• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Paris, le 15 janvier 2016

Tout ce qu'il faut savoir sur la circulation interfiles autorisée dans 11 départements

Tout ce qu'il faut savoir sur la circulation interfiles autorisée dans 11 départements

Le gouvernement a précisé ce matin les modalités de l'expérimentation des remontées de files, qui débutera officiellement le 1er février 2016 dans 11 départements " particulièrement embouteillés " (et continuera officieusement dans tous les autres, comme depuis que les bouchons existent).

Imprimer

Le gouvernement a précisé ce matin les modalités de l'expérimentation des remontées de files, qui débutera officiellement le 1er février 2016 dans 11 départements "particulièrement embouteillés" (et continuera officieusement dans tous les autres, comme depuis que les bouchons existent).

Les huit départements d'Ile-de-France, les Bouches-du-Rhône, la Gironde et le Rhône ont ainsi été retenus pour cette expérimentation annoncée depuis près de 4 ans. "Aujourd'hui, bien que massivement pratiquée par les deux-roues motorisés, la circulation interfiles n'est pas autorisée par le code de la route", constate le ministère de l'intérieur : "elle n'est donc ni encadrée par des règles, ni enseignée dans les écoles de conduite, ce qui la rend dans certains cas dangereuse".

Information des autres usagers de la route

Le gouvernement prévoit d'informer les professionnels et l'ensemble des usagers (automobilistes et conducteurs d'un deux ou trois-roues motorisé) par le biais des écoles de conduite des zones concernées. 

Des campagnes locales d'information sur les règles à respecter et les bonnes pratiques à destination des motards et des scootéristes ainsi que des automobilistes seront déployées dans ces zones et une "communication nationale sous forme d'un film digital" (ci-dessous) est aussi programmée.

Mais attention ! "Les objectifs de l'expérimentation ne sont certainement pas de "légaliser" la pratique actuelle de l'inter-files", prévient le gouvernement dont l'objectif est d'"améliorer la fluidité des déplacements sur des routes congestionnées", de "fixer des règles pour sécuriser et encadrer une pratique qui peut s'avérer périlleuse en dehors de ce cadre (vitesse excessive, slalom entre les véhicules, non respect des distances de sécurité...)" et de "favoriser la bonne compréhension par tous les usagers de ces règles de bonne conduite et par conséquent apaiser les tensions que peut causer l'actuelle pratique anarchique de l'inter-files".

Afin "d'organiser un partage apaisé et encadré de la route, plus respectueux de l'ensemble des usagers", la Sécurité routière indique précisément les conditions de l'expérimentation :

La circulation interfiles est autorisée

  • Lorsque la circulation est dense et qu'elle s'établit en files ininterrompues sur toutes les voies
  • Lorsque l'espace entre les files est suffisant (le deux-roues motorisé ne doit pas forcer le passage)
  • Uniquement sur les autoroutes et routes à au moins deux fois deux voies séparées par un terre-plein central et où la vitesse autorisée est comprise entre 70 et 130 km/h
  • Pour les deux ou trois-roues motorisés de moins d'un mètre de large
  • Jusqu'à une vitesse maximale de 50 km/h, en adaptant toujours sa vitesse aux conditions de circulation

La circulation interfile est interdite

  • En ville et sur les routes non séparées par un terre plein central
  • Aux side-cars, tricycles à voie très large et quadricycles
  • Lorsqu'une voie est en travaux ou couverte de neige ou de verglas
  • Il n'est pas permis de dépasser un autre deux-roues motorisé circulant en interfiles

"Lorsque le trafic se fluidifie et que les véhicules, sur au moins une des deux files, circulent à plus de 50 km/h, le deux-roues motorisé en inter-files doit reprendre sa place dans le courant normal de la circulation", précise encore le gouvernement qui prévoit naturellement des sanctions en cas de non respect de ces modalités.

