• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
EXO-900
Paris, le 6 janvier 2012

Essai longue durée du casque Scorpion EXO-900 Air Transformer

Essai longue durée du casque Scorpion EXO-900 Air Transformer

Lancé en 2009, le casque Scorpion EXO-900 Air Transformer porte bien son nom : non seulement modulable, il possède aussi une face avant démontable qui permet de le faire passer d'intégral à jet sans outil. Moto-Net.Com l'a testé pendant près de deux ans : verdict !

Imprimer

Lancé en 2009, le casque Scorpion EXO-900 Air Transformer porte bien son nom : non seulement modulable, il possède aussi une face avant démontable qui permet de le faire passer d'intégral à jet sans outil. Moto-Net.Com l'a testé pendant près de deux ans : verdict !

Le beurre et l'argent du beurre ?

Premier casque modulable (ou "ouvrable") de la gamme Scorpion, l'EXO-900 Air Transformer est un modèle particulièrement malin et économique : pour moins de 300 €, il réunit les qualités - et aussi quelques défauts - de trois types de casques.

Bénéficiant de la double homologation jet et intégral (P/J), ce casque en résines thermoplastiques injectées offre tour à tour les services d'un intégral, d'un modulable et d'un jet.

Son secret ? Sa face avant amovible est conçue de telle manière qu'il est possible de la démonter sans outils pour le transformer en jet.

Pour réaliser cette opération, il suffit de relever au maximum la face avant - qui comprend la mentonnière, mais aussi l'écran traité anti-rayures et antibuée -, puis d'abaisser les loquets placés de chaque côté pour désolidariser le tout.

Privé de la quasi totalité de sa partie frontale, l'EXO-900 Air ressemble alors à un bon vieux casque bol ! Afin d'achever sa transformation en casque jet, le Scorpion est fourni avec une visière amovible qui s'insère dans les encoches laissées vacantes suite au retrait de la face avant. Une fois abaissée et verrouillée en la pressant solidement au niveau des joues, cette courte visière vient alors parfaitement épouser les flancs et masquer les fixations.

Pour revenir à une configuration "modulable", il suffit d'exécuter l'opération inverse, en prenant bien soin de relever la visière à fond avant d'actionner les loquets d'arrimage (signalés par une flèche rouge sur la photo ci-dessous).

Bien qu'assez simple, l'opération demande une certaine habitude et un minimum de dextérité. Ne serait-ce que pour manipuler ces fameux loquets dont les ressorts de rappel sont un peu durs à maintenir baissés durant les phases de montage ou de démontage.

Une fois passé de casque modulable à casque jet, l'EXO-900 Air prête le flanc à deux petites critiques : la première concerne son poids élevé, de l'ordre de 1600 g en taille L sur la balance Moto-Net.Com. Même si le manufacturier coréen excelle dans l'art d'équilibrer ses casques, cela reste lourd. Surtout pour un jet... dépourvu d'écran !

Car comme mentionné plus haut, l'écran est solidaire de la face avant démontable (photo ci-contre). En configuration jet, le visage et les yeux du pilote se retrouvent donc sans protection !

Heureusement, les lunettes solaires peuvent alors être abaissées afin d'offrir aux yeux un rempart contre le vent, efficace jusqu'aux environs de 50 à 60 km/h.

Démontable et homologué UV400, cet accessoire généreusement teinté et démontable a en outre le bon goût de descendre suffisamment bas pour être réellement utile. De plus, une fois abaissé via l'accessible commande placée sur le flanc gauche, il ne vient pas au contact d'éventuelles lunettes de vue.

Cependant, son usage est naturellement limité aux déplacements diurnes : la nuit, le port d'un masque ou de lunettes de moto est donc obligatoire en mode "jet", tout comme lorsque les vitesses deviennent plus élevées.

Les autres ne font pas le poids !

En configuration modulable, le casque EXO-900 Air Transformer taille L affiche 1850 g sur notre balance. Assez volumineux, le Scorpion frôle en outre l'embonpoint, même si ce poids élevé est finalement plus sensible à l'arrêt qu'en roulant.

Correctement réparties, les masses n'engendrent aucun appui prononcé sur l'avant ou l'arrière du crâne, ce qui permet d'épargner les cervicales sur les longs trajets. Et surtout de profiter pleinement du confort et surtout de l'équipement pléthorique du Transformer !

Car son poids proche des 2 kg s'explique en partie par l'emport d'accessoires souvent livrés en option ou uniquement disponibles sur des modèles plus chers. Outre l'écran solaire, l'Exo-900 Air propose ainsi un déflecteur nasal démontable et une bavette anti-remous amovible qui combat efficacement les remontées d'air froid en hiver.

Il est également équipé de la fameuse technologie Airfit Concept qui permet de gonfler les garnitures internes via une commande placée sur l'arrière. Or, non seulement ce dispositif développé par Scorpion ajuste parfaitement les mousses aux formes du visage de chacun, mais il améliore aussi l'isolation phonique en "bouchant" d'éventuelles fuites d'air au niveau du tour de cou.

