• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
MOTOS ÉLECTRIQUES
Paris, le 4 décembre 2009

Motos électriques : le courant ne passe pas entre le TTXGP et la FIM e-Power

Motos électriques : le courant ne passe pas entre le TTXGP et la FIM e-Power

Convaincus du succès à venir de la motorisation électrique, les organisateurs de courses de motos électriques sortent les grands moyens pour 2010. Mais le développement de ces nouvelles catégories sportives suscite déjà bien des tensions... Explications.

Imprimer

La moto électrique, il y a ceux qui y croient dur comme fer et ceux qui attendent des solutions convaincantes concernant l'autonomie, le poids et le prix élevé du véhicule, sans compter le problème de l'inévitable remplacement des batteries, ni leur élaboration et leur retraitement "écologique"...

Motorisation électrique : doit mieux faire !

Principaux freins à la vulgarisation de la motorisation électrique, l'autonomie et le coût de fabrication des véhicules électriques sont au coeur de tous les débats : les analystes automobiles du cabinet Oliver Wyman assurent par exemple que les coûts de production d'une voiture électrique - estimés 150% supérieurs à ceux d'une auto classique - ne diminueraient que très lentement et dépasseraient encore de 60% ceux du moteur à explosion... en 2025 !

En outre, le rayon d'action des projets prêts à être commercialisés peine à atteindre 250 km, tandis que l'encombrement et le retraitement des batteries continuent de poser problème. Et si le challenge s'avère ardu en auto malgré la puissance des constructeurs, les applications deux-roues doivent en outre faire face à des capacités d'emports de batteries forcément réduites...

Selon l'étude E-Mobility 2025 réalisée par le cabinet Oliver Wyman (lire encadré ci-contre), moins de 15% des consommateurs seraient prêts à payer plus cher pour un véhicule électrique. "Au cours des 15 prochaines années, les véhicules électriques atteindront à peine une part de marché de 3% dans le secteur automoteur mondial", prévoient les analystes.

Cette vision plutôt pessimiste jette un froid à l'heure où la plupart des acteurs auto et moto tentent de nous séduire avec des prototypes plus ou moins aboutis...

Néanmoins, les résultats de cette étude basée sur les solutions actuelles peuvent sans doute être pondérés si l'on considère l'irrépressible escalade technologique dans le domaine électronique : il y a seulement cinq ans, qui aurait parié qu'un téléphone portable ferait office de baladeur MP3, de navigateur internet, de GPS, de PDA et proposerait en outre une somme "d'applications" à rendre chèvre l'inoubliable Inspecteur Gadget ?!

Dès lors, sommés de rapidement trouver des solutions tangibles à la lutte visant à réduire les émissions de CO2, les constructeurs, sous la pression gouvernementale, se creusent - enfin ! - sérieusement les méninges. Et l'apparition de plus en plus fréquente de véhicules électriques dans des compétitions sportives participe à rendre plus séduisante la fée électricité aux yeux des consommateurs (lire notamment MNC du 20 octobre 2009 : les motos électriques ont mis les watts à Gironville et MNC du 26 mai 2009 : la FIM soutient la participation des motos électriques au TT).

TTXGP + FIM e-Power = surcharge ?

Véritable vitrine technologique, la compétition est en effet un levier de communication historique pour les constructeurs : à tort ou à raison, le client reste circonspect sur le degré de performances d'un produit qui n'a pas fait ses preuves en course.

Motos électriques : tensions entre le TTXGP et le FIM e-Power !

Bien conscients de ces retombées potentielles, les "pros-électriques" se sont rassemblés et l'apparition de deux-roues "zéro émission" au Tourist Trophy 2009 restera marqué comme l'un des principaux événements pour la cause "électrique" : remportée par le team indien Agni, la première édition du TTXGP (Time Trials Xtrem Grand Prix) a en effet regroupé 23 protos préparés par seize teams en provenance de sept pays différents.

Dithyrambique sur le potentiel de ces motos fonctionnant pour la plupart avec de coûteuses batteries lithium-ion, les organisateurs se félicitaient alors d'avoir obtenu l'aval de la Fédération internationale de motocyclisme (lire MNC du 26 juin 2009 : la FIM crée une nouvelle série pour les motos électriques).

Motos électriques : tensions entre le TTXGP et le FIM e-Power !

Souhaitant étendre le concept, les dirigeants de la TTXGP ont ensuite lancé un championnat de motos électriques national (le TTXGP UK Championship 2010), disputé sur quatre épreuves (Lincolnshire, Cadwell Park, Norfolk et Castle Combe) et avalisé par la Fédération britannique de motocyclisme (BMF).

Annonçant la participation de nombreux teams - l'équipe Agni avec deux motos, le constructeur italien CRP Racing et sa e-CRP1.0, etc. -, les organisateurs sont ensuite parvenus à franchir les frontières anglaises : outre le TTXGP UK et la reconduction du TTXGP durant le Tourist Trophy 2010, le championnat s'internationalise avec une manche, elle aussi validée par la fédération locale, aux Etats-Unis prévue du 14 au 16 mai 2010 en Californie.

Motos électriques : tensions entre le TTXGP et le FIM e-Power !

Le projet séduit illico de nombreux participants, parmi lesquels les Américains de chez Mission Motor mais aussi de Zero Motorcycles qui viennent d'annoncer leur participation au TTXGP 2010 avec une moto "qui utiliserait la même technologie Zero Force que les motos de série", annonce Neal Saki, le dirigeant de Zero Motorcycles (lire MNC du 5 aout 2009 : Zero DS, la moto électrique à tout faire !). Dans la foulée, les organisateurs du TTXGP proposent même leur propre moto électrique "prête à courir" à d'éventuelles équipes intéressées : la Marvizen TTX-02, conçue autour d'une KTM RC8 !

Bref, tout semblait aller pour le mieux dans le monde de la compétition électrique et les finalistes de TTXGP doivent même s'affronter au mois de novembre 2010 pour une "grande finale" qui reste à programmer...

Court-circuit dans les compétitions de motos électriques…

Oui, mais voilà : l'annonce du lancement du "FIM e-Power International Championship", un championnat de motos électriques créé de toutes pièces par la FIM et qui se déroulera la saison prochaine en ouverture de quatre courses d'endurance (lire Moto-Net.Com du 26 novembre 2009) n'est pas vraiment au goût de nos amis british...

Motos électriques : tensions entre le TTXGP et le FIM e-Power !

"Nous sommes vraiment déçus que, en dépit de nos efforts déployés depuis plusieurs mois pour créer un championnat du monde, la FIM ait décidé de lancer un championnat indépendant", s'insurge Azhar Hussain (photo ci-contre), fondateur et dirigeant du TTXGP.

"TTXGP a travaillé main dans la main avec la FIM en 2009, lui apportant son expérience et son expertise unique. TTXGP avait même été invité par la FIM à participer à son comité "Zéro carbone", afin de mettre au point les règlements pour 2010, poursuit avec une pointe d'amertume M. Hussain.

Arguant que la "décision unilatérale de la FIM" va entraîner "une division des énergies et une dilution des forces", le fondateur du TTXGP avance que cette inattendue concurrence de l'instance internationale pourrait nuire à la rapidité du développement des technologies électriques et donc, au final, au consommateur... A suivre : restez branchés... euh, connectés !

Commentaires

Ajouter un commentaire

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire

  • En savoir plus...
Avertissement sur l'utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et autres traceurs, afin de vous permettre la connexion à votre compte utilisateur, de laisser des commentaires sur les articles, de déposer des annonces, de paramétrer vos alertes, de vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et d'obtenir les données statistiques qui nous permettent de mieux répondre aux attentes de nos lecteurs.