• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
UN TRIUMPH KTM ?
Paris, le 13 janvier 2017

Triumph fournisseur du Moto2 en 2019, et KTM alors ?

Triumph fournisseur du Moto2 en 2019 : et KTM, alors ?

La rumeur faisant de Triumph le prochain motoriste du Moto2 en 2019 avec un 3-cylindres d'environ 750cc - probablement dérivé de la nouvelle Street Triple - prend chaque jour plus de consistance. Mais quid des répercussions en cas de victoires de la Moto2 de KTM qui fera ses débuts l'an prochain dans la catégorie intermédiaire ?

Imprimer

Triumph fournira le Moto2 à partir de 2019 : voila l'entêtant refrain chanté par pratiquement tous les acteurs du paddock depuis déjà plusieurs semaines. Certains dirigeants du MotoGP ont ainsi fait savoir que le constructeur qui succédera à Honda à partir de 2019 n'est actuellement pas engagé, ce qui élimine Suzuki mais surtout Yamaha, piste la plus logique en raison du renouvellement de sa R6 en 2017. 

Selon nos confrères de Speed Week, MV Agusta était sur les rangs pour remplacer le vieillissant 4-pattes de la CBR600RR par son fougueux Tre-Pistoni. Mais le constructeur italien a du renoncer en raison de ses soucis financiers... Triumph se serait alors porté candidat avec, lui aussi, un projet de 3-cylindres (sans doute dérivé du 765cc de la Street Triple 2017) dont la puissance évoluerait dans les 160 ch, contre 128 ch pour l'actuel bloc Honda.  Le constructeur britannique aurait même déjà signé un accord avec Dorna, promoteur des Grands Prix : une annonce officielle à ce sujet est attendue le 26 mars, en marge de la première course au Qatar.

Mais cet hypothétique engagement de Triumph en Moto2 - qui coïnciderait avec l'arrivée d'une électronique beaucoup plus sophistiquée - n'est pas sans soulever quelques questions… Comme par exemple de savoir de quelle façon le constructeur britannique valorisera ses victoires "dans le cas où elles sont décrochées par des motos concurrentes", s'interroge à juste titre Matthieu Bretille, responsable (entre autres !) de la rubrique WSBK de Moto-Net.Com et du bilan marché

Comment valoriser un Triumph de... KTM ?!

KTM intégrant le Moto2 l'an prochain avec un team officiel mené par Aki Ajo - avec le champion du monde Moto3 Brad Binder et Miguel Oliveira - , on voit en effet mal Triumph communiquer autour des succès signés par une moto orange pour mettre en avant son moteur ! L'inverse est tout aussi vrai : KTM - et ses pilotes ! - ne va pas vanter les mérites du moulin britannique, même s'il fait des merveilles dans son prototype à châssis tubulaire réalisé avec sa marque de suspensions WP ! Un proto par ailleurs "dégrossi" par Johann Zarco himself (ci-dessous) fin septembre à Aragon (Espagne).  

L'aspect positif pour Triumph - ou tout autre constructeur qui fournirait le Moto2 - tient au fait que la question ne peut se poser qu'avec KTM : toutes les autres Moto2 du plateau ne sont pas conçues par des constructeurs de motos, mais par des fabricants de châssis comme Kalex, Suter ou Speed Up. Le team varois Tech3 fabrique aussi ses propres cadres sur sa Mistral 610. Avec ces structures, le problème de la communication ne se pose pas : le motoriste exclusif peut parfaitement vanter les mérites de son moteur en communicant sur la victoire d'une Kalex ou d'une Suter. Mais la donne ne sera pas la même en cas de succès d'une moto orange frappée du célèbre sponsor "taureau-rouge"…

Rappelons que le Moto2 est actuellement la seule catégorie à s'articuler autour d'un seul fournisseur de moteurs. A la création de cette catégorie en 2010, l'objectif de choix était de limiter les dépenses et d'égaliser les chances : à ce niveau, difficile de parler d'une franche réussite puisque les courses Moto2 ne sont pas forcément très disputées depuis quelques saisons, avec souvent des échappées d'un seul pilote.... A l'inverse, le Moto3 offre un spectacle bien plus intense avec trois motoristes différents : Honda, KTM et Mahindra !

L'arrivée possible de Triumph avec un inédit trois-cylindres, dont la mélodie en échappement libre devrait ravir les mélomanes, changera-t-il la donne ? Réponses en 2019… et avant cela fin mars au Qatar pour savoir si oui ou non, le constructeur britannique succédera bien à Honda ! 

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Duel Honda CB1000R 2018 Vs Triumph Speed Triple RS : duo chic pour duel de choc

Deux nouveaux maxiroadsters débarquent en 2018 : la CB1000R, très attendue chez Honda et la Speed Triple, surprise de Triumph. Deux motos aux approches similaires qui s'affrontent donc sur MNC : en route pour un duel de belles et rebelles !
Tous les Duels 5 commentaires
Duel Triumph Street Triple R Vs Yamaha MT-09 SP 2018 : triple muse !

Les nouvelles suspensions de la Yamaha MT-09 SP lui offriront-elle la rigueur nécessaire pour tenir la cadence de la Triumph Street Triple R, référence des roadsters sportifs ? MNC oppose ces deux artistes de l'arsouille à moteur 3-cylindres : accrochez-vous, ça décoiffe !
Tous les Duels 5 commentaires
Essai Yamaha Niken : essayer la moto trois-roues, c'est la dompter !

Depuis plus de dix ans, les ingénieurs Yamaha se creusent la tête pour proposer une moto aux performances inédites en virage. Leur solution ? Ajouter une roue à l'avant pardi ! Moto-Net.Com est parti dans les Alpes, en Autriche, pour tester cette inédite machine à trois roues baptisée Niken. Essai.
Roadster 14 commentaires
Duel BMW R Nine T Pure Vs Kawasaki Z900RS 2018 : reculer pour mieux rouler

Envie d'une moto rétro aux courbes désirables et excitante en courbes ? Forte en gueule comme en moteur ? Ça tombe bien : la nouvelle Kawasaki Z900RS pointe son joli phare rond vers ce créneau rétro-sport défriché avec succès par la BMW R Nine T, convoquée ici dans sa déclinaison Pure pour ce nouveau duel MNC !

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Vote à l'Assemblée nationale : votre député est-il pour ou contre les 80 km/h ?

L'Assemblée nationale publie la liste des députés ayant voté pour ou contre la motion de rejet préalable de la proposition de loi contre les 80 km/h hier matin. En clair : votre député a-t-il fait obstruction à l'examen de la proposition de loi contre les 80 km/h ? Instructif...
Radars 2 commentaires
Tourist Trophy : mieux cerner le ''mortel'' tracé de l'Ile de Man

Comment saisir l'ampleur du défi que relèvent chaque année les pilotes moto du Tourist Trophy ? En regardant leurs terrifiantes vidéos embarquées, bien sûr. Mais il existe une image qui, à elle seule, permet de comprendre à quel point cette épreuve est ardue : une oeuvre intitulée ''Race Tracks to Scale''...
Culture 2 commentaires
Les routes allemandes plus sûres grâce aux panneaux en plastique

Après trois ans d'expérimentation dans le Bade-Wurtemberg, des panneaux de virage en plastique - et non plus en acier - vont être adoptés en Allemagne. Un énorme progrès en termes de sécurité pour les motards, dont devrait s'inspirer la France. Explications.
Préparation Yamaha XSR900 Alter par Dab Motors

Simon Dabadie, fondateur de l'atelier Dab Motors basé à Biarritz (64), s'est servi de technologies numériques avancées pour transformer radicalement une Yamaha XSR900. Modélisation virtuelle puis impression en 3D ont notamment été utilisées pour créer cette "Alter". Présentation.
Denis Masséglia, seul député LREM indépendant sur la question des 80 km/h !

Denis Masséglia, jeune député du Maine-et-Loire (49), est le seul membre du groupe La République en Marche à avoir osé voter "contre" le rejet de la proposition de loi contre les 80 km/h hier à l'Assemblée nationale. Quelques grammes d'indépendance dans un monde de moutons ? Le Journal moto du Net, indépendant depuis 1999, se devait naturellement de s'y intéresser...
Nouveauté Indian 2019 : la FTR1200 est dans les starting-blocks

Le champion 2017 - et 2018 bientôt ! - de Flat Track américain entre dans la phase trois de son programme : après la compétition et la préparation, Indian a profité du festival Wheels and Waves pour annoncer la commercialisation en 2019 de la FTR1200...
Nouveautés 2019 6 commentaires
Les députés En marche refusent le vote de l’Assemblée nationale sur les 80 km/h

Malgré la mobilisation de députés d'horizons très divers - de la France insoumise aux Républicains en passant par la Nouvelle gauche ou les non-inscrits -, les députés de La République en marche ont réussi à éviter le vote sur les 80 km/h ce matin à l'Assemblée nationale. Moto-Net.Com a interrogé l'un des auteurs de cette proposition de loi contre les 80 km/h, le député (LR) de l'Orne Jérôme Nury. Interview vidéo.
Radars 7 commentaires

Invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net, j'accède à toutes les informations réservées et je profite d'avantages exclusifs (invitations, réductions, etc.).

  • En savoir plus...
Avertissement sur l'utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies et autres traceurs pour vous connecter à votre compte utilisateur, laisser des commentaires, déposer des annonces, paramétrer vos alertes, etc.