• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
WELCOME BACK
Paris, le 19 février 2015

WSBK 2015 : Bayliss remplace Giugliano à Phillip Island !

WSBK 2015 : Bayliss remplace Giugliano à Phillip Island !

Trop vieux pour ces conneries ? À 45 ans, Troy Bayliss ne l'est certainement pas. Retiré de la compétition - internationale seulement - depuis six ans, le triple champion de World Superbike va participer à ''son'' épreuve australienne ce dimanche !

Imprimer

Rossi sur la toute nouvelle R1, Marquez sur une vieille CBR1000RR, Biaggi - pilote d'essai Aprilia - sur "sa" RSV4... Les rumeurs les plus folles ont été entendues cet hiver au sujet de l'épreuve d'ouverture du championnat du monde 2015 de Superbike ! Et comme souvent, la réalité dépasse finalement la fiction.

Qui l'eut cru en effet : Troy Bayliss, 45 ans au compteur, 3 titres de champion du monde WSBK en poche, 94 podiums dont 52 victoires en 152 courses disputées, s'apprête à remplacer le - trop - bouillonnant Davide Giugliano (pilote officiel Ducati blessé lors des essais officiels ce lundi, lire MNC du 17 février 2015 : Tours de chauffe à Phillip Island...).

Victime d'un vilain highside dans l'avant-dernier virage du circuit australien, le n°34 a du déclarer forfait pour la manche australienne : "ce ne sera pas facile de suivre les deux premières courses de la saison en tant que spectateur", avouait Davide mardi.

Touché au dos (micro fractures des vertèbres L1 et L2 !), Giugliano tâche de relativiser : "Que dire ? Je ne suis pas gravement blessé et c’est le plus important. Je dois malheureusement renoncer aux courses de Phillip Island et me concentrer sur ma récupération pour être de retour dès que possible".

D'après l'équipe d'usine Ducati Aruba, leur pilote italien "ne sera pas en mesure de revenir à la compétition au guidon de la Panigale R avant une période de 90 jours". Sa participation à la première épreuve du World Superbike en Thaïlande est donc également compromise...

Naturellement présent à Phillip Island cette semaine, Troy Bayliss ne pouvait laisser passer une si "belle" opportunité. "Je veux commencer par dire que je soutiens Davide et que c’est réellement dommage pour sa saison de démarrer de cette façon", prévient le célébrissime n°21 aui fera équipe avec le n°7 Chaz Davies.

Mais en même temps, il le confesse : "le désir de revenir en piste et de voir la foule à domicile ainsi que tous les Ducatisti a toujours été fort depuis ma dernière course. C'était le 2 novembre 2008, à Portimao : "Baylisstic" achevait sa carrière en WSBK par un mémorable "coup du chapeau" (pole et double victoire, lire WSBK Portugal 2008 : Bayliss et Sofuoglu, départ et retour gagnants ! ).

"Et puis Phillip Island, qui est l'un de mes circuits préférés, célèbre son 25ème anniversaire en Championnat du Monde Superbike", ajoute Mister Bayliss. "Cela m'a donné l'idée de participer en tant que wildcard et de travailler de nouveau avec les techniciens du Superbike Ducati"...

Après six ans d'absence donc, le - plus grand ? - pilote Ducati va reprendre du service. "On a l'âge que l'on veut bien se donner", fait remarquer Troy, "et je suis l'actuel champion d'Australie en Dirt Track et en Supermotard, donc je ne suis pas vraiment resté affalé sur mon canapé".

21, v'là Bayliss !

"Il se trouve qu'une moto était là, et la piloter était pour moi parfaitement censé", remarque celui qui "remplace" Guintoli cette fois en tant que doyen de la catégorie ce week-end. Un point que notre "Guinters" n'a pas manqué de souligner durant la traditionnelle conférence de presse d'ouverture.

Taquin, le "Numéro Un" de la catégorie a également déclaré plus sérieusement : "on ne sait jamais ce que Bayliss va faire, il pourrait surprendre tout le monde et être très rapide", prévient Sylvain avant de conclure : "il en a vraiment une grosse paire (pas de sliders, NDLR...) de revenir".

Également interrogé sur ce retour inattendu et inespéré, Alex Lowes illustre parfaitement l'avis général : "c'est absolument génial, il est l'un de mes héros et j'ai hâte de voir ça", se réjouit l'auteur du meilleur chrono lors des derniers tests officiels.

"Nous savons tous ce dont il est capable, si un pilote peut réaliser une performance étonnante comme il l'a fait au Grand Prix de Valence (lire MNC du 30 octobre 2006) après une longue période sans courir, c'est bien lui, atteste le pilote Suzuki n°22.

Jonathan Rea, qui avait participé à ses premières courses Superbike à Portimao en 2008 (!), est lui aussi ravi de retrouver Bayliss : "nous partagions la première ligne sur la grille lors de la toute dernière course de Troy", se souvient JR, "nous allons donc pouvoir réécrire cette histoire".

Convaincu que l'engagement de dernière minute de Bayliss va faire exploser l'affluence du public sur le circuit ce dimanche, le nouveau Ninja n°65 était en-chan-té d'apprendre l'inscription de Troy à cette épreuve... "Puis je me suis souvenu que je crois aux contes de fée".

"Attendez une minute, et si tout se passait merveilleusement bien pour lui, qu'il me bottait le cul et me faisait passer pour un simple amateur ?", plaisante - à moitié - Jonathan Rea ! "Quoiqu'il en soit, je suis vraiment heureux de le retrouver sur la grille", conclut Jonathan Rea.

Un seul autre pilote du plateau 2015 a eu le privilège de rouler en compagnie de - loin derrière ! - le fameux "Baylisstic" : Leon Haslam ! Le pilote de British Superbike et son coéquipier - un certain Cal Crutchlow... - avaient profité d'une invitation au WSBK de Portimao 2008 (lire MNC du 30 octobre 2008).

Venu cette année à Phillip Island pour signer d'innombrables autographes et remporter son propre challenge "Baylisstic Scramble", Troy pourrait-il à la place signer une (27ème ?) Superpole et s'imposer devant les actuels champions du World Superbike sur une quatrième génération de Ducati (après ses victoires sur 996/998, 999 et 1098) ?

"Je sais que ça va être un week-end très difficile car cela fait un moment que je n’ai pas roulé en Superbike", prévoit l'Australien, "mais je connais bien la piste et j’espère m’y sentir bien après quelques tours. Je vais essayer de prendre du plaisir et bien sûr de faire de mon mieux pour obtenir un bon résultat et procurer un beau spectacle au public".

Pour Moto-Net.Com, peu importe les résultats de Monsieur Bayliss, la morale de l'histoire est déjà toute trouvée : on n'est jamais, jamais "trop vieux pour ces conneries" !

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Clash Zarco/Espargaro : On fait la course, pas de la danse !

La polémique enfle après l'accrochage entre Johann Zarco et Pol Espargaro hier au GP de République tchèque : L'espagnol contraint à l'abandon crie à l'injustice tandis que le français troisième rappelle qu'il fait des courses de moto, pas de la danse... Ambiance et point juridique.
Compte rendu du GP de République tchèque : Binder surprise pour KTM !

Le débutant Brad Binder, qui fête ses 25 ans dans deux jours, signe un authentique exploit au GP de République tchèque 2020 : le n°33 est le premier pilote sud-africain à s'imposer en catégorie reine, et ce avec une KTM qui accède à son premier succès en MotoGP ! Franco Morbidelli et Johann Zarco complètent ce podium historique à Brno avec leur Yamaha et Ducati privées. Compte rendu et résultats.
GP de République tchèque 18 commentaires
La finale MotoGP 2020 aura lieu à Portimao

Comme pressenti par le Journal moto du Net, le nouveau Grand Prix MotoGP qui tiendra lieu de finale à la saison 2020, dont le circuit était encore tenu secret, aura bien lieu sur le circuit de Portimao, au Portugal. Explications.
GP de Rép. tchèque : Rossi (5ème) voit le verre à moitié plein, Viñales (14ème) boit la tasse !

Sourires crispés chez Yamaha tandis qu'une M1 occupe de nouveau les avant-postes au GP de République tchèque, mais pas celle de Rossi et encore moins celle de Viñales ! Le Docteur assure la cinquième place alors que son coéquipier frôle la sortie des points… Débriefing.
GP de Rép. tchèque : Yamaha Petronas-SRT ravi pour Morbidelli (2ème), moins pour Quartararo (7ème)

Yamaha Petronas-SRT continue à se tailler la part du lion en MotoGP avec la splendide 2ème place de Franco Morbidelli, longtemps leader. L'équipe privée se montre en revanche plus réservée quant à la 7ème position de Fabio Quartararo, toujours en tête au championnat provisoire. Débriefing.
GP de Rép. tchèque - Binder (1er) : "Le début de quelque chose de grand"

Brad Binder se souviendra longtemps de sa première victoire en MotoGP au Grand Prix de République tchèque 2020 à Brno, qui en fait le premier sud-africain vainqueur en catégorie reine en plus d'être celui qui ouvre le compteur de la KTM RC16 ! Plutôt pas mal pour un "rookie" de tout juste 25 ans ! Débriefing.
GP de Rép. tchèque : Seulement 13 points en trois courses pour Honda-Repsol !

L'absence de Marc Marquez, blessé à l'épaule dès la course d'ouverture à Jerez, commence à se faire cruellement ressentir : son petit frère Alex - transparent sur la RC213V officielle - n'inscrit qu'un modeste petit point pour le HRC au GP de République tchèque... Débriefing.
GP de République tchèque 15 commentaires

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...