• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Paris, le 5 janvier 2016

Gilet jaune et permis A2 obligatoires, rétrofit en suspens : les motards trinquent en 2016 !

Gilet jaune et permis A2 obligatoires, rétrofit en suspens : les motards trinquent en 2016 !

Depuis le 1er janvier, les motos de plus de 106 ch peuvent enfin circuler librement en France... à condition de compter parmi les rares modèles aux normes Euro4, en attendant le texte officiel statuant sur le rétrofit  ! Comme si cette exaspérante indécision ne suffisait pas, 2016 marque aussi l'obligation de détenir un gilet jaune à moto…

Imprimer

Depuis le 1er janvier, les motos de plus de 106 ch peuvent enfin circuler librement en France... à condition de compter parmi les rares modèles aux normes Euro4, en attendant le texte officiel statuant sur le rétrofit ! Comme si cette exaspérante indécision ne suffisait pas, 2016 marque aussi l'obligation de détenir un gilet jaune à moto et en scooter et de débuter sa formation moto par le permis A2, quel que soit son âge. Explications.

Pas de rétrofit... mais toujours plus de restrictions !

Depuis le début de l'année, les motards français peuvent circuler sur des motos dont la puissance dépasse 106 ch - après quelque trois décennies injustement bridées ! - à condition qu'elles soient pourvues de l'ABS (obligatoire en 2016 sur tous les deux-roues neufs de plus de 125 cc) et qu'elles répondent à la norme Euro4, désormais imposée à tous les nouveaux modèles (lire encadré ci-contre). 

Euro 3 : encore combien de temps ?

L'entrée en application d'Euro4 depuis le 1er janvier sur les motos neuves millésimées 2016 (soit des nouveautés, soit des modèles renouvelés) ne signe heureusement pas l'arrêt de mort des motos ne répondant pas à cette norme.

La commercialisation des motos neuves de génération précédente (homologuées Euro3) est autorisée jusqu'à la fin de l'année, afin d'écouler le stock considérable en concessions (en gros, l'actuelle majorité de l'offre).

En 2017, si cet "écoulement" n'est pas totalement terminé, les constructeurs pourront encore en commercialiser quelques-unes, à hauteur de 10% du volume vendu en 2016 (par modèle). Après 2017 en revanche, toutes les motos neuves vendues devront impérativement être homologuées Euro4.

Parmi les rares motos concernées disponibles dès le 1er janvier (disons plutôt le samedi 2 !), citons la Multistrada 1200 DVT, accessible en "Full Power" depuis quelques mois déjà grâce au pertinent forcing administratif de Ducati (lire MNC du 16 juillet 2015 : grosse offensive de Ducati sur le front des 100 ch). 

Chez la concurrence, les motos de plus de 100 ch aux normes Euro4 sont des nouveautés dévoilées au deuxième semestre 2015 dont le lancement officiel est à venir. Elles ne seront donc pas disponibles chez les concessionnaires avant plusieurs semaines, au mieux d'ici la fin du mois selon nos informations. 

C'est le cas par exemple des nouvelles BMW R Nine T Scrambler, Honda Crosstourer, Kawasaki ZZR1400 et ZX-10R, Triumph Speed Triple et Explorer ou encore des Yamaha FJR1300 et MT-10, et de la KTM Super Duke GT (lire notre Dossier spécial Nouveautés 2016). 

En revanche, aucun texte officiel n'a encore été signé par le gouvernement pour valider la libre circulation en "Full Power" de toutes les autres motos de plus de 106 ch répondant aux normes précédentes - l'écrasante majorité -, malgré la pression des associations de motards et des constructeurs pour clarifier la rétroactivité du débridage, communément appelée "rétrofit" (lire notre Point sur le rétrofit du 23 décembre 2015).

Ce qui signifie qu'à l'heure actuelle, il est impossible d'acheter une moto neuve Euro3 en version libre, y compris parmi les plus récentes comme la Yamaha R1 ou l'Aprilia RSV4 sorties en 2015 !

Cet immobilisme aussi rageant qu'injuste empêche aussi les propriétaires de motos actuellement bridées à 106 ch de faire légalement "sauter la bride" sur leur moto pour la remettre en configuration d'origine...

Pour justifier sa lenteur, le gouvernement s'appuie sur le fait que le Parlement européen le contraint certes à mettre fin à "l'exception française" sur les motos vendues à partir du 1er janvier 2016, mais que sa directive ne s'applique pas de facto aux motos de générations antérieures. 

Autrement dit, le rétrofit et ses conditions sont à la libre appréciation de l'Etat français, qui entend bien en profiter pour dicter ses règles : un projet de décret présenté en octobre prévoit ainsi de limiter la rétroactivité du débridage aux seules motos équipées de l'ABS...

Détention du gilet haute visibilité obligatoire pour les 2 et 3-roues 

Si le gouvernement fait volontairement du surplace lorsqu'il s'agit de rendre aux motards la liberté à laquelle ils ont légitimement accès (rappelons qu'aucune contrainte de puissance ne s'exerce en automobile, quel que soit l'âge du conducteur ou de la voiture), ses méthodes répressives, elles, ne prennent aucun retard !

Ainsi depuis le 1er janvier 2016, tous les motards et scootéristes doivent être en possession d'un gilet rétro-réfléchissant et le porter en cas de panne ou d'accident.

Cette obligation n'implique pas (encore ?) le port du gilet en roulant, mais bien d'en détenir un "dans un rangement de leur véhicule (filet, coffre)", précise le texte officiel. Nuance de taille !

En cas de contrôle, l'amende pour absence de gilet à bord de la moto ou du scooter s'élève à 11 euros. Et si vous n'en portez pas en cas d'arrêt d'urgence, la prune atteint 135 euros ! 

Deux autres détails importants à prendre en compte : à partir du moment où il est homologué CE, ce gilet "haute visibilité" peut être d'une autre couleur que jaune (orange, par exemple, comme ceux utilisés dans les travaux publics), même si une grande majorité des gilets vendus dans le commerce adoptent le jaune fluo.

Par ailleurs, un simple brassard comme ceux portés par les cyclistes ne suffit pas : l'arrêté fixant les termes de cette obligation fait explicitement mention à un "vêtement porté sur le haut du corps" type "chasuble, veste ou gilet".

Le permis A2 pour tous !

Autre nouvelle contrainte prête à tomber sur le casque des motards en 2016 : l'obligation de débuter sa formation par le permis A2, quel que soit l'âge du candidat. Jusqu'à présent, seuls les moins de 24 ans devaient passer par la "case A2", qui restreint la conduite aux motos de moins de 35 kW (47,5 ch). Au-dessus de cet âge, la formation pouvait débuter directement par le permis dit "gros cube" (permis A). 

Ironiquement justifiée par la "fin de la limitation à 100 ch de la puissance des motocyclettes" lors du CISR en octobre dernier, cette mesure prévue pour début 2016 suscite l'inquiétude de beaucoup de professionnels du secteur, qui redoutent une baisse du nombre d'inscrits au permis moto.

Et encore une fois, l'iniquité de cette mesure a de quoi hérisser le poil puisque aucune restriction de cette sorte n'est imposée lors du passage du permis automobile !

Concrètement, le gouvernement estime qu'un conducteur de 18 ans (voire 16 ans en conduite accompagnée) peut parfaitement débuter au volant d'une Ferrari de 500 ch, mais qu'il est impératif qu'un motard de 30, 40 ou 60 ans fasse ses armes pendant deux ans sur une moto d'à peine 50 ch...

Gants bientôt obligatoires

Enfin, dernière mesure concernant les usagers deux et trois-roues dont le caractère obligatoire a été annoncé l'automne dernier par Manuel Valls lors du CISR : l'obligation de porter des gants à moto ou en scooter, comme l'avait préconisé le rapport du préfet Régis Guyot dès 2013.

Initialement prévue pour le 1er janvier - décidemment ! -, cette nouvelle loi n'est pas encore officiellement entrée en application, le temps que le conseil d'Etat vote un décret précisant notamment les normes d'homologations imposées sur lesdits gants. 

Cette obligation va - pour une fois - dans le bon sens, dans la mesure où elle va inciter tous les usagers à bien s'équiper, réflexe déjà largement suivi par la quasi totalité des motards (à quelques exceptions près, notamment l'été en ville).

Toutefois, il aurait de bon ton que cette mesure s'accompagne d'une compensation financière (baisse de la TVA, par exemple), afin d'aider les motards et les scootéristes à faire face à la dépense supplémentaire mais aussi à s'équiper correctement. Or, rien ne semble prévu dans ce sens actuellement... Dommage. 

