• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
TEST
Valence (Espagne), le 5 novembre 2015

Essai C 650 Sport : le scooter BMW remonté au max

Essai C650Sport : le scooter BMW remonté au max

Battu à plate couture par le Tmax, le C600Sport est relayé en 2016 par le C650Sport. Doté des mêmes châssis et moteur, le nouveau maxiscooter BMW compte sur de subtiles mises à jour pour contre-attaquer la référence Yamaha. MNC l'a testé pour vous. Essai.

Imprimer

BMW revoit son maxiscooter sportif

Lancé fin 2012, le BMW C600 Sport n'a pas connu le succès escompté - particulièrement en France - par son constructeur. Outre son retard à l'allumage, le maxiscooter BMW a vu ses performances commerciales bridées par l'immense succès du Tmax 530 apparu la même année et par celui non-négligeable du Xmax 400 proposé par Yamaha en 2013.

C650 Sport : disponibilité, coloris et tarifs

  • Disponibilité : décembre 2015 dans le réseau BMW
  • Coloris : Orange (+105 €), Noir ou Blanc
  • Tarif : 11 350 €

En 2013, le premier match opposant le Tmax 530 au C600Sport a viré à la correction : 4 355 immatriculations pour la référence Yamaha contre 550 pour l'inédit BMW (relire notre Bilan annuel 2013 du marché moto et scooter). Dans la division "Grand Tourisme", le jumeau BMW C650 GT a mieux résisté au Suzuki Burgman 650 mais s'est tout de même largement incliné avec 609 immats contre 1353 (lire notre Duel MNC du 2 août 2013 C650GT Vs Burgman 650 Executive 2013 : les routiers sont sympas !).

L'année suivante, les deux scooters BMW sortaient du Top 5 français, remplacés derrière le Tmax, le Xmax 400 et le Burgman 650 par le Honda Integra et le Vespa GTS... En 2015, le renouvellement du Tmax 530 (meilleure vente en "+ de 125 cc" !) a encore limité les ventes du C600Sport...

Le constructeur allemand reconnaît sa défaite : "il s'agissait de notre toute première tentative dans le segment maxiscooter", rappelle à MNC le responsable communication de BMW Motorrad, "et nous avons tenu compte des retours des clients, concessionnaires, filiales et journalistes pour améliorer notre offre".

En 2016 en effet, BMW lance la seconde génération de ses gros scooters. Convié à leur présentation mondiale à Valence (Espagne), Moto-Net.Com a tout d'abord pu tester la nouvelle version sportive, rebaptisée C650Sport...

"Nos deux scooters continuent de partager exactement les mêmes parties cycle et motorisation", nous confirme Peter Maier, chef de produit chez BMW. "À l'origine, nous souhaitions différencier notre modèle sportif, mais nous nous sommes aperçus que ce n'était pas nécessaire".

Bien que respectant désormais la norme antipollution Euro4, le constructeur allemand nous garantit que son bicylindre de 647 cc développe toujours 60 chevaux à 7500 tr/min. Le couple maximum en revanche perd trois unités : 63 Nm désormais à 6000 tr/min.

Pendant la conférence de presse, Ralf Moelleken, chef de projet sur les nouveaux C650, préfère naturellement insister sur les améliorations apportées à l'ensemble moteur-transmission censées doper les accélérations et hausser la Tmax Vmax...

"L'embrayage centrifuge fait appel à des ressorts plus souples et à des garnitures optimisées", détaille-t-il, tandis que "la transmission CVT dispose de masselottes plus lourdes et d'une ouverture plus grande, portée de 2,42 à 2,95".

Herr Moelleken précise que "le rapport de démultiplication long de la transmission CVT est désormais de 0,81 au lieu de 1,00 auparavant. Le rapport de réduction entre l'arbre de sortie CVT et l'arbre secondaire a été ramené de 2,72 à 3,28".

"Outre la réaction plus spontanée au démarrage", annonce BMW Motorrad, "il en résulte une vitesse maximale légèrement accrue : 180 km/h au lieu de 175 jusqu'ici". Une information que seul un roulage sur circuit - ou sur "Autobahn" - pourrait attester !

Difficile à quantifier en tant qu'essayeur, le gain en termes de facilité de béquillage cette fois (estimé à 30% par les savants allemands) est facilement vérifiable... et nettement perceptible ! La nouvelle cinématique et l'ergot placé bien plus haut permettent effectivement de hisser aisément le scooter sur sa centrale.

Pourtant, le maxiscooter sportif BMW de 2016 pèse exactement le même poids que son prédécesseur : 249 kg tous pleins faits. Plus facile à béquiller, le C650Sport demeure donc délicat à manoeuvrer... surtout comparé à un certain Tmax (222 kg).

Lourd au sens propre du terme, le C650Sport ne l'est pas autant au sens figuré puisqu'il conserve l'ingénieux système Flexcase permettant d'accueillir un deuxième casque intégral. Attention : pensez à replier le volet avant de partir, sinon le scooteur ne démarrera pas...

BMW reconduit également le verrouillage automatique du frein de parking lors du déploiement de la béquille latérale : terriblement simple et efficace, "Sehr Gut" ! On regrette au contraire que l'unique source de courant (type allume-cigare et non USB...) se trouve au fin-fond du vide-poche gauche.

De même contenance et toujours dépourvus de serrure, les deux vide-poches paraissent moins sommaires, à l'image du traitement de leur portes - surface grainée que l'on retrouve sur d'autres pièces adjacentes - et de leurs loquets peints en gris métal...

La finition du poste de pilotage est aussi perçue comme étant plus cossue, notamment grâce à l'habillage du guidon plus proéminent et peint en noir "Glossy" sur lequel s'exposent fièrement les hélices de la marque bavaroise.

Très complet, le tableau de bord intègre un nouveau témoin : celui de l'ASC ! Limité auparavant au C Evolution, l'antipatinage fait son apparition sur les scooters thermiques (Sport et GT). Comme l'ABS, cette assistance est livrée de série.

Une commande automatique de l'éclairage diurne est également nouvelle : "lorsque la luminosité ambiante tombe en dessous d'un seuil déterminé, elle allume automatiquement le feu de croisement (dans un tunnel, par exemple). Lorsqu'elle détecte une luminosité ambiante suffisante, elle bascule à nouveau à l'éclairage diurne ", nous éclaire BMW.

Plus frappante, l'arrivée du nouveau silencieux rééquilibre la ligne du gros scooter Béhème auparavant - trop ? - portée sur l'avant. Dédoublée, la sortie d'échappement est habillement habillée pour ne pas paraître trop imposante.

"Nous devions revoir le pot pour passer la norme Euro4, donc nous en avons profité pour le changer entièrement", explique Peter Maier à Moto-Net.Com. "La première chambre qui se trouvait sous le moteur a disparu afin d'améliorer le son"...

C'est ce que Moto-Net.Com va pouvoir vérifier en tournant la clé de contact du C650Sport. Quant à vous, chers lecteurs, vous n'avez qu'à tourner la page de ce premier contact !

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

CONDITIONS ET PARCOURS

 
  • Modèle d'origine
  • Parcours : 105 km
  • Routes : ville, route, autoroute
  • Pneus : Pirelli Diablo Scooter
  • Conso : 5,1l/100km (ordi de bord)
  • Problèmes rencontrés : RAS
 
 
 

POINTS FORTS C650SPORT

 
  • Meilleur amorti des suspensions
  • Pêche et docilité du moteur
  • ASC de série
 
 
 

POINTS FAIBLES C650SPORT

 
  • Poids toujours sensible
  • Manque de mordant au freinage
  • Sonorité pas assez sportive
 
 
 
Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !