• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
RALLYE DU DOURDOU
Villecomtal (12), le 8 juillet 2015

Le Rallye du Dourdou vu de l'intérieur : Toniutti la canicule !

Le Rallye du Dourdou vu de l'intérieur : Toniutti la canicule !

La 12ème édition du rallye du Dourdou, 6ème et avant-dernière épreuve du championnat 2015, voit s'imposer Julien Toniutti (Yamaha MT-09) qui reprend ainsi la pole position du championnat entre canicule et pluie de pénalités... Compte rendu de l'intérieur.

Imprimer

Le jour des quatre tours

Quelques "pas assez" d'heures de sommeil plus tard, nous voici de nouveau en pré-grille derrière l'arche Dark Dog pour le départ de la deuxième étape du douzième rallye du Dourdou.

Il est près de 10h00 et il fait déjà chaud, très chaud ! Les pilotes en mode sauna dans leurs combinaisons de cuir attendent leur heure de départ. Quatre tours de près de 70 km chacun, ça risque d'être long, très long !

Du côté des Scooters, alors que Mathieu Bruneau est quasiment déjà champion de France après avoir remporté l'étape de nuit tout en souffrant de son genou au guidon de son Honda intégra, un petit nouveau, Fabien Assemat risque bien de lui souffler la victoire aux commandes d'un Yamaha 530 T Max : Fabien est à moins de 13 secondes de Mathieu tout en ayant pris 15 secondes de pénalité au "CH mobile" ! Là aussi, ça va chauffer aujourd'hui...

Après quelques kilomètres agréables à admirer ces paysages sublimes nous revoici à Rodelle pour la première spéciale du jour.

Motivé par sa remontée fantastique au classement provisoire du championnat, Julien Toniutti en remet un couche et s'octroie le meilleur chrono en 1'50,48, suivi de près à quelques 5 dixièmes par Christophe Velardi (1'51,01), lui aussi motivé par sa remontée.

Le troisième temps revient à Laurent Filleton, pour sa part un peu dépité par sa dégringolade au provisoire suite à la petite bévue de cette nuit...

Toujours aussi régulier, Bruno Schiltz est en embuscade en quatrième position, 1,22 seconde derrière Laurent.

Belle performance aussi de la part de Superwoman Sonia Barbot : la championne de France "Féminine" s'octroie le neuvième temps scratch (1'57,83), premier Topsport ! D'autres questions, messieurs ?

La liaison pour rejoindre la spéciale de Limon commence à être habituelle depuis l'étape précédente et les points stratégiques des Pelotons de sécurité routière (PSR, avec leurs jumelles policières pour traquer les excès de vitesse sur route ouverte), sont maintenant bien repérés. Les concurrents font donc gentiment un petit coucou de la main aux "Judas des rallyes" tandis que d'autres les klaxonnent...

Mais il peut aussi y avoir des réponses à ces signes amicaux : je prendrai personnellement une projection d'eau provenant d'un PSR saluant ma traversée "street legal" d'une petite agglomération. Sympa les PSR, ça rafraîchit par cette chaleur insoutenable !

Limon, premier passage de jour. Cette fois, Christophe Velardi claque le meilleur temps (1'56,56) devant Bruno Schiltz passé à l'attaque (1'57,44) et Laurent Filleton (1'58,25).

A la fin de cette première boucle du jour, à Villecomtal, la demi-heure de pause assistance accordée n'est pas de trop par cette chaleur torride : il faut s'hydrater et se ressourcer.

Et c'est reparti pour le deuxième tour ! A Rodelle, Toniutti reprend le dessus en s'offrant le meilleur temps 11 centièmes seulement devant Velardi (1'50,29 contre 1'50,40). Troisième chrono pour Schiltz en 1'51,11 à quelques 82 centièmes du leader.

La température est à son maximum et lorsque nous arrivons à Limon, le goudron commence à fondre sur la spéciale ! Ce qui n'empêche pas Julien Toniutti d'aller une fois de plus chercher le meilleur temps (1'53,31), devançant un Bruno Schiltz en pleine forme d'à peine 35 centièmes (1'53,66). Filleton est troisième, une seconde pile poil derrière (1'54,66).

La spéciale devient très glissante et le bitume se décolle de plus en plus au fil des passages des concurrents sous le soleil brûlant...

A la fin du tour, toujours 30 mn d'assistance pour boire un litre d'eau, vérifier vite fait la mob et on repart pour la troisième boucle !

A Rodelle, pour la cinquième fois depuis le départ du rallye, Toniutti est encore devant ! Il est suivi par Velardi et Filleton, les temps des trois pilotes espacés de moins de 6 dixièmes ! (1'49,74, 1'49,89 et 1'50,31).

Nous revoici au départ de Limon mais c'était à prévoir : la spéciale fondante, devenue dangereuse, est neutralisée. Nous l'emprunterons donc en liaison pour un passage sans chrono.

De retour pour la troisième fois de la journée à Villecomtal, la question se pose : va-t-on faire la quatrième boucle prévue ?

Le bitume de la spéciale de Rodelle n'étant pas dégradé, la direction de course décide de conserver une quatrième boucle en la raccourcissant pour ne passer qu'à cette spéciale.

Après les dernières 30 minutes d'assistance, nous voici donc repartis pour un petit tour cette fois, raccourci d'une trentaine de kilomètres.

Rodelle dernier passage et même classement qu'au passage précédent : Toniutti, Velardi et Filleton, avec cependant des temps un peu moins serrés (1'51,27, 1'52,27 et 1'52,63). Le bitume encore praticable commence lui aussi à fondre...

.

.

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !