• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
UN SEUL CRIT'AIR : LA TAXE
Paris, le 6 janvier 2017

Zones de circulation restreinte : les vignettes Crit'Air rapportent gros à l'État

ZCR  : les vignettes Crit'Air rapportent gros

1,4 million de vignettes Crit'Air, obligatoires sur les motos et voitures dans les Zones de circulation restreinte (ZCR) à partir du 16 janvier, ont déjà été commandées, se réjouit la ministre de l'environnement Ségolène Royal. Les usagers, eux, subissent un nouvel impôt déguisé très lucratif pour l'État.

Imprimer

Obligatoire dès le 16 janvier dans les Zones de circulation restreinte (ZCR) dont la première a été mise en place à Paris, la vignette Crit'Air se présente sous la forme d'une pastille renseignant sur la motorisation et l’âge du véhicule, selon six classes distinguées par un code couleur (ci-dessous pour les deux-roues). Elle est obligatoire sur les voitures, motos, poids lourds, bus, trois-roues, quatre-roues et utilitaires. Bref, sur tous les engins à moteur !

Une classe spécifique est réservée aux véhicules électriques "Zéro émission moteur" dans la classification de ce nouveau document, baptisé "certificat sur la qualité de l’air". Son objectif est de signaler le degré de pollution des véhicules et donc leur possibilité d'accéder ou non aux ZCR, interdites aux voitures d'avant 1997 et aux motos d'avant 1999 du lundi au vendredi, de 8h à 20h.  A terme, ce système remplacera la circulation alternée en laissant aux préfets le soin de choisir quels types de vignettes seront autorisés à circuler en cas d'épisode de pollution.

Grâce au code couleur, les forces de l'ordre pourront aisémment identifier la classe Crit'Air du véhicule, et donc repérer les modèles non autorisés. Cette vignette Crit'Air se commande sur un site dédié au prix de 3,70 euros, auquel s’ajoute le montant de l’acheminement par voie postale. Soit un coût total pour l'usager de 4,18 euros... et une recette pour l'État qui frôle les 6 millions d'euros puisque déjà "1,4 million d'exemplaires" auraient déjà été commandés, affirme Ségolène Royal.

Défaut de vignette ? 68 € d'euros d'encouragement de Ségolène !

Ravie de ces chiffres, la ministre de l'environnement - dont la route solaire à 5 millions d'euros continue à faire débat - salue "une prise de conscience citoyenne" là où MNC voit surtout une résignation obligatoire sous peine d'amende, dans la mesure où le défaut de vignette sera à terme sanctionné par un PV forfaitaire de 68 € (135 € pour les camions) sans perte de points, minoré à 45 € si paiement dans la foulée et majoré à 180 € après 45 jours ! Maigre consolation : les utilisateurs bénéficient pour l'instant d'une période de tolérance - sans amende - valable pendant encore quelques mois. 

A la libre appréciation des autorités locales, pourront aussi être verbalisés le stationnement dans une ZCR sans avoir de vignette, et le stationnement avec une vignette pour laquelle la circulation est interdite. Les "petits malins" ne sont pas oubliés de ce dispositif favorisant la prise de pognon de conscience : l'échange de vignette avec une autre classe que son véhicule sera aussi passible d'une prune ! Pas la peine, donc, de coller la vignette verte de la Zoé électrique  de mamie sur votre moto du siècle dernier...

Indifférente aux accusations dénonçant l'obligation d'acheter une vignette sous peine de contravention, Ségolène Royal se dit ravie de cette moyenne de "40 000 vignettes commandées par jour", soit près de 170 000 € quotidiennement collectés par le site gouvernemental. La ministre estime que le cap des "4 millions de véhicules équipés" devrait être dépassé en mars. Oui, mais à quel prix ?

Vignettes Crit'Air deux-roues Paris 2016

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Tous les prix et dates de dispo des nouvelles motos Kawasaki 2020

D'un coup d'oeil, tous les prix des nouveautés Kawasaki 2020 et leurs dates de disponibilité chez votre concessionnaire.
Pratique 1 commentaire
Dakar moto 2020 : Edwin Straver est décédé...

Le Dakar pleure la mort d'un deuxième pilote moto : Edwin Straver, décédé ce vendredi des suites de ses blessures après sa lourde chute dans la 11ème et avant-dernière étape du rallye. Le motard néerlandais, vainqueur l'an passé en malles-moto, avait 48 ans...
Dakar 2 commentaires
Piaggio (Aprilia, Moto Guzzi, Vespa) : Le salon de Paris ne rentre pas dans l'agenda du groupe

Aprilia, Moto Guzzi et Piaggio/Vespa ont immatriculé respectivement 1740, 1431 et 6382 motocycles en France en 2019 (+50%, +66% et +1%), ainsi que 8855 MP3 (+2%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le groupe italien dresse son bilan et fixe ses objectifs. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC.
Andrea Iannone entendu par la cour disciplinaire de la FIM le 4 février

Les choses se précisent pour Andrea Iannone, contrôlé positif à une substance de la famille des stéroïdes : le pilote Aprilia est convoqué par la cour disciplinaire de la FIM le 4 février, ce qui exclut sa présence au "shakedown" de reprise du MotoGP en Malaisie. Le n°29 risque jusqu'à quatre ans de suspension. Explications.
Pilotes et équipes 36 commentaires
Le nouvel airbag électronique Alpinestars Tech-Air 5 équivaut à 18 dorsales !

Alpinestars lance sa cinquième génération d'airbag autonome à déclenchement électronique, qui se présente sous la forme d'un gilet à glisser sous un blouson ou une veste de la marque. Particularités de ce Tech-Air 5 : son gonflage ultra-rapide, sa protection équivalente à 18 dorsales superposées (!) et son prix revu à la baisse. Explications.
Comment KTM se prépare à la norme moto Euro 5

KTM nous révèle les effets de la nouvelle norme Euro 5 sur les motos autrichiennes. Explications et interview MNC.
Pratique 1 commentaire
Eric Antunes (KTM) : un marché à +5% en 2020 serait encore un bon résultat

KTM et Husqvarna ont immatriculé respectivement 8164 et 2129 motos en France en 2019 (+4,2 et +14,9%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le président de la marque autrichienne dresse son bilan et fixe ses objectifs. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC d'Eric Antunes.
Marché moto 2019 (1/12) : Bilan annuel complet

Le Journal moto du Net dresse le bilan complet du marché français du motocycle en 2019 : chiffres, graphiques, analyses, meilleures ventes, évolutions du marché, classements des constructeurs, nombre d'immatriculations de 125 cc, grosses cylindrées et scooters à 3 roues... Découvrez le sommaire.
Guillaume Vuillardot (Suzuki) : Euro5 va nous pousser à évoluer et à changer

Suzuki a immatriculé 7643 motos et scooters en France en 2019 (+6,9%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le directeur commercial de la marque japonaise dresse son bilan et fixe ses objectifs. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Guillaume Vuillardot.

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...