• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Magny-Cours, le 13 septembre 2009

Bol d'Or 2009 : les déclarations des vainqueurs

Bol d'Or 2009 : les déclarations des vainqueurs

Les vainqueurs du Bol d'Or 2009, qui s'est déroulé ce week-end à Magny-Cours et en direct sur Moto-Net.Com, s'expliquent !

Imprimer

Les vainqueurs du Bol d'Or 2009, qui s'est déroulé ce week-end à Magny-Cours et en direct sur Moto-Net.Com, s'expliquent !

Vincent Philippe, champion du monde 2009Vincent Philippe (FRA/Suzuki n°1, vainqueur) : "On travaille sur cette moto depuis le mois de mai. La victoire s'est jouée sur la piste mais surtout dans les stands. On n'avait pas une machine à la pointe de la performance mais suffisamment rapide pour embêter tout le monde. Personnellement je suis très ému. C'est mon cinquième Bol d'Or".

Olivier Four (FRA/Suzuki n°1, vainqueur) : "On a bagarré pendant les deux tiers de la course jusqu'à ce qu'il y en ait un qui veuille bien lâcher. Stratégiquement, Dominique Méliand a prouvé qu'il était imbattable. Même en bricolant, on a réussi à gagner une course comme celle-là."

Dominique Méliand (FRA/team manager du SERT) : "Je veux remercier les pilotes car il fallait du courage pour se lancer parfois sur une moto hasardeuse lors des essais. En course, nous avons fait 26 ravitaillements mais c'était encore de trop. Il s'agissait pour nous de ravitailler mieux et moins souvent que nos adversaires. Il faut bien que ça serve à quelque chose 30 ans d'expérience !"

Matthieu Lagrive (FRA/Honda n°63, 10ème après pénalités) : "Je suis très satisfait car l'objectif, terminer la course, a été atteint. Le team est jeune. On a engrangé énormément d'expérience".

William Costes (FRA/Honda n°63, 10ème après pénalités) : "Je commence à me faire aux deuxièmes places au Bol d'Or. La victoire n'était pas un objectif prioritaire car on est tout de même là pour essayer des pneus. En revanche on va s'appliquer au Qatar pour être sur la première marche".

Kenny Noyes (USA/Kawasaki n°11, 3ème) : "Ca été difficile de garder le rythme la nuit !"

Xavi Fores (ESP/Kawasaki n°11, 3ème) : "C'était ma première expérience en Championnat du monde. J'ai beaucoup souffert".

Kenny Foray (FRA/Kawasaki n°11, 3ème) : "Au départ j'ai fait la chute la moins rapide de ma vie (lors de la chute collective du 2ème tour, NDLR). On se satisfait beaucoup de cette troisième place !"

Gilles Stafler (FRA/Team manager de la Kawasaki n°11) : "Nous sommes très satisfaits car si nous n'avions pas obtenu un podium, vu la conjoncture, cela aurait peut-être été difficile de repartir en 2010"

Mandi Kainz (AUT/Team manager de la Yamaha n°7, 35ème et championne du monde 2009) : "On a gagné trois courses européennes sur quatre. Malheureusement, on ne peut pas les gagner toutes ! On a eu de la chance cette année à certaines occasions, malheureusement ce n'était pas le cas aujourd'hui mais on a fait une bonne saison et on est très heureux".

Anthony Delhalle (FRA/Suzuki n°95, 10ème scratch et 3ème Superstock, vainqueur de la Coupe du monde) : "C'était la première fois que je participais à un Bol d'Or sans pluie et c'est encore plus difficile ! Je tiens à remercier mon équipe et le président de la Fédération du Qatar pour m'avoir donné la possibilité d'effectuer une saison parfaite".

Christophe Guyot (FRA/Team manager de la Yamaha n°94, abandon) : "14 heures de course intense ! Nous prenions la tête une première fois à 18h30. Tout doucement nous nous sommes détachés avec la numéro 1. Ravitaillements, durée des relais, chronos en piste, tout à fonctionné sans accroc. David Checa, Sébastien Gimbert et Erwan Nigon ont été exemplaires. A 5h du matin, après de nombreux changements de leaders auprès duquel nous n'avons jamais cédé plus de 50 secondes, la Yamaha 94 Ipone Pirelli disposait de 10 secondes d'avance et nous préparions notre offensive. Puis le joint de culasse nous a contraint à l'abandon. Nous avons bien espéré un problème plus bénin comme un bouchon de radiateur, ou le radiateur même, mais non, il a fallu accepter l'évidence. Moment difficile pour toute une équipe qui a énormément donné. Dur pour les pilotes qui croyaient en leur chance de gagner. Et quelle déception pour tous ceux qui nous suivent, partenaires, club GMT, amis et proches. Mais nous sommes déjà tournés vers les 24 H du Mans 2010. Nous gagnerons bien à nouveau. Cette course a démontré que c'était possible".

.

.

.

Les derniers essais MNC

Essai X-Ride 650 (17 et 21 pouces) : attention à la Mash !

Mash, marque française de motos construites en Chine, grimpe une marche supplémentaire via un monocylindre de 644 cc qui propulse notamment un attirant Scrambler en 17 pouces : la X-Ride 650. MNC l'a brièvement testé, ainsi que le prototype de présérie dans son inédite configuration trail en 21 et 18 pouces.  Essai.
Essai vidéo Honda NT1100 2022

Cap sur Tarragone (Espagne), ses routes sinueuses et ses villages pittoresques pour découvrir la nouvelle Honda NT1100. Cette moto routière inédite, extrapolée de l'Africa Twin, tiendra-t-elle toutes ses promesses ? Réponses dans notre bilan vidéo en complément de notre essai complet à lire sur MNC. 
Routière 2 commentaires
Essai Z650RS : Kawasaki lance sa petite Rétro Sport et confort !

Trois ans après la Z900RS, Kawasaki revisite plus succinctement sa Z650 afin de compléter son offre vintage. Très proche de la Z650 d’origine et accessible aux permis A2, la Z650RS (Rétro Sport) propose un look délicieusement "Zeventies", une conduite plus décontractée... et un tarif de néo-rétro chéro. Essai !
Roadster 1 commentaire
Essai Honda NT1100 2022 : la tête de l'exploit

Combien peut valoir une moto routière confortable mais dynamique, rigoureuse mais pas ennuyeuse, sophistiquée mais évidente à piloter ? Pour Honda, la réponse est 13 999 euros et prend le visage - qui ne plaira pas à tout le monde - de la nouvelle NT1100. Essai de cette déclinaison GT de l'Africa Twin qui a littéralement "tout compris".
Routière 5 commentaires

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Les caractéristiques de la Moto Guzzi V100 "Mande-l'eau" !

Moto Guzzi dévoile au salon EICMA de Milan (Italie) la plupart des caractéristiques de sa nouvelle V100 Mandello, première moto du constructeur de Mandello del Lario propulsée par un V-twin à refroidissement liquide. Présentation.
Routière 2 commentaires
Vidéo embarquée de la Triumph Speed Triple 1200 RR à Ascari

Moto-Net.Com a été convié par Triumph à tester le tout nouveau Speed Triple 1200, dans sa version RR : un inédit et inattendu Café Racer basé sur le Speed RS, avec semi-carénage tout mignon à phare tout rond, aux demi-guidons bien bas et en avant, et aux suspensions Öhlins électroniques ! En piste.
[Vidéo] Une Yamaha R1 GYTR pour le dernier tour de Valentino Rossi

Valentino Rossi était la vedette de l'événement "One more lap" organisé par Yamaha au salon de la moto EICMA de Milan 2021, où le jeune retraité des Grands Prix s'est vu offrir une superbe YZF-R1 entièrement équipée des meilleures pièces du catalogue Genuine Yamaha Technology Racing (GYTR).
La Suzuki Katana un peu plus moderne et bien plus classe en 2022

Étroitement dérivée de la GSX-S1000, la Katana 2022 disposera d’un 4-cylindres de dernière génération plus propre, plus costaud et plus sophistiqué, tandis que sa partie cycle et ses lignes ne bougent pas. Les deux nouveaux coloris en revanche se veulent plus "premium". Découverte.
Roadster 4 commentaires
Honda refait "Forza" avec son nouveau scooter ADV350

Honda ajoute un nouveau scooter dans sa gamme 2022 avec l'ADV350, qui associe le look baroudeur apprécié du X-ADV 750 et le moteur du Forza 350. Présentation.
Scooters 3 commentaires
La Yamaha MT-10 SP à suspensions électroniques repart pour un tour 

La patronne est de retour. La MT-10 SP qui chapeaute la gamme des roadsters MT chez Yamaha profite pour 2022 des mêmes évolutions que la MT-10 "tout court". Elle intègre la dernière génération de suspensions semi-actives Öhlins, conserve ses durits de freins tressés et se pare d’un sabot moteur. Présentation.
Roadster 4 commentaires
La Versys 650 continue son bonhomme de route en 2022

L’un des trails - routiers - préférés des motards français évolue en 2022 : la Versys 650 conserve l’essentiel de sa mécanique largement éprouvée et se concentre sur la cosmétique et l’électronique : la petite Kawasaki reçoit une nouvelle tête et une nouvelle bulle, ainsi qu’un écran couleur et un antipatinage. Présentation.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

  • En savoir plus...