• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
LES JAPONAIS DANS LE JUS
Paris, le 11 septembre 2020

Des batteries communes aux deux-roues électriques Honda, Kawasaki, Suzuki et Yamaha

Des batteries communes aux deux-roues Honda, Kawasaki, Suzuki et Yamaha

Les quatre constructeurs japonais de motos - réunis dans un consortium autour de la mobilité électrique - entament une série de tests à l'université d'Osaka (Japon) pour développer conjointement des batteries interchangeables à destination de leurs futurs motos et scooters électriques. Explications.

Imprimer

La moto et le scooter électrique, tout le monde en parle mais peu de "grands" constructeurs proposent des solutions crédibles hormis BMW avec son C Evo, KTM avec ses motos tout-terrrain Freeride et Harley-Davidson (si !) avec sa très chère LiveWire. Du côté des quatre japonais, en revanche, ça manque clairement de jus !

Des concepts voient régulièrement le jour chez Honda, Kawasaki, Suzuki et Yamaha, mais jusqu'ici sans véritable lendemain à l'exception de quelques modèles réservés à des pays asiatiques comme les versions électriques et hybride du PCX ou la confidentielle moto de trial Yamaha.

Les quatre constructeurs, conscients de leur retard, ont donc décidé l'année dernière d'unir leurs forces pour accélérer les choses : Honda, Kawasaki, Suzuki et Yamaha ont formé à cet effet un consortium en avril 2019 dans l'optique de développer des batteries amovibles avec un standard commun.

Une batterie compatible Honda, Kawasaki, Suzuki et Yamaha

L'idée ? Produire une batterie démontable qui, une fois déchargée, s'échange contre une pleine dans une station accessible aux motos et scooters des quatre constructeurs. Cette initiative constitue une réponse aux soucis d'autonomie et de temps de charge des véhicules électriques, mais aussi une nouvelle forme de dépendance énergétique : l'accès à ces fameuses stations sera évidemment payant, probablement via un abonnement !

Après un an de réflexion, Honda, Kawasaki, Suzuki et Yamaha lancent la deuxième phase de leur stratégie : un test en conditions réelles auprès des étudiants et du personnel de l'université d'Osaka, qui se verront confier des deux-roues des quatre marques équipés de prototypes de ces batteries interchangeables.

Des stations d'échange "pilotes" seront également installées dans le cadre de cette étude baptisée "e-Yan Osaka". Aucun élément n'est communiqué au sujet de la technologie testée, qui pourrait toutefois s'inspirer du pack développé par Honda avec Panasonic ci-dessus pour son PCX électrique. 

L'électrique, contraint ou forcé

Rappelons que la mutation vers la propulsion électrique est en marche forcée auprès de tous les constructeurs automobiles, donc s'imposera tôt ou tard dans la production moto. Et tant pis pour les études qui dénoncent les risques liés à l'extraction des matériaux nécessaires aux batteries (souvent dans des conditions épouvantables par des mineurs sous-payés) et à l'absence de filière de recyclage de ces métaux lourds hyper polluants. Sans parler des limites de l'électricité nucléaire dont dépend la France !

Reste que de nombreux gouvernements poussent vers les déplacements "à piles", avec des répercussion déjà tangibles dans certaines villes : Paris entend interdire son accès aux véhicules diesel dès 2024 puis aux véhicules essence en 2030 (autos, motos et scooters, donc), tandis qu'Oslo (Norvège) entend bannir tous les véhicules thermiques de son centre-ville à court terme. Oxford (Angleterre) table de son côté sur une interdiction totale du diesel et de l'essence d'ici 2030.

Enfin, Madrid (Espagne), Mexico (Mexique) et Athènes (Grèce) chasseront les voitures diesel dès 2024... dans un premier temps : le banissement des véhicules essence suivra à coup sûr, signant alors la fin de la circulation des motos et scooters dans ces villes. Autrement dit, les constructeurs - et leurs clients - n'auront plus d'autre choix que de passer à la moto ou la voiture électriques.

.

.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Les pilotes s'expliquent après le GP d'Émilie Romagne MotoGP 2020

Encore un nouveau vainqueur de Grand Prix moto 2020 hier à Misano pour le GP d'Emilie-Romagne : Maverick Viñales est le sixième pilote à s'offrir la victoire en sept courses, tandis que Fabio Quartararo loupe le podium pour à cause d'une pénalité qui l'a surpris mais qu'il assume complètement... Déclarations des pilotes.
GP d'Emilie Romagne 3 commentaires
Bridgestone maintient l'activité logistique moto de l'usine de Béthune

Coup dur pour les 863 salariés de l'usine Bridgestone de Béthune (62) : le manufacturier japonais prévoit la fermeture de son site de fabrication de pneus auto au motif notamment d'un manque de compétitivité. Interrogé par MNC, Bridgestone France annonce toutefois y poursuivre ses activités de stockage et de réacheminement des pneus moto. Explications.
GP d'Émilie Romagne : Vinales vainqueur d'une course folle à Misano

La saison 2020 de MotoGP est à l'image de cette septième épreuve disputée sur le circuit de Misano (Italie) : folle donc imprévisible ! Sixième pilote à s'imposer cette année, Maverick Vinales monte sur un podium 100% espagnol... mais un italien méritait aussi la victoire, et un français visait le Top 3. Compte-rendu et vidéos.
GP d'Emilie Romagne 29 commentaires
La Tesi H2 bientôt en France dans les concessions Bimota et Kawasaki

L'inédite Bimota Tesi H2 commercialisée en Italie à partir du 1er octobre 2020 devrait bientôt arriver en France. La marque italienne - détenue à 49,9% par Kawasaki - constitue actuellement son réseau et sollicite naturellement les concessions vertes. Explications avec le responsable marketing, Gianluca Galasso...
Deux nouvelles motos Indian 2021... et un tas d'accessoires !

De nouvelles motos Vintage Dark Horse et Roadmaster Limited complètent la gamme Indian 2021. La firme de Spirit lake (USA) espère une année aussi dynamique sur le plan commercial... mais moins critique sur le plan sanitaire ?! De nombreux accessoires sont également au programme. Présentation.
Un été 2020 exceptionnellement prolifique pour le marché moto et scooter

Traditionnellement calmes pour les concessionnaires moto et scooter, les mois de juillet et août ont été particulièrement dynamiques en 2020 : +31,2% et +17,2% par rapport à 2019. Pour analyser cet été en pleine "guerre" contre le Covid, Moto-Net.Com s'est tourné vers la concession Kawasaki Paris Grande Armée... Bilan.
Le masque n’est plus obligatoire à moto !

Saisi par la FFMC, le Cabinet de Caumont a attaqué l’arrêté du préfet de police de Paris qui rendait obligatoire le port du masque pour tous les usagers de deux ou trois roues motorisés à Paris ! Explications.
Société 4 commentaires

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...