que des problèmes de mise en route", cherche à (se ?) rassurer Sylvain, "mais ils m'ont empêché d'effectuer le nombre de tours que j'aurais voulu". Ainsi, alors que Lowes a bouclé 88 tours en deux jours, notre cher "Frenchie" n'en a parcouru que 56.

Freiné dans son apprentissage, Guintoli espère pouvoir supprimer ses indésirables et inattendus obstacles pour "aller de nouveau de l'avant à Jerez la semaine prochaine, car la R1 semble être vraiment très bonne de base !"

L'ancien coéquipier de Sylvain, Michael van den Mark, a quant à lui eu tout le loisir de travailler sur ses points faibles de 2015 : "la qualification et le rythme en début de course", souligne le responsable technique du team Honda, Pieters Breddels.

Au cours de ses 80 révolutions - dont 70 rien que mardi ! -, le champion du monde Supersport 2014 a pu roder de nouvelles plaquettes de frein et expérimenter de nouvelles programmations... en attendant une "plus grosse mise à jour du moteur qui sera disponible en janvier", promet son équipe. Affaire à suivre sur MNC : restez connectés !

.

.

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !