• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
#BRITISHGP
Paris, le 26 août 2018

Le Grand Prix de Grande-Bretagne 2018 annulé à cause de la pluie

Le Grand Prix de Grande-Bretagne 2018 annulé à cause de la pluie

Le GP de Grande-Bretagne 2018, douzième épreuve de la programmation MotoGP, a dû être annulé en raison de conditions météo exécrables et des consternantes lacunes de drainage de la piste nouvellement resurfaçée de Silverstone. Marquez conserve son avantage de 59 points sur Rossi au championnat du monde.

Imprimer

Les conditions météo s'annonçaient compliquées pour le Grand Prix de Grande-Bretagne 2018, et elles le furent dès les premières séances d'essais libres... Pas de quoi perturber les 90 000 spectateurs annoncés autour du circuit de Silverstone, habitués s'il en est aux caprices du temps !

Du côté des pilotes cependant, c'est la soupe à la grimace : les cracks du MotoGP fustigent dès le vendredi les travaux de réfection récemment apportés sur la piste anglaise, jugeant le remède pire que le mal. Tous regrettent un bitume encore plus bosselé que précédemment et une piste qui se gorge d'eau à la moindre averse. 

L'inquiétude grimpe d'un cran le deuxième jour (samedi) et des intempéries encore plus fortes. Plusieurs pilotes évoquent clairement des zones de danger sur la piste, faute de capacités suffisantes du bitume à évacuer l'eau…  Des chutes successives dans le même virage (Stowe) en essais libres 4 confirment leurs craintes : Rins, puis Rabat et Morbidelli sont partis à la faute à haute vitesse sur une piste inondée.

Hélas, alors que "Tito" Rabat s'était relevé sans dommage de sa glissade, la Honda de Morbidelli est venue le faucher dans les graviers. L'espagnol est immédiatement transporté à l'hôpital avec de multiples fractures ouvertes à la jambe droite. Heureusement les jours de Rabat ne sont pas en danger, mais le couperet est passé très près du pilote Avintia…

Opéré dans la foulée en Angleterre au péroné et au fémur de la jambe droite, Tito Rabat sera prochainement transféré à Barcelone (Espagne) pour poursuivre sa convalescence. Reste que dans le paddock, l'incident a jeté un sacré froid…

Courses reportées puis annulées

Ce dimanche matin à Silverstone, l'humeur des pilotes était aussi morose que le ciel. Après un warm-up disputé sous le soleil (et dominé par Viñales), la pluie a de nouveau fait son retour. Prévoyante, la direction de course avait décidé d'avancer les horaires pour limiter les dégâts et même de déplacer la course MotoGP à 12h30, avant les épreuves Moto3 et Moto2.

A la mi-journée toutefois, il faut se rendre à l'évidence : la pluie incessante n'autorise aucun départ, malgré des travaux en urgence sur le bitume pendant la nuit : des "saignées" ont été ouvertes dans le bitume pour améliorer son drainage. Autant appliquer un pansement sur une jambe de bois : des "soins" indignes d'un championnat du monde !

S'ensuit alors un bal de report de la course, avec entre-temps la courageuse intervention d'une balayeuse et des commissaires de piste pour tenter de pousser l'eau en dehors du tracé... La commission de piste espère ensuite pouvoir donner un départ vers 14h30, puis évoque un report à 17h30... Mais les organisateurs se heurtent à chaque fois à la réalité : le circuit de Silverstone est impraticable, particulièrement ses virages 7 et 8.

Après une longue attente, les instances dirigeantes et pilotes se sont mis d'accord à 17h00 pour tirer un trait sur les courses : outre la pluie, les températures ne font que dégringoler avec les rafales de vent. L'organisateur prend la douloureuse décision de purement et simplement annuler les Grands Prix, faute de pouvoir les reporter au lendemain pour des raisons logistiques.

La dernière fois qu'un Grand Prix Moto avait été annulé remonte à 2011, lorsqu'un tragique accident avait coûté la vie à Marco Simoncelli lors du GP de Malaisie MotoGP. Avant cela, la course 250 à Indianapolis (Etats-Unis) avait été annulée à cause d'un ouragan. Enfin, certains se souviennent peut-être également de l'annulation du GP d'Autriche en 1980… à cause de la neige !

"La sécurité n'était pas suffisante" 

"Nous avons décidé d’annuler la course en raison des mauvaises conditions", explique Mike Webb, le directeur de course. "Trop d’eau s’était accumulée sur la piste suite aux fortes averses. La piste ne drainait pas, la sécurité n’était pas suffisante".

"Nous avons fait tout notre possible pour que cette épreuve ait lieu", estime-t-il, tandis que le directeur du circuit, Stuart Pringle, a présenté des excuses publiques. "Plusieurs options ont été envisagées, y compris celle de courir demain. Nous en avons discuté avec les équipes, ainsi qu’avec le promoteur, mais ça n’était pas possible d’organiser ça. Du coup nous avons tenté de retarder le départ, autant que possible. Mais nous sommes arrivés à un point où, même si la pluie a légèrement diminué en terme d’intensité, la piste était toujours aussi détrempée, raison qui nous a poussé à prendre cette décision".

"Certains pilotes manquaient à l’appel, mais une grande majorité présente à cette réunion était d’accord pour dire que les conditions de pistes étaient trop dangereuses", assure Loris Capirossi, qui occupe un rôle de conseiller pour le promoteur Dorna. "Leur moto patinait à de nombreux endroits en raison de cette eau stagnante et nous accordons une énorme importance à leur opinion. Car ce qui prime avant tout, c’est la sécurité !", rappelle l'ancien pilote.

Le point au championnat 

Faute de course disputée à Silverstone, le classement provisoire au championnat MotoGP reste en toute logique identique à celui au terme de la dernière épreuve, disputée en Autriche le 12 août. 

Marc Marquez, tenant du titre, reste confortablement installé dans le fauteuil du leader avec 59 points d'avance sur Valentino Rossi (201 Vs 142) et 71 points sur Jorge Lorenzo, qui avait signé samedi la pole position du GP de Grande-Bretagne. Le futur pilote HRC ne cache pas son ambition de taxer la deuxième place au n°46, sachant que seulement 12 points séparent les anciens coéquipiers…

Andrea Dovizioso, qualifié 2ème devant Zarco à Silverstone, conserve la 4ème place du provisoire devant Viñales et Petrucci. Johann Zarco est actuellement 7ème devant Crutchlow et Iannone. Une petite pensée également pour Loris Baz, qui n'aura finalement pas eu le plaisir de piloter la KTM RC16 en remplacement d'Espargaro suite à cette annulation du GP de Grande-Bretagne 2018...

La prochaine course MotoGP, le Grand Prix de San Marin à Misano (Italie), est prévue le 9 septembre.

Commentaires

Bestof: 
1
Incompréhensible ! Quel autre mot pour exprimer le fiasco de ce GP, essentiellement dû au "resurfaçage" mal fait... Qui n'a pas roulé sous pluie battante sur un tronçon drainant qui fait suite à un tronçon de bitume standard ? On passe alors d'un brouillard de projections à travers lequel on ne voit rien à une route mouillée mais sans projections : magique... Que personne ne vienne dire qu'il faut faire des saignées pour évacuer la pluie de la piste, la technique est bien connue, mais chère ! Par ailleurs, on peut peut-être "aider" les entreprises qui font ce genre de travaux en les informant de l'existence d'une norme NF EN 13108-7 concernant les enrobés drainants qui font merveille sur nos routes ? Pour moi, l'échec de Silverstone est très probablement dû à une économie de bouts de chandelles tellement mal pensée qu'au final, hormis la cata pour le sport et le spectacle, ça coutera plus cher de tout refaire que d'avoir bien fait du premier coup... Cons-ternant !
Bestof: 
1
Le Royaume Uni n'a pas de ministère des sports, à proprement parler. Il est alors difficile, dans ces conditions, d'échapper à la pression financière qui asphyxie l'activité sportive, surtout si celle-ci est un sport mécanique comme la moto. Où l'on voit bien les limites de l'institution privée comme la FIM. Où il y a besoin de rétablir du service public. Je ne serais pas surpris d'apprendre que la réfection du circuit de Silverstone a été confiée au moins disant, économiquement parlant. Il serait intéressant que les journalistes se penchent sur la question. Quant aux réflexions démagogiques, pour ne pas dire débiles de certains, qui mélangent tout, il est bon de rappeler certaines vérités. L'émargement des pilotes : qui refuserait de telles sommes ? C'est le système qui permet cela qu'il faut dénoncer. Ces sommes seraient bien mieux affectées à la sécurité des pilotes. Faire le parallèle ensuite entre le syndicalisme et les réactions des pilotes : il aurait fallu envoyer 60 ou 70 pilotes à l’abattoir parce qu'ils sont hautement rémunérés ? L'argent n'est pas au dessus de tout. Pour en revenir au syndicalisme, je n'ai pas le sentiment d'avoir vu beaucoup d'engagement citoyen de la part de tous ces champions, qui sont des hommes, et qui pour la plupart vivent dans des paradis fiscaux. Là encore, il faudrait les mettre en face de leurs contradictions, tous ces grands champions bien souvent très égoïstes ...
Bestof: 
1
Pas à cause de la pluie MNC, à cause d’une piste foireuse... c’est pas pareil.....

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Valentino Rossi assure qu'il ne pensait pas continuer à courir à 40 ans...

Valentino Rossi fêtera ses 40 ans le 16 février 2019, dans un mois jour pour jour, juste après les premiers essais MotoGP à Sepang (Malaisie)... Un cap que le nonuple champion du monde ne pensait pas atteindre à ses débuts en Grands Prix moto en 1996 !
Pilotes et équipes 10 commentaires
Lionel Favre (Peugeot Motocycles) : "Encore un peu de patience pour le Metropolis électrique"...

Pour les abonnés Moto-Net.Com, le directeur France de Peugeot Motocycles établit son bilan 2018 et revient sur les principaux sujets de l'année : évolution du marché, nouvelles attentes des clients, restrictions de circulation en ville, scooters électriques, salon de la moto... Interview de Lionel Favre.
Les concepts branchés de vélo et trottinette électriques Harley-Davidson

Harley-Davidson a profité du Consumer Electronics Show (CES) pour révéler le prix très élevé (33 900 € !) de sa moto électrique LiveWire. Mais ce n'est pas tout : le constructeur américain présentait également une trottinette et un dérivé de VTT électriques... 
R&D
Dakar moto 2019 : l'analyse MNC et les déclarations des pilotes

La 41ème édition du Dakar moto se referme sur la victoire de l'australien Toby Price, vainqueur héroïque devant ses coéquipiers du team officiel KTM, Matthias Walkner et Sam Sunderland. Retrouvez l'analyse Moto-Net.Com et les réactions des principaux pilotes du Dakar moto 2019.
Dakar 2019 2 commentaires
Hubert Auriol : "Mon roadbook ne va pas s'arrêter là !"

40 après son premier Dakar, Hubert Auriol dédicaçait hier soir son livre TDSPP au Brand Store BMW de l'avenue George V, avant de s'élancer pour un tour du monde en 80 jours... Vidéo.
Smart vidéo en direct de l'essai de la nouvelle Triumph Speed Twin

MNC teste actuellement la Speed Twin : première smart vidéo avec le son du moteur.
Roadster 1 commentaire
La CB650R au prix de 7999 € : le nouveau roadster Honda est-il bien placé ?

Fin du suspens chez Honda, qui dévoile le prix de sa nouveauté majeure pour 2019 : la CB650R débarquera fin janvier en concessions au prix de 7999 euros. Cette moto de reconquête - très stylée - se place pile entre les petits roadsters à 7000 € et les modèles de plus forte cylindrée à 9000 €... Explications et comparaisons.
Roadster 3 commentaires
Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Soutenez Moto-Net.Com

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pubs intrusives, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

  • En savoir plus...