En configuration jet ou lorsque la face avant est relevée en mode modulable, l'Airfit peut aussi renforcer le maintien du casque sur le crâne en quelques coups de pompe : une astuce qui limite sensiblement la tendance naturelle de ce genre de modèle à glisser vers l'arrière à haute vitesse.

Ajouté à un aérodynamisme particulièrement bien conçu, ce maintien "à la carte" autorise une vitesse de croisière de l'ordre de 100 à 110 km/h avec la partie avant relevée - lorsque l'EXO-900 Air est utilisé en tant que modulable.

Ce qui signifie en pratique qu'il est possible de musarder le nez au vent (littéralement !) sur le réseau secondaire sans pression excessive sur la nuque.

Le juste prix

Facile à enfiler, le casque EXO-900 Air possède des mousses relativement fermes et enveloppantes. Si elles favorisent le maintien, ces caractéristiques tendent à pénaliser le port de lunettes de vue : en l'absence d'un "tunnel" creusé à cet effet dans la garniture placée aux tempes, le Transformer peine à acceuillir des branches très rigides ou volumineuses.

Bon à savoir

Depuis le début de l'année 2011, tous les casques Scorpion Exo-900 Air Transformer sont équipés avec la deuxième génération de mousses Kwikwick : ces garnitures se montreraient plus douces et plus respirantes que celles testées ici.

D'abord plutôt rêche au toucher, ce rembourrage à triple densité en tissu hypoallergénique gagne légèrement en douceur après quelques lavages (lire encadré ci-contre). Voila qui tombe bien, dans la mesure où il se montre aussi facile à démonter qu'à remonter... ce qui est loin d'être toujours le cas !

Doté d'une jugulaire à fermeture micrométrique, l'EXO-900 Air Transformer se révèle être un modulable pratique et simple à utiliser : l'ouverture de la face avant se fait d'une seule main, après avoir déverrouillé le dispositif avec le pouce par le biais de la commande rouge située au bas de la mentonnière (photo ci-dessus).

En position haute, la face avant n'engendre pas ou peu de sifflements et de vibrations parasites, tandis que l'insonorisation se montre satisfaisante jusqu'à des vitesses moyennes une fois le casque refermé.

Trop souvent médiocre sur de nombreux modulables, le confort acoustique de l'EXO-900 Air s'explique notamment par l'emploi de platines articulées qui permettent à l'écran de se "plaquer" vers l'intérieur avec la vitesse dans le but d'améliorer l'étanchéité, et donc l'insonorisation.

En revanche, la manipulation répétée de la face avant amovible finit par marquer les flancs du casque : l'occasion de noter que certains traitements de surface ne sont pas des plus résistants dans la durée, tout comme l'écran qui se raye assez facilement.

Offrant un très large champ de vision, cet écran incolore s'ouvre et se ferme aisément grâce à la présence d'un ergot sur le côté gauche et sur le côté droit : une initiative pratique et suffisamment rare pour être soulignée !

Au chapitre des regrets, signalons toutefois l'absence d'une ouverture de type "filet d'air" et celle, plus rédhibitoire, d'une lentille pinlock.

En raison d'une ventilation pas assez efficace, l'EXO-900 Air Transformer se montre en effet sensible à la buée, malgré le traitement appliqué sur la visière. Simples à manipuler, les deux aérations frontales (menton et front) et le large extracteur situé à l'arrière peinent autant à évacuer les calories sous de fortes températures que la buée dans des conditions trop humides.

Verdict Moto-Net.Com : 8/10

Conditions de l'essai :
  • Essayé pendant 20 mois
  • Par tous temps, de -3 à +30°C
  • Problèmes rencontrés : RAS

Points forts

  • Concept original et pertinent
  • Polyvalence
  • Rapport prix-prestations

Points faibles

  • Poids élevé
  • Ventilation moyenne
  • Absence de pinlock

Bilan : polyvalent et efficace

Bien né et apportant un véritable "plus" sur le marché du casque, l'EXO-900 Air Transformer est incontestablement un coup de maître de la part de Scorpion.

Encore plus polyvalent qu'un ouvrable classique, ce casque "modulo-transformable" offre de surcroît un équipement complet, tandis que le confort et le maintien offerts par le système Airfit Concept subliment une liste de qualités enviable.

Et si l'on peut lui reprocher son poids conséquent, sa ventilation perfectible ou l'absence de pinlock, son confort global correct et surtout son tarif particulièrement attractif (269 € en uni) compensent très largement ses quelques menus défauts !

Fiche technique du casque Scorpion EXO-900 Air Transformer

  • Coque en résines thermoplastiques injectées
  • Calotin interne en EPS double densité
  • Gonflage des mousses internes (Concept Airfit)
  • Écran solaire amovible et démontable SpeedView, homologué UV400 et traité antibuée
  • Visière traitée antibuée et anti-rayures EverClear
  • Doublure de casque et rembourrages de joue triple densité KwikWick, détachables et lavables.
  • Platines articulées
  • Deux aérations frontales + un extracteur à arrière
  • Déflecteur nasal souple et démontable
  • Protège menton en néoprène démontable
  • Boucle de mentonnière à réglage micrométrique
  • Double homologation Jet et Intégral (P/J), partie avant démontable pour passer d'intégral à un jet
  • Certifié ECE 22-05
  • Garanti trois ans
  • Tailles disponibles : XS - S - M - L - XL - XXL - XXXL (deux tailles de calotte externe : XS-M ou L-XXXL)
  • Décorations disponibles : Unie, Furtive, Signal, Virtuose
  • Tarifs : à partir de 269,90 € en peinture unie et 299,90 € en version décorée

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai comparatif Honda Forza 750 Vs Yamaha Tmax 560 : le match des maxi-scooters 2021

Avec son prometteur Forza 750, Honda se dresse de nouveau sur le boulevard du succès quotidiennement emprunté par le Yamaha Tmax 560. Ce nouveau maxi-scooter aux accents de moto a-t-il les moyens de ses maxi-ambitions ? Réponses dans notre duel MNC en ville et au-delà.
Scooter 1 commentaire
Essai Multistrada V4 2021 : le maxitrail Ducati se met en quatre

La quatrième génération de Multistrada doit faire les 4Volontés de son propriétaire grâce à son inédit V4, son ergonomie repensée, sa partie cycle reconfigurée et sa technologie de pointe. Moto-Net.Com a pu tester le tout nouveau maxitrail de Ducati dans sa version Multistrada V4 S. Premier essai.
Trail 11 commentaires
Essai vidéo MNC du scooter Honda Forza 750 2021

Le nouveau maxi-scooter Honda  Forza 750 coûte 11 659 euros, mais que vaut-il concrètement guidon en mains du haut de ses 58,6 ch et sa base de X-ADV ? Réponses dans cette vidéo Moto-Net.Com en complément de notre essai complet de ce nouveau scooter "anti-Tmax".
Essai vidéo MNC de la Honda CBR1000RR-R SP

Le Journal moto du Net vous place aux commandes de la nouvelle Honda CBR1000RR-R SP, la plus puissante et la plus chère des motos Superbike japonaises : essai vidéo complet sur la route et sur le circuit de Beuvardes (02). Bonus : le ressenti d'un "vrai" pilote d'endurance et la découverte de très intrigantes étagères...
Sportive 1 commentaire

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Essai comparatif Honda Forza 750 Vs Yamaha Tmax 560 : le match des maxi-scooters 2021

Avec son prometteur Forza 750, Honda se dresse de nouveau sur le boulevard du succès quotidiennement emprunté par le Yamaha Tmax 560. Ce nouveau maxi-scooter aux accents de moto a-t-il les moyens de ses maxi-ambitions ? Réponses dans notre duel MNC en ville et au-delà.
Scooter 1 commentaire
Marché moto 2020 (1/11) : Bilan annuel complet

Motos et scooters, 125 cc et grosses cylindrées, chiffres de ventes et graphiques, résultats des marques et top modèles par catégories, observations et analyses : le Journal moto du Net dresse le bilan complet du marché français du motocycle en 2020 ! Demandez le sommaire...
Kevin Benavides maintient Honda au sommet du Dakar moto 2021

Le pilote officiel Honda Kevin Benavides succède à son coéquipier Ricky Brabec au Dakar moto avec sa première victoire sur le Roi des Rallye. Sam Sunderland hisse KTM sur le podium, tandis que Yamaha touche le fond avec la panne d'Adrien Van Beveren dans la dernière ligne droite... Compte rendu et classements.
Dakar 2021 1 commentaire
Guide d'achat moto : quel roadster à 7000 euros en 2021 ?

Cette année, c'est décidé : votre future moto neuve sera un roadster de moyenne cylindrée avec un budget d'environ 7000 euros. Oui, mais laquelle choisir parmi toutes ces "Naked" de 650 à 750 cc extrêmement prisées des jeunes motards et des nouveaux permis A2 ? En suivant ce Guide pratique MNC, pardi !
Guides pratiques 5 commentaires
Le roadster Aprilia Tuono 660 au prix de 10 550 euros 

Aprilia dévoile comme prévu la version décarénée de sa moto sportive RS 660 : le nouveau roadster Tuono 660 en reprend les mêmes séduisants arguments, qui servent également de base au futur trail Tuareg issu de la même plate-forme. Présentation.
Hubert Auriol s'est éteint

Hubert Auriol, légende des rallyes raids et notamment du Dakar, vient de nous quitter ce matin à l'âge de 68 ans, victime d'un accident cardio-vasculaire... Hommages.
Culture 5 commentaires
Le premier test officiel d'intersaison MotoGP à Sepang est annulé

Les incertitudes et les contraintes liées à la crise sanitaire conduisent à l'annulation des premiers tests hivernaux des Grands Prix moto, prévus à Sepang (Malaisie) en février. Explications.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2021 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...