• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
WSBK ESPAGNE (2 SUR 13)
Paris, le 14 avril 2014

Déclarations et analyse du Superbike à Aragon

Déclarations et analyse du Superbike à Aragon

La deuxième épreuve du World SBK 2014 s'est disputée hier à Aragon, en Espagne. Pour compléter nos comptes rendus en direct, voici les déclarations des pilotes Superbike ainsi que l'analyse Moto-Net.Com des deux courses espagnoles.

Imprimer

Déclarations des pilotes Superbike en Espagne

Les lecteurs de Moto-Net.Com - qui, comme chacun sait, ont un peu plus de chance que les autres - ont déjà pu vivre hier, en quasi direct, le déroulement des courses de Mondial Superbike et Supersport sur le circuit d'Aragon (pour les retardataires, lire WSBK Espagne (1) : doublé des Ninjas Sykes et Baz, WSSP Espagne : Cluzel offre la victoire à Sofuoglu et WSBK Espagne (2) : Sykes et Baz s'imposent à nouveau).

Voici les déclarations des pilotes qui se sont illustrés dimanche... Honneurs au double vainqueur !

 Baz 2ème, Sykes 1er et Rea 3ème - WSBK Espagne (2 sur 13) : Vidéos, déclarations et analyse du SBK à Aragon

Tom Sykes, 1er (x 2) :
"C'était très important de réaliser ce genre de performance après le premier week-end à Phillip Island. Nous avons remporté deux victoires aujourd'hui, mais après quatre ou cinq tours en deuxième manche, ma situation était loin d'être parfaite ! La première course s'est très bien déroulée. Nous avions de bons réglages qui nous ont donné un rythme constant sur une piste froide. Je m'attendais à davantage baisser de rythme pendant cette course, mais j'ai tenu jusqu'au bout".

Tom Sykes - WSBK Espagne (2 sur 13) : Vidéos, déclarations et analyse du SBK à Aragon

"Je pensais que la deuxième course dans des conditions plus chaudes serait plus simple et j'ai décidé de garder le SC0, comme en première manche. Il y a eu un changement de température sur la grille de départ et j'ai dû prendre sur moi pour essayer de faire du mieux possible. Les deux gars derrière moi avaient plus de grip que moi, c'est certain, mais nous avons pu placer la Ninja ZX-10R sur les bouts de tarmac que ces mecs convoitaient. J'avais un plan pour les garder derrière moi dans le dernier tour, et il a fonctionné. Si quelqu'un avait pu me passer et rester devant, alors il aurait mérité la victoire. Marco a tenté mais n'a pas pu tourner. C'était une superbe course, bonne pour les spectateurs !".

Sykes, Baz, Melandri, Rea et Guint... - WSBK Espagne (2 sur 13) : Vidéos, déclarations et analyse du SBK à Aragon

Loris Baz, 2ème (x 2) :
"Il y a eu un changement de température pour la deuxième course et nous avons changé le pneu arrière en fonction. Nous savions que la première course serait difficile pour nous à cause de la température plus basse, et nous espérions que la piste chaufferait un peu plus pour valider l'utilisation du pneu SC0. C'était finalement limite pour la course d'ouverture, et nous ne savions pas quoi faire pour la deuxième course".

Baz 2ème, Sykes 1er et Melandri 3ème - WSBK Espagne (2 sur 13) : Vidéos, déclarations et analyse du SBK à Aragon

"J'ai poussé Pere (Riba, NDLR), mon chef mécano, à utiliser la gomme tendre et je pense que c'était une bonne décision parce qu'il semble que Tom a lutté un peu plus dans la deuxième course sur un pneu différent. Je l'ai rattrapé au bout de quelques tours et je pense que nous avons fait une bonne course, que nous avons apprécié tous les deux. J'ai essayé de passer Tom mais j'ai senti l'avant partir. Je savais que Melandri se rapprochait donc je voulais doubler Tom au plus vite. Je n'ai pas pu, j'ai peut-être tenté un tour trop tôt. Marco m'est passé devant et nous nous sommes battus un certain temps, nous empêchant de remonter sur Tom. Nous avons souvent eu du mal sur cette piste, mais nous voilà, tout près de la victoire, sur le podium à deux reprises. C'est bon signe pour le reste de la saison. Je suis toujours deuxième du championnat et nous partons maintenant pour Assen".

Marco (Rossi ?) Melandri - WSBK Espagne (2 sur 13) : Vidéos, déclarations et analyse du SBK à Aragon

Marco Melandri, 11ème puis 3ème :
"C'est dommage d'avoir gâché la première course. Dès les premiers tours, j'ai lutté et je n'ai pas pu garder mon rythme. En seconde manche, nous avons fait quelques changements avec l'équipe et la moto fonctionnait beaucoup mieux. J'ai seulement perdu un peu de temps en première partie de course. J'avais un peu de mal à freiner et entrer dans les virages mais, tour après tour, j'ai pris confiance jusqu'à rattraper le peloton de tête. J'ai doublé Baz et à ce moment, la victoire était en vue : mon ADN m'a poussé à tenter ma chance, même si je partais peut-être un peu trop loin derrière Sykes. J'ai malheureusement élargi et j'ai terminé troisième, mais je devais prouver que je pouvais gagner. J'emporte cette confiance avec moi à Assen, dans le but d'y obtenir ma première victoire de la saison".

Giugliano et Rea - WSBK Espagne (2 sur 13) : Vidéos, déclarations et analyse du SBK à Aragon

Jonathan Rea, 3ème puis 5ème :
"C'était très positif de revenir sur le podium ce week-end, et si tôt dans la saison. Ce n'était plus une habitude pour nous récemment, et cela donne à chacun d'entre nous un petit coup de boost. Nous devons vraiment nous en servir de base. J'aime vraiment piloter la moto sur ce circuit et nous avons fait beaucoup de progrès depuis Phillip Island".

Baz, Sykes et Rea - WSBK Espagne (2 sur 13) : Vidéos, déclarations et analyse du SBK à Aragon

"En première manche, j'ai rencontré quelques problèmes de pneu arrière dans les derniers tours. Pour la seconde, nous avons choisi l'option la plus tendre, comme la majeure partie du plateau. Le pneu travaillait bien, mais nous avons malheureusement utilisé l'avant le plus tendre également étant donné la température plus élevée. J'ai eu quelques problèmes de frein moteur, ce qui me poussait dans les virages lents et, en raison de mon manque de ressenti sur l'avant, j'avais un peu l'impression d'être un passager. J'ai eu une ou deux alertes à mi-parcours, donc j'y suis allé doucement. Nous méritions toutefois nos deux Top 5 aujourd'hui et je pense que nous pouvons garder cet élan à Assen, où nous savons que la moto est bonne, et faire de belles choses sur ce circuit que j'adore".

Chaz Davies - WSBK Espagne (2 sur 13) : Vidéos, déclarations et analyse du SBK à Aragon

Chaz Davies, 4ème puis chute :
"La première course ne s'est pas passée comme je l'avais espéré, malgré ma position finale. J'ai pris un mauvais départ et je me suis retrouvé coincé derrière les deux Aprilia pendant un long moment. J'ai finalement réussi à les doubler et je me suis mis dans un rythme mais une baisse de performance de mes pneus m'a empêché d'en faire plus. Nous avons fait quelques changements pour la deuxième manche, mais dès le début, l'avant de la moto m'a semblé un peu nerveux. J'essayais d'économiser le pneu pour les derniers tours mais j'ai perdu l'avant et j'ai chuté. Je ne sais pour quelle raison, les commissaires ne m'ont pas laissé continuer, alors que ma moto fonctionnait toujours".

Chaz Davies - WSBK Espagne (2 sur 13) : Vidéos, déclarations et analyse du SBK à Aragon

"Cette journée a été décevante car je pense que Davide et moi étions capables de monter sur le podium aujourd'hui. Nous avons tout de même amassé quelques données importantes et nous arrivons maintenant sur des circuits qui devraient être plus favorables à la Ducati".

Melandri, Guintoli et Davies - WSBK Espagne (2 sur 13) : Vidéos, déclarations et analyse du SBK à Aragon

Sylvain Guintoli, 6ème puis 4ème :
"La deuxième course s'est définitivement beaucoup mieux passée. Outre le résultat, j'ai pu rouler avec plus de confiance alors qu'en première manche, nous essayions juste de rentrer avec le maximum de points. Quand Marco m'a dépassé en seconde manche, j'ai essayé de le suivre et de rattraper le peloton de tête, mais j'ai perdu l'avant deux fois, alors j'ai décidé de maintenir mon propre rythme. Les progrès entre les deux courses étaient nets. À un moment, mes temps étaient alignés avec ceux des leaders mais j'étais alors trop loin pour les rattraper. Nous devons comprendre comment les basses températures en première manche ont eu un tel impact sur notre performance. Il sera important de faire en sorte que la RSV4 fonctionne du mieux possible, y compris avec des températures basses, dues aux nouveaux horaires".

Laverty et Elias - WSBK Espagne (2 sur 13) : Vidéos, déclarations et analyse du SBK à Aragon

Eugene Laverty, 5ème puis 6ème :
"Nous avons assuré deux résultats décents aujourd'hui. Cette saison au pire, nous devons rester dans le Top 6 dans chaque course. Ce week-end était difficile et nous avons atteint notre objectif. En première manche, nous avions le potentiel pour nous battre pour la troisième place. Malheureusement, je suis sorti de la piste à deux reprises à cause du réservoir plein de carburant et du contrôle du frein moteur au début. J'ai eu le même problème en deuxième manche, mais j'ai été plus prudent. Nous étions très forts en fin de première manche, et j'avais un bon rythme en seconde, mais dans le premier tour, Toni Elias m'a percuté et je suis descendu de la huitième à la douzième place. Ca a beaucoup pénalisé ma course, j'ai donc dû me battre pour terminer sixième. Au moins, je peux en être fier".

Camier et Giugliano en SP1 - WSBK Espagne (2 sur 13) : Vidéos, déclarations et analyse du SBK à Aragon

Leon Camier, 12ème (x 2) :
"Je suis satisfait de ma première course. J'ai terminé premier de ma catégorie (Evo) et c'est sans doute une bonne chose. Pendant la deuxième course, nous avons eu quelques problèmes, mais dans l'ensemble la moto a bien fonctionné et j'ai été le plus rapide des pilotes Evo. Dans les derniers tours, j'ai fait quelques petites erreurs qui m'ont fait perdre du terrain, mais notre potentiel est très élevé. Si nous pouvons résoudre les problèmes qui nous ont ralentis dans la deuxième course, nous pouvons être très compétitifs. Je suis heureux de faire partie de cette équipe et de pouvoir rouler sur cette moto. Nous devons continuer sur cette voie, et les résultats suivront".

Badovini, Guarnoni et Morais - WSBK Espagne (2 sur 13) : Vidéos, déclarations et analyse du SBK à Aragon

Ayrton Badovini, (non classé) :
"Considérant que c'est notre premier week-end de course, je suis heureux. Je pense que nous avons fait du bon boulot et peut-être surpris quelques personnes. Je suis content parce que j'ai terminé les deux courses sans aucun problème et que j'ai amélioré mon ressenti avec la moto, en particulier durant la deuxième course. Je suis désolé pour ma petite erreur au début de la deuxième course, je suis sûr que si j'avais pris un meilleur départ, j'aurais fini plus haut. Passé ce souci, qui m'a fait perdre quelques places, je me suis installé dans un bon rythme et j'ai commencé à attaquer bien plus fort. Nous avons beaucoup de travail pour la prochaine course, mais je suis satisfait de nos débuts aujourd'hui, et confiants quant à notre avenir".

Et place maintenant à notre analyse MNC du Mondial Superbike à Aragon !

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !