• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
UN SEUL CRIT'AIR : LA TAXE
Paris, le 6 janvier 2017

Zones de circulation restreinte : les vignettes Crit'Air rapportent gros à l'État

ZCR  : les vignettes Crit'Air rapportent gros

1,4 million de vignettes Crit'Air, obligatoires sur les motos et voitures dans les Zones de circulation restreinte (ZCR) à partir du 16 janvier, ont déjà été commandées, se réjouit la ministre de l'environnement Ségolène Royal. Les usagers, eux, subissent un nouvel impôt déguisé très lucratif pour l'État.

Imprimer

Obligatoire dès le 16 janvier dans les Zones de circulation restreinte (ZCR) dont la première a été mise en place à Paris, la vignette Crit'Air se présente sous la forme d'une pastille renseignant sur la motorisation et l’âge du véhicule, selon six classes distinguées par un code couleur (ci-dessous pour les deux-roues). Elle est obligatoire sur les voitures, motos, poids lourds, bus, trois-roues, quatre-roues et utilitaires. Bref, sur tous les engins à moteur !

Une classe spécifique est réservée aux véhicules électriques "Zéro émission moteur" dans la classification de ce nouveau document, baptisé "certificat sur la qualité de l’air". Son objectif est de signaler le degré de pollution des véhicules et donc leur possibilité d'accéder ou non aux ZCR, interdites aux voitures d'avant 1997 et aux motos d'avant 1999 du lundi au vendredi, de 8h à 20h.  A terme, ce système remplacera la circulation alternée en laissant aux préfets le soin de choisir quels types de vignettes seront autorisés à circuler en cas d'épisode de pollution.

Grâce au code couleur, les forces de l'ordre pourront aisémment identifier la classe Crit'Air du véhicule, et donc repérer les modèles non autorisés. Cette vignette Crit'Air se commande sur un site dédié au prix de 3,70 euros, auquel s’ajoute le montant de l’acheminement par voie postale. Soit un coût total pour l'usager de 4,18 euros... et une recette pour l'État qui frôle les 6 millions d'euros puisque déjà "1,4 million d'exemplaires" auraient déjà été commandés, affirme Ségolène Royal.

Défaut de vignette ? 68 € d'euros d'encouragement de Ségolène !

Ravie de ces chiffres, la ministre de l'environnement - dont la route solaire à 5 millions d'euros continue à faire débat - salue "une prise de conscience citoyenne" là où MNC voit surtout une résignation obligatoire sous peine d'amende, dans la mesure où le défaut de vignette sera à terme sanctionné par un PV forfaitaire de 68 € (135 € pour les camions) sans perte de points, minoré à 45 € si paiement dans la foulée et majoré à 180 € après 45 jours ! Maigre consolation : les utilisateurs bénéficient pour l'instant d'une période de tolérance - sans amende - valable pendant encore quelques mois. 

A la libre appréciation des autorités locales, pourront aussi être verbalisés le stationnement dans une ZCR sans avoir de vignette, et le stationnement avec une vignette pour laquelle la circulation est interdite. Les "petits malins" ne sont pas oubliés de ce dispositif favorisant la prise de pognon de conscience : l'échange de vignette avec une autre classe que son véhicule sera aussi passible d'une prune ! Pas la peine, donc, de coller la vignette verte de la Zoé électrique  de mamie sur votre moto du siècle dernier...

Indifférente aux accusations dénonçant l'obligation d'acheter une vignette sous peine de contravention, Ségolène Royal se dit ravie de cette moyenne de "40 000 vignettes commandées par jour", soit près de 170 000 € quotidiennement collectés par le site gouvernemental. La ministre estime que le cap des "4 millions de véhicules équipés" devrait être dépassé en mars. Oui, mais à quel prix ?

Vignettes Crit'Air deux-roues Paris 2016

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai Z900 2020 : Kawasaki revient sur sa "Neuf-sans-aides"

Lancée avec succès en 2017, la Kawasaki Z900 évolue en 2020 : le roadster change de musique et passe à l'électro avec écran couleur, connexion Bluetooth, éclairage à LED et surtout, modes de puissance et antipatinage. MNC prend la route avec la nouvelle Kawa... et son vieux K-way, aussi...
Essai Yamaha MT-03 2020 : A2 doigts d'une grande moto

Le roadster MT-03 adopte pour 2020 le "grand méchant look" propre aux motos Yamaha de la gamme Master of Torque (MT), ainsi qu'une nouvelle fourche inversée et une ergonomie revue. Cette évolution par petites touches renforce les nombreuses qualités de cette attachante moto naturellement compatible avec le permis A2. Essai.
Roadster 3 commentaires
Essai Yamaha MT-125 2020 : que de la gueule ?

La Yamaha MT-125 lancée en 2014 reçoit une nouvelle face avant menaçante inspirée de la MT-09 et le moteur à distribution variable découvert l'an dernier sur l'YZF-R125. De quoi légitimer son statut de roadster 125 cc le plus cher du marché ? MNC est allé vérifier à Malaga (Espagne) pour un premier essai. 
Essai Yamaha Tmax 560 2020 : roi de la jungle urbaine !

Avec le permis moto et 14 000 euros en poche dans une concession Yamaha, vous pouvez opter pour l'excitante sportive YZF-R6, le crapuleux roadster MT-10 de 160 ch... ou le nouveau Tmax 560 dans sa luxueuse version Tech Max ! MNC vous explique pourquoi choisir le scooter est loin d'être insensé... même pour un motard ! Essai.
Scooter 11 commentaires

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Pourquoi la nouvelle CBR1000RR-R est la plus chère des motos Superbike japonaises

La nouvelle CBR1000RR-R 2020, gonflée à bloc, devient la plus puissante des motos Superbike avec 217,6 ch en standard. Mais cette course à l'armement a un prix : 21 999 €, en hausse de 4000 euros ! Pourquoi une telle inflation ? Quels sont les arguments de la Fireblade face aux autres hypersportives ? Réponses MNC.
Business 1 commentaire
Marché moto et scooter en novembre 2019 : le meilleur antidépresseur

La météo particulièrement chagrine de novembre 2019 n'a nullement freiné le marché français du motocycle : ses 9814 immatriculations représentent au contraire une hausse de +7,5% par rapport à l'an dernier. Les gros cubes tractent, les 125 suivent. MNC dresse le bilan.
8 Heures de Sepang 2019 : Yamaha en pole "à domicile" devant deux Honda

La toute première édition des 8 Heures de Sepang se dispute demain samedi. Meilleur temps des qualifications, la Yamaha Sepang Racing n°21 a confirmé sa vélocité avec Franco Morbidelli en remportant la Superpole "de nuit" devant les Honda n°88 et n°5, la Kawasaki n°1 et la BMW n°37. Compte rendu, chronos et vidéos...
Jusqu'à 500 ch et 362 km/h pour la moto 8-cylindres Eisenberg V8 !

Zef Eisenberg, préparateur britannique de motos et de voitures extrêmes, met la touche finale à un roadster aux performances sans équivalent : l'inédit 8-cylindres en V de 3000 cc de son "EV8" revendique entre 480 et 500 ch et jusqu'à 362 km/h de vitesse de pointe ! Présentation.
Découverte 4 commentaires
Essai Z900 2020 : Kawasaki revient sur sa "Neuf-sans-aides"

Lancée avec succès en 2017, la Kawasaki Z900 évolue en 2020 : le roadster change de musique et passe à l'électro avec écran couleur, connexion Bluetooth, éclairage à LED et surtout, modes de puissance et antipatinage. MNC prend la route avec la nouvelle Kawa... et son vieux K-way, aussi...
Le Grand Prix de France MotoGP 2020 met en place un Espace tranquille

Ras le casque des concours de rupteurs et des chants d'ivrogne dans les campings du GP de France Moto ? L'organisateur propose une solution pour savourer la fête sans subir ses débordements : sa nouvelle aire d'accueil "Espace tranquille", à côté de l'entrée sud du circuit Bugatti-Le Mans.  Explications.
Zarco signe directement avec Ducati pour rouler chez Avintia en 2020

Cette fois, c'est officiel : Johann Zarco disputera bien la saison MotoGP 2020 sur une Ducati au sein du team Avintia, comme prévu depuis le GP de Valence mi-novembre. Mais attention : ce contrat d'un an lie davantage le pilote français au constructeur italien qu'à l'équipe espagnole. Explications. 
Pilotes et équipes 14 commentaires
Essai vidéo de la nouvelle Yamaha MT-03 2020

En complément de notre essai complet de la Yamaha MT-03, voici notre vidéo tournée dans les environs de Málaga (Espagne).
Essai Yamaha MT-125 2020 : que de la gueule ?

La Yamaha MT-125 lancée en 2014 reçoit une nouvelle face avant menaçante inspirée de la MT-09 et le moteur à distribution variable découvert l'an dernier sur l'YZF-R125. De quoi légitimer son statut de roadster 125 cc le plus cher du marché ? MNC est allé vérifier à Malaga (Espagne) pour un premier essai. 

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...