• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
#AUSTRIANGP COURSE
Paris, le 11 août 2019

Compte rendu et résultats du GP d'Autriche MotoGP 2019 (Dovizioso vainqueur)

Compte rendu et résultats du GP d'Autriche MotoGP 2019 (Dovizioso vainqueur)

Marc Marquez s'est dépouillé sur sa Honda pour mettre fin à l'invincibilité des Ducati au Red Bull Ring, mais rien n'y a fait : Andrea Dovizioso a eu comme en 2017 le dernier mot grâce à un dernier tour d'anthologie et un fantastique intérieur dans l'ultime virage du GP d'Autriche ! Yamaha suit à bonne distance avec Quartararo, Rossi et Viñales. Résumé, décryptage et classements.

Imprimer

Andrea Dovizioso, interrogé samedi soir sur la menace incarnée par Marquez au regard de sa domination en qualifications (+ 0,434 sec sur Quartararo), reste étonnament serein : "Marc s'est montré plus rapide, mais je suis confiant car nous avons des domaines d'améliorations et notre rythme de course est très proche". L'officiel Honda à ses côtés hoche la tête pour approuver, mais un fugace sourire trahit le réel fond de sa pensée : cette victoire au Red Bull Ring, Marquez la désire intensément !

Or le n°93 possède suffisament d'avance au championnat (+63 points avant la course) pour prendre des risques, et sa RC213V est en mesure de répliquer à la puissance du V4 italien. Pour Marquez, l'affaire est entendue : pas question de laisser Ducati poursuivre son règne en Autriche, après avoir vu Iannone s'imposer en 2016, Dovizioso en 2017 et Lorenzo en 2018. Le tenant du titre en fait une affaire personnelle et le prouve dès l'extinction des feux en fusant de sa première place !

Mais Andrea Dovizioso, qui anticipait pareil départ canon de son rival, lui colle illico aux basques et se porte à sa hauteur dans le deuxième virage : les deux homme se gênent et manquent de partir à la faute dans cette courbe serrée en montée! Les deux favoris se font notamment dépasser Fabio Quartararo - qualifié 2ème - , qui  récupère la première place avec une confortable avance de 0,4 sec sur Dovi !

Le pilote satellite Yamaha-Petronas et l'officiel Ducati devancent Miller, Marquez, Rossi, Rins, Viñales et Bagnaia, tandis que Pol Espargaro et Cal Crutchlow s'accrochent et chutent dans le virage n°3. Hafizh Syarhin chute peu après...  Quelques tours plus tard, Marc Marquez survolté revient à la troisième place dans le sillage de Dovizioso, qui vise la M1 Petronas de Quartararo. Le n°4 et le n°20 fondent littéralement sur le débutant français, qui ne tarde pas à s'incliner.

Quartararo de nouveau le pilote Yamaha le plus rapide

Fabio régale néanmoins ses fans en opposant une farouche résistance au tenant du titre, malgré son désavantage flagrant en matière d'accélération et de vitesse de pointe. Puis Jack Miller perd l'avant à 21 tours de l'arrivée dans le virage n°9, au moment où Marquez attaque Dovizioso. Les deux leaders du championnat se passent et se repassent sans se faire de cadeaux, allant même jusqu'au contact dans le premier virage !

Leur lutte profite à Quartararo et Rossi, qui est revenu au troisième rang devant Viñales et Rins. Le Docteur accuse à ce stade une seconde de retard sur la M1 privée de Quartararo. Pendant ce temps, Marquez finit par avoir le dernier mot et creuse un léger écart. Sa force ? Ses entrées en courbes sur les freins, clairement plus rapides que celles de Dovizioso. L'italien refait à l'accélération une partie de son retard, mais une partie seulement...

Andrea Dovizioso, extrêmement persévérant, ne baisse toutefois pas les bras et reste accroché dans le sillage du champion en titre. Mieux : "DesmoDovi" soigne davantage ses trajectoires pour profiter de sa forte accélération et parvient ainsi à réduire progressivement l'écart.

L'avance de Marquez tombe à 0,140 sec à dix tours de l'arrivée, tandis que Quartararo et Rossi sont à respectivement 3,8 et 5,7 sec. Un tour plus tardn Dovizioso passe à l'action et dépasse Marquez dans la ligne droite des stands ! Pendant l'action, l'espagnol jette un regard insistant sur son rival italien, mais il ne peut répliquer au freinage suivant ! L'autre bataille en cours concerne la 4ème place détenue par Valentino Rossi, désormais ouvertement visée par Viñales et Rins...

Le dernier virage : un classique entre Marquez et Dovizioso !

A trois tours de l'arrivée, Marc Marquez repasse une fois encore à l'atttaque via un intérieur superbe. Dovizioso ne s'en laisse pas conter et réplique aussitôt de la même manière, mais Marquez insiste et repasse de nouveau. L'italien le double dans la ligne droite, mais se fait repiquer au freinage suivant : l'espagnol est clairement décidé à s'échapper et à s'imposer pour signer sa 77ème victoire en Grands Prix !

La lutte palpitante se poursuit au passage suivant, où Marquez tasse Dovizioso dans la ligne droite pour l'empêcher de passer. La manoeuvre n'arrête pas le pilote Ducati qui passe au freinage, mais la Honda est mieux placée pour ressortir du premier droit ! Le dernier tour démarre avec un infime avantage de Marquez, mais il est évident que Dovizioso prépare une ultime tentative...

Celle-ci intervient finalement dans le tout dernier virage, dans lequel Marc Marquez entre un peu large et en dérive de l'arrière à force de retarder son freinage. "Dovi", qui s'attendait à cet habituel écart du n°93, se faufile immédiatement à l'intérieur et inflige à son rival le même dépassement victorieux qu'en 2017 sur ce même circuit ! Le pilote HRC, conscient trop tard de sa bévue, incline la tête en comprenant son erreur et déclenche un impressionnant wheeling en tentant de remettre très tôt plein gaz : trop tard !

La Ducati  file vers une quatrième victoire d'affilée au Red Bull Ring devant la Honda d'usine et avec 6,117 secondes d'avance sur la M1 privée de Fabio Quartararo, beau leader d'un trio de Yamaha devant Rossi et Viñales. A l'arrivée, Marc Marquez rend hommage à "l'excellent travail fourni par Dovizioso" et explique avoir pâti d'un déficit de grip à l'arrière avec son pneu médium face à la gomme tendre choisie par Dovizioso - et la majeure partie du plateau.

"J'étais en difficulté avec le soft, donc je n'ai pas pu l'utiliser", explique Marquez qui reste toutefois confortablement en tête du championnat du monde devant Andrea Dovizioso. Ce dernier inscrit sa deuxième victoire de la saison après celle signée au Qatar, avouant cependant l'avoir joué à quitte ou double dans le dernier virage pour enfin rompre la dynamique victorieuse de son rival Honda !

Le point au championnat 

La victoire d'Andrea Dovizioso au Red Bull Ring n'entraîne pas un radical changement dans la hiérarchie du championnat du monde, qui reste largement sous la coupe de Marc Marquez avec 230 points contre 172 pour son principal rival transalpin et 136 pour son coéquipier Petrucci. 

La confortable avance du pilote HRC passe de 63 à 58 points, soit plus de deux victoires. De quoi voir venir après onze courses disputées et huit à venir, d'autant que Marquez associe vitesse sidérante et régularité enviable.

Le n°93 ne décroche ainsi que des premières et des deuxièmes places depuis le début de la saison, à l'exception de son erreur par précipitation au GP des Amériques. Jamais - depuis son exceptionnelle saison 2014 - le pilote de 26 ans n'a semblé réunir autant de qualités, entre maîtrise parfaite de sa moto et... de sa fougue !

Cette association réussie permet à Honda de dominer également le classement constructeurs avec 236 points contre 202 pour Ducati, 179 pour Yamha, 141 pour Suzuki, 69 pour KTM et 47 pour Aprilia. Seul le classement par équipes échappe pour l'instant au blason ailé : le team officiel Ducati domine avec 308 points contre 259 pour le HRC.

La raison est simple : Ducati peut compter sur les performances de ses deux pilotes de pointe, quand Honda ne capitalise que sur Marquez depuis le début de la saison. Jorge Lorenzo, en retrait puis forfait sur blessure depuis les Pays-Bas sur la RC213V officielle, n'apporte pas beaucoup de points à son employeur !

Lorenzo objet des rumeurs les plus folles

Le cas du majorquin aura d'ailleurs constitué l'une des principales attractions de ce GP d'Autriche avec les différentes rumeurs liées à son avenir... Lorenzo serait par exemple en train de négocier avec Ducati-Pramac pour remplacer Miller en 2020 et tenter de renouer avec la victoire sur la Desmosedici, tout en tâtant le terrain avec Yamaha-Petronas pour récupérer une M1 privée en 2021 !

L'agent de Lorenzo assure pour sa part que son poulain va honorer son contrat avec le HRC jusqu'à fin 2020, mais avoue frapper à différentes portes pour préparer la suite : "après 2020, ce sera compliqué", admet Albert Valera en écartant d'ores et déjà une poursuite de l'association Honda-Lorenzo.

Lorenzo, blessé aux vertèbres lors de sa succession de chutes en Catalogne et à Assen, reste pour l'instant muet quant à ses intentions véritables, ce qui a le don d'agacer Honda qui souhaiterait une position claire. Rappelons que le n°99 qui doit normalement faire son retour lors de la prochaine course en Grande-Bretagne le 25 août : "on se voit bientôt", annonce-t-il ci-dessus à ses fans.

Quartararo de nouveau premier pilote privé au provisoire

Du côté de chez Yamaha, cette course en Autriche donne matière à sourire puisque le constructeur aux diapasons signe un triplé sur une piste traditionnellement défavorable aux M1. "C'est le pire circuit pour nous", assure Fabio Quartaro, premier pilote Yamaha en qualifications (2ème) comme en course (3ème).

Le débutant français - pour la troisième fois sur le podium dès sa première saison ! – remonte au 7ème rang au classement provisoire et repasse par la même occasion devant Jack Miller et Cal Crutchlow, tous les deux partis à la faute. En d'autres termes, Fabio occupe de nouveau la place de premier pilote indépendant du classement provisoire MotoGP !

Sa performance extraordinaire lui vaut également de revenir à seulement 11 et 10 points de Valentino Rossi et Maverick Viñales, malgré les désavantages de sa moto privée face aux M1 officielles ! Le n°20 - qui roulait pour la première fois avec la fourche carbone "Factory" - termine la course avec 1,5 sec d'avance sur l'italien et 2,5 sec sur l'espagnol...

A noter enfin la 12ème place de Miguel Oliveira (KTM-Tech3) sur le circuit national de son employeur et de son principal sponsor, Red Bull. Ledébutant portugais atteint son meilleur résultat en MotoGP et peut par ailleurs se vanter d'être le meilleur représentant de la marque Orange à l'arrivée devant Johann Zarco (12ème).

Résultats mitigés toutefois pour le constructeur local puisque Oliveira et Zarco terminent à respectivement 16 et 25,5 sec du vainqueur. Ses deux autres pilotes, Pol Espargaro et Hafizh Syarhin, sont quant à eux partis à la faute sur leur RC16. Bref, pas très "énergisante" comme démonstration sur le Red Bull Ring...

Résultats du Grand Prix MotoGP d'Autriche 2019

  1. Andrea DOVIZIOSO Ducati 39'34.771
  2. Marc MARQUEZ Honda +0.213
  3. Fabio QUARTARARO Yamaha +6.117
  4. Valentino ROSSI Yamaha +7.719
  5. Maverick VIÑALES Yamaha +8.674
  6. Alex RINS Suzuki +8.695
  7. Francesco BAGNAIA Ducati +16.021
  8. Miguel OLIVEIRA KTM +16.206
  9. Danilo PETRUCCI Ducati +17.350
  10. Franco MORBIDELLI Yamaha +20.510
  11. Takaaki NAKAGAMI Honda +22.273
  12. Johann ZARCO KTM +25.503
  13. Stefan BRADL Honda +31.962
  14. Aleix ESPARGARO Aprilia +34.741
  15. Karel ABRAHAM Ducati +48.109
  16. Andrea IANNONE Aprilia 1 Tour

Non classés 

  • Tito RABAT Ducati 8 Tours
  • Jack MILLER Ducati 21 Tours
  • Hafizh SYAHRIN KTM 26 Tours
  • Pol ESPARGARO KTM 27 Tours

Classement provisoire du championnat MotoGP 2019

  1. Marc MARQUEZ Honda 230
  2. Andrea DOVIZIOSO Ducati 172
  3. Danilo PETRUCCI Ducati 136
  4. Alex RINS Suzuki 124
  5. Valentino ROSSI Yamaha 103
  6. Maverick VIÑALES Yamaha 102
  7. Fabio QUARTARARO Yamaha 92
  8. Jack MILLER Ducati 86
  9. Cal CRUTCHLOW Honda 78
  10. Takaaki NAKAGAMI Honda 62
  11. Pol ESPARGARO KTM 61
  12. Franco MORBIDELLI Yamaha 58
  13. Joan MIR Suzuki 39
  14. Aleix ESPARGARO Aprilia 33
  15. Miguel OLIVEIRA KTM 26
  16. Francesco BAGNAIA Ducati 24
  17. Johann ZARCO KTM 22
  18. Andrea IANNONE Aprilia 21
  19. Jorge LORENZO Honda 19
  20. Stefan BRADL Honda 16
  21. Tito RABAT Ducati 14
  22. Michele PIRRO Ducati 9
  23. Karel ABRAHAM Ducati 4
  24. Sylvain GUINTOLI Suzuki 3
  25. Hafizh SYAHRIN KTM 3
  26. Bradley SMITH Aprilia 

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai Kawasaki Ninja H2SX SE+ : compression intime

Coup de pied au cul et stimuli des parties intimes sont déjà au programme de la H2SX SE, unique moto routière à moteur compressé ! L'activité cérébrale n'est plus en reste avec sa nouvelle déclinaison SE+, qui intègre notamment un amortissement piloté, des modes de conduites et une instrumentation connectée. Essai.
Sportive 4 commentaires
Duel Royal Enfield Interceptor 650 Vs Triumph Street Twin : lutte de classe

La délicieuse authenticité de la nouvelle Royal Enfield Interceptor 650, premier bicylindre du constructeur depuis 1970, fait-elle ombrage à la redoutable maîtrise du néo-classique de l'onéreuse Triumph Street Twin ? Réponses dans notre duel MNC.
Tous les Duels 3 commentaires
Duel Africa Twin Vs V85 TT : la référence Honda ou le renouveau Moto Guzzi ?

Moto Guzzi se relance en 2019 sur le (tout) terrain des trails avec son inédite et originale V85 TT, une moto au look sympathique, aux performances raisonnables et au tarif raisonné. Un tiercé qui semble gagnant... y compris face à l'excellente Honda Africa Twin Honda ? La réponse dans ce nouveau duel MNC !
Essai XSR700 Xtribute : le P'tit LU de Yamaha

Comme le célèbre Petit Beurre de LU, la XSR700 XTribute est craquante et savoureuse sous son apparence classique. Cette nouvelle moto Yamaha, supposée rendre hommage à la XT500, est également Lu-dique à piloter et Lu-crative pour le constructeur. Essai MNC.
Roadster 7 commentaires

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Lorenzo compte les jours jusqu'au GP de Grande-Bretagne...

Jorge Lorenzo s'apprête à faire son grand retour ce week-end pour le Grand Prix de Grande-Bretagne ! Absent depuis sa chute aux essais du GP des Pays-Bas, le majorquin compte les jours qui le séparent de ses retrouvailles avec sa Honda officielle, sur le circuit où il est le pilote MotoGP le plus victorieux.
GP de Grande-Bretagne 3 commentaires
Horaires et enjeux du Grand Prix de Grande-Bretagne MotoGP 2019 à Silverstone

Horaires et programme du GP de Grande-Bretagne, douzième manche du championnat du monde MotoGP 2019 le 25 août où Jorge Lorenzo, pilote le plus victorieux sur le circuit de Silverstone, devrait enfin reprendre le guidon de sa Honda officielle...
Horaires et objectifs 1 commentaire
Aprilia et Moto Guzzi rappellent plusieurs motos

Le groupe Piaggio annonce le rappel des Aprilia Shiver, Dorsoduro 750/900 et Mana 850 ainsi que des Moto Guzzi California, Eldorado, Audace et MGX21 pour un problème de frein avant. Explications.
Rappels 10 commentaires
Zarco et KTM en MotoGP : c'est fini !

"Nul n'est prophète en son pays"... L'expression va comme un gant (de piste) à KTM, alors que Johann Zarco a exprimé sa volonté de quitter l'équipe officielle MotoGP en fin de saison 2019 après sa 12ème place au GP d'Autriche. Explications.
Analyses 2020 55 commentaires
Dunlop lance le pneu TT100GP Radial pour les motos néo-rétros

Pour accompagner le succès des motos néo-rétros, Dunlop lance un nouveau pneu baptisé TT100GP Radial qui sera présenté au TT Classic sur l'Ile de Man 50 ans après la victoire de Malcolm Uphill au Tourist Trophy... Présentation.
Pneus 2 commentaires
Un tour du circuit d'Assen sous la pluie avec la R1 de Loris Baz !

Le talentueux pilote français Loris Baz nous invite à faire un tour sur sa R1 du team Ten Kate, sur le circuit détrempé d'Assen (Pays-Bas) où il s'est entraîné hier...
WSBK 2019 3 commentaires
Julien Toniutti sur un Yamaha Niken au rallye des Volcans

Comme il l'avait indiqué après sa grosse chute au Dakar, Julien Toniutti revient juste pour le plaisir en rallyes routiers, en duo, au guidon d'un Yamaha Niken au Rallye des Volcans fin août... Qui aura le courage de monter derrière lui ? Explications.
Rallyes routiers 2019 2 commentaires
Alex Marquez reste en Moto2 en 2020

Alex Marquez ne rejoindra finalement pas son frère Marc en MotoGP l'an prochain : le champion du monde Moto3, en tête du championnat Moto2, vient de prolonger son contrat avec Marc VDS en Moto2... pour la sixième année consécutive ! Explications.
Pilotes et équipes 2020 7 commentaires
La dernière moto d'Elvis Presley vendue aux enchères

42 ans presque jour pour jour après sa mort, la dernière moto du King, une Harley-Davidson FLH 1200 Electra Glide de 1976, est à vendre aux enchères... Explications.

Abonnement MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Calendrier MotoGP 2019

Intersaison : Tests MotoGP
10 mars : GP du Qatar
31 mars : GP d'Argentine
14 avril : GP des Amériques
5 mai : GP d'Espagne
19 mai : GP de France
2 juin : GP d'Italie
16 juin : GP de Catalogne
30 juin : GP des Pays-Bas
7 juillet : GP d'Allemagne
4 août : GP de République tchèque
11 août : GP d'Autriche
25 août : GP de Grande-Bretagne
15 septembre : GP de San-Marin
22 septembre : GP d'Aragón
6 octobre : GP de Thaïlande
20 octobre : GP du Japon
27 octobre : GP d'Australie
3 novembre : GP de Malaisie
17 novembre : GP de Valence

SAISON 2019   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...