• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
NOUVEAUTES TRIUMPH 2020
Paris, le 1er août 2019

Triumph dévoile ses nouvelles Rocket 3 R et GT et une inédite Daytona Moto2 765

Triumph dévoile ses nouvelles Rocket 3 R et GT et une inédite Daytona Moto2 765

La Rocket 3 est de retour en 2019 avec des arguments de poids : un nouveau 3-cylindres de 2458 cc de 167 ch, une partie-cycle optimisée, une électronique de pointe et un poids en baisse de 40 kg ! Triumph fait également renaître sa sportive Daytona, calquée sur les Moto2 de Grands Prix.

Imprimer

Quinze années se sont écoulées depuis le lancement de la Rocket III - retirée du catalogue avec Euro4 - mais son aura est restée intacte : c'était la moto de la démesure avec son énorme trois-cylindres en ligne de 2294 cc, sa plastique "patibulaire-mais-presque" et sa masse imposante (plus de 350 kg).

Triumph - titillé par la Ducati Diavel - relance cette machine à sensations et ne fait pas dans la demi-mesure : son "3-pattes" grimpe à 2458 cc et revendique 167 ch à 6000 tr/mn (en hausse de "11%") ainsi qu'une ahurissante valeur de couple de 221 Nm à 4000 tr/mn !

Ce propulseur monumental (chaque piston fait 110,2 mm de diamètre pour 85,9 mm de course !) est tout simplement le "plus gros moteur de moto de série du monde", note fièrement le constructeur d'Hinckley, qui avait amorcé au printemps le retour de son "Power Cruiser" via une série limitée ultra haut de gamme : la Rocket 3 TFC.

La marque anglaise dévoile désormais les versions de grande série : la Rocket 3 R et la Rocket 3 GT, qui reprennent à l'identique la ligne et les principales caractéristiques de la luxueuse "TFC". Les différences notables se jouent au niveau de l'équipement, logiquement moins ostentatoire sur ces nouvelles R et GT.

Deux versions taillées pour la démesure

Ces Rocket 3 R et GT sont cependant loin d'être des motos à l'économie, en témoignent leur finition raffinée et leurs périphériques racés : fourche inversée Showa de 47 mm (réglable en compression et détente), amortisseur avec bonbonne séparée ajustable en précharge, étriers radiaux Brembo Stylema, éclairage à LED, tableau de bord TFT couleurs, repose-pieds réglables. Du beau et du bon !

MNC apprécie aussi son élégant mono-bras oscillant qui renferme la transmission finale par cardan et ses repose-pieds arrière escamotables, ainsi que ses silencieux courts développés par Arrow. L'électronique n'est pas en reste avec de série une centrale à inertie qui mesure la position de la moto sur six axes pour renseigner l'anti-patinage et l'ABS.

Quatre modes de conduites font par ailleurs leur apparition aux côtés d'un régulateur, un démarrage mains-libres, une prise USB et des commodos rétro-éclairés. La Rocket 3 GT - davantage à vocation routière - embarque également de série des poignées chauffantes (option sur la R). "50 nouveaux accessoires" sont disponibles s'empresse de préciser Triumph.

L'assistant au démarrage en côte installé de série sera sans aucun doute apprécié au regard des poids à sec annoncés : 291 kg pour la R et 294 kg pour la GT ! Une masse en baisse de "40 kg" par rapport au modèle précédent selon Triumph, qui aurait gagné la bagatelle de "18 kg" uniquement sur le moteur.

Notons enfin que les Rocket 3 R et Rocket 3 GT embarquent 18 litres d'essence, que leur boîte compte six rapports et que leur entretien est espacé à 16 000 km. La GT offre plus de confort grâce à sa selle plus épaisse avec dosseret passager, son petit pare-brise et la position plus relax induite par son guidon aux branches recourbées ainsi que ses repose-pieds avancés.

Ces deux nouveautés seront disponibles en concessions en "décembre prochain", annonce Triumph France qui ne communique pas de tarifs. MNC estime la Rocket 3 R à environ 20 000 euros et la Rocket 3 GT aux alentours de 25 000 euros

Daytona Moto2 765 : la nouveauté évidente de Triumph

Le constructeur anglais révèle aussi de manière officielle - via le dessin 3D ci-dessous - un autre salivant projet : la Daytona 765, déjà aperçue pendant son développement en début d'année. Cette nouveauté fera dans un premier l'objet d'une série limitée : 765 de ces "Daytona Moto2 765 Limited Edition" seront destinées à l'Europe et l'Asie et 765 autres pour l'Amérique et le Canada.

La référence à la catégorie intermédiaire des Grands Prix moto renvoie au statut de motoriste unique assuré depuis cette année par Triumph en Moto2 avec le 3-cylindres de 765 cc de son roadster Street Triple, en lieu et place du précédent 4-cylindres Honda.

Cette Daytona Moto2 765 sera officiellement présentée le 23 août lors du Grand Prix de Silverstone, où toutes ces caractéristiques seront alors communiquées. Celle qui succède à la regrettée Daytona 675 reprend à priori son excellent châssis et devrait développer entre 130 et 140 ch (jusqu'à 123 ch sur la Street Triple).

Cette série limitée très affûtée sera - espérons-le ! - suivie d'une version de série, conformément à la tendance suivie actuellement par Triumph (voir la Rocket 3 ci-dessus). De même, la future Daytona 765 de série fera sans doute le plein d'électronique avec anti-patinage, modes de conduite paramétrables, ABS sur l'angle, écran TFT couleurs, etc. 

Des podiums des Grands Prix à ceux des concessions !

Pour MNC, le retour de cette moto n'est pas une surprise dans la mesure où Triumph fournit les moteurs du Moto2 : quel intérêt de s'engager en championnat du monde sans avoir de motos sportives dans sa gamme pour capitaliser sur cette image ? Le Journal Moto du Net se posait la question dès la signature du contrat en été 2017...

"Notre interprétation de la moto sportive, aujourd'hui, c'est la Street RS", nous avait alors répondu Eric Pécoraro. "Donc c'est cohérent d'engager son moteur en Grands Prix pour valoriser la gamme Street Triple en général et la RS en particulier", estimait le directeur marketing de Triumph France, en assurant que "pour l'instant, il n'y a pas de retour d'une sportive prévu au catalogue".

La marque change finalement son fusil d'épaule deux ans plus tard, au plus grand bonheur des fans de la "Dayto" ! Les dernières évolutions des Yamaha R6 et Kawasaki 636 vont pouvoir recommencer à trembler, de même que les MV Agusta F3 675 et 800... 

"Cette nouvelle édition limitée de Daytona offre ce qui se rapproche le plus d'une véritable sortie d'usine Moto2TM pour la route", prévient le constructeur britannique, qui anticipe une "forte demande pour cette moto unique".

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Dakar moto 2020 : Edwin Straver est décédé...

Le Dakar pleure la mort d'un deuxième pilote moto : Edwin Straver, décédé ce vendredi des suites de ses blessures après sa lourde chute dans la 11ème et avant-dernière étape du rallye. Le motard néerlandais, vainqueur l'an passé en malles-moto, avait 48 ans...
Dakar 2 commentaires
WSBK et WSSP 2020 : les pilotes français dans les starting-blocks

Loris Baz sur R1 et Sylvain Barrier sur Panigale V4R, Jules Cluzel, Corentin Perolari et Andy Verdoïa sur R6, Lucas Mahias sur ZX-6R : la France sera représentée par six pilotes cette saison en World Superbike et World Supersport. Ils se préparent activement pour la première course, dans un mois en Australie.
Andrea Iannone entendu par la cour disciplinaire de la FIM le 4 février

Les choses se précisent pour Andrea Iannone, contrôlé positif à une substance de la famille des stéroïdes : le pilote Aprilia est convoqué par la cour disciplinaire de la FIM le 4 février, ce qui exclut sa présence au "shakedown" de reprise du MotoGP en Malaisie. Le n°29 risque jusqu'à quatre ans de suspension. Explications.
Pilotes et équipes 26 commentaires
Fabrice Recoque (Honda) : nous retrouvons les volumes de 2008 avant la chute violente du marché

Honda a immatriculé 33 132 motos en France en 2019 (+15,2%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le directeur de la marque japonaise dresse son bilan et fixe ses objectifs 2020. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Fabrice Recoque.
Interviews 1 commentaire
Eric Antunes (KTM) : un marché à +5% en 2020 serait encore un bon résultat

KTM et Husqvarna ont immatriculé respectivement 8164 et 2129 motos en France en 2019 (+4,2 et +14,9%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le président de la marque autrichienne dresse son bilan et fixe ses objectifs. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC d'Eric Antunes.
Guillaume Vuillardot (Suzuki) : Euro5 va nous pousser à évoluer et à changer

Suzuki a immatriculé 7643 motos et scooters en France en 2019 (+6,9%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le directeur commercial de la marque japonaise dresse son bilan et fixe ses objectifs. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Guillaume Vuillardot.
Pierre Audoin (Indian) : la FTR est un succès et crée un vrai nouveau segment

Indian a immatriculé 1880 motos en France en 2019 (+24,3%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le responsable de la marque américaine dresse son bilan et fixe ses objectifs. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Pierre Audoin.
Jérôme Jullien (SIMA) : Royal Enfield mérite une mention spéciale

Via la SIMA, Royal Enfield et Mash ont immatriculé 3545 et 2633 motos en France en 2019 (+98,5 et +4,4%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le directeur marketing de l'importateur français dresse son bilan et fixe ses objectifs 2020. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Jérôme Jullien.
Marché moto 2019 (1/12) : Bilan annuel complet

Le Journal moto du Net dresse le bilan complet du marché français du motocycle en 2019 : chiffres, graphiques, analyses, meilleures ventes, évolutions du marché, classements des constructeurs, nombre d'immatriculations de 125 cc, grosses cylindrées et scooters à 3 roues... Découvrez le sommaire.

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...