• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
TEST
Gérone (Espagne), le 10 décembre 2019

Essai Z900 2020 : Kawasaki revient sur sa "Neuf-sans-aides"

Essai Z900 2020 : Kawasaki revient sur sa "Neuf-sans-aides"

Lancée avec succès en 2017, la Kawasaki Z900 évolue en 2020 : le roadster change de musique et passe à l'électro avec écran couleur, connexion Bluetooth, éclairage à LED et surtout, modes de puissance et antipatinage. MNC prend la route avec la nouvelle Kawa... et son vieux K-way, aussi...

Imprimer

Essai Z900 2020 page 1 : Le roadster Kawa très électro

Quelle est la moto préférée des Français en 2019 ? Facile : la Yamaha MT-07. Mais derrière le petit "roadstar" on ne retrouve pas la MT-09, car les médailles d'argent et de bronze sont convoitées par deux autres roadsters : des "Zed" lancés en 2017...

La Z650 taillée pour les permis A2 est d'ailleurs fortement concurrencée par la Z900 qui existe en deux versions : le modèle standard développant 125 chevaux et celui bridé à 95 ch afin de pouvoir être "castré" à 48 ch pendant deux ans pour les nouveaux titulaires du permis moto.

Destinée aux motards expérimentés et exigeants d'une part et aux détenteurs du permis A2 désireux de rouler sur une "grosse" moto d'autre part, la Z900 est un modèle central dans la série Z de Kawasaki : il se situe pile entre les Z125, Z400, Z650 et les Z1000/R, Z H2.

La Z900 ratisse donc large et amasse gros pour la firme d'Akashi : "depuis son lancement, elle s'est écoulée à plus de 32 000 exemplaires en Europe", nous informe le porte-parole de Kawasaki Europe en précisant que les deux principaux concurrents des Verts sur le segment - un Orange européen et un Bleu nippon. - sont largement dominés.

Essai Z900 2020 : Kawasaki revient sur sa Neuf-sans-aides

Les lecteurs MNC Premium - qu'on remercie pour soutenir activement leur journal moto préféré, son indépendance et son impertinence ! - savent déjà qu'en France, la Z900 dépassera les 9000 unités au terme de sa troisième année de commercialisation. Un sacré score pour un roadster frôlant les 1000 cc (948 exactement, lire notre Point technique).

Le renouvellement de la Z900 pour 2020 est donc crucial pour Kawasaki et les responsables de la marque admettent qu'il n'a pas été évident de faire évoluer leur best-seller. Les ingénieurs avaient pour mission de moderniser leur moto sans perturber ses subtils équilibres...

Essai Z900 2020 : Kawasaki revient sur sa Neuf-sans-aides

Kawa jugeait capital d'ajouter une dose de sophistication à la Z900 sans compliquer son utilisation, de garder la rondeur et la rage de son 4-cylindres tout en tenant compte de la future norme Euro 5, de conserver le compromis sport/confort de la partie cycle de la Z900 et d'augmenter son attractivité sans - trop - faire grimper la facture. Sacré partition à respecter !

À la sortie de la Z900, le responsable du projet avouait avoir hésité au sujet du contrôle de traction : "nous avons décidé de nous passer du "Traction Control" car nous ne voulions pas interférer dans la relation qui lie le pilote et sa roue arrière", justifiait alors Seiji Hagio.

Kawasaki change de musique...

Trois ans plus tard, les ingénieurs nippons reviennent sur leur décision ! C'en est fini de la "Neuf-sans-aides" : la Z900 de l'an 2020 est assistée de modes de puissance moteur (Full ou Low) et d'un antipatinage KTRC (niveaux 1, 2, 3 ou Off), tous deux combinés dans des modes de conduite : Sport, Road, Rain ou Rider (relire notre Point technique).

Ce faisant, les Verts hissent leur Z900 au même niveau que ses rivales presque désignées par les responsables de la marque durant leur conférence de presse : la MT-09 et la 790 Duke. Mais sur la route, que vaut ce nouvel argument sécuritaire ?

Essai Z900 2020 : Kawasaki revient sur sa Neuf-sans-aides

Par (mal) chance, notre roulage dans la région de Gérone en Espagne s'est intégralement effectué sur le mouillé. A tel point qu'en prenant les commandes de "sa" Z900 d'essai, Moto-Net.Com s'aperçoit que l'équipe technique a présélectionné le mode de conduite Rain ("pluie").

Au cours de notre première boucle de 18 km (!) effectuée le premier jour afin d'assurer quelques photos sous un triste et pénétrant crachin, MNC réalise que la Z900 se montre toujours aussi agréable à mener. Elle l'est même un peu plus pour les grands, grâce à sa nouvelle selle à 820 mm du sol (795 auparavant).

Essai Z900 2020 : Kawasaki revient sur sa Neuf-sans-aides

En installant de série la selle haute - et en passant la selle basse en option -, Kawasaki offre davantage de confort aux pilotes européens dont la longueur des jambes, plus longues en moyenne que celles des japonais, permettra à la majorité de poser les deux pieds au sol simultanément. Une fois installé à bord, les genoux sont donc moins pliés qu'avant.

Les 2 kg supplémentaires (dus au nouvel échappement et à la nouvelle électronique) passent totalement inaperçus. Le pilote enserre parfaitement le réservoir - aux formes généreuses mais bien étudiées -, le guidon offre un bon bras de levier... et des leviers réglables, faciles à actionner !

Essai Z900 2020 : Kawasaki revient sur sa Neuf-sans-aides

Le train avant se montre toujours aussi neutre et met immédiatement en confiance. La souplesse du moteur est aux diapasons (hum) et l'électronique apporte une réelle plus-value : en mode Rain, les accélérations sont considérablement contenues dans les mi et hauts régimes, si bien que le KTRC n'est pas réveillé.

Durant notre second roulage (83 km), on enclenche le mode Road donannt accès à toute la puissance et tout le couple du 4-cylindre. En ouvrant en grand dans les lignes droites, le Journal moto du Net sent parfois l'antipatinage réguler afin de redonner du grip aux nouveaux Dunlop Roadsport 2... mais se sent toujours en sécurité !

Essai Z900 2020 : Kawasaki revient sur sa Neuf-sans-aides

Les Verts bénéficient d'une excellente réputation en matière d'électronique : demandez donc leur avis aux rivaux de Jonathan Rea en World Superbike ! Or tous les motards peuvent le vérifier aux commandes de cette nouvelle Z900 : les pertes de motricité sont extrêmement limitées.

Même en restant bêtement la poignée vissée dans le coin - et c'est alors notre gant que l'on essore, littéralement ! -, la moto continue d'accélérer malgré de courtes coupures de gaz sur les portions de route les plus glissantes ou lorsque le moteur en demande trop au pneu arrière... Et qu'en est-il en mode Sport ? Réponse en page suivante !

.

.

CONDITIONS ET PARCOURS

 
  • Modèles : d'origine
  • Parcours : (petites) routes
  • Roulage : 100 km
  • Pneus : Dunlop Roadsport 2
  • Conso moy : 6,2 l/km (ordi)
  • Problèmes rencontrés : RAS
 
 
 

POINTS FORTS Z900 2020

 
  • MAJ électronique pertinente
  • Caractère et performances conservés
  • Selle haute d'origine
 
 

 

POINTS FAIBLES Z900 2020

 
  • Prix en hausse (sauf modèle A2)
  • Projections dans le dos
  • Selle passager en bois
 
 
 
Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !