• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
BIKER TEXAS RANGERS
Paris, le 12 mai 2011

Moto GP : interviews des pilotes Spies et Edwards

Moto GP : interviews des pilotes Spies et Edwards

Tout juste descendus d'avion, les pilotes Yamaha en Moto GP Ben Spies et Colin Edwards sont allés saluer leurs fans à l'occasion des 30 ans de la concession Yamaha Les 2 Roues à Roissy. Moto-Net.Com en a profité pour les rencontrer. Interview.

Imprimer

Spies et Edwards : deux Américains à Roissy

Ben Spies et Colin Edwards atterrissaient hier midi sur le sol français. Avant de rejoindre leurs quartiers au Mans pour le Grand Prix de France Moto, théâtre de la quatrième épreuve du championnat du monde MotoGP, les deux Texans - noms de codes respectifs : la Terreur et la Tornade - ont effectué une petite halte chez le concessionnaire Les 2 Roues...

La concession Yamaha pouvait ainsi fêter en grandes pompes son anniversaire : "le chemin parcouru depuis 30 ans est inespéré et je m'en réjouis chaque jour !", se réjouit le patron, Alexandre Salvatore, qui a débuté sa carrière à quelques tours de roues, dans la concession Peugeot de Goussainville.

"Elle mesurait 24 m2 et je vendais à l'époque 15 motos par an, se souvient comme si c'était hier celui que ses amis - dont Christophe Guyot, également présent - surnomment affectueusement "Coco". "Après avoir été agent Yamaha, je suis devenu concessionnaire officiel en 1996".

Préparateur - et réparateur ! - des motos de Gérard Depardieu, Alexandre Salvatore s'associe avec l'acteur pour déménager en 2008 : "Gérard voyait tout en grand, il voulait toujours plus !", relate avec amusement le grand chef parisien (lire MNC du 5 décembre 2008 : Depardieu inaugure la nouvelle concession Yamaha Les 2 roues à Roissy-en-France).

Si bien qu'aujourd'hui, Les 2 Roues à Roissy-en-France (95) s'étend sur une superficie de 2400 m2 et vend 400 machines par an. Le directeur général de Yamaha Motor France, Eric de Seynes, et son prédécesseur, l'éternel Jean-Claude Olivier, se devaient donc d'être là pour souffler les trente bougies... et accueillir les deux pilotes américains !

Happy Birthday "ley do wrous"

Pour la venue de tout ce beau monde, l'équipe des 2 Roues n'a pas hésité à installer estrades, sono et tables dans les locaux, tout en allumant un barbecue dans le jardin ! Deux des quatre R1 Replica - qui seront solennellement remises à leurs acheteurs lors du GP de France - trônent également sur le podium : le show peut commencer !

Ben Spies et Colin Edwards se prêtent donc volontiers aux jeux de l'interview avec l'animateur Rémi Tissier, puis des questions-réponses avec la cinquantaine de fans réunis autour d'eux, sans oublier l'inévitable séance de dédicaces et poses photo.

Visiblement fatigué et le nez un peu pris, - "j'ai de la merde plein le nez", décrit-il poétiquement en prenant le micro -, Colin se retient à peine de pouffer lorsqu'on lui demande si aux États-Unis aussi, il bénéficie d'un tel accueil et profite du même statut de "star"...

"Tsss, tout le monde se fout de la moto aux USA... Il n'y a peut-être que James Stewart et le Supercross qui retiennent un peu l'attention", se marre le n°5 du team Tech 3. Il faut dire que depuis le titre de Nicky Hayden en 2006 (lire notamment notre Rétrospective de la saison Moto GP 2006), les Grands Prix n'ont pas beaucoup souri aux Américains...

Leurs compatriotes se seraient-ils languis de voir Edwards, le double champion de World Superbike sur Honda, remporter sa première victoire en Grand Prix ? "Mais moi aussi j'attends !", plaisante encore le sympathique cow-boy.

À cause des "Quatre fantastiques" (Lorenzo, Stoner, Rossi et Pedrosa) mais aussi des petits nouveaux qui poussent (Dovizioso, Simoncelli et Spies notamment), même les podiums s'avèrent dur à atteindre pour le vieux l'expérimenté Colin. Et lorsque ce ne sont pas ses adversaires, c'est sa propre M1 qui lui joue des tours...

"Oui, c'est une pompe à essence qui nous a coûté le podium à Jerez. J'étais déçu, presque plus pour mon équipe que pour moi... J'aurais tellement aimé leur offrir ce bon résultat : toute l'équipe Tech 3 le mérite !", avoue Edwards.

Plus discret et bien moins lyrique, Ben Spies a accordé une deuxième interview à Moto-Net.Com (un an après MNC du 15 juin 2010 - Interview Ben Spies : Lorenzo est le grand favori cette année !). Puis, malgré un emploi du temps surchargé donc chronométré, Colin Edwards a lui aussi pris le temps de répondre à nos questions : découvrez les interviews des deux pilotes Yamaha en pages suivantes !

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !