• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
#JAPANESEGP - COURSE
Paris, le 20 octobre 2019

Compte rendu et résultats du GP du Japon MotoGP (Marquez vainqueur)

Compte rendu et résultats du GP du Japon MotoGP (Marquez vainqueur)

Auteur de sa première pole en MotoGP sur le circuit de Motegi - et de Honda -, Marc Marquez a parfaitement géré sa course en fonction de son unique rival : Fabio Quartararo ! Nommé "meilleur rookie" 2019 à l'issue de cette épreuve nippone, le n°20 Yamaha confirme son nouveau statut de cador de la catégorie reine. Débriefing. 

Imprimer

Les conditions météo ce dimanche sur le circuit de Motegi sont bien meilleures que celles affrontées par les pilotes hier durant les deux séances d'essais libres : la piste est parfaitement sèche - comme en qualif - et la pluie ne menace pas.

Il fait 21°C dans l'air, 27 sur le tarmac... mais pas loin de 100 degrés sous les casques des pilotes au moment de sélectionner les bonnes gommes ! Certaines équipes s'affairent parfois jusque dans les dernières minutes, comme celle du récent champion du monde Marc Marquez par exemple, qui a effectué son tour de reconnaissance en pneus pluie...

Départ : Marc Marquez décolle parfaitement de sa (90ème !) pole position. Fabio Quartararo part également très fort et place sa M1 sous celle de son coéquipier Franco Morbidelli qui doit élargir. Miller bondit de la 6ème à la 3ème devant son pote Cal Crutchlow. Suivent Morbidelli, Vinales, Dovizioso, Petrucci, Nakagami et Mir.

Fabio qui a chaussé un peu Soft à l'arrière (Medium à l'avant) attaque Marc dès le 1er tour. L'Espagnol (qui a finalement sélectionné une paire de pneus Medium) riposte au freinage de l'épingle n°10 qui commande la ligne droite du retour.

Comme à Misano en toute fin de course, Quartararo doit reprendre les freins sur l'angle pour éviter la RCV n°93 et manque de perdre l'avant de sa M1 n°20. Mais il reste fort heureusement sur ses roues ! Bonne nouvelle également : Milller n'a pas eu le temps ni la place de glisser sa Desmo sous la moto de Fabio...

Marquez entame le 2ème tour avec une demi-seconde d'avance sur Quartararo. Morbidelli réapparait dans la roue de son coéquipier. Au coeur du groupe de chasse, Dovizioso progresse à pas de géant : la Ducati n°04 pointe cinquième devant la Honda n°35 et la Yamaha n°12. Grand absent de cette petite fête : Rossi... Parti 10ème sur la grille, l'ancien Docteur se bat contre Kallio pour la 14ème place...

Le champion du monde espagnol imprime un gros rythme en ce début de course et s'échappe irrésistiblement. Notre "rookie" préféré distance Morbidelli qui résiste vaillamment mais vainement contre Miller. L'australien s'installe à la troisième place et Dovizioso met immédiatement la pression sur son compatriote.

Un nouveau duel se dessine entre Marquez et Quartararo, mais à une petite seconde de distance... Dans le 4ème tour, les deux pilotes se battent à coup de centièmes de secondes sur les trois premiers secteurs avant que la Honda croque un tiers de seconde à la Yamaha sur la dernière portion....

Dans le tour suivant, notre digne représentant reprend deux dixièmes de seconde au leader. Marquez serait-il simplement en train de jauger son adversaire, de jouer avec ses nerfs, ou essaie-t-il vraiment à 100% de s'en défaire ? Mystère et boules de Michelin...

Miller ne peut pas suivre le tempo de ses prédécesseurs (Marquez et Quartararo, vous suivez ?) mais distance ses trois poursuivants de quelques longueurs : Morbidelli, Dovizioso et Vinales se livrent une belle bataille. Le meilleur rookie 2018 résiste à la pression du vice-champion du monde talonné par le pilote de pointe Yamaha. Andrea s'impatiente ou se déconcentre... toujours est-il qu'il mord furtivement l'herbe en dehors de la piste !

À trois secondes de ce groupe fort dissipé, Crutchlow voit revenir dans ses rétros - imaginaires - un certain Rins, toujours plus rapide en course qu'aux essais ! Petrucci et Mir bouclent le Top 10, mais Rossi se rapproche d'eux. Pol Espargaro, Francesco Bagnaia, Miguel Oliveira et Mika Kallio sont dans les points. Pas Lorenzo...

