• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
TEST
Gran Canaria (Espagne), le 7 mars 2018

Essai 790 Duke : KTM à l'assaut des roadsters bestsellers

KTM domine actuellement en France le segment des maxiroadsters "maxisportifs", grâce à sa 1290 Super Duke R. En 2018, la marque autrichienne se lance dans la cour des roadsters de moyenne cylindrée avec cette toute nouvelle 790 Duke... Alors, succès en vue ? Essai !

Imprimer

Test 790 Duke page 1 : Le chaînon manquant

Qui l'eut cru ? KTM est parvenu à imposer sa 1290 Super Duke R dans le clan des maxiroadsters maxisportifs en France en 2017 ! Grâce à ses 920 immatriculations, la "Bête" de Mattighofen a terrassé la MT-10 (831 immats), la S1000R (814), les GSX-S1000/F (499), la Speed Triple (455), la Z1000 (446), la Monster 1200 (316), la Tuono V4 (253) et la CB1000R (104)...

Un phénoménal tour de force, dans la mesure où le premier modèle de moto "on-road" de KTM ne date que de 1994. La 620 Duke ouvrait alors la route ! Onze ans plus tard, les petites "duchesses" (400 et 640) étaient rejointes par la 990 Super Duke, premier roadster multicylindre de la marque.

Essai 790 Duke : KTM à l'assaut des roadsters bestsellers

La famille Duke a considérablement évolué en 24 ans : les "Oranges mécaniques" ont progressivement dérivé de la niche du Supermotard, la plus logique et légitime pour KTM dans les années 90 "so fun", vers les segments plus juteux des roadsters de petite ou grosse cylindrée.

En 2018, KTM se jette dans la bataille la plus disputée du marché moto : celle des roadsters de moyenne cylindrée, qui représentent d'immenses volumes de vente en Europe et disposent d'un potentiel plus grand encore sur les marchés émergents (Inde, Indonésie, Brésil, Chine, Thaïlande, etc.).

Essai 790 Duke : KTM à l'assaut des roadsters bestsellers

L'objectif est double pour cette toute nouvelle 790 Duke, 3ème nouveauté 2018 préférée des lecteurs de Moto-Net.Com que KTM nous présente aux Canaries - plutôt qu'en Autriche, rapport à la météo, on ne vous explique pas : croquer des parts de marché aux bestsellers japonais, anglais, allemands et italiens d'une part, et compléter la gamme Katoche de l'autre.

Jusqu'à présent - ou plutôt jusqu'au 29 mars 2018 lorsque la dernière née sera officiellement présentée dans les concessions KTM en France -, un profond gouffre séparait la 690 Duke et la 1290 Super Duke R : LC4 de 73 chevaux - tout de même -, 148,5 kg à sec et 7995 euros d'un côté, LC8 de 177 ch, 195 kg à sec et compte en banque à sec aussi une fois encaissé le chèque de 16 990 euros !

Essai 790 Duke : KTM à l'assaut des roadsters bestsellers

Conscient que ce grand écart ne pouvait être réalisé par tous les motards, mêmes les plus souples et fortunés, KTM a décidé de sortir une toute nouvelle moto chargée - à elle seule, pour le moment - de combler ce fossé : la 790 Duke et son LC8c de 105 ch, 169 kg à sec, proposée au prix de 9690 euros.

"Nous avions une importante demande pour un multicylindre de moyenne cylindrée", constate le responsable presse KTM, Luke Brackenburry. Une demande à laquelle - tous ! - les autres constructeurs répondaient volontiers, à la place des autrichiens...

Selon les projections et enquêtes menées par la firme de Mattighofen, les clients de la 790 Duke seront en grande partie des motards qui rêvent d'acquérir, un jour peut-être, une 1290 Super Duke R. D'où l'attitude de cette 790 calquée sur la "bestiale" grande soeur.

Essai 790 Duke : KTM à l'assaut des roadsters bestsellers

Regard qui tue, épaules affûtées comme des rasoirs ("Scalpel" est le surnom de la 790, justement), réservoir proéminent, coloris dans le ton... On s'y croirait ! KTM doit toutefois se garder d'abuser de la formule : Aprilia n'a pas connu le succès en collant des faces de RSV4 sur l'ensemble de sa production (sportive, roadster, trail, maxiscooter, 125)...

Le constructeur autrichien espère aussi qu'un grand nombre de propriétaires de 390 ou 690 Duke passeront sur la 790. Ils visent logiquement les anciens permis A2, mais aussi les nouveaux puisqu'une version "L" de la 790 Duke ne développera "que" 95 chevaux (70 kW) afin d'être bridée aux 35 kW réglementaires.

"Les motards expérimentés qui savent qu'ils n'ont pas besoin d'une Super Duke R font également partie de la clientèle", prévoit KTM : "ils sont à la recherche du package parfait, du juste équilibre".... à la recherche de la 790 Duke de 799 cc, 105 chevaux et 86 Nm pour 169 kg à sec ?

Essai 790 Duke : KTM à l'assaut des roadsters bestsellers

"Nos études prouvent que ces clients ont tout à fait les moyens de s'offrir de plus grosses motos, mais choisissent volontairement une moyenne cylindrée car ils ne voient pas d'intérêt à posséder une machine trop puissante et trop lourde", nous précise Luke Brackenburry.

Pour cette dernière catégorie d'acheteurs, les 10 000 € ne seront pas difficiles à sortir. Et pour les motards aux bourses moins remplies qui fantasment uniquement sur la Super Duke R, un crédit devrait faire l'affaire. Les autres prospects en revanche vont hésiter : la concurrence propose des motos très convaincantes dès 9000 euros...

KTM la joue fine face aux Z900, MT-09, Street Triple, etc.

"La 790 Duke sera sans aucun doute comparée à une large gamme de motos dans le segment", prévoit KTM sans citer les Z900, MT-09, GSX-S750, Street Triple (S ou R ?), F800R, Monster 797 ou Shiver 900. "Ce qui compte, c'est que cette moto pourra rivaliser avec des motos plus puissantes en termes d'agilité et de plaisir".

Pour cela, KTM a développé un tout nouveau moteur baptisé LC8c pour "Liquid Cooled 8-valves compact" (voir notre Point technique en page 3). Contrairement aux gros bicylindres LC8, ce dernier-né est un twin parallèle, mais calé à 75° afin de conserver la tonalité des V-Twins... ouverts à 75°, oui !

Essai 790 Duke : KTM à l'assaut des roadsters bestsellers

Les ingénieurs autrichiens ont également veillé à ce que leur moto soit la plus légère possible. Et "comme nous sommes partis d'une page blanche, nous avons pu faire ce que nous voulions", nous font-ils remarquer.

Dès le début du projet - qui a nécessité 60 personnes et 111 111 heures de boulot (soit un an de labeur non-stop à raison de 35h/semaine) -, le nouveau moteur a été considéré comme un élément - porteur - du châssis, diminuant ainsi drastiquement la taille de l'incontournable treillis tubulaire en acier.

De même, l'emploi d'une boucle arrière en aluminium a permis d'alléger la moto - sur la balance, car visuellement elle est plus massive qu'une boucle en fins tubes d'acier.

Essai 790 Duke : KTM à l'assaut des roadsters bestsellers

La pièce, fabriquée d'un seul tenant, est en outre dépourvue de carénage, illustrant la volonté de KTM de limiter au maximum le nombre de pièces sur la 790 Duke : "la pureté est l'un de nos quatre piliers avec la performance, l'extrême et l'a(d)venture".

"Comme toujours, la performance fait partie de nos priorités", poursuivent nos hôtes. Avec la 790 Duke en revanche, l'aspect extrême est plus perceptible dans le la fait que KTM explore grâce à elle un nouveau segment hautement concurrentiel, que dans la propre conception de la moto...

Tout d'abord, les suspensions d'origine WP - "natürlich", c'est une marque du groupe KTM ! - sont extrêmement basiques : on trouve à l'avant une fourche inversée à fonctions hydrauliques séparées sans aucun réglage, et à l'arrière un amortisseur monté directement sur le bras oscillant et réglable uniquement en précharge.

Essai 790 Duke : KTM à l'assaut des roadsters bestsellers

Ces choix sont toutefois entièrement assumés par les ingénieurs, puisqu'ils permettent d'alléger le poids de la machine... et sa facture. En outre, l'absence de biellettes libère de la place pour la - vilaine - marmite du pot. Heureusement, le silencieux en position haute est nettement plus réussi, esthétiquement comme acoustiquement.

Niveau freinage, la 790 Duke se passe des services de la marque Brembo pourtant très cotée auprès des motards. Le constructeur autrichien a cette fois collaboré avec le spécialiste espagnol J. Juan et signe lui-même les gros étriers - monoblocs à montage radial ! - d'un gros "KTM".

Les pneus aussi marquent une nouvelle collaboration "on-road" : comme KTM il y a un quart de siècle, le manufacturier taïwanais Maxxis - spécialisé dans le tout-terrain et le Supermotard - souhaite se lancer sur route ouverte et équipe de Supermaxx ST la 790 Duke à sa sortie de l'usine de Mattighofen.

Essai 790 Duke : KTM à l'assaut des roadsters bestsellers

Il est cependant un point sur lequel Katoche n'a effectué aucun compromis : l'électronique, qui provient toujours de Bosch et gère un antipatinage (MTC) et un ABS tenant compte de la prise d'angle de la moto, le frein moteur (MSR), le quickshiter ("up and down" de série), quatre modes de conduite... Le top de la classe "mid-size", en somme !

Enfin, si la quatrième valeur revendiquée par la marque autrichienne sera davantage portée par la future 790 Adventure R (rendez-vous l'an prochain à la même époque pour son lancement !), la 790 Duke promet d'offrir sa propre dose d'aventure à son pilote.

"Après tout, chaque sortie à moto est une aventure !", estiment les responsables de la marque Orange juste avant de nous faire essayer cette nouvelle machine sur les magnifiques routes de Gran Canaria, malheureusement bondées en ce dimanche matin... Moteur, action et direction la page 2 !

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

CONDITIONS ET PARCOURS

 
  • Modèle d'origine
  • Parcours : 290 km
  • Routes : Route, autoroute et circuit
  • Pneus : Maxxis Supermaxx  ST
  • Problèmes rencontrés : RAS
 
 
 

POINTS FORTS KTM 790 DUKE

 
  • Facilité de prise en main
  • Efficacité sur routes sinueuses
  • Electronique de pointe et quickshifter
  • Son et allonge  du LC8c
 
 
 

POINTS FAIBLES KTM 790 DUKE

 
  • LC8c timide sous 6000 tr/min
  • Selle dure à la longue
  • Suspensions non réglables
  • Vibrations dès les mi régime
 
 
 

Invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net, j'accède à toutes les informations réservées et je profite d'avantages exclusifs (invitations, réductions, etc.).

Avertissement sur l'utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies et autres traceurs pour vous connecter à votre compte utilisateur, laisser des commentaires, déposer des annonces, paramétrer vos alertes, etc.