On se console avec un évènement positif pour les motards en 2016 : la mise en place en février prochain de l'expérimentation de la circulation interfiles sur les voies rapides d'Ile-de-France (notamment le périphérique), des Bouches-du-Rhône, de Gironde et du Rhône. Le tableau de ce début d'année n'est donc pas complètement noir pour les usagers deux-roues !

.

.

Commentaires

Bestof: 
1
Lectures: 
0
Il y a un truc qui prouve que la loi qui rend obligatoire la possession du gilet jaune n'a aucun intérêt : les articles concernés ne mentionnent que le conducteur. Quid du passager ? Autrement dit, en cas d'accident à moto, si le passager est au sol et que le conducteur lui porte assistance sans gilet jaune => 135€ d'amende. Par contre, si le conducteur est au sol et que le passager lui porte assistance sans gilet => 0€ d'amende (à moins que le conducteur ne doive vêtir le gilet malgré son inconscience ?). Idem pour les passagers des voitures, bus, etc. Si le gilet jaune était vraiment utile, il serait obligatoire pour TOUTE personne dans (ou sur) le véhicule comme c'est le cas avec les gilets de sauvetage sur les bateaux.

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Nouvelles fonctionnalités pour l'assistant à la conduite Coyote

Les boîtiers et l'application Coyote évoluent à l'approche des chassés-croisés de l'été : signalement des personnels autoroutiers, mise à jour des routes repassées à 90 km/h et nouvelles alertes de virages dangereux. Le leader européen des systèmes connectés d'aide à la conduite déploie également son propre assistant vocal... Explications.
Radars 1 commentaire
[Vidéo] Bagnaia présente la Panigale V2 et son coloris blanc... et rouge

La Panigale 959 n'est plus ? Vive la Panigale V2 qui reprend son bicylindre et le flambeau d'entrée de gamme chez les sportives Ducati ! Pecco Bagnaia, pilote Ducati en MotoGP et jeune espoir italien formé par Valentino Rossi, se charge de la promotion de ce nouveau modèle et de son coloris blanc... et rouge !
Sportive 2 commentaires
BMW lance le premier régulateur de vitesse adaptatif pour motos

Très apprécié des utilisateurs de motos routières, le régulateur de vitesse intègre une nouvelle fonction : il s'adapte désormais à la vitesse du véhicule qui les précède ! Annoncé dès 2018 par KTM, le dispositif ACC développé par Bosch est finalement lancé en premier par BMW.
R&D
Andrea Dovizioso se casse la clavicule pendant une course de motocross...

Andrea Doviziosio s'est fracturé la clavicule gauche lors de la manche d'ouverture d'un championnat régional italien de motocross sur le circuit de Monte Coralli de Faneza. Le pilote officiel Ducati s'est immédiatement fait opérer à Modène, en espérant éviter les complications pour le démarrage de la saison MotoGP... Explications.
Tout-terrain 1 commentaire
L'expérimentation des 80 km/h peut-elle prendre fin ?

Nous sommes le 1er juillet 2020, soit exactement deux ans après le début de "l'expérimentation" du 80 km/h sur les routes. Cette limitation de vitesse - qui a coûté de nombreux points et encore plus d'euros à tous ceux qui ne conduisent pas le nez rivé sur le compteur mais le regard loin devant ! - a-t-elle porté ses fruits en termes de mortalité routière ? Pas sûr...
Radars 1 commentaire
[Vidéo] Zarco cravache la Ducati Panigale V4S à Barcelone

La première course du MotoGP 2020 est programmée dans moins de trois semaines à Jerez (Espagne). Les pilotes multiplient donc les roulages pour se réaccoutumer aux hautes vitesses, à l'instar de Johann Zarco qui s'est fait plaisir à Barcelone sur une Ducati Panigale V4S. Action !
[Vidéo] Guintoli remonte sur sa MotoGP lors des tests privés à Misano

Le circuit de Misano a été investi par plusieurs motos de MotoGP la semaine dernière : Aprilia RS-GP, Ducati GP20, KTM RC16 et Suzuki GSX-RR. Le prototype japonais était piloté par notre compatriote Sylvain Guintoli qui revient de ces tests - très - privés avec une vidéo embarquée. Gaz, enfin !

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...