L'information moto en ligne
LE JOURNAL MOTO DU NET
© Moto-Net.Com
Reproduction interdite
sans autorisation préalable
www.moto-net.com
 BILAN SEMESTRIEL 

Paris le 16/7/2012

Vente de motos et scooters en France : un marché à deux vitesses...
 

La tendance observée par MNC en 2011 se confirme : les 125 cc chutent et les gros cubes résistent. Le marché du motocycle en France fait donc globalement grise mine et enregistre au premier semestre un décevant -9,1%. Chiffres, graphiques et analyses.

 

Entre le 1er janvier 2012 et le 30 juin dernier, 92 964 motocycles ou "motos et scooters de cylindrées égale ou supérieure à 125 cc" (hors 50 cc, donc) ont été immatriculés en France. Ce marché voit ainsi le nombre de ses ventes baisser de -9,1% par rapport au premier semestre 2011 (lire notre Bilan marché du premier semestre 2011).

Comment expliquer ce défaut de 9276 immatriculations à l'issue des six premiers mois 2012 ? En premier lieu, les professionnels du deux-roues motorisés interrogés par MNC ne manqueront pas d'évoquer - à l'instar des capilliculteurs chers à Desproges, mais c'est une autre histoire - les aléas de la météo... À juste titre !

Exceptionnellement chaud et sec en 2011, le premier semestre a effectivement été bien plus morose cette année. Il fallait un moral au beau fixe pour entrer dans une concession et, surtout, en ressortir au guidon d'une moto ou d'un scooter.

Les vendeurs de motocycles se rappelleront longtemps les températures polaires de février 2012 et les abondantes pluies d'avril... Et le joli vilain mois de mai n'a en rien arrangé les affaires des concessionnaires !

Sale temps pour le deux-roues

Mais le facteur climatique n'a pas été le seul à jouer en la défaveur des motocycles ce cinquième mois de l'année : le mois de mai 2012 a été bien moins productif que celui de l'an dernier en raison des deux ponts - viaducs ! - du 1er et du 8, du jeudi de l'Ascension, du lundi de Pentecôte et du deuxième tour des élections présidentielles !

Naturellement, le manque à gagner de ce mois chômé pouvait être épongé le mois suivant. Le mois de juin a d'ailleurs été ensoleillé sur la moitié sud du pays et sur ce seul sixième mois, le marché a renoué avec le premier résultat positif depuis janvier 2012 : +1,3% par rapport à juin 2011.

Ce chiffre cache de nouveau une forte disparité entre les deux différents secteurs répertoriés par Moto-Net.Com : les 125 cc d'une part qui bouclent leur mois de juin à -9,2%, et les grosses cylindrées (+ de 125 cc) d'autre part qui émargent à +9,1%.

Notre graphique illustrant les ventes semestrielles de motocycles en France depuis 2003 se passe quasiment de commentaires... Le score 2012 du marché des gros cubes a de quoi rassurer, puisqu'il se trouve dans la moyenne de ceux des premiers semestres de ces trois dernières années.

Côté 125 la chute entamée en 2009 se poursuit, si bien que ce marché atteint le niveau le plus bas jamais observé par Moto-Net. Com. Petite lueur d'espoir toutefois : moins saisonnier par nature, le marché des 125 égale quasiment son score du deuxième semestre 2011, ce qui pourrait indiquer qu'il a atteint une valeur plancher...

Un "plancher" sur lequel rebondir ?! L'expérience - du premier semestre 2010, notamment - nous invite à la plus grande prudence... Surtout qu'aucun indice de nature politique, économique ou autre ne laisse présager d'une éventuelle reprise.

Avant d'étudier dans le détail en pages suivantes ces deux marchés très différents, profitons de ce mois de juin pour effectuer un point sur le classement des constructeurs de motocycles en France.

Les Français préfèrent les grosses

Comme l'an dernier, les quatre constructeurs japonais se retrouvent en haut des "charts" français, mais cette année Yamaha et Honda sont rejoints par Kawasaki sur la podium. Les Nippons perdent un point de PDM par rapport au premier semestre 2011, mais ils continuent à représenter un peu plus de la moitié des ventes de motocycles en France (51,3%).

Dans le Top 10 des modèles de motocycles les plus prisés des Français apparaissent neuf produits japonais : le Satelis ne pointe qu'à la 10ème place, loin derrière les Xmax (assemblés en France !), Tmax (made in Japan) et PCX (made in Thaïland) qui occupent le podium.

Chez les gros cubes, on note donc que la Z750 est détrônée par un maxiscooter ! La Kawa conserve sa couronne sur le segment des roadsters - des "motos" plus généralement - et devance sa frangine ER-6 revue en 2012 ainsi que la Honda Hornet 600, petite mais costaude et pas chère...

Derrière Yamaha (-6%), confortable leader grâce à ses scooters qui assurent un "max", Honda et Kawasaki se montrent les plus dynamiques en termes de sortie de nouveaux modèles. Le numéro un mondial vise le plus juste avec ses NC700 notamment, et rend le meilleur carton des Japonais (-4,5% contre -20% pour Kawa et -22% pour Suz').

Très actifs également depuis quelques années, les Européens connaissent des progressions diverses en fonction des nouveautés proposées cette année, mais aussi de celles lancées l'an dernier : un point à prendre en compte dans l'étude de l'évolution des ventes !

Fort du succès renouvelé de ces R1200, BMW ne cesse de battre ses propres records (+6,8%), notamment grâce à ses nouvelles K1600 et S1000RR. L'arrivée imminente de ces deux maxiscooters pourrait même permettre au constructeur allemand de franchir un nouveau pas : après les 10000 immats de 2011, quel objectif pour BMW en 2012 ?!

Harley-Davidson (-4,9%) figure à la 6ème place à l'issue de ses six premiers mois, position que Piaggio (-9,6%) occupait à la fin de l'année 2011... La situation est analogue pour Triumph qui devance Peugeot, sauf que les Anglais et les Français ont été doublés d'un coup par les Autrichiens de KTM !

Il faudra surveiller de près les performances des nouveautés scooters (X10 et Satelis) qui pourraient bien changer la donne à la rentrée prochaine et permettre aux scootéristes de Pontedera et Mandeure repasser devant les "bikes" de Milwaukee et Hinckley...

Rappelons toutefois que Piaggio pourrait être crédité du double d'immatriculations si les MP3 n'étaient pas considérés comme des "tricycles"... Une petite astuce qui permet à l'Italien de vendre des scooters 300, 400 voire 500 cc aux automobilistes français, mais qui l'empêche de briller dans les bilans marché Moto-Net.Com...

Heureusement pour lui, le groupe Piaggio a plus d'une marque dans son portefeuille : Aprilia et Moto Guzzi figurent parmi les bons élèves en termes de progressions (respectivement +15 et +13%). En valeur absolue, les modèles plus sportifs de Noale continuent à être préférés aux routières ou néo-rétros de Mandello del Lario

À l'inverse, les ventes de Kymco, Daelim et Sky Team dégringolent respectivement de 28, 38 et 25%... Ces dernières marques citées résument à elles seules une tendance apparue il y a un an : les Français préfèrent les grosses motos (bridées) aux petits scooters (nécessitant une formation de 7 heures pour les primo-accédants) !

Pour découvrir l'intégralité des chiffres, tableaux, graphiques et analyses concernant le premier semestre 2012, cliquez sur la page suivante !

Marché 125 : 30 907 immatriculations (-20,3%)

Yamaha occupe la première place du classement des constructeurs de 125 cc avec 6000 immatriculations tout rond en six mois, soit un dérapage de -21% par rapport au premier semestre, très proche du -20% du marché global.

La part de marché des Bleus glisse donc de deux petits dixièmes, les produits frappés des trois diapasons représentant toujours environ une vente sur cinq en France, et le Xmax une sur dix : toujours prêt, telle est la devise du scoot' Yamaha !

Tout aussi inoxydable, la basique YBR s'octroie la première place du classement des ventes de motos 125 (1006 immats) devant la KTM Duke 125 (796) et les Honda CBF125 (744) et Varadero (498). Ces quatre motos sont les seules à figurer au milieu des scooters GT à petites roues - les chouchous de Français - au sein du Top15 des ventes de 125 cc.

Du côté des petites sportives, la CBR125R qui profitait l'an dernier de sa refonte totale pour apparaître dans le Top 15 au premier semestre 2011 rentre dans le rang en cette première moitié d'année. La YZF-R125 reprend même l'avantage : 358 immats pour la Yam' contre 290 pour la Honda.

Après un mois de mai 2012 éclatant (1er), Honda est dépassé par Piaggio au mois de juin (3ème). Le numéro un mondial achève au final un premier semestre 2012 un peu moins bon que Yamaha : les Rouges émargent à -26% au premier semestre 2012, comparé à un premier semestre 2011 que MNC qualifiait de radieux (+22%)...

Les 5219 immatriculations de Honda depuis le 1er janvier 2012 lui permettent donc de conserver la deuxième place française, mais lui valent aussi la perte d'un point et demi en termes de parts de marché : 16,9% contre 19,4% pour Yamaha et 13,1% pour Piaggio.

Le fer de lance de la marque ailée, notamment, a baissé de régime : 2374 immatriculations pour le PCX qui reste le seul scooter du marché à proposer l'astucieux et silencieux système "Stop and start" et qui dispose du freinage combiné, mais qui est dépourvu de l'ABS très apprécié des "scootomobilistes" par temps de pluie...

La CBF - distancée par l'YBR en juin - perd une place sur le podium des motos 125 cc et le Swing reste en retrait par rapport à ses concurrents directs... Finalement, la performance de la Varadero est peut-être la plus impressionnante : le bon vieux trail s'immisce dans le Top 15 au cumul des six premiers mois avec 498 immatriculations !

Derrière le duo de tête pointe un autre couple à surveiller de près au second semestre : Piaggio et Peugeot, dont les progressions sur l'année 2012 devraient encore s'améliorer (respectivement -11 et -16% à fin juin, mais +22 et +25% en juin) grâce à leurs deux nouveautés...

Chez les Italiens tout d'abord, le X10 (328 immats) prend le relais du XEvo (244) : le nouveau vaisseau amiral Piaggio tient à renouer avec la glorieuse époque des X8 et X9 ! En juin, pour son premier mois plein, le X10 grimpe à la 4ème place du classement de meilleures ventes de 125.

Côté français, le Satelis "nouveau" mêle ses immatriculations à celles de la première version : cela permet au(x) scooter(s) GT de Peugeot d'apparaître à une solide troisième place en cumulant 418 unités. Il(s) en profite(nt) également pour doubler d'un seul coup le XEvo et le Burgman au cumul des six premiers mois !

Le Tweet quant à lui abat de nouveau la carte "Administration" en juin et profite de cette nouvelle livraison pour devenir le deuxième scooter français (648 immats depuis janvier), juste devant le Skycruiser (604). Mais l'année est encore longue et MBK a le temps de riposter...

Assimilées dans le compte "Piaggio" par les préfectures françaises, les immatriculations de Vespa semblent bien se porter : le GTS notamment effectue de très jolies performances malgré une météo plus scandinave que latine...

Les promos alléchantes concernant ce descendant de la célèbre guêpe ont sans doute piqué les Français au vif. Le GTS de Vespa gagne une place au classement provisoire (9ème avec 764 immats) et se détache de son homonyme de chez Sym (11ème avec 653 immats).

Enfin, bien qu'ils ne soient pas à proprement parler des motocycles mais des tricycles, il est impossible de ne pas évoquer les MP3 LT et Yourban : ces scooters à trois roues de 125, 300, 400 voire 500 cc accessibles aux possesseurs du permis B cumulent 5546 immats sur les six premiers mois.

Les trois-roues Piaggio savent entretenir l'envie et susciter le besoin chez les consommateurs, si bien que leurs ventes progressent de +7,1% par rapport à l'an dernier. Leur méthode : se décliner dans des versions plus luxueuses ou sportives, mais aussi et surtout grignoter régulièrement quelques centimètres cubes...

Or une telle hausse de cylindrée est par définition impossible à dupliquer sur les scooters "125 cc". Seul Peugeot s'est aventuré sur la voie du "compressor"... astuce qui ne permet toutefois pas de s'affranchir du bridage réglementaire des 125 cc à 15 chevaux (contre 40 ch pour les MP3 LT 500 Sport et Business) !

Tardant au contraire à rénover et étoffer sa gamme 125 (mais également celle des gros cubes, lire le bilan des "+ de 125" en page suivante), Suzuki voit ses ventes fondre de -34% sur l'ensemble du premier semestre. Son fidèle Burgman accuse le poids des années et n'enregistre que 1140 immatriculations.

Le petit frère du Burgman 650 représente les trois quarts des ventes des Jaunes en 125. La part de marché des hommes d'Hamamatsu tombe sous le seuil des 5%... Kymco et Sym ne sont plus très loin !

Séparés de deux unités seulement à l'issue des 125 jours ouvrables que comptait le premier semestre 2012 (!), les deux constructeurs taïwanais croquent la même part de marché (4,75%) mais ne se trouvent pas dans la même dynamique...

Sym lance en ce moment même la version 2012 de son GTS 125 et carbure "injecte électroniquement" un max : auteur d'un flamboyant +21,1% au mois de juin, Sym France fête dignement ses dix ans ! À l'issue des six premiers mois, la marque créée en 1954 à Taipei émarge à -4,7% et grignote presque un point de PDM.

Dans le même temps, Kymco voit ses ventes chuter de -29% et sa part de marché perdre un demi-point. Contrairement à son compatriote Sym, l'ancien fournisseur officiel de Honda (émancipé en 1963) ne dispose pas cette année de nouveauté capable de prendre le marché à contre-pied.

Le Dink Street - scooter GT cossu qui correspond à la demande française - est sorti il y a deux ans maintenant et les 300 euros d'économie proposés par Kymco France ne l'empêchent pas de disparaître du Top 15. Bien que mignonne, la finition LX du Like (nouveauté 2012) ne risque pas d'inverser la vapeur.

Sur le seuil du Top 10 des constructeurs au premier semestre 2011 - à trois longueurs de Sky Team ! -, KTM pointe un an plus tard à la 8ème place, devant MBK et Daelim ! La firme de Mattighofen atteint 1055 immatriculations (+41%), dont les trois quarts (796 exactement) sont à mettre au compte de sa Duke 125.

Au mois de juin cependant, on note un net essoufflement des Autrichiens (-47%) : après une année passée à collectionner des progressions indécentes, Katoche ne peut éviter cette attendue taloche... La "mini Duke" se contentera-t-elle d'avoir été à la mode durant 12 mois ou deviendra-t-elle au contraire une référence pour plusieurs années ? Restez connectés...

MBK ne passe pas loin de la huitième place mais retrouve finalement la position qu'il occupait à la fin du premier semestre 2011 : 9ème avec 1029 immats (-20,5%). La seconde marque française conserve sa part de marché mais ne semble pas profiter de son étiquette "made in France" pour améliorer ses scores en ces temps difficiles.

Afin de faire vibrer la fibre patriotique des consommateurs français, MBK propose des séries spéciales de son Booster 50 et de son Skycruiser 125... Un Skycruiser qui attire six fois moins le chaland que son jumeau Xmax : c'est dire si la marge de progression est énorme !

Les temps ne sont pas faciles non plus pour Daelim : la "petite marque qui montait" encore l'an dernier boucle un premier semestre 2012 à -37,4%. Son S3 a partiellement disparu des écrans de contrôle Moto-Net.Com : 16ème meilleure vente en 125cc, la version Touring noire bénéficie cet été d'un prix canon. Rendez-vous à la rentrée pour vérifier les effets de cette promotion !

Les "autres" constructeurs ont immatriculé 5365 motos et scooters de 125 cc au cours de ce premier semestre 2012 (-21%), avec dans l'ordre : Sky Team et ses 554 unités, Aprilia 541, Razzo 350, Yiying 192, LML 181, Hyosung 165, Gowinn 159, Keeway 158, Znen 131, Beta et Zhenhua 126, Leonart 121, Husaberg 120, gas Gas 119, Derbi 105, Revatto 100, CC 91, Jincheng 90, Lifan 88, Roadsign 87, Regal Raptor 86, James B 85, Gilera 84, Husqvarna 79, Jonway 73, etc.

Graphiques du marché 125

Marché + de 125 : 62 057 immats (-2,2%)

Chez les gros cubes également, c'est Yamaha qui tient le haut du pavé : avec 11772 immatriculations en six mois, les Bleus augmentent leurs ventes de +4% par rapport au premier semestre 2011 et frôlent les 19% de parts de marché.

Vedette incontestable de ce début d'année, le nouveau Tmax (530 cc) représente la meilleure vente de motocycles de plus de 125 cc sur le territoire français : 3213 immats, soit un meilleur score que la Z750 (standard + "R") l'an dernier !

Le vieux Tmax (500 cc) effectue actuellement son tour d'honneur... mais à toute vitesse, puisqu'il profite du mois de juin pour dépasser la CB1000R au cumul des six premiers mois ! Le 500 décroche la 12ème place du classement avec 866 exemplaires quasiment "collector".

En ajoutant les scores du Xmax 250 (451) et du Majesty 400 (86), on s'aperçoit que le contingent des maxiscoots assure à Yamaha 4616 immats (39% des ventes) en matière de grosses cylindrées. Soit plus que les roadsters XJ6, FZ8 et FZ1 réunis (4233 immats) !

On comprend encore mieux pourquoi BMW et Aprilia ont décidé de lancer cette année de nouveaux maxiscooters sportifs ! La chasse est ouverte : les 15 premiers C 600 Sport ont été immatriculés et 258 SRV 850 roulent déjà dans nos villes. Affaire à suivre sur MNC !

Honda pour sa part suit une voie différente mais pas moins intéressante : son Integra se veut plus sage mais totalise tout de même 738 immatriculations à la fin juin et devance de 14 unités son frangin NC700S... Tous deux clôturent le Top 15 des ventes de plus de 125cc, le troisième de la fratrie NC700 (la version NC700X) se trouvant trois places devant avec 943 immats !

À elles seules, les "New Commuter" de Tokyo offrent au numéro un mondial (numéro deux en France, comme en 125) 2405 unités. Naturellement, cela ne va pas sans cannibaliser quelques modèles préexistants : ce premier semestre, la Transalp n'a séduit que 50 motards et le SW-T600 seulement 291 motards - oui, un maxiscoot' nécessite aussi le permis A ! -, contre respectivement 164 et 398 l'an dernier sur la même période.

Mais la balance demeure ultra-bénéficiaire pour la marque ailée et la petite Hornet ne souffre même pas de l'arrivée de l'entrée de gamme NC700S : le frelon 600 totalise 2162 immats à fin juin 2012 (2227 à fin juin 2011) et grimpe sur le podium des meilleures ventes de motos de plus de 125 cc. De même, la toute nouvelle Crosstourer ajoute 505 immats au compteur Honda France, auxquelles s'additionnent les 188 versions dotées du DCT.

Soulignons enfin la bonne tenue des ventes de la CBR600F : 443 unités pour la petite sportive contre 504 lors de sa sortie au premier semestre 2011... La Hornet carénée marche bien plus fort que les autres CBR - en préfecture, pas sur la piste - puisque la Supersport Honda ne totalise que 88 ventes (dont 22 ABS) et la Superbike 205 !

Chez les sportives, les Honda sont à la traîne : au premier semestre ont été vendues chez les "1000" 465 S1000RR, 392 Panigale, 370 R1, 330 GSX-R1000, 245 ZX-10R, 143 RSV4 et 60 RC8. Côté "600" cette fois, on trouve 224 R6, 165 Daytona, 149 Ducati 848, 140 F3, 133 ZX-6R et 127 GSX-R600 (131 "Sept-et-demi").

Cela n'empêche pas Honda d'arborer un grand sourire à l'issue de ce premier semestre : forts de leurs 9798 immatriculations, les Rouges doublent les Verts et s'installent solidement en deuxième position ! Chez Kawasaki au contraire, c'est davantage la soupe à la grimace...

Certes, la Z750 (standard et version R cumulées) et la nouvelle ER-6 (n et f) trônent toujours en tête des ventes de motos de plus de 125 cc, mais elles ont cédé beaucoup de terrain face à leurs concurrentes... En juin, les deux Kawettes sont même carrément débordées : le second semestre s'annonce musclé !

Dans la cour des maxi roadsters, le Z1000 est battu par la CB1000R (802 à 673). Parallèlement, la version routière Z1000SX baisse de rythme pour sa deuxième saison (449 immats). Elle est suivie par les deux nouveautés Kawasaki 2012...

On constate avec plaisir qu'il existe encore un public pour les monstres de la route, puisque 406 ZZR1400 (nouvelle et ancienne versions) sont sortis des concessions Kawasaki ce premier semestre. Mais l'effet nouveauté est indéniable : dans le même temps, 156 Hayabusa ont été livrées...

L'autre nouveauté Kawasaki, la Versys 1000, enregistre 322 immats en six mois (339 depuis sa sortie en décembre). Au global, la firme d'Akashi perd 15,4% de son volume réalisé au premier semestre 2011. Ce qui se traduit en termes de part de marché par une perte de deux points (14,4% au lieu de 12,4%).

Le quatrième constructeur se retrouve à deux points seulement du podium... Or il ne s'agit pas de Suzuki mais bien de BMW, de plus en plus à l'aise dans son costume de constructeur généraliste et générateur de gros volumes : 6486 véhicules à deux-roues depuis le début de l'année !

Que ce soit sur le segment des routières (R1200RT, K1600 GTL et K1600GT), des maxitrails (R1200GS et Adventure) ou des Superbike (S1000RR), la firme de Munich - mais l'usine est à Berlin ! - donne sérieusement du fil à retordre aux Japonais !

Même au rayon des roadsters, la R1200R fait de très beaux scores avec 595 immats, soit plus que la F800R (547), seul "vilain petit canard" de la famille Béhème qui accueille actuellement deux nouveaux nés : les scooters C 600 Sport (15 immats) et C 650 GT (à venir...). À quand le retour de BMW au custom ?

Numéro un en France des "plus de 125 cc" entre 2004 et 2008, Suzuki a depuis perdu une place chaque année... Cinquième du premier semestre 2012, la marque d'Hamamatsu voit ses ventes chuter de -22% et sa part de marché passer sous la barre des 10%.

En valeur absolue sur les six derniers mois, Suz' se trouve à moins de 1000 unités de Harley-Davidson... De quoi faire gamberger les responsables japonais... ou pas ?! On sait déjà que les versions 1000 des GSR et V-Strom ne sont programmées que pour 2014 et que seule la refonte des Burgman 125 et 650 est pour le moment prévue pour 2013...

Le succès en France de la série des NC700 de Honda devrait pourtant inciter Suzuki à réagir : des motos simples, pas chères et efficaces ? Les Jaunes ont prouvé par le passé qu'ils savaient très bien faire ! Les projets sont-ils déjà en cours d'élaboration, de finalisation, de préparation ? Restez connectés...

En sixième position se trouve donc Harley-Davidson : 4922 - très - grosses cylindrées de Milwaukee ont été immatriculées en France ce premier semestre 2012, soit 256 motos de moins que l'an dernier sur la même période. Mais la baisse de PDM se limite à deux dixièmes pour l'Américain.

Comme l'an dernier, la Forty-Eight représente la meilleure vente pour HD France : 691 exemplaires du XL1200X se sont ainsi échappés des concessions noire et orange depuis le 1er janvier 2012. Le custom préféré des Français flirte constamment avec le Top15 et se permet même à fin juin de dépasser le Z1000 !

Le reste de la gamme (44 modèles sont répertoriés chez Harley !) apportent les 4231 immatriculations supplémentaires. Deuxième meilleure vente Harley-Davidson en France, le 883 Iron se trouve en 25ème position (534 immats) et confirme la cote d'amour des Français envers les "petits" Sportsters.

On l'a vu toutefois, les "petits" roadsters restent les motos les plus vendues en France. Parmi elles se trouvent toujours une petite anglaise : la Street Triple ! Huitième à l'issue des six premiers mois de l'année (1122 immats), la Triumph a connu un petit mois de juin...

Doit-on y voir l'effet de la sortie ce printemps dans les concessions MV Agusta de la nouvelle F3 et celle désormais imminente de sa frangine Brutale 675 ? Il est encore trop tôt pour le dire : rendez-vous en fin de saison pour le bilan annuel !

La marque d'Hinckley subit dans son ensemble un coup de frein au premier semestre 2012 : -18,7% par rapport au premier semestre 2011, soit une perte de plus d'un point de PDM. Il faut rappeler néanmoins que l'an passé à la même époque, le constructeur anglais frappait fort avec ses deux Tiger 800, son nouveau Speed Triple (et nouveaux optiques pour la Street) et sa Daytona R.

Égaler les performances du premier semestre était pour Triumph une véritable mission impossible, même avec l'aide de sa grande et grosse nouveauté 2012, l'Explorer 1200 (334 immats depuis avril) qui bataille dans une catégorie de "poids lourds" : R1200GS et Adventure (1627 immats depuis janvier), Crosstourer (558), Super Ténéré (375), Versys 1000 (322), Multistrada (310), 990 SMT (212) et Stelvio (88) !

Au-delà de cette septième place, tous les compteurs sont au vert ! Ducati par exemple termine ce premier semestre sur un satisfaisant +8,7%, synonyme d'un gain d'une demi-part de marché : 4,66% à fin juin. Le constructeur de Bologne profite notamment du lancement de sa dernière Superbike : la 1199 Panigale !

Affichant déjà 392 immatriculations au compteur, la nouvelle sportive se permet de distancer la nouveauté 2010 de Ducati, la Multistrada 1200. Elle reste en revanche derrière celle de 2011, l'increvable Diavel : 488 immatriculations en six mois !

Néanmoins, le tout nouveau chef de file des Rouges change de nom : il s'appelle désormais Streetfighter 848 et totalise 494 immats (+5 unités en décembre 2011). Son aîné équipé du 1198 voit ses ventes divisées par deux (de 103 au premier semestre 2011 à 42), les Monster 1100 et 796 reculent un peu (de 353 à 263 et de 519 à 392), mais Ducati n'a certainement pas à regretter son choix de sortir son "petit" SF !

Le neuvième vendeur de grosses cylindrées en France demeure cette année KTM : la marque Orange affiche une belle progression de +9,4% par rapport à l'an dernier et dépasse ainsi les 4% de part de marché.

Les atouts de Katoche sur ce premier semestre sont ses nouveautés : on recense en France les immatriculations de 384 Duke 690, 347 350EXC-F et 239 Freeride. Trois monocylindres qui permettent largement de contrebalancer la contre-performance des bi de 990 et 1190 cc : 806 immats au premier semestre 2011, 642 sur ses six derniers mois...

Enfin, Aprilia clôt à nouveau ce Top 10 des constructeurs de "+ de 125" : après son +18% enregistré il y a pile un an, le constructeur de Noale poursuit sur sa lancée et récolte un encourageant +16% au premier semestre 2012.

Alors que les ventes de la RSV4 s'érodent (143 contre 225 l'an passé sur la même période), celles du Tuono se maintiennent (145 contre 104). Le SRV 850 fait une entrée remarquée : 258 immats. Malheureusement pour le groupe Piaggio, le GP800 tombe aux oubliettes : 167 immats au cours de ce premier semestre contre 542 lors des six premiers mois de 2011 !

Chez Aprilia toujours, la Shiver 750 améliore grandement son score : 318 immatriculations contre 212. Et cette fois, aucun dégât collatéral n'est occasionné au sein du groupe Piaggio ! La Mana en revanche reste pour ainsi dire au point mort : 7 modèles ont été vendues en six mois, dont une GT...

Les "autres" constructeurs se contentent dans leur ensemble d'une hausse de +1,5% de leurs ventes sur ce premier semestre : Gas Gas 11ème avec 765 immatriculations, Moto Guzzi 655, Piaggio 541, Sherco 373, Husqvarna 362, MV Agusta 353, Beta 295, Kymco 225, Victory 222, Gilera 220, Sym 200, Husaberg 183, HM 181, Royal Enfield 143, Peugeot 116, PK Irbit 51, Benelli 47, MBK 43, Hyosung 42, Quaddy 40, etc.

Graphiques du marché + de 125

Top 100 des ventes (juin 2012)

Juin 2012 Cumul 2012
Modèle Ventes Modèle Ventes
1 YP125R 831 1 YP125R 3665
2 XP530 604 2 XP530 3213
3 PCX125 534 3 PCX125 2374
4 CB600F 487 4 Z750 2326
5 Z750 450 5 ER-6 2238
6 XJ600 438 6 CB600F 2162
7 GSR750 422 7 XJ600 2084
8 SATELI125 413 8 GSR750 2045
9 ER-6 411 9 FZ8 1932
10 FZ8 404 10 SATELI125 1244
11 X10 125 328 11 XEVO 125 1183
12 R1200RT 251 12 UH125 1140
13 GTS 125 249 13 STREETTRI 1122
14 TWEET 125 246 14 R1200RT 1095
15 XEVO 125 244 15 R1200GS 1007
16 XP500 234 16 YBR125 1006
17 UH125 230 17 NC700X 943
18 YBR125 223 18 FES125 888
19 STREETTRI 220 19 XP500 866
20 NC700S 183 20 CB1000R 802
21 CBF125 172 21 125DUKE 796
22 FES125 170 22 GTS 125 764
23 SFV650 170 23 CBF125 744
24 NC700X 167 24 NC700D 738
25 GTS 125 167 25 NC700S 724
26 R1200GS 166 26 XLH1200X 691
27 CB1000R 161 27 Z1000 673
28 125DUKE 156 28 GTS 125 653
29 XLH1200X 151 29 TWEET 125 648
30 SKY-CRUIS 140 30 SFV650 639
31 GSF650 140 31 R1200GSAD 620
32 R1200R 132 32 SKY-CRUIS 604
33 NC700D 129 33 R1200R 582
34 TIGER 800 121 34 SPEED TRI 564
35 F800R 119 35 F800R 547
36 LX/LXV125 119 36 K1600GTL 545
37 XL883N 117 37 DL650 540
38 DINK STRE 117 38 XL883N 534
39 R1200GSAD 116 39 CITYSTAR 531
40 Z1000 116 40 K1600GT 522
41 K1600GTL 114 41 FJR1300A 520
42 CBR600F 109 42 VFR1200X 505
43 PANIGALE 108 43 XL125V 498
44 DIAVEL 107 44 STRFIGHT 848 494
45 CITYSTAR 104 45 DIAVEL 488
46 SPEED TRI 103 46 TIGER 800 481
47 XL125V 102 47 S1000RR 465
48 DAX 97 48 TDM900 459
49 BONN.T100 96 49 AN650 456
50 K1600GT 95 50 S3 456
51 Z1000SX 91 51 LX/LXV125 455
52 VFR1200X 89 52 YP250R 451
53 DL650 86 53 CBF1000FA 450
54 GTS250300 85 54 Z1000SX 449
55 YP250R 85 55 DINK STRE 443
56 FLY 125 83 56 CBR600F 443
57 AN650 83 57 GL1800CF 435
58 CBF1000FA 81 58 X10 125 430
59 S1000RR 80 59 DAX 423
60 M796 80 60 ZZR1400 406
61 TIGER1200 80 61 GSF650 400
62 SRV850 79 62 PANIGALE 392
63 690 DUKE 79 63 M796 392
64 RV125 79 64 690 DUKE 384
65 CBR125R 74 65 FLY 125 382
66 PX125 74 66 XT1200Z 375
67 FIDDLE II 74 67 YZFR1 370
68 S3 70 68 YZF-R125 358
69 FLS 70 69 350EXC-F 347
70 GL1800C2 69 70 LY125T 346
71 NT700VA 68 71 TIGER1200 334
72 STRFIGHT 848 66 72 GSXR1000 330
73 YZFR1 65 73 RV125 323
74 XT1200Z 64 74 VERSYS 1000 322
75 XL1200N 63 75 SHIVER 318
76 LIKE 63 76 F800GS 314
77 SHIVER 62 77 MTS1200 310
78 FJS600 62 78 FXDF 304
79 XC125 60 79 PX125 303
80 ZN125T 60 80 GTS250300 298
81 GSXR1000 59 81 XL1200N 297
82 FXDB 57 82 FJS600 291
83 DINK 125 57 83 CBR125R 290
84 GSX1250 56 84 FIDDLE II 289
85 ZZR1400 55 85 BONN.T100 287
86 QM125GY 54 86 NT700VA 287
87 JOYRID125 54 87 DINK 125 282
88 GL1800CF 53 88 XLH1200C 281
89 690 SMC R 53 89 GSX1250 280
90 YZF-R125 53 90 ATLANT125 278
91 FXDF 52 91 FLHRC 270
92 XC125E 50 92 VIVA CITY 265
93 ATLANT125 49 93 M1100 263
94 XLH1200C 49 94 XC125 260
95 S2 48 95 125EXC 259
96 FLHRC 48 96 SRV850 258
97 125 DLX 48 97 FXDB 253
98 NSC110 47 98 FLD 251
99 VERSYS 1000 47 99 NSC110 249
100 MTS1200 46 100 ZX10R 245

Interviews MNC bilan semestriel : les constructeurs ont la parole

Matthieu BRETILLE


© Moto-Net.Com 12 Boulevard Poissonnière 75009 PARIS FRANCE - Tél. 01.45.23.01.15 - Fax 01.45.23.49.89