Sans crier gare, Morbidelli surgit devant Miller. L'australien est immédiatement attaqué par Dovizioso et Vinales... Subitement, les chronos du n°43 ne lui permettent plus de se battre pour le Top 5. Or Rins et Crutchlow tournent bien plus vite que lui aussi !

À 11 tours de la fin, Marquez décide d'accélérer et double facilement son avance sur Quartararo (deux secondes donc)... La bataille pour la troisième place tourne à l'avantage de Dovizioso qui fait enfin sauter le verrou Morbidelli !

Vinales monte immédiatement dans le dosseret de la Yamaha n°21, mais bute à son tour sur Franco. Le n°12 du team officiel s'impose finalement dans le premier double droit du tracé japonais, en coupant intelligemment au plus court.

Passé aisément devant Miller, Rins ne compte qu'une petite seconde de retard sur Morbidelli. Crutchlow s'accroche tandis que Miller n'en finit plus de décrocher. Mir, le deuxième meilleur rookie de cette saison, s'isole en neuvième place tandis que Rossi et Petrucci continuent de se battre pour la dixième.

Menacé par Quartararo jusque dans le dernier virage du dernier tour de la dernière course disputée il y a deux semaines en Thaïlande, Marquez démontre au Japon qu'il a un réel ascendant. "El Diablo" est cette fois incapable de remonter sur le sextuple champion de MotoGP. Mais qui lui en voudra : pour rappel, Fabio dispute sa toute première saison en catégorie reine !

À six tours du drapeau à damier, Vinales se montre de plus en plus pressant sur Dovizioso mais "DesmoDovi" est impossible à aller chercher sur les freins, surtout qu'il profite des bouts droits pour s'éloigner du "Top Gun" espagnol ! Le n°12 est plus efficace dans le sinueux, peut-être même plus rapide au global, mais il ne trouve pas d'ouverture.

Deux tours plus tard, Rossi termine sa triste course dans le bac à graviers du premier virage. Le n°46 se battait alors toujours contre son copain Petrucci pour la neuvième place. Valentino se doute alors que le - deux fois plus - jeune Fabio va lui passer devant au championnat !

Quartararo, justement, est contraint de cravacher sa M1 jusqu'à la fin : non pour aller chercher l'imbattable Marquez, mais pour se tenir à distance de Dovizioso qui remonte sur lui à vue d'oeil... Notre compatriote cède pas loin d'un seconde au tour à l'italien, mais ne panique pas. Il s'applique.

Dovizioso ne grappille qu'une poignée de centimètres sur sa cible - très - mouvante dans les premiers secteurs ondulants du dernier tour, mais récupère de précieuses longueurs sur les ultimes grosses accélérations et freinages appuyés...

Malheureusement pour Andrea Dovizioso - mais heureusement pour Fabio Quartararo et ses fans ! -, il échoue à une demi-seconde de la deuxième marche du podium japonais qu'il aurait pu gravir avec un tour - un virage ? - supplémentaire... Mine de rien, l'italien monte sur son 100ème podium en Grand Prix...

Après un dernier tour étrangement lent, Marc Marquez remporte une majestueuse victoire. Le n°93 offre à Honda - et à domicile ! - son 25ème titre en catégorie reine des Grand Prix moto. Près de la moitié de ces sacres (douze) ont été obtenus grâce aux RCV 4-temps. Et près d'un quart (six) avec l'aide de Marc !

Marquez remporte ce dimanche sa 54ème victoire en catégorie reine, égalant ainsi l'autre légendaire pilote du team Honda Respsol, Mick Doohan "himself" ! Le phénoménal espagnol pourrait bien battre son homologue australien la semaine prochaine... à Phillip Island !

La stratégie du n°93 pour ce nouveau succès était très claire : prendre dès que possible la tête de la course et celle de ses concurrents - quitte à prendre la tête des (télé)spectateurs - puis gérer minutieusement son avance et surveiller de près sa consommation de carburant...

Fabio Quartararo ne s'est d'ailleurs pas privé de narguer son grand rival tombé en panne durant le tour d'honneur ! "El Diablo" est arrivé avant Marc dans le parc fermé, malgré la célébration de son "titre" de meilleur débutant de la saison 2019. "Et bim" !

Le n°20 du team Yamaha SRT peut fièrement monter sur son deuxième podium d'affilée, son quatrième en six courses (!) et son sixième en tout. Notre "Fabio-lous rookie" avoue humblement que Marquez était cette fois trop rapide pour lui contester réellement la victoire.

Le tracé de Phillip Island, plus fluide et plus rapide que celui de Motegi, permettra-t-il à Fabio et sa M1 de disputer la victoire à Marc et sa RCV jusqu'au bout, comme à Buriram ? Quoi qu'il en soit, en continuant de se mesurer au meilleur pilote du moment, le "Frenchie" continuerait de progresser, en pilotage comme au championnat.

Passé devant le malheureux Rossi (compteur bloqué à 145 points), Quartararo vise désormais le Top 5 mondial : il cumule désormais 163 points contre 169 pour Danilo Petrucci qui termine neuvième au Japon (comme en Thaïlande).

Grâce à sa quatrième place obtenue cet après-midi à Motegi (ce matin en France), Vinales rejoint Rins au classement provisoire : les deux espagnols totalisent tous deux 176 points et disposent de trois courses pour faire la différence. Ils sont mathématiquement toujours en lice pour le "titre" de vice-champion convoité par Dovizioso (231 points).

Comme Rossi, Lorenzo n'a marqué aucun point ce dimanche bien qu'il ait franchi la ligne d'arrivée... à une anonyme 17ème place, 40 secondes après son glorieux coéquipier... En comparaison, la 20ème place décrochée par notre Sylvain Guintoli à 50 secondes du vainqueur est nettement plus satisfaisante.

Résultats du GP du Japon MotoGP 2019

  1. Marc MARQUEZ - Honda : 42'41.492
  2. Fabio QUARTARARO - Yamaha : +0.870
  3. Andrea DOVIZIOSO - Ducati : +1.325
  4. Maverick VIÑALES - Yamaha : +2.608
  5. Cal CRUTCHLOW - Honda : +9.140
  6. Franco MORBIDELLI - Yamaha : +9.187
  7. Alex RINS - Suzuki : +9.306
  8. Joan MIR - Suzuki : +10.695
  9. Danilo PETRUCCI - Ducati : +14.216
  10. Jack MILLER - Ducati : +18.909
  11. Pol ESPARGARO - KTM : +25.554
  12. Miguel OLIVEIRA - KTM : +27.870
  13. Francesco BAGNAIA - Ducati : +29.983
  14. Mika KALLIO - KTM : +31.232
  15. Aleix ESPARGARO - Aprilia : +32.546
  16. Takaaki NAKAGAMI - Honda : +37.482
  17. Jorge LORENZO - Honda : +40.410
  18. Karel ABRAHAM - Ducati : +43.458
  19. Hafizh SYAHRIN - KTM : +46.206
  20. Sylvain GUINTOLI - Suzuki : +50.235

Non classés

  • Valentino ROSSI - Yamaha : 4 tours
  • Andrea IANNONE - Aprilia : 17 tours

Classement provisoire MotoGP 2019

  1. Marc MARQUEZ Honda 350
  2. Andrea DOVIZIOSO Ducati 231
  3. Alex RINS Suzuki 176
  4. Maverick VIÑALES Yamaha 176
  5. Danilo PETRUCCI Ducati 169
  6. Fabio QUARTARARO Yamaha 163
  7. Valentino ROSSI Yamaha 145
  8. Jack MILLER Ducati 125
  9. Cal CRUTCHLOW Honda 113
  10. Franco MORBIDELLI Yamaha 100
  11. Pol ESPARGARO KTM 85
  12. Takaaki NAKAGAMI Honda 74
  13. Joan MIR Suzuki 66
  14. Aleix ESPARGARO Aprilia 47
  15. Francesco BAGNAIA Ducati 37
  16. Miguel OLIVEIRA KTM 33
  17. Andrea IANNONE Aprilia 33
  18. Johann ZARCO KTM 27
  19. Jorge LORENZO Honda 23
  20. Tito RABAT Ducati 18
  21. Stefan BRADL Honda 16
  22. Michele PIRRO Ducati 9
  23. Sylvain GUINTOLI Suzuki 7
  24. Hafizh SYAHRIN KTM 7
  25. Karel ABRAHAM Ducati 5
  26. Mika KALLIO KTM 2
  27. Bradley SMITH Aprilia

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Essai F900XR : la nouvelle moto Sport GT BMW

En 2020, BMW stoppe la F800GT mais n'abandonne pas pour autant le segment des motos routières sportives de moyenne cylindrée. Le constructeur allemand lance une inédite F900XR inspirée de la S1000XR et déclinée de la F900R... Moto-Net.Com a pu la tester une demi-journée. Compte rendu.
Routière 7 commentaires
Comment regarder les courses MotoGP à la TV en 2020 ?

Pour la deuxième année consécutive, les Grands Prix Moto GP seront diffusés en exclusivité sur Canal+ et sur le player officiel motogp.com. Le Journal moto du Net fait le point sur la grille des programmes et les nouveautés 2020.
MotoGP 2020 20 commentaires
Interview Julien Toniutti : le Tourist Trophy, c'est le MotoGP de la course sur route 

Julien Toniutti est l'une des vedettes du nouveau jeu vidéo de moto TT Isle of Man – Ride on the Edge 2. L'ancien pilote MNC et champion de rallyes routiers nous explique comment il devenu le français le plus rapide au Tourist Trophy et revient sur ses expériences, virtuelles et bien réelles ! Interview vidéo.
Tourist Trophy 1 commentaire
Essai Z H2 : le maxiroadster super gonflé de Kawasaki

Nouvelle patronne chez les roadsters Kawasaki en 2020, la Z H2 compte surtout dominer les maxiroadsters de la concurrence... Moto-Net.Com a pu mettre à l'épreuve son moteur suralimenté, sa partie cycle et son électronique à Las Vegas (Nevada, USA) sur circuit, sur ovale (!) puis sur route. Essai.
Roadster 9 commentaires
Essai V-Strom 1050 XT : Suzuki reconfigure son maxitrail 

Le maxi trail Suzuki, relancé en 2013 et revu en 2017, profite de la norme Euro5 pour évoluer de nouveau en 2020. Moteur, électronique, esthétique et aspects pratiques : Moto-Net.Com a testé les nouveautés de la V-Strom 1050 XT. Essai.
Trail 10 commentaires
Triumph délocalise en Thaïlande et prépare de nouvelles motos avec Bajaj

Seules des séries spéciales haut de gamme sortiront désormais de l'usine Triumph d'Hinckley (Royaume-Uni), qui se recentrera sur le développement de ses futures motos. Comme les futures petites et moyennes cylindrées prévues en partenariat avec le géant indien Bajaj ? Explications.
Vie des entreprises 5 commentaires
Harley-Davidson relance la Softail Standard

La Softail Standard fait son retour en 2020 avec le moteur Milwaukee-Eight 107 de 1746 cc, une selle monoplace et un coloris unique noir. De quoi se prendre de nouveau pour Lorenzo Lamas, l'inoubliable interprète du Rebelle sur le chopper Harley-Davidson ! Présentation.
Motos 3 commentaires
Le prix de la nouvelle Yamaha Tracer 700 est-il bien placé face aux motos concurrentes ?

La nouvelle Tracer 700, relookée et améliorée pour 2020, débarque dans les concessions Yamaha au prix de 8799 euros. Comment se situe ce trail routier polyvalent par rapport à ses concurrentes ? Réponses dans notre guide MNC.
Routière 13 commentaires
Euro5 condamne les Suzuki GSX-R1000 et les Burgman 125, 200 et 650 !

La mythique GSX-R1000, relancée en grandes pompes en 2017 puis améliorée en 2019, va temporairement disparaître des catalogues Suzuki européens à cause d'Euro5. La nouvelle norme sonne aussi le glas des scooters Burgman 125, 200 et 650, référence historique parmi les maxi-scooters !
R&D 6 commentaires

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Calendrier MotoGP 2020

Pilotes MotoGP 2020 Plateau : Pilotes et équipes
Intersaison : Tests MotoGP
GP moto du Qatar 8 mars : GP du Qatar
GP moto de Thaïlande 22 mars : GP de Thaïlande
GP moto des Amériques 5 avril : GP des Amériques
GP moto d'Argentine 19 avril : GP d'Argentine
GP moto d'Espagne 3 mai : GP d'Espagne
GP de France moto 17 mai : GP de France
GP moto d'Italie 31 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 7 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 21 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 28 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande 12 juillet : GP de Finlande
GP moto de République tchèque 9 août : GP de République tchèque
GP moto d'Autriche 16 août : GP d'Autriche
GP moto de Grande-Bretagne 30 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto de San Marin 13 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 4 octobre : GP d'Aragón
GP moto du Japon 18 octobre : GP du Japon
GP moto d'Australie 25 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 1er novembre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 15 novembre : GP de Valence

SAISON 2020   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...