• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
OLIVEIRA OU OLIVEIRA PAS ?
Paris, le 3 mai 2019

Miguel Oliveria serait reconduit chez KTM en 2020... mais rien n'est encore signé selon Tech3

Miguel Oliveria serait reconduit chez KTM en 2020... mais rien n'est encore signé selon Tech3

Les remarquables débuts de Miguel Oliveira en MotoGP ont convaincu KTM d'activer l'option de son contrat pour 2020, mais selon l'équipe satellite Tech3 qui fait rouler le pilote portugais rien ne serait encore signé... Explications.

Imprimer

Étonnante situation que celle du débutant Miguel Oliveira, actuellement 16ème du classement MotoGP devant les pilotes d'usine Lorenzo (Honda), Iannone (Aprilia) et Zarco (KTM) : selon Speedweek, le contrat du très rapide pilote portugais - de type "un an + option pour un an supplémentaire" - serait officiellement prolongé pour 2020.

"L’option sur Miguel expire cet été, mais nous l’avons déjà activée", a ainsi déclaré à nos confrères allemands le directeur du département compétition de KTM, Pit Beirer. Oliveira aurait par conséquent l'assurance de poursuivre l'aventure en catégorie reine avec la marque Orange en 2020.

Cette annonce se présente comme une juste récompense de ses excellents débuts parmi l'élite, mais aussi de sa fidélité aux Autrichiens : le n°88 roule pour KTM pratiquement sans interruption depuis 2015. Seule infidélité, mal avisée : l'année 2016... où il signe sa plus mauvaise saison en Grands Prix sur la Moto2 Kalex !

Revenu chez KTM dès l'année suivante, il décroche la troisième du championnat Moto2 2017 et termine vice-champion 2018. Cette ascension avait alors convaincu le constructeur de lui confier le guidon d'une de ses quatre MotoGP au sein de son team satellite Tech3, aux côtés du malais Hafizh Syarhin.  

Bonne pioche : Oliveira s'est très vite adapté à la RC16 - pourtant réputée physique - et marque ses premiers points dès sa deuxième course (11ème au GP d'Argentine). Le jeune pilote de 24 ans s'offre même le luxe de terminer à deux petits dixièmes de Pol Espargaro, référence du clan KTM grâce à son expérience !

Miguel Oliveira devance en outre Johann Zarco, seulement 15ème sur la moto d'usine autrichienne à Termas de Rio Hondo... Le français inversera cependant la tendance la course suivante à Austin (Etats-Unis) : Zarco et Oliveira se suivent aux 13ème et 14èmes position, séparés par deux secondes. 

Option renouvelée par KTM... mais pas officialisée chez Tech3

L'activation de sa clause contractuelle n'est pas réellement une surprise dans ces conditions, même si elle intervient un peu tôt pour jauger avec exactitude le potentiel réel d'Oliveira. Mais comme la tendance actuelle en MotoGP est de signer le plus tôt possible, personne ne s'en étonnera...

Personne... sauf un certain Hervé Poncharal, propriétaire du team Tech3 qui fait rouler ledit Oliveira ! Rappelons que l'écurie varoise est passée de Yamaha à KTM cet hiver, afin de devenir son team satellite en MotoGP avec des motos équivalentes à celles de Zarco et Espargaro.

Or aucune reconduction de contrat ne serait signée entre Tech3 et Oliveira, assure le dirigeant français, par ailleurs président de l'association des teams en Grands Prix (IRTA)... Rien ne serait "acté à 100%" affirme Poncharal.

"Miguel est directement sous contrat avec KTM, comme c’est le cas de Pol et de Johann. Dans ce contrat, il existe effectivement une option pour que Miguel soit reconduit une saison de plus chez nous", confirme-t-il avant d'ajouter que "tous les feux sont au verts pour qu’on puisse continuer ensemble en 2020. Plus tôt ça sera fait, plus tôt ça libèrera le pilote d’un poids".

C'est qui le patron ?!

"Mais pour que cette option soit appliquée, il faut au préalable signer quelques documents et aujourd’hui, il n’y a encore rien d’acté à 100%, même si c’est quelque chose qui va très vraisemblablement se passer. Dans tous les cas, un communiqué sera émis en temps voulu", conclut le manager tricolore.

Cette réaction un rien formelle traduit un certain agacement de la part de Hervé Poncharal, visiblement pris au dépourvu par l'annonce de KTM concernant l'avenir de son pilote chez Tech3. Simple "couac" de communication ou manifestation d'autorité mal perçue ? A suivre... Restez connectés !

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Duel Honda CB650R Vs Yamaha MT-07 : roadster chic contre roadster choc

Dépasser une référence nécessite soit de lui faire les freins, soit d'emprunter une autre trajectoire particulièrement inspirée. C'est l'alternative tentée par l'élégante Honda CB650R pour bousculer la turbulente Yamaha MT-07, numéro un des ventes moto en France... Essai transformé ? Duel MNC !
Tous les Duels 10 commentaires
Duel Ducati 1100 Vs Triumph 1200 XC : Scrambler contre Scrambler

Deux membres de la famille Scrambler s'opposent sur Moto-Net.Com : le 1100 Special Ducati sorti l'an dernier et le tout nouveau 1200 XC Triumph ! Quelle moto garder à l'issue de ce duel ? MNC étudie minutieusement la question et vous livre sa réponse...
Tous les Duels 3 commentaires
Essai Harley-Davidson CVO Street Glide 117 : Custom Vraiment Ostentatoire !

La dernière génération du V-twin Harley-Davidson atteint l'impressionnante cylindrée de 1923 cc (117 "cubic inches" de l'autre côté de l'Atlantique). Les motos Touring très haut de gamme Custom Vehicle Operations (CVO) sont comme d'habitude les premières à profiter : essai de la spectaculaire Street Glide CVO 117 sur MNC !
Custom 1 commentaire
Essai Tuono V4 1100 Factory 2019 : électrostimulation pour le roadster Aprilia 

La Tuono V4 1100 connaît une nouvelle évolution en 2019 : sa version haut de gamme "Factory" est équipée d'inédites suspensions électroniques Öhlins ! Moto-Net.Com a essayé rapidement le maxi roadster Aprilia (maxi sportif et maxi jouissif !) sur de jolies petites routes italiennes... Andiamo !
Roadster 3 commentaires

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Essai vidéo : Duel Honda CB650R Vs Yamaha MT-07

En complément de notre essai comparatif entre la nouvelle Honda CB650R et la référence du marché Yamaha MT-07, voici la vidéo de notre duel de roadsters !
Découverte du team Luc1 Motorsport, animateur du GP de France 2019 !

Dominé par Marquez, le Grand Prix de France 2019 n'a pas été des plus spectaculaires... A contrario, le show mécanique du samedi a été très réussi, notamment grâce à Luc1 Motorsport, un team au remarquable palmarès sportif et aux remarqués stunters ! Présentation en vidéo.
Découverte 2 commentaires
Des drones de la police verbalisent les motards en Ile-de-France

La Police nationale a expérimenté la semaine dernière en Île-de-France deux drones chargés de filmer depuis les airs certaines infractions comme le chevauchement de ligne continue. Première cible de cette attaque des drones : les motards...
Radars 10 commentaires
North West 200 2019 : Hillier et Irwin, double impact pour Kawasaki

Le mauvais temps s'est abattu sur l'Irlande du Nord samedi pour la seconde série de courses de la North West 200 2019 (Supertwin, Supersport, Superstock et Superbike). Les pilotes Kawasaki n°1 et 37 ont particulièrement bien mené leur barque, enfin leur ZX-10R... Débriefing.
North West 200 2019 : nouvelle victoire pour Johnston et Hickman, première pour Bonetti !

Les pilotes de la North West 200 ont disputé trois courses jeudi. Lee Johnston s'est imposé en Supersport sur Yamaha R6, Peter Hickman a dominé le Superstock sur BMW S1000RR et Stefano Bonetti s'est illustré en remportant la victoire - sa première internationale et la première italienne ! - en Supertwin sur Paton S1-R... Débriefing.
Johann Zarco (13ème) quitte le GP de France "avec un petit sourire"

S'il n'a pas brillé devant ses fans, le français Johann Zarco quitte néanmoins le GP de France avec un "petit sourire" car les KTM ont progressé : non seulement elles terminent toutes les quatre dans les points, mais Pol Espargaro s'offre une belle 6ème place à seulement 6 secondes du vainqueur. Débriefing.
Analyses 10 commentaires
Rossi (5ème) et Yamaha en plein tour-Mans au GP de France...

La place de premier pilote Yamaha revient encore une fois à Valentino Rossi à l'arrivée du Grand Prix de France moto 2019, sans toutefois totalement le réjouir : le Docteur s'inquiète du manque d'accélération et de vitesse de pointe de sa M1 face aux trois Ducati qui le précèdent. Débriefing et analyse de la situation du constructeur japonais au championnat du monde.
Analyses 6 commentaires

Abonnement MNC Premium


En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Calendrier MotoGP 2019

Intersaison : Tests MotoGP
10 mars : GP du Qatar
31 mars : GP d'Argentine
14 avril : GP des Amériques
5 mai : GP d'Espagne
19 mai : GP de France
2 juin : GP d'Italie
16 juin : GP de Catalogne
30 juin : GP des Pays-Bas
7 juillet : GP d'Allemagne
4 août : GP de République tchèque
12 août : GP d'Autriche
25 août : GP de Grande-Bretagne
15 septembre : GP de San-Marin
22 septembre : GP d'Aragón
6 octobre : GP de Thaïlande
20 octobre : GP du Japon
27 octobre : GP d'Australie
3 novembre : GP de Malaisie
17 novembre : GP de Valence

SAISON 2019   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...