• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
TEST
Paris, le 11 avril 2013

Essai Honda Goldwing F6B 2013 : un Bagger en or

Essai Honda Goldwing F6B 2013 : un Bagger en or

A ceux qui pensent que Honda se concentre sur la conception de motos pragmatiques et consensuelles, au risque de négliger le plaisir des sens(ations), le géant japonais propose la Goldwing GL1800 F6B : le Bagger de tous les superlatifs ! Essai.

Imprimer

Plein les yeux !

Au guidon de la F6B, les habitués de l'actuelle Goldwing ne seront pas dépaysés : hormis l'absence de l'énorme pare-brise dans le champ visuel, aucune différence ne saute aux yeux. Richement dotée, la Honda propose deux vide-poches et une boîte à gant verrouillable de 2,8 litres, ainsi qu'une instrumentation mi-analogique mi-digitale d'inspiration automobile.

A la fois lisible et très complète (tous les détails dans notre Fiche technique en dernière page), cette console rétro-éclairée accuse néanmoins le poids des années : si l'incroyable disponibilité du moteur (il repart sur le cinquième et dernier rapport au ralenti situé à 750 tr/mn !) fait vite oublier l'absence d'un indicateur engagé, devoir lâcher le guidon pour accéder au kilométrage des trips ou à la température de l'air depuis le tableau de bord se pardonne moins facilement.

Sur une moto de ce standing et de ce prix (23 990 € !), la moindre des choses serait de déplacer ces commandes au guidon - où sont déjà installées les fonctions audio. Honda pourrait aussi moderniser et simplifier les fonctionnalités de sa sono : entre les neuf interrupteurs placés sur le commodo gauche et les quinze autres boutons installés sur le renvoi de carénage, on s'y perd un peu. Une commande centralisant le tout, à l'image du multi-contrôleur BMW, ne serait pas du luxe.

Assez écartées afin de favoriser le bras de levier, les branches du guidon tombent naturellement sous les gants, tandis que la largeur contenue du réservoir (25 litres) à l'entrecuisse permet de prendre facilement ses marques. D'apparence similaire à celle d'une Goldwing standard, la position de conduite offerte par la F6B diffère pourtant par certains points.

A commencer par la hauteur de selle : pour rendre la moto plus accessible, Honda a complètement redessiné l'assise et l'a surtout abaissé de 15 mm (725 mm au lieu de 740 mm). Par conséquent, les jambes sont légèrement plus repliées que sur une Goldwing standard, sans que cela n'occasionne toutefois de véritable gêne pour un pilote d'environ 1m75.

Un peu plus étroite, cette selle est toujours extrêmement confortable, mais son accueil n'est pas aussi "canapesque" que sur sa frangine à vocation plus (auto)routière. Cette légère perte d'agrément est liée à l'épaisseur inférieure du rembourrage et surtout à la suppression du "demi-dossier" qui sépare le siège pilote de celui du passager sur la Goldwing standard.

Sur la F6B, la surélévation entre les deux selles ne soutient plus que le bas du dos, au détriment - fatalement - du confort. Même chose pour le passager, qui ne profite pas du dossier et des accoudoirs rembourrés de la Goldwing. Et comme la coque arrière est complètement redessinée, il est impossible d'y installer le top-case d'une "Gold".

L'abatage de kilomètres par tranches de mille, en duo et avec armes et bagages, n'est pas vraiment la vocation première de la F6B. Et puis... il faut savoir souffrir pour être beau !

Car ce petit sacrifice sur le plan du confort est la directe contrepartie d'un look qui fait tourner (presque) toutes les têtes. Sans parler de sa finition exceptionnelle, notamment au niveau de l'intégration du réseau électrique et de la qualité des traitements de surface et des soudures.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

CONDITIONS ET PARCOURS

 
  • Modèle d'origine à peine rodé (560 km)
  • Parcours : 160 km
  • Routes : petites routes essentiellement
  • Pneus : Bridgestone Exedra
  • Météo : ciel couvert à pluvieux, environ 12°C
  • Conso moyenne mesurée : 6,64 l/100 km (rythme balade)
  • Problèmes rencontrés : RAS
 
 
 

POINTS FORTS HONDA F6B

 
  • Look : on se retourne sur la F6B !
  • Moteur phénoménal d'agrément
  • Partie cycle et confort
 
 
 

POINTS FAIBLES HONDA F6B

 
  • Poids et encombrement à assimiler
  • Commandes radio/instrumentation "à l'ancienne"
  • Prix (la plate-forme a 12 ans !)
 
 
 
Guide 2021 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !