• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
LA SAGA DE L'ÉTÉ
Paris, le 16 juin 2006

Catalunya ouvre les hostilités

Catalunya ouvre les hostilités

Pour la deuxième fois cette saison, l'Intercontinental Circus s'arrête en Espagne, tout près de Barcelone. Mais l'épreuve catalane marque avant tout le lancement d'une série de GP estivaux très attendus, des pilotes comme des fans... Moteur !

Imprimer

Quinze jours après le splendide Grand Prix d'Italie (lire Moto-Net du 5 juin 2006), les pilotes de MotoGP s'apprêtent à disputer cinq courses non moins disputées en l'espace de six semaines ! Oubliez donc la Coupe du Monde, le Tour de France ou Wimbledon, zappez les meilleures séries à suspense et tenez-vous prêts à suivre LA saga de l'été !

Première étape de ce marathon qui les mènera jusqu'aux Etats-Unis le 23 juillet prochain : le circuit de Montmelò, en Catalogne. Cette piste espagnole que de nombreux pilotes comparent au Mugello a offert depuis 15 ans aux fans de Grand Prix quelques-unes de ses plus belles batailles.

On se souvient ces deux dernières années des duels Rossi - Gibernau qui ont tourné à l'avantage de l'italien, toujours en forme pour signer le meilleur temps en course dans les tous derniers tours. En 2003 cependant, c'est Capirossi qui offrait à Ducati sa première victoire en catégorie MotoGP sur des pneus Michelin. Et Capirex devançait de 3 secondes... Rossi et Gibernau !

Outre la lutte pour la victoire des deux meilleurs ennemis Sete et Vale, l'édition 2005 avait surtout vu l'écrasante domination des Honda et des gommes françaises : seul Rossi était parvenu à tenir la dragée haute à cinq Honda emmenées par Gibernau, Melandri, Barros, Hayden et Biaggi.

Edwards sur sa Yamaha devançait Bayliss tandis que Nakano, premier Bridgestone, se classait difficilement 9ème. Et que dire des Ducati de Checa et Capirossi, respectivement 12 et 13ème ?

Cette année en revanche, on peut s'attendre à quelques changements : si les Honda sont toujours présentes aux avant-postes, les Ducati ont nettement amélioré leurs résultats, grâce notamment aux progrès réalisés par leur manufacturier japonais Bridgestone. Ce dont Kawasaki et Suzuki profitent également...

Des Suzuki confiantes

Paul Denning, le manager du Team Suzuki Rizla, est un éternel optimiste qui voit toujours le bon côté des choses et se déclare confiant pour l'avenir. Et si les résultats ne sont pas encore excellents, force est de constater que la situation du team japonais est sans commune mesure avec celle de l'an dernier.

Une pole position et un tour en tête de course pour Vermeulen en Turquie, une quatrième place en Chine et une belle prestation française avant de chuter pour John Hopkins : les Suzuki sortent enfin la tête hors de l'eau après être passées pratiquement inaperçues depuis le sacre de Roberts en 2000.

Ce week-end, on peut donc s'attendre à de belles performances des Suz pendant les essais et peut-être même en course. Le podium sera dur à gravir, mais Denning a ses raisons d'espérer de bons résultats : "c'est le premier circuit depuis quatre courses que Chris connaît déjà, il n'aura pas à apprendre le tracé et devrait donc être dans le rythme dès le début".

Quant à John Hopkins, ses bons chronos lors des tests hivernaux à Barcelone (lire Moto-Net du 8 mars 2006), mais surtout "sa faim et sa volonté de faire un bon résultat" confortent l'optimisme affiché de son manager.

Des Kawasaki gonflées à bloc

Également équipés de Bridgestone, les deux pilotes Kawasaki pourront tester ce week-end un nouveau pot sur leur ZX-RR. Et ce n'est pas tout : "nos ingénieurs ont également augmenté le régime maxi pour ce week-end", prévient Kawasaki...

Deux améliorations qui ont pour but de permettre à Shinya Nakano et Randy de Puniet de tenir l'aspi des motos plus puissantes sur le kilomètre de ligne droite qu'offre le circuit espagnol. Il est vrai qu'au Mugello, après avoir réalisé un bon départ, Shinya s'était trouvé dans l'impossibilité de suivre les hommes de tête principalement à cause de la montée des stands où les Honda, Ducati et Yamaha se montraient plus véloces.

"Si tout se passe comme nous le souhaitons pendant les essais et la qualif, nous pourrons être compétitifs dimanche", assure le pilote japonais qui s'était classé 5ème au guidon de la Yamaha Tech3 en 2003. Encore une fois, l'incertitude plane avant tout sur les pneus dont bénéficiera Shinya, qui lui avaient joué un fort mauvais tour lors de l'épreuve italienne en 2004 (lire Moto-Net du 10 juin 2004).

De son côté, Randy de Puniet se montre optimiste : "nous avons fait de bons tests à Catalunya pendant la pré saison, donc je sais comment piloter la Ninja ZX-RR sur ce circuit". Quant à sa connaissance de la piste, le français pourrait parcourir Montmelò les yeux fermés : "j'ai gagné ici deux fois en 250 cc et j'aime beaucoup le tracé donc je pense que ça pourrait être un bon week-end pour nous"...

Oublier le GP catalan de 2005

Même si l'an dernier les Ducati étaient passées à côté du GP catalan, le team Bridgestone le plus enclin à ravir la victoire ce week-end sera sans doute Ducati Marlboro. Si la marque de pneus reste la même pour Suz, Kawa ou Ducati, leurs résultats cette année et l'expérience de leurs pilotes diffèrent davantage.

En tête du championnat mais deuxième du GP d'Italie il y a deux semaines, Loris Capirossi veut sa revanche sur Rossi. Pour cela, Capirex explique que contrairement aux autres teams Bridgestone, "ces jours-ci on se concentre sur la manoeuvrabilité de la moto, qui est plus importante que la vitesse de pointe"". Un discours compréhensible... Surtout quand on roule 10 km/h plus vite en bout de ligne droite que ses camarades verts ou bleus !

Mais la victoire est également briguée par son coéquipier et local de l'étape : Sete Gibernau. Victime d'une botte défectueuse lors du GP italien, le catalan a signé les deux dernières poles chez lui à Barcelone et sait désormais se servir de sa Ducati GP6...

"Le plus important, c'est que la moto possède une bonne motricité dans les virages trois et quatre. Si c'est le cas, alors tu es bon sur l'ensemble de la piste", confie l'espagnol qui aura à coeur avec Loris d'effacer la contre-performance des GP5 l'an dernier (lire Moto-Net du 13 juin 2005).

Repsol à domicile

Autre pilote très attendu par le public, ses amis et sa famille ce week-end, le jeune Dani Pedrosa explique qu'il n'a "pas tellement plus de pression en roulant chez moi. Je veux toujours obtenir le meilleur résultat, même si c'est vrai que beaucoup de personnes vont venir sur le circuit pour nous et que j'aimerais les récompenser de leur soutien avec une belle course".

Et le petit espagnol ne bluffe pas lorsqu'il prétend savoir gérer la pression : sa deuxième place lors de sa première course en MotoGP à Jerez cette année (lire Moto-Net du 27 mars 2006) en est une bonne preuve...

Certes, Capirossi s'en était débarrassé facilement dans les derniers tours. Mais avec une victoire en poche et plusieurs heures de course à son actif, il se pourrait bien que le leader dimanche ait à se méfier du numéro 26... Jusqu'au bout !

Deuxième du championnat - à égalité de points avec le premier - Nicky Hayden continue de collectionner les podiums mais court toujours après la deuxième victoire de sa carrière. Et même si son Grand Prix national approche, le Kentucky Kid espère bien ne pas avoir à attendre encore plus d'un mois.

"J'aime bien le circuit de Catalunya : il est rapide, il a quelques virages qui se négocient très vite et j'ai déjà eu de bons résultats ici", assure Nicky qui s'était battu pour le podium jusque dans le dernier tour face à Barros et Melandri l'an dernier

"La fête continue"

Bien que Melandri ait hypothéqué ses chances de podium italien en sortant tout seul de la piste et malgré les soucis d'Elias et de sa RCV, "la fête continue"pour le team Fortuna Honda de Fausto Gresini.

Il est vrai que la situation n'est pas si mauvaise : "je connais bien le podium à Montmeló parce que j'y suis déjà monté deux fois en MotoGP ces deux dernières années ", rappelle Marco en avouant que le goût du champagne lui manque...

À ses côtés, une troisième étoile espagnole tentera de briller sur la piste catalane : "nous espérions arriver ici avec de meilleurs résultats mais malheureusement nous souffrons toujours des mêmes problèmes depuis trois courses", regrette Toni Elias.

Si les soucis de motricité de sa RCV pouvaient s'estomper ce week-end, il est certain que la jeune recrue Honda pourrait se mesurer aux grosses pointures de la catégorie, comme l'a fait Casey Stoner en Italie avant son violent high side. Parions que l'australien, qui totalise le même nombre de points au championnat que le champion du monde en titre (65 points), sera lui aussi à l'affût !

M1 : le retour

Aux côtés des rookies sur une RCV délicate à maîtriser évolueront des pilotes plus aguerris mais non moins motivés sur une M1 ressuscitée : le "nouveau" châssis - plus proche de la version 2005 que 2006 - a finalement redonné à Valentino Rossi et Colin Edwards une moto capable de se placer en début de grille.

Une capacité qui a son importance car depuis le début d'année, les deux pilotes du team Camel Yamaha tournaient aussi vite que les hommes de tête mais se trouvaient pénalisés par une position sur la grille trop lointaine et des débuts de course difficiles.

Colin Edwards sait toutefois que le problème ne vient pas seulement de sa monture : "j'ai traversé les graviers lors des deux dernières courses mais j'ai fini à chaque fois dans les points", signale l'américain qui a même marqué des points au cours des 27 derniers GP.

"Cela ne sert à rien de se lamenter sur son sort en se demandant ce qui aurait pu se passer si seulement... Je n'ai jamais fait çà et je ne vais pas commencer maintenant !", ajoute la Tornade Texane qui visera ce week-end de plus gros points.

Vainqueur pour la cinquième fois consécutive au Mugello, Valentino Rossi sait qu'il devra être présent sur chaque podium jusqu'à la fin de l'année pour défendre son titre. "D'un point de vue technique, depuis l'arrivée du nouveau châssis nous sommes capable de rouler comme par le passé", explique le Doctor avant d'ajouter que "maintenant nous sommes très rapides, mais c'est toujours dur de remporter des courses !"

Contrairement aux saisons précédentes, où il dominait largement avec Honda puis se battait avec deux voire trois pilotes en passant chez Yamaha, "ce championnat est très équilibré entre Ducati, Honda et Yamaha et les autres pilotes ont un très bon niveau", insiste Vale. Et c'est tant mieux pour le spectacle !

Dunlop développe

Bien qu'il ne puisse pas égaler les records de ses équipiers de chez Yamaha, Carlos Checa est certain qu'avec tous ses amis et ses fans derrière lui, "ce sera plus facile de réaliser une meilleur perf' que ces dernières semaines". Logiquement, c'est sur ses pneumatiques Dunlop que l'espagnol se concentrera une nouvelle fois dans le but d'améliorer leur endurance toujours insuffisante.

Chaussés de Dunlop également, les pilotes du Team Ducati d'Antin se fixent des objectifs à leur portée. Ainsi, Alex Hoffman cherchera à marquer de nouveaux points pour améliorer sa situation au classement général - 17ème - tandis que Jose Luis Cardoso, "particulièrement enthousiaste et motivé", aimerait profiter de cette nouvelle halte en Espagne pour inscrire ses premiers points...

C'est donc parti pour une série de rendez-vous hebdomadaires sur Moto-Net pendant presque six semaines, avec présentation de la course le jeudi et tour par tour exclusif de J. Arsouille le lundi ! Sans oublier, bien sûr, vos commentaires souvent passionants ci-dessous !

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Essai Harley-Davidson Sport Glide 2021 : cruiser ou bagger, pourquoi choisir ?

Grâce à sa tête de fourche et ses valises démontables en un tournemain, la Sport Glide concentre une polyvalence aussi appréciable qu'appréciée : cette moto "deux-en-un" est la meilleure vente de Harley-Davidson en France ! MNC a brièvement testé cette référence de la gamme Softail, par ailleurs accessible aux permis A2. Essai.
Custom 1 commentaire
Royal Enfield Twin 650 : Euro 5 et 5 coloris pour l’Interceptor et la Continental GT

Leader mondial des motos de moyenne cylindrée (entre 250 et 750 cc), Royal Enfield a - provisoirement - stoppé son monocylindre 500 mais compte sur la mise à jour de son bicylindre 650 (Euro5) pour perpétuer son succès. Ses Interceptor 650 et Continental GT 650 bénéficient en outre de cinq nouveaux coloris chacun.
Manifestations FFMC contre le projet de contrôle technique moto pour 2022

La Fédération française des motards en colère (FFMC) appelle les motards à manifester contre le contrôle technique pour les motos et les scooters qui pourrait être mis en place au 1er janvier 2022, conformément à la réglementation européenne. Explications.
Sécurité routière 2 commentaires
Nouvelle KTM 1290 Super Duke RR : 500 exemplaires à 24 899 euros !

KTM lance une version aussi bestiale qu'exclusive de son maxi-roadster : la 1290 Super Duke RR, qui annonce un rapport poids-puissance de 1 : 1 grâce à son poids abaissé de 9 kg. 500 exemplaires seulement seront distribués en Europe, au prix "monstrueux" de 24 899 euros ! Présentation.
Les chiffres du marché moto, scooter et 3-roues en mars 2021

Le Journal moto du Net propose à ses abonnés Premium les chiffres du marché moto et scooter en mars 2021. En attendant notre analyse mensuelle, découvrez dès maintenant nos graphiques et les 100 meilleures ventes de motos et scooters en France par modèles.
Essai vidéo Harley-Davidson Street Bob 114

La Harley-Davidson Street Bob reçoit pour 2021 la version "114" (1868 cc) du gros twin Milwaukee-Eight, avec à la clé un gain significatif de performances. MNC est passé à son - grand ! - guidon sur les routes de Camargue : essai vidéo complet.
Essai vidéo Harley-Davidson Sport Glide 2021

Pourquoi la Sport Glide est-elle devenue la meilleure vente de motos de Harley-Davidson en France ? Réponses dans notre essai vidéo sur les routes de Camargue, en complément de notre test complet à lire sur MNC ! 

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2021 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2021

Covid : premiers reports

Pilotes MotoGP 2020 Plateau : Pilotes et équipes 2021
Intersaison : Tests MotoGP

Courses 2021

GP moto du Qatar 28 mars : GP du Qatar
GP moto du Qatar 4 avril : GP de Doha
GP moto d'Espagne 2 mai : GP d'Espagne
GP de France moto 16 mai : GP de France
GP moto d'Italie 30 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 6 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 20 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 27 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande 11 juillet : GP de Finlande
GP moto d'Autriche 15 août : GP d'Autriche
GP moto de Grande-Bretagne 29 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Aragon 12 septembre : GP d'Aragón
GP moto de San Marin 19 septembre : GP de San-Marin
GP moto du Japon 3 octobre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande 10 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie 24 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 31 octobre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 14 novembre : GP de Valence

Courses reportées

GP moto des Amériques  GP des Amériques
GP moto d'Argentine  GP d'Argentine


SAISON 2021   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...