• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
NOUVEAUTÉ 2011
Milan (Italie), le 4 novembre 2010

Kawasaki ZX-10R 2011 : vidéo, disponibilité et fiche technique

Kawasaki ZX-10R 2011 : vidéo, disponibilité et fiche technique

Moto-Net.Com a profité du Salon de Milan pour faire plus ample connaissance avec la nouvelle Hypersport Kawasaki : la ZX-10R 2011. Bardée d'électronique (ABS, injection et anti-patinage paramétrables), cette bombe Verte revendique 209,9 ch en dynamique.

Imprimer

Cette fois, c'est la bonne !

Depuis 2004, la Kawasaki ZX-10R s'est taillée une réputation sulfureuse construite sur sa totale absence de compromis et le tempérament bouillant de son quatre-cylindres en ligne (lire notre Essai de la ZX-10 2010).

Hélas, nos lecteurs passionnés d'Hypersports le savent bien : des chevaux en paquets et un châssis incisif c'est bien, mais permettre à tous (enfin presque, faut pas pousser !) d'en profiter sans craindre le "highside" dès la sortie du garage, c'est mieux...

Constructeur japonais parmi les plus prolifiques du moment, Kawasaki a donc décidé d'affûter sa ZX-10R en 2011 et surtout de lui offrir le soutien des aides électronique à l'instar de la BMW S1000RR (lire notre Essai de la S1000RR en Full) et autres Ducati 1198SP, MV Agusta F4 1000R et Aprilia RSV4 APRC SE (lire notre Essai de la RSV4 Factory APRC SE).

Technique: ce qui change en 2011

  • +12,1 ch et -1 Nm de couple par rapport à 2010
  • -10 kg (198 kg et 201 kg avec ABS)
  • Vilebrequin plus haut de 28 mm
  • Inclinaison des pistons de 2 mm vers l’échappement
  • Soupapes d'admission élargies (31 mm contre 30)
  • Augmentation de la levée des soupapes (+0.5 mm pour l'admission et +0.6 mm pour l'échappement)
  • Poussoirs d'admission plus gros (29 mm contre 26,5)
  • Jupe de pistons plus courtes de 3,5 mm et segment plus étroits de 0.3 mm
  • Corps et têtes de bielles renforcées
  • Nouvelles bobines d'allumage
  • Centrale électronique et batterie plus légères de respectivement 63 g et 2090 g (plus de 2 kg en moins !)
  • Volume de boîte à air plus important d'un litre (9 l)
  • Papillons d'admission plus gros (47 mm contre 43)
  • Collecteurs d'échappement plus légers
  • Boîte de vitesse à cassettes extractible
  • Zones de torsion du nouveau cadre alu rapprochées des poutres
  • Bras oscillant plus long et coulé en trois pièces
  • Centre de gravité plus bas de 4 mm
  • Angle de chasse et chasse refermés de 0,5° (25°) et de 3 mm (107 mm)
  • Nouvelle fourche BPF de 43 mm et nouvelle suspension horizontale à bonbonne séparée et à réglages lents et rapides de la compression
  • -17 mm de hauteur de selle (813 mm)
  • Repose-pieds descendus de 5 mm, avancés de 2 mm et réglables en hauteur
  • Nouveaux étriers radiaux 4-pistons Tokico et nouvel amortisseur de direction Öhlins
  • Apparition de l'ABS (KIBS), d'un contrôle de motricité (S-KTRC) et de trois cartographies d'injection sélectionnables au guidon
  • Intégration d'un indicateur de "conduite économique" censée permettre au conducteur d'optimiser sa consommation s'il roule en dessous de 6 000 tr/mn, avec moins de 30% de gaz et à moins de 160 km/h !
  • Déjà présentée dans nos colonnes (lire notre Présentation de la Kawasaki ZX-10R 2011), la dernière ZX-10R 2011 dévoile les dernières spécifications techniques que les ingénieurs japonais gardaient sous le coude pour épater la galerie lors des deux salons internationaux de la moto (Cologne et Milan) : le nouveau bloc de 998 cc cracherait ainsi 200,1 ch en Full et même 209,9 ch avec l'admission d'air forcée !

    Inutile de trembler devant ces valeurs stratosphériques (sur le papier, la Zak collerait 7,1 ch à l'actuelle référence, la BMW S1000RR !), car Kawasaki annonce avoir réalisé de profonds changements sur le châssis et le moteur pour rendre l'impressionnante cavalerie de cette ZX-10R 2011 exploitable (lire encadré ci-contre).

    Notamment en gommant les crêtes de couple, mais aussi en abaissant et en déplaçant sa valeur maximale (112 Nm à 11 500 tr/mn, contre 113 Nm à 8700 Tr/mn auparavant) vers les hautes graduations du tout nouveau compte-tours numérique à double affichage (voir la partie "Instrumentation" de notre fiche technique page suivante).

    En espérant que ce retour à la traque effrénée du dernier cheval pour briller sur piste ne se traduise pas par un pénalisant manque de consistance à mi-régimes sur route...

    En revanche, quel que soit l'usage, le pilote pourra compter sur l'aide de l'injection paramétrable sur trois modes (Full, Middle et Low), de l'ABS et de l'anti-patinage respectivement baptisés KIBS (Kawasaki Intelligent Anti-lock Brake System) et S-KTRC (Sport-Kawasaki Traction Control).

    Concernant ce contrôle de motricité déconnectable, les Verts annoncent une réactivité de cinq millisecondes et trois paramétrages possibles pour ce dispositif qui intervient sur l'allumage en comparant des données mécaniques (rapport engagé, régime moteur, ouverture des papillons de gaz, etc.) aux vitesses de rotation des roues.

    Les ingénieurs d'Akashi précisent également que ce système gère aussi les wheelings en insistant sur le fait que ce S-KTRC ne régule que les décollages intempestifs de la roue avant, mais que les wheelings intentionnels seraient acceptés par l'UCE (Unit Central Electronic, le "cerveau électronique" de la ZX-10R) aussi longtemps qu'une accélération suffisante est maintenue : pratique pour les acrobaties durant vos tours d'honneur !

    Enfin, l'ABS Kawasaki inaugure une inédite comparaison entre les données recueillies par les capteurs placés sur les roues, la pression hydraulique exercée sur les étriers, mais aussi l'ouverture des gaz, le régime moteur, la sollicitation de l'embrayage et le rapport engagé. Une première en deux-roues pour cet ABS développé par Bosch, autoproclamé "" du haut de ses 3 kg... soit pourtant 500 g de plus que le Race-ABS BMW de la S1000RR !

    Sauf que Kawasaki précise que le système ne pèserait en réalité que 2 kg et que le dernier millier de grammes serait à mettre au crédit de la batterie plus lourde que le modèle sans ABS... Tout un symbole : après l'intox sur le poids à sec ou tous pleins faits des motos, voilà que les constructeurs se tirent la bourre sur la masse de leurs systèmes électroniques !

    Denier changement et non des moindres : les lignes de cette nouvelle ZX-10R 2011 ont considérablement évolué, comme nos lecteurs pourront s'en rendre compte dans notre vidéo (ci-contre en haut à droite) : plus incisive et nettement plus compacte, la Verte lance au passage un nouveau format de coque arrière où les clignotants juxtaposent élégamment le phare.

    Cette nouvelle ZX-10R 2011 sera disponible en vert-noir et noir-noir mat dès le mois de décembre 2010 dans les concessions Kawasaki. Contacté par nos soins, l'importateur français évoque un tarif situé aux alentours de 16 000 euros (contre 14 599 euros pour le millésime 2010).

    .

    Commentaires

    Ajouter un commentaire

    Identifiez-vous pour publier un commentaire.

    .

    Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

    Soutenez le Journal moto du Net

    Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

    ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !