• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
UN SEUL CRIT'AIR : LA TAXE
Paris, le 6 janvier 2017

Zones de circulation restreinte : les vignettes Crit'Air rapportent gros à l'État

ZCR  : les vignettes Crit'Air rapportent gros

1,4 million de vignettes Crit'Air, obligatoires sur les motos et voitures dans les Zones de circulation restreinte (ZCR) à partir du 16 janvier, ont déjà été commandées, se réjouit la ministre de l'environnement Ségolène Royal. Les usagers, eux, subissent un nouvel impôt déguisé très lucratif pour l'État.

Imprimer

Obligatoire dès le 16 janvier dans les Zones de circulation restreinte (ZCR) dont la première a été mise en place à Paris, la vignette Crit'Air se présente sous la forme d'une pastille renseignant sur la motorisation et l’âge du véhicule, selon six classes distinguées par un code couleur (ci-dessous pour les deux-roues). Elle est obligatoire sur les voitures, motos, poids lourds, bus, trois-roues, quatre-roues et utilitaires. Bref, sur tous les engins à moteur !

Une classe spécifique est réservée aux véhicules électriques "Zéro émission moteur" dans la classification de ce nouveau document, baptisé "certificat sur la qualité de l’air". Son objectif est de signaler le degré de pollution des véhicules et donc leur possibilité d'accéder ou non aux ZCR, interdites aux voitures d'avant 1997 et aux motos d'avant 1999 du lundi au vendredi, de 8h à 20h.  A terme, ce système remplacera la circulation alternée en laissant aux préfets le soin de choisir quels types de vignettes seront autorisés à circuler en cas d'épisode de pollution.

Grâce au code couleur, les forces de l'ordre pourront aisémment identifier la classe Crit'Air du véhicule, et donc repérer les modèles non autorisés. Cette vignette Crit'Air se commande sur un site dédié au prix de 3,70 euros, auquel s’ajoute le montant de l’acheminement par voie postale. Soit un coût total pour l'usager de 4,18 euros... et une recette pour l'État qui frôle les 6 millions d'euros puisque déjà "1,4 million d'exemplaires" auraient déjà été commandés, affirme Ségolène Royal.

Défaut de vignette ? 68 € d'euros d'encouragement de Ségolène !

Ravie de ces chiffres, la ministre de l'environnement - dont la route solaire à 5 millions d'euros continue à faire débat - salue "une prise de conscience citoyenne" là où MNC voit surtout une résignation obligatoire sous peine d'amende, dans la mesure où le défaut de vignette sera à terme sanctionné par un PV forfaitaire de 68 € (135 € pour les camions) sans perte de points, minoré à 45 € si paiement dans la foulée et majoré à 180 € après 45 jours ! Maigre consolation : les utilisateurs bénéficient pour l'instant d'une période de tolérance - sans amende - valable pendant encore quelques mois. 

A la libre appréciation des autorités locales, pourront aussi être verbalisés le stationnement dans une ZCR sans avoir de vignette, et le stationnement avec une vignette pour laquelle la circulation est interdite. Les "petits malins" ne sont pas oubliés de ce dispositif favorisant la prise de pognon de conscience : l'échange de vignette avec une autre classe que son véhicule sera aussi passible d'une prune ! Pas la peine, donc, de coller la vignette verte de la Zoé électrique  de mamie sur votre moto du siècle dernier...

Indifférente aux accusations dénonçant l'obligation d'acheter une vignette sous peine de contravention, Ségolène Royal se dit ravie de cette moyenne de "40 000 vignettes commandées par jour", soit près de 170 000 € quotidiennement collectés par le site gouvernemental. La ministre estime que le cap des "4 millions de véhicules équipés" devrait être dépassé en mars. Oui, mais à quel prix ?

Vignettes Crit'Air deux-roues Paris 2016

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

BMW Motorrad offre un lifting et des extensions à sa R1250RT 2021

Ce n'est pas une radicale révolution, ni une simple évolution que propose BMW Motorrad avec sa R1250RT pour la prochaine saison de "Moto GT". La routière allemande dispose d'une toute nouvelle tête, drôlement bien faite. MNC vous livre ses infos, BMW vous explique tout en vidéo...
Routière 2 commentaires
Les pilotes MotoGP s'expliquent après le Grand Prix d'Aragon 2020

La descente aux enfers de Fabio "El Diablo" Quartararo, l'extraordinaire remontada d'Alex Rins, la nouvelle dimension d'Alex Marquez, la récompense du métronome Joan Mir, etc. Moto-Net.Com revient sur les faits marquants du GP d'Aragon à travers les déclarations des pilotes... et quelques notes.
Duel vidéo Honda Africa Twin Vs Suzuki V-Strom 1050

Le Journal moto du Net oppose la Honda Africa Twin 1100 à la Suzuki V-Strom 1050 : duel vidéo !
Essai Aprilia RS 660 : une demi-portion pour un plein de sensations

L'inédite RS 660 débarque en novembre 2020 ! Combien vaut la première sportive Aprilia de moyenne cylindrée, équipée du nouveau Twin issu du V4 de Superbike, d'une électronique de pointe, d'une partie-cycle optimisée et d'un look modernisé ? 11 050 euros. Que vaut-elle ? Réponse dans notre essai MNC.
Sportive 1 commentaire
Nouveau Honda Forza 750 : infos et mise en perspective avec la concurrence maxi-scooters

Honda lève comme prévu le voile sur son importante nouveauté 2021 : le Forza 750, nouveau scooter sport-GT conçu sur la base de l'Integra et du X-ADV 750. Ce maxi-scoot' inédit entend challenger la référence Yamaha Tmax avec sa ligne dynamique et ses technologies particulières. Présentation, comparaison avec ses rivaux désignés, fiche technique, photos et vidéo : la totale !
Scooters 17 commentaires
Rentrée 2020 : ça roule toujours pour le marché moto et scooter français

En progression de +17,2% en août, le marché français du motocycle a maintenu le rythme sur le mois de septembre, toujours plus chargé : les immatriculations (en 125 cc et plus) ont augmenté de +17% pour atteindre 17 477 unités. MNC fait le point avec la concession Harley-Davidson RoadStar 92.
Septembre 1 commentaire
Yamaha revend le motoriste Motori Minarelli à Fantic Motor

Yamaha Motor Europe s'apprête à revendre ses titres de propriété de Motori Minarelli - détenu à 100% par le blason japonais depuis 2002 - au constructeur italien Fantic. Cette transaction vise à renforcer la coopération entre les deux entreprises, annonce la marque aux trois diapasons. Décryptage.
Vie des entreprises 1 commentaire

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...