• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
UN TRIUMPH KTM ?
Paris, le 13 janvier 2017

Triumph fournisseur du Moto2 en 2019, et KTM alors ?

Triumph fournisseur du Moto2 en 2019 : et KTM, alors ?

La rumeur faisant de Triumph le prochain motoriste du Moto2 en 2019 avec un 3-cylindres d'environ 750cc - probablement dérivé de la nouvelle Street Triple - prend chaque jour plus de consistance. Mais quid des répercussions en cas de victoires de la Moto2 de KTM qui fera ses débuts l'an prochain dans la catégorie intermédiaire ?

Imprimer

Triumph fournira le Moto2 à partir de 2019 : voila l'entêtant refrain chanté par pratiquement tous les acteurs du paddock depuis déjà plusieurs semaines. Certains dirigeants du MotoGP ont ainsi fait savoir que le constructeur qui succédera à Honda à partir de 2019 n'est actuellement pas engagé, ce qui élimine Suzuki mais surtout Yamaha, piste la plus logique en raison du renouvellement de sa R6 en 2017. 

Selon nos confrères de Speed Week, MV Agusta était sur les rangs pour remplacer le vieillissant 4-pattes de la CBR600RR par son fougueux Tre-Pistoni. Mais le constructeur italien a du renoncer en raison de ses soucis financiers... Triumph se serait alors porté candidat avec, lui aussi, un projet de 3-cylindres (sans doute dérivé du 765cc de la Street Triple 2017) dont la puissance évoluerait dans les 160 ch, contre 128 ch pour l'actuel bloc Honda.  Le constructeur britannique aurait même déjà signé un accord avec Dorna, promoteur des Grands Prix : une annonce officielle à ce sujet est attendue le 26 mars, en marge de la première course au Qatar.

Mais cet hypothétique engagement de Triumph en Moto2 - qui coïnciderait avec l'arrivée d'une électronique beaucoup plus sophistiquée - n'est pas sans soulever quelques questions… Comme par exemple de savoir de quelle façon le constructeur britannique valorisera ses victoires "dans le cas où elles sont décrochées par des motos concurrentes", s'interroge à juste titre Matthieu Bretille, responsable (entre autres !) de la rubrique WSBK de Moto-Net.Com et du bilan marché

Comment valoriser un Triumph de... KTM ?!

KTM intégrant le Moto2 l'an prochain avec un team officiel mené par Aki Ajo - avec le champion du monde Moto3 Brad Binder et Miguel Oliveira - , on voit en effet mal Triumph communiquer autour des succès signés par une moto orange pour mettre en avant son moteur ! L'inverse est tout aussi vrai : KTM - et ses pilotes ! - ne va pas vanter les mérites du moulin britannique, même s'il fait des merveilles dans son prototype à châssis tubulaire réalisé avec sa marque de suspensions WP ! Un proto par ailleurs "dégrossi" par Johann Zarco himself (ci-dessous) fin septembre à Aragon (Espagne).  

L'aspect positif pour Triumph - ou tout autre constructeur qui fournirait le Moto2 - tient au fait que la question ne peut se poser qu'avec KTM : toutes les autres Moto2 du plateau ne sont pas conçues par des constructeurs de motos, mais par des fabricants de châssis comme Kalex, Suter ou Speed Up. Le team varois Tech3 fabrique aussi ses propres cadres sur sa Mistral 610. Avec ces structures, le problème de la communication ne se pose pas : le motoriste exclusif peut parfaitement vanter les mérites de son moteur en communicant sur la victoire d'une Kalex ou d'une Suter. Mais la donne ne sera pas la même en cas de succès d'une moto orange frappée du célèbre sponsor "taureau-rouge"…

Rappelons que le Moto2 est actuellement la seule catégorie à s'articuler autour d'un seul fournisseur de moteurs. A la création de cette catégorie en 2010, l'objectif de choix était de limiter les dépenses et d'égaliser les chances : à ce niveau, difficile de parler d'une franche réussite puisque les courses Moto2 ne sont pas forcément très disputées depuis quelques saisons, avec souvent des échappées d'un seul pilote.... A l'inverse, le Moto3 offre un spectacle bien plus intense avec trois motoristes différents : Honda, KTM et Mahindra !

L'arrivée possible de Triumph avec un inédit trois-cylindres, dont la mélodie en échappement libre devrait ravir les mélomanes, changera-t-il la donne ? Réponses en 2019… et avant cela fin mars au Qatar pour savoir si oui ou non, le constructeur britannique succédera bien à Honda ! 

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Duel BMW nine T Pure Vs Honda CB1100 RS : plaisirs classiques

Belle, chic et très légitime sur le segment des motos néo-rétros, la Honda CB1100 n'a pourtant séduit que 125 motards français en 2016. Le constructeur japonais épice sa recette avec une variante RS aux saveurs plus affirmées, ouvertement inspirée de la très goûtue BMW R Nine T et de ses 1000 ventes annuelles ! Duel MNC entre l'inédite Nine T Pure et la CB1100 RS 2017.
Essai KTM 390 Duke : le permis A2 avec classe et sans bridage

La KTM 390 Duke lancée en 2013 évolue en même temps que sa petite soeur 125, avec laquelle elle partage beaucoup : look, partie cycle, équipements... Côté motorisation, le roadster KTM destiné aux permis A2 se plie à la norme Euro 4 mais ne se dégonfle pas. Essai !
Essai 125 Duke : grosse mise à jour pour la petite KTM

Au début des années 10 (2010...), KTM avait redynamisé le secteur des motos 125 cc en lâchant la très "fraiche" 125 Duke. En 2017, la marque autrichienne revoit son best-seller avec l'intention de redéfinir les standards de la catégorie. Attention les enfants - et concurrents -, ça va secouer !
Essai Aprilia Tuono V4 1100 Factory 2017 : Euro4, et alors ?!

Bon gré mal gré, certaines motos sacrifient un peu de performances ou de caractère mécanique sur l’autel des normes Euro4 en vigueur depuis début 2017. D’autres s’en accommodent au contraire sans dommage, comme cette turbulente et sophistiquée Aprilia Tuono V4 1100 Factory. Test... bien arrosé !
  • En savoir plus...

Les derniers articles parus

Le monde de la moto (et pas seulement) pleure la mort de Nicky Hayden 

L'issue tant redoutée s'est hélas produite lundi soir : Nicky Hayden est décédé à l’hôpital Maurizio Bufalini de Césène (Italie), cinq jours après avoir été percuté par une voiture lors d'un entraînement en vélo près de Rimini. L'ancien champion du monde MotoGP 2006 avait 35 ans… Ses proches et ses pairs lui rendent hommage, ainsi que des sportifs de tous horizons. Carnet noir.
Endeuillé, le World Superbike met le cap vers la Grande-Bretagne

La Grande-Bretagne accueille ce week-end la sixième épreuve de WSBK 2017. Tom Sykes, Jonathan Rea, Chaz Davies, Alex Lowes, Leon Camier, Eugene Laverty et Leon Haslam auront à coeur de briller à domicile... et en tête leur cousin d'Amérique Nicky Hayden qui vient de s'éteindre...
RIP The Kid : Nicky Hayden s'est éteint...

Le pilote américain Nicholas Patrick Hayden dit Nicky, victime d'un grave accident de vélo en Italie, vient de s'éteindre à l'âge de 35 ans... Retour sur la carrière du Kentucky Kid, un homme apprécié de tous, tant pour ses talents de pilote que pour ses qualités humaines.
Chute sur l'autoroute : le motard, simple victime du vilain automobiliste ?

La vidéo d'un motard américain a dépassé le million de vues sur YouTube en quatre jours seulement... Il a en effet filmé son impressionnante chute sur l'autoroute et sur le coffre d'une voiture (!) qui lui coupe indélicatement la route... Mais est-ce aussi simple ?
Ducati Odioso : Revival Cycles transforme une ST4 en side-car cross !

Un side-car cross et une moto Ducati : en voila une association saugrenue, pour ne pas dire antinomique ! Cette préparation aussi inattendue que colorée est le fruit de l'imagination de Revival Cycles et se nomme "Odioso". Attention les yeux !
GP de France MotoGP - Zarco : "Je savais que quelque chose pouvait se passer" 

Il l'a fait ! Johann Zarco est monté sur son premier podium en MotoGP devant son public au Mans, hissant sa Yamaha privée Tech3 derrière la M1 d'usine du vainqueur Viñales et devant la Honda officielle de Pedrosa ! Un exploit retentissant réalisé durant un Grand Prix de France 2017 particulièrement palpitant. Forzarco ! Déclarations et analyse MNC.
Compte rendu et résultats du Grand Prix de France MotoGP

Maverick Viñales fait coup double au Mans en enlevant la victoire depuis la pole position et en reprenant la tête du classement provisoire MotoGP à Valentino Rossi, qui a chuté dans le dernier tour sous la pression de son coéquiper. L'autre grand gagnant de ce GP de France 2017 est Johann Zarco, superbe deuxième sur sa Yamaha privée devant la Honda officielle de Dani Pedrosa ! Compte rendu et résultats.
Avertissement sur l'utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies et autres traceurs pour vous connecter à votre compte utilisateur, laisser des commentaires, déposer des annonces, paramétrer vos alertes, etc.