• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
PRIVATISATION DES VOITURES-RADAR
Paris, le 9 février 2018

Privatisation des radars embarqués : l'association anticorruption Anticor dépose plainte pour favoritisme

Privatisation des radars embarqués : l'association anticorruption Anticor dépose plainte pour favoritisme

L'association Anticor "contre la corruption et pour l'éthique en politique" a déposé une plainte devant le Parquet national financier pour "délit de favoritisme dans l’attribution des marchés publics des voitures-radar"... Explications.

Imprimer

A l'appui de sa plainte contre X déposée au Parquet national financier (PNF), l'association estime qu'un "délit de favoritisme a été commis dans le cadre de l’attribution des marchés publics des radars embarqués (voitures-radar) confiés par l’État à des sociétés privées".

"La société Fareco a en effet été attributaire de deux marchés publics", explique l'association dans un communiqué publié hier : "le premier, attribué le 17 juillet 2012 pour un montant de 24 millions d’euros TTC, a fait l’objet d’un avenant qui a augmenté de 2 674 659 € TTC le montant initial (+2,6 millions, NDLR). Surtout, le second marché a été attribué le 1er février 2017, pour un montant de 54 millions d’euros TTC, sans publicité préalable ni mise en concurrence au motif d’une "absence de concurrence pour des raisons techniques" selon le ministère de l’intérieur. Ce dernier avait notamment considéré que seule la société Fareco était en mesure d’attester de la conformité des équipements et des pièces détachées figurant dans le marché".

Rétablir l’éthique en politique

Or l'association - qui avait déjà déposé une plainte pour favoritisme dans le dossier des radars automatiques en 2015, obtenant l'ouverture d'une enquête préliminaire "toujours en cours" -, estime au contraire que "la mise en concurrence était non seulement possible, mais obligatoire"...

Voiture-radar fareco

"Depuis 2008, Fareco s’est engagé dans la fourniture à l’Etat de systèmes de contrôle automatisé, apportant grâce à une technologie de pointe sa contribution à la politique de sécurité routière", explique l'entreprise basée à Nanterre (92), fondée en 1921 par l'ingénieur André Garbarini avant de rejoindre le groupe Fayat en 1966. Fareco (pour "FAyat REgulation COntrôle") précise qu'elle fournit "depuis 2013 les radars de contrôle de vitesse mobiles embarqués de nouvelle génération" et annonce que "plus de 300 véhicules seront déployés sur le territoire français permettant de contrôler la vitesse à l’éloignement (même sens) comme à l’approche (sens de circulation contraire)".

De son côté, Anticor est une association fondée en juin 2002 par le magistrat Éric Halphen et l'ancienne conseillère municipale Séverine Tessier pour "lutter contre la corruption et rétablir l’éthique en politique", avec l'ambition de "réhabiliter le rapport de confiance qui doit exister entre les citoyens et leurs représentants, politiques et administratifs".

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Déclarations des pilotes MotoGP après le GP de Grande-Bretagne 2022

Francesco Bagnaia repart de Silverstone avec un grand sourire et les 25 points de la victoire, tandis que le clan français fait grise mine après la chute de Johann Zarco en tête du GP de Grande-Bretagne et la modeste 8ème de Fabio Quartararo, ralenti par un mauvais choix de pneus. Réactions des pilotes.
Grande-Bretagne 1 commentaire
CRF1100L Africa Twin 2023 : nouveaux coloris pour le maxitrail Honda

L'Africa Twin n'évolue pas techniquement pour 2023 mais reçoit de nouveaux coloris disponibles à partir d'octobre sur les CRF1100L standard et Adventure Sports. Présentation.
Trail 1 commentaire
GP de Grande-Bretagne : Bagnaia déroule, Zarco dérape, Quartararo déguste

Francesco Bagnaia entame gaz en grand la rentrée de la classe reine à Silverstone : l'officiel Ducati, tout en maîtrise, décroche sa deuxième victoire consécutive devant l'impressionnant Maverick Viñales et Jack Miller. Résumé du GP de Grande-Bretagne, meilleurs moments vidéos et classements.
Grande-Bretagne 4 commentaires
Le marché moto dans le vague en cette fin de 1er semestre 2022

Au premier semestre 2022, le marché français du motocycle s’est rétracté de -6%, chutant même de -21 % en juin. Les motos et scooters résistent malgré de nombreux bâtons dans les jantes : pénuries de composants, Covid-19 et confinements en Asie, transport maritime saturé, livraisons compliquées... et d’autres menaces guettent ! Bilan.
Combien de temps attendre ma nouvelle moto 2022 ?

Si vous changez de moto cet été, armez-vous de patience : les délais de livraisons s'allongent faute de stocks, en raison notamment du ralentissement de la production en Asie. MNC fait le point avec les constructeurs sur cette problématique commune à presque toutes les marques.
Pratique 1 commentaire
Marché moto et scooter : interviews des constructeurs au 1er semestre 2022

Deux fois par an, Moto-Net.Com propose aux marques de moto et scooter en France de dresser leur bilan marché. Leurs responsables reviennent pour nos lecteurs MNC Premium sur le premier semestre 2022 (-6%)... mais aussi sur le prix de l’essence, le contrôle technique et la fin annoncée du thermique !
Essai vidéo MT-10 2022 : la nouveauté Yamaha en fait-elle trop ?

Yamaha ajoute des muscles et de la technologie supplémentaires à sa MT-10, qui n'en manquait déjà pas ! Plus puissant, plus sophistiqué et toujours aussi "torturé" stylistiquement, le roadster d'Iwata ne devient-il pas too much ? Essai vidéo MNC.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...