Les sanctions

Dans les zones d'expérimentation, en circulation inter-files, toute infraction aux règles prévues par le code de la route sera passible d'une contravention :

  • Excès de vitesse au-delà de la vitesse maximale autorisée (50 km/h en inter-files) : amende forfaitaire de 135 euros à 1500 euros et retrait de 1 à 6 points en fonction de l'excès de vitesse
  • Vitesse excessive eu égard aux circonstances : amende forfaitaire de 135 euros
  • Non-respect de la distance de sécurité : amende forfaitaire de 135 euros et retrait de 3 points
  • Changement de voie sans avertissement préalable : amende forfaitaire de 35 euros et retrait de 3
    points
  • Dépassement par la droite : amende forfaitaire de 135 euros et retrait de 3 points

Légalisation en 2020 ?

Le Centre d'études et d'expertises sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement (CEREMA) analysera cette expérience en établissant des rapports d'évaluation annuels basés sur l'accidentalité, la mesure de la vitesse de tous les véhicules, le positionnement sur la chaussée, le calcul de l'inter-distance, etc.

En outre, "plusieurs vagues d'enquêtes seront menées pour observer l'acceptation de cette mesure auprès de tous les usagers de la route". Et si "les règles de bonne conduite" énoncées ci-dessus "font leurs preuves, la circulation interfiles pourra être généralisée dès 2020".

En revanche, l'expérimentation "pourra aussi être suspendue à tout moment si les résultats de l'accidentalité ne s'avéraient pas satisfaisants", conclut le gouvernement...

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Auto et moto-écoles : l'UNIC craint beaucoup de casse en septembre prochain

En plus de son effroyable crise sanitaire, le Covid-19 est responsable d'une colossale crise économique et sociale. Après avoir fait le point avec la CSIAM (constructeurs) et le CNPA (concessionnaires), Moto-Net.Com étudie la situation des écoles de conduite avec l'UNIC, 1er syndicat indépendant de la profession.
Permis moto 1 commentaire
[Vidéo] Quand Nicky Hayden se confiait à son "friend Joey", Matt LeBlanc

Trois ans déjà que le légendaire "Kentucky Kid" nous a quitté, des suites d'un malheureux accident de la circulation lors d'un entrainement à vélo en Italie. Moto-Net.Com lui rend hommage en partageant une émission TV de moto présentée par l'acteur Matt LeBlanc. Mais si, Joey dans la série Friends...
Royal Enfield rappelle plus de 15 000 motos

Retour à l'atelier pour les Interceptor 650, Continental GT 650 et le trail Himalayan de Royal Enfield en raison d'une possible corrosion des étriers de frein exposés aux fondants salins utilisés pour le salage des routes en hiver. 15 200 motos sont concernées par cette mesure de rappel préventif. Explications.
Excès de vitesse : les gendarmes du Lot (46) stoppent un fan de Rossi... 

Libéré, délivré, déconfiné... mais pas débridé, attention ! Un jeune motard de Pradines (46) supporteur de Valentino Rossi a été attrapé par le peloton motorisé de Cahors alors qu'il roulait bien trop vite sur route ouverte au guidon de sa Yamaha R6 dépourvue de plaque. Gloups.
Radars 12 commentaires
L'union européenne "allège" l'accès au permis moto A2 

Introduit en 2013 et rendu obligatoire pour tous les nouveaux motards en 2016, le permis A2 devient un peu plus facile : l'examen pourra se passer sur une moto de 250 cc, au lieu des 400 cc minimum requis jusqu'à présent. La FEMA se félicite de cette décision prise en faveur des petits gabarits...
La stratégie du réseau Honda moto France face au coronavirus

Deux options sont possibles face à un obstacle en tout-terrain : ralentir pour l'enrouler ou mettre plein gaz pour le survoler. Offensif et proactif, Honda France opte clairement pour la seconde stratégie afin d'aider son réseau à surmonter les conséquences du Covid-19. Entretien MNC avec Fabrice Recoque, directeur de la division moto de Honda France. 
Pratique 1 commentaire
Retour du Grand Prix de France Moto GP en octobre 2020 ?

L'organisateur du Grand Prix de France Moto GP espère pouvoir organiser l'épreuve dans la première quinzaine d'octobre... mais cette option présentée au conditionnel reste malheureusement à confirmer. Explications.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, d'annonces gratuites, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...