• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
ARAGÓN - ESPARGARO S'EXPLIQUE
Paris, le 24 septembre 2018

GP d'Aragon - Espargaro (6ème) : "Je ne veux pas me faire d'illusions avec ce résultat"

GP d'Aragon - Espargaro (6ème) : "Je ne veux pas me faire d'illusions avec ce résultats..."

Aleix Espargaro, sixième du Grand Prix d'Aragon 2018, signe son meilleur résultat de la saison sur l'Aprilia du team Gresini. L'espagnol, bien que ravi de sa performance, continue néanmoins à exiger de significatifs progrès sur la RS-GP... Débriefing.

Imprimer

Aleix Espargaro, Aprilia-Gresini (13ème en qualifs et 6ème en course) : "Les cinq premiers tours ont été la clé de la course. Après m'être bien élancé, j'ai réussi à rester très rapide, de manière à suivre Pedrosa et le groupe de tête. Ensuite, j'ai moins attaqué car je savais que je devais gérer l'usure des pneus pour aborder les derniers tours".

"C'est un résultat important pour tout le monde. Je travaille plus fort que jamais en essayant de rester hyper motivé. L'équipe et les gars d'Aprilia à Noale travaillent aussi sans relâche, mais ce n'est pas un processus facile... Maintenant, je ne veux pas me faire d'illusions avec ce résultat, d'autant qu'Aragón est peut-être le circuit où je me sens le mieux. Mais cela booste assurément la confiance !"

"J'ai changé ma méthode de travail, à la fois dans la manière de gérer le week-end, de concentrer mes efforts sur la course et sur les réglages de la RS-GP. Cependant, nous ne sommes toujours pas satisfaits : nous devons être plus rapides, partout et plus facilement. Nous devons donc continuer à fournir de gros efforts".

L'analyse Moto-Net.Com : Quel plaisir de revoir Aleix Espargaro - et l'Aprilia - au contact des leaders, lui dont le meilleur résultat cette année était sa neuvième place au GP de France. Cette sixième place à Aragon booste son solde de points de 19 à 29 en une seule course !

L'occasion de constater que des pilotes et des motos habituellement plus en retrait se sont mis en évidence dimanche : outre la RS-GP d'Espargaro, citons les Suzuki qui se sont brillamment illustrées derrière Dovizioso et Marquez. Dani Pedrosa, cinquième devant Espargaro, est également de retour à une position conforme à son statut.

Les difficultés rencontrées par Yamaha n'y sont pas totalement étrangères : plusieurs pilotes cités ci-dessus n'apparaîtraient sans doute pas aussi bien classés si Rossi, Viñales et Zarco étaient en mesure d'exprimer tout leur talent. Reste que seul le résultat sur la ligne d'arrivée compte !

Certes ravi de sa belle 6ème place, Aleix Espargaro garde aussi les bottes sur terre : au résultat obtenu, le natif de Granollers (Espagne) oppose le chemin qu'Aprilia doit encore parcourir pour réitérer régulièrement pareille performance. Sa RS-GP est encore trop lente et difficile à mener sur la durée d'une course à son goût...

Contrairement à ce que l'on pouvait espérer, le blason de Noale n'a donc pas franchi d'étape décisive, malgré plusieurs changements de châssis et de moteur. La performance du n°41 s'expliquerait surtout par sa propre aisance à Aragon, circuit sélectif car technique et rapide. Un peu comme Phillip Island (Australie), où le profil particulier de la piste nivelle les différences techniques au profit de courses palpitantes.

Aprilia ne progresse pas, voire cède du terrain aux leaders...

Hélas, si l'on étudie attentivement les données, force est constater que ce bilan en demi-teinte d'Aleix Espargaro se révèle pertinent : Aragon sourit effectivement au pilote Aprilia, qui y avait déjà signé son meilleur résultat l'an dernier ! Par une drôle de coïncidence, il avait également terminé au sixième rang - comme au Qatar, du reste.

Mais le critère véritablement inquiétant tient à l'écart entre le vainqueur et Aleix Espargaro, en hausse significative entre 2017 et 2018 : de 6,962 sec l'an dernier, cet écart grimpe à 9,396 sec ! Or le rythme de course était pourtant plus rapide cette année : Marquez, vainqueur des deux éditions, a bouclé le Grand Prix d'Aragon en 41'55.949 contre 42'06.816 en 2017.

Autrement dit, si on ne s'en tient qu'aux chiffres, Aprilia n'a pas amélioré ses performances - au contraire, même - alors que ses rivaux ont trouvé le moyen d'aller plus vite... De quoi expliquer l'amertume perceptible dans les déclarations du représentant du team Gresini, actuellement 17ème au provisoire.

A noter que le futur ancien coéquipier d'Aleix Espargaro, Scott Redding (ci-dessus), continue à chercher un plan de repli pour la prochaine saison. Le britannique, 16ème à 39,585 sec du vainqueur, cédera sa place à Iannone en 2019. Ses pistes tournent essentiellement autour du Moto2, ainsi que le Superbike mondial (WSBK) ou britannique (BSB).    

Outre Scott Redding, rappelons que Thomas Lüthi (Honda Marc-VDS), Xavier Simeon (Ducati-Avintia), Alvaro Bautista (Ducati-Aspar), Dani Pedrosa ou encore Bradley Smith (KTM) perdent leur guidon en MotoGP. Les deux derniers cités vont respectivement rebondir en 2019 comme pilote d'essais chez KTM et Aprilia, tandis que Lüthi retourne en Moto2.

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai X-Ride 650 (17 et 21 pouces) : attention à la Mash !

Mash, marque française de motos construites en Chine, grimpe une marche supplémentaire via un monocylindre de 644 cc qui propulse notamment un attirant Scrambler en 17 pouces : la X-Ride 650. MNC l'a brièvement testé, ainsi que le prototype de présérie dans son inédite configuration trail en 21 et 18 pouces.  Essai.
Essai vidéo Honda NT1100 2022

Cap sur Tarragone (Espagne), ses routes sinueuses et ses villages pittoresques pour découvrir la nouvelle Honda NT1100. Cette moto routière inédite, extrapolée de l'Africa Twin, tiendra-t-elle toutes ses promesses ? Réponses dans notre bilan vidéo en complément de notre essai complet à lire sur MNC. 
Routière 2 commentaires
Essai Z650RS : Kawasaki lance sa petite Rétro Sport et confort !

Trois ans après la Z900RS, Kawasaki revisite plus succinctement sa Z650 afin de compléter son offre vintage. Très proche de la Z650 d’origine et accessible aux permis A2, la Z650RS (Rétro Sport) propose un look délicieusement "Zeventies", une conduite plus décontractée... et un tarif de néo-rétro chéro. Essai !
Roadster 1 commentaire
Essai Honda NT1100 2022 : la tête de l'exploit

Combien peut valoir une moto routière confortable mais dynamique, rigoureuse mais pas ennuyeuse, sophistiquée mais évidente à piloter ? Pour Honda, la réponse est 13 999 euros et prend le visage - qui ne plaira pas à tout le monde - de la nouvelle NT1100. Essai de cette déclinaison GT de l'Africa Twin qui a littéralement "tout compris".
Routière 5 commentaires

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Essai X-Ride 650 (17 et 21 pouces) : attention à la Mash !

Mash, marque française de motos construites en Chine, grimpe une marche supplémentaire via un monocylindre de 644 cc qui propulse notamment un attirant Scrambler en 17 pouces : la X-Ride 650. MNC l'a brièvement testé, ainsi que le prototype de présérie dans son inédite configuration trail en 21 et 18 pouces.  Essai.
La Suzuki Katana un peu plus moderne et bien plus classe en 2022

Étroitement dérivée de la GSX-S1000, la Katana 2022 disposera d’un 4-cylindres de dernière génération plus propre, plus costaud et plus sophistiqué, tandis que sa partie cycle et ses lignes ne bougent pas. Les deux nouveaux coloris en revanche se veulent plus "premium". Découverte.
Roadster 2 commentaires
Honda refait "Forza" avec son nouveau scooter ADV350

Honda ajoute un nouveau scooter dans sa gamme 2022 avec l'ADV350, qui associe le look baroudeur apprécié du X-ADV 750 et le moteur du Forza 350. Présentation.
Scooters 1 commentaire
Les Yamaha MT-09 et MT-09 SP accessibles aux permis moto A2 en 2022

Yamaha change de stratégie avec sa MT-09, jusqu'ici réservée aux motards détenteurs du permis A : les nouveaux permis A2 ont désormais accès au plus turbulent des roadsters japonais, grâce au bridage inédit de son 3-cylindres à 47,5 ch (35 kW) ! Explications.
Deux nouveaux coloris 2022 pour la Ténéré 700... et un prototype de Raid !

La saga Ténéré se poursuit en 2022 à travers deux nouveaux coloris : Bleu "Icon" pour le modèle standard et Blanc "Heritage" - tranché de rouge bien sûr - pour la Rally Edition. Mais ce n’est pas tout ! Yamaha travaille sur une Ténéré 700 Raid plus baroudeuse... Ambiance de la brousse.
La Yamaha MT-10 SP à suspensions électroniques repart pour un tour 

La patronne est de retour. La MT-10 SP qui chapeaute la gamme des roadsters MT chez Yamaha profite pour 2022 des mêmes évolutions que la MT-10 "tout court". Elle intègre la dernière génération de suspensions semi-actives Öhlins, conserve ses durits de freins tressés et se pare d’un sabot moteur. Présentation.
Roadster 1 commentaire
La Versys 650 continue son bonhomme de route en 2022

L’un des trails - routiers - préférés des motards français évolue en 2022 : la Versys 650 conserve l’essentiel de sa mécanique largement éprouvée et se concentre sur la cosmétique et l’électronique : la petite Kawasaki reçoit une nouvelle tête et une nouvelle bulle, ainsi qu’un écran couleur et un antipatinage. Présentation.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2021

Covid : premiers reports

Pilotes MotoGP 2020 Plateau : Pilotes et équipes 2021
Intersaison : Tests MotoGP

Courses 2021

GP moto du Qatar 28 mars : GP du Qatar
GP moto du Qatar 4 avril : GP de Doha
GP moto du Portugal 18 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 2 mai : GP d'Espagne
GP de France moto 16 mai : GP de France
GP moto d'Italie 30 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 6 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 20 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 27 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande11 juillet : GP de Finlande
GP moto d'Autriche 8 août : GP de Styrie
GP moto d'Autriche 15 août : GP d'Autriche
GP moto de Grande-Bretagne 29 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Aragon 12 septembre : GP d'Aragón
GP moto de San Marin 19 septembre : GP de San-Marin
GP moto des Amériques 3 octobre :  GP des Amériques
GP moto du Japon3 octobre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande17 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie24 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie24 octobre : GP de Malaisie
GP moto de San Marin 24 octobre : GP d'Emilie Romagne
GP moto du Portugal 7 novembre : GP d'Algarve
GP moto de Valence 14 novembre : GP de Valence
GP moto d'Argentine  Annulé : GP d'Argentine


SAISON 2021   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...