• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
BIKER TEXAS RANGERS
Paris, le 12 mai 2011

Moto GP : interviews des pilotes Spies et Edwards

Moto GP : interviews des pilotes Spies et Edwards

Tout juste descendus d'avion, les pilotes Yamaha en Moto GP Ben Spies et Colin Edwards sont allés saluer leurs fans à l'occasion des 30 ans de la concession Yamaha Les 2 Roues à Roissy. Moto-Net.Com en a profité pour les rencontrer. Interview.

Imprimer

Interview Colin Edwards : encore là pour longtemps !

Moto-Net.Com : Comment vas-tu aujourd'hui ?
Colin Edwards :
Bof, j'ai plein de merde dans le nez et dans le crâne ! Je suis sous médocs et j'espère que ça va le faire pour ce week-end... Enfin, faut faire avec nan ?!

MNC : Te souviens-tu de ton dernier passage ici en France, et de ta course au Mans ?
C.E. :
Mmm... Nan, pas vraiment. J'avais fait quelle place déjà ?

MNC : Euh, 12ème il me semble (nous en sommes même parfaitement certains, puisque nous avons relu MNC du 23 mai 2010 - Le Mans - MotoGP : victoire de Lorenzo devant Rossi).
C.E. :
Nan ça me dit rien, je ne m'en souviens plus.

MNC : Pas facile au bout de tant d'années et de participations de se souvenir de chaque course !
C.E. :
Oui c'est sûr... Bref, l'an dernier n'était pas une année mémorable. Pas comme 2008, hein ?! (lire MNC du 19 mai 2008, NDLR)

MNC : Lorenzo avait dégusté du pop-corn à la fin de la course 2010. Cette année, qui en mangera à ton avis ?
C.E. :
Ahhh, du pop-corn... Ca me dirait bien d'en manger là, maintenant. Sans rire ! Pour la course, Lorenzo va bien au Mans, la M1 aussi. Pedrosa a un bon package et marche fort en ce moment... Mais je parierais Lorenzo quand même.

MNC : Comment trouves-tu le circuit du Mans ?
C.E. :
Bah, la petite piste sur laquelle nous roulons est assez basique. Je ne peux pas dire que c'est ma préférée. Cela dit, tout l'historique, toute la mystique du Mans fait que l'épreuve a quand même un certain attrait.

MNC : Connais-tu le grand tracé ?
C.E. :
Je n'ai jamais roulé dessus non, et je n'ai jamais assisté aux courses de 24 Heures, ni moto ni auto.

MNC : Tu l'as juste vu dans le film "Le Mans" avec Steve McQueen, c'est ça ?
C.E. :
Oui, comme beaucoup de monde !

MNC : Tu viens d'ouvrir chez toi, aux États-Unis, un "Texas Tornado Boot Camp". Cela faisait longtemps que tu y pensais ?
C.E. :
Oh oui, ça faisait un bout de temps qu'on en parlait. Tout est parti du fait qu'à 16 ans, lorsque je suis monté pour la première fois sur une moto de piste, j'e suis allé vite très rapidement. Plus tard, on a cherché à comprendre d'où venait ce talent, à analyser ma réussite et on a élaboré quelques principes de base qu'on apprend à nos élèves.

MNC : Les premières sessions ont eu lieu : les gosses sont contents ?
C.E. :
Les gamins ? Mais c'est ouvert à tous ! Lors de nos quatre premiers stages, les plus âgés avaient jusqu'à 50 ans. Ca se passe bien oui, il y a une bonne ambiance : on fait beaucoup de moto, mais aussi du tir, du paint-ball, de la voiture radiocommandée... Et le soir, on boit quelques bières ensemble. Ca se déroule vraiment comme à la maison ! On a d'ailleurs spécialement bâti un hôtel pour accueillir les gars sur deux ou quatre jours. Tout est prévu : ils rentrent dans le camp et n'ont plus à en sortir !

MNC : Avais-tu participé à de tels séjours étant jeune ?
C.E. :
Nan, malheureusement ça n'existait pas en mon temps. J'aurais adoré !

MNC : Finalement, le team Tech3 est une sorte de "Texas Tornado Boop Camp Premium" non ?!
C.E. :
Je vois où tu veux en venir, et dans un sens tu as raison ! Ben en 2010, Cal Crutchlow cette année... J'essaie de les aider tant que je peux. Après tout, j'ai plus d'expérience qu'eux deux réunis !

MNC : C'était une vocation de former des petits jeunes ?
C.E. :
J'aime bien ça mais il faut être clair : ma passion reste de piloter des motos de course !

MNC : Tu disais effectivement que tu espérais continuer à rouler l'an prochain. Au sujet des 1000 cc justement, aimerais-tu retrouver les 990 d'avant, ou espères-tu que cette génération soit un peu différente ?
C.E. :
Le fait est qu'elles seront nécessairement différentes. Lorsqu'on a quitté les 500cc 2-temps, l'électronique en GP n'en était qu'à ses débuts. Ca s'est progressivement et considérablement développé. Je ne pense pas qu'on puisse revenir en arrière. Les 800 sont très rapides, très rigides et je pense que les nouvelles 1000 seront similaires.

MNC : Très rapides donc, mais moins amusantes ?
C.E. :
Non je n'espère pas ! On verra bien...

MNC : Tu devras être là en 2013 aussi, pour votre épreuve, à Ben et toi, à Austin au Texas !
C.E. :
Oui, bon, on verra pour ça aussi... Ce n'est pas encore fait, les travaux ont tout juste débuté, tout le monde s'active mais il manque encore un tas de pognon pour boucler l'affaire !

MNC : Bien. Merci Colin, soigne-toi bien et bonne course !
C.E. :
Yeah, thanks mate !

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !