• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
MICRO PADDOCK
Paris, le 14 décembre 2016

Interview MNC : pour Sylvain Guintoli, Rea est le pilote WSBK de l'année 2016

Pour Sylvain Guintoli, Rea est le pilote WSBK de l'année 2016

Alors que Sylvain Guintoli a été élu pilote WSBK 2016 le plus responsable de la saison 2016 par ses pairs, Moto-Net.Com a voulu connaître la réaction du champion du monde Superbike 2014 et lui a demandé de désigner à son tour le pilote de l'année, le plus drôle, le plus coriace, etc. Interview.

Imprimer

Un petit sondage a été effectué en fin de saison par le site officiel WorldSBK auprès de six grands noms du championnat : Jonathan Rea, Tom Sykes, Chaz Davies, Nicky Hayden, Jordi Torres et Xavi Forés devaient voter pour le pilote de l'année, le plus marrant et le plus responsable...

Cités chacun deux fois par leurs pairs - qui ne pouvaient pas voter pour eux-mêmes ! -, Rea et Davies partagent le titre de pilote de l'année. À noter que si le gallois a voté pour son ennemi n°1, le nord-irlandais a donné sa voix à Leon Camier pour ses remarquables prestations au commandes de la MV Agusta officielle...

Sylvain Guintoli : Rea est le pilote WSBK de l'année

Nicky Hayden est également cité par Jordi Torres "car c'est une grosse surprise cette année, il a beaucoup progressé. Et à chaque fois que je suis resté dans la roue de Nicky Hayden, j'ai toujours beaucoup appris", reconnaît le "Spanish Elvis".

Sylvain Guintoli : Rea est le pilote WSBK de l'année

Visiblement moins évident à décerner, le prix du pilote le plus drôle revient finalement à Jordi Torres, justement, mais Tom Sykes semble également apprécié "pour son accent et ses expressions", juge Hayden, même si "nous ne tenons pas un spectacle de comiques".

Enfin, cocorico, la palme du pilote le plus responsable est attribuée à Sylvain Guintoli : "peut-être parce que c'est le plus âgé", propose l'impitoyable "JR" ! Respecté pour son CV et son professionnalisme, Nicky Hayden était lui aussi en lice mais offre la victoire à notre champion WSBK 2014...

Guintoli : marié, quatre enfants donc responsable ?

Le pilote le plus responsable du plateau selon la "Kentucky Legend" est sans conteste "Sylvain, car je l'ai vu il y a deux jours au petit déjeuner, avec quatre enfants à table... J'ai encore du boulot devant moi !", s'exclame le champion MotoGP 2006... et futur marié.

À l'annonce des résultats, Moto-Net.Com s'est empressé de contacter le principal intéressé - qui ne faisait pas partie des pilotes interrogés, en raison peut-être et malheureusement de son transfert du World Superbike au British Superbike l'an prochain...

Bravo Sylvain, tu viens de gagner le "titre" du pilote le plus responsable du plateau WSBK 2016. Une réaction ?
Sylvain Guintoli
(rires) : C'est sûr qu'avec quatre enfants, il faut être un peu plus responsable... Mais heureusement que la question n'a pas été posée à ma femme, parce que là, je ne pense pas que j'aurais gagné !

MNC : Et d'après toi, qui est le pilote le plus responsable du championnat ?
S. G.
: Pfff, il n'y en a pas un pour rattraper l'autre. Il y a quelques réputations dans le paddock, mais pour ce qui est d'être responsable... En général, les pilotes ne le sont pas vraiment en fait. Disons que ça n'est pas leur qualité première !

MNC : Peux-tu nous dire lequel est le plus marrant de tous ?
S. G.
:Euh, faut savoir qu'entre pilotes, il n'y a pas énormément de liens sociaux. Nous sommes des compétiteurs avant tout et le but n'est pas de se faire des amis. Il n'y a pas vraiment de comiques, peut-être que certains sont plus relax que d'autres mais notre métier est dangereux, tout le monde reste concentré sur ce qu'il fait. Il n'y a pas trop de clowns !

MNC : Alors le plus relax peut-être !?
S. G. :
Le plus relax ? Nan... Je n'ai pas le droit. Ah, c'est difficile à dire...

MNC : Ah tes camarades ont tous répondu ! Pour le plus drôle, Torres est ressorti en tête... Il a l'air d'être un drôle de personnage ?
S. G. :
Il a un côté un peu "ouf" et il lui arrive de faire des imitations d'Elvis Presley qui sont pas mal (rires). C'est assez marrant, oui. Donc je voterais pour Torres.

MNC : Selon toi, qui était l'homme de l'année ?
S. G. :
Bah le pilote de l'année 2016 ne peut être que Johnny ! Deux titres d'affilée, ce n'était plus arrivé depuis longtemps. Il a dominé les deux dernières saisons d'une superbe manière, qu'on n'avait pas vue depuis longtemps aussi. Le pilote de l'année, c'est 100% Johnny !

MNC : Et si on ajoutait le titre du pilote le plus courageux ?
S. G. :
Ce n'est pas facile à dire pour le coup... Tous les pilotes sont courageux, t'es obligé de l'être. Nan franchement, le plus courageux, c'est difficile de le différencier.

MNC : En admettant que tu puisses voter pour toi, tu le ferais étant donné ta saison "un peu" difficile ?
S. G. :
Mouais, tu sais, on est tous courageux parce que le métier le demande. T'es tout le temps en compétition, mais il faut aussi faire face à l'adversité, les blessures... On a tous plus ou moins ça dans un coin de la tête quand tu remontes sur la moto après une blessure. Il y a eu de grands moments comme ça, avec des pilotes blessés qui ont roulé tout de suite après. Dans ce cas précis, cette année, j'ai effectivement fait la plus grosse chute et le meilleur retour. Mais bon, ça fait partie de nos réflexes, de notre ADN.

MNC : Quel est le pilote plus coriace en piste, le plus féroce ?
S. G. :
L'un des plus durs à doubler en piste est Sykes. Sykes et Davies, parce que ce sont deux gros freineurs. Mais surtout Sykes : il freine tard, très tard, et il a ensuite des vitesses de passage assez "faibles" (enfin entre guillemets, hein !). Il se sert bien du frein moteur. Quand t'es derrière, c'est très difficile de le doubler.

MNC : Et le plus talentueux ?
S. G. :
Aucune idée ! Non, vraiment.

MNC : Il faut reconnaître que les talents ne manquent pas en World Superbike. Mais en British Superbike non plus ! Tu rouleras "à domicile" en 2017. Tu as testé la nouvelle GSX-R1000 ?
S. G. :
Non, je n'ai pas roulé depuis la finale au Qatar. Je n'ai pas essayé la Suzuki donc je ne peux pas t'en parler.

MNC : C'est prévu pour quand ?
S. G. :
Je ne sais pas encore précisément. L'équipe a reçu les motos "stock" et reçoit en ce moment les pièces Racing, tout est en train de se construire. On attaque la première course en avril, le premier week-end, donc on va avoir un peu de temps pour mettre tout ça en place.

MNC : On reste connectés donc ?
S. G. :
Exactement, à plus !

Sondage World Superbike 2016

Pilote WSBK de l'année :

  • Sykes : Davies
  • Rea : Camier
  • Torres : Hayden
  • Hayden : Rea
  • Forés : Davies
  • Davies : Rea
  • (Guintoli : Rea)

Pilote le plus drôle :

  • Sykes : Camier
  • Hayden : Sykes
  • Torres : Sykes
  • Forés : Torres
  • Davies : Torres
  • Rea : Torres
  • (Guintoli : Torres)

Pilote le plus responsable :

  • Rea : Guintoli
  • Torres : Rea ou Guintoli
  • Sykes : Hayden
  • Davies : Camier
  • Forés : Hayden
  • Hayden : Guintoli
  • (Guintoli : aucun, et certainement pas lui !)

.

  • En savoir plus...

Les derniers articles parus

Bilan annuel de la sécurité routière : la mortalité routière se stabilise en 2016

L'Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) vient de publier ses premières estimations qui font apparaître une stabilité globale de la mortalité routière en 2016, notamment chez les motards.
Interview Pierre Audoin (Indian/Victory) : la notoriété d'Indian a fait un réel bon

Avec 773 et 360 immatriculations, Indian et Victory affichent des hausses de +15,7% et +15% sur le marché moto français. Pierre Audoin, responsable des marques américaines en France, établit pour Moto-Net.Com leur bilan 2016 et dévoile les objectifs d'Indian en 2017 suite à l'arrêt de Victory. Interview.
Interview Eric Antunes (KTM) : nos 1290 Super Duke ont surperformé

Avec 7218 immatriculations, KTM affiche un bond de +22,3% sur le marché moto français (+29,4% pour Husqvarna). Éric Antunes, président de la marque autrichienne en France, établit pour Moto-Net.Com son bilan 2016 et dévoile ses objectifs pour 2017. Interview.
Interview Guillaume Vuillardot (Suzuki) : une évolution fondamentale de stratégie

Avec 7760 immatriculations, Suzuki affiche une chute de -22,1% sur le marché moto français. Guillaume Vuillardot, directeur commercial de la marque japonaise en France, établit pour Moto-Net.Com son bilan 2016 et dévoile ses objectifs pour 2017. Interview.
Interview Maxime Loiseau (MV Agusta) : la stratégie de la direction italienne en 2017 est de vendre moins, mais de vendre mieux

Avec 388 immatriculations, MV Agusta affiche une chute de -38,3% sur le marché moto français. Maxime Loiseau, responsable de la marque italienne en France, établit pour Moto-Net.Com son bilan 2016 et dévoile ses objectifs pour 2017. Interview.
Marché français moto et scooter : le bilan annuel 2016

Le marché français du motocycle est en hausse pour la troisième année consécutive : 151 761 motos et scooters de plus de 50 cc ont été immatriculés en 2016 (+7,5% Vs 2015). Enthousiasmants, ces résultats spectaculaires sont toutefois à modérer... Chiffres, graphiques et analyse : voici le bilan annuel complet de Moto-Net.Com.
Pas de salon de la moto à Paris cette année : quelles pistes pour 2018 ?

Le prochain Salon de la moto de Paris, qui aurait dû se tenir en fin d'année, n'aura pas lieu. Les constructeurs examineront vendredi une proposition de l'organisateur pour un salon au Bourget en mars 2018, qui si elle n'est pas retenue pourrait ouvrir la voie à un salon mixte auto-moto sur le modèle du salon de Bruxelles. Quels sont les enjeux dans un contexte économique difficile ? Qu'en pensent les principaux constructeurs ? Explications.
Avertissement sur l'utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies et autres traceurs pour vous connecter à votre compte utilisateur, laisser des commentaires, déposer des annonces, paramétrer vos alertes, etc.