• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
DEMI-TEINTE
Paris, le 4 juin 2019

Tourist Trophy 2019 : la compétition commence... plutôt mal

Tourist Trophy 2019 : la compétition commence... plutôt mal

Après la semaine d'essais gâchée par une exécrable météo, les premières courses du Tourist Trophy 2019 ont été à leur tour perturbées et raccourcies. Hickman s'impose en Superbike, Johnston gagne en Supersport... mais le décès de Mathison et la pluie plombent l'ambiance.

Imprimer

La météo sur l'Ile de Man la semaine dernière a été exécrable ! Le mauvais temps a amplement limité le roulage des pilotes inscrits à la 100ème édition du Tourist Trophy, si bien que les organisateurs ont été contraints de décaler les qualifications et les premières courses de 48 heures...

La première épreuve de Superbike qui ouvre traditionnellement les hostilités au "TiTi" n'a donc été disputée que lundi, et ne devait compter que quatre tours de la "Moutain Course" au lieu des six habituels. Mais la chute de Daley Mathison au troisième tour a tragiquement et prématurément mis fin à la course.

"Sentiments partagés aujourd'hui", regrettait hier soir Peter Hickman. "Les motos et l'équipe ont été supers comme toujours. Je suis à la fois heureux mais triste. Repose en paix Daley, tu nous manqueras. Mes pensées vont à Natalie, Daisy et toute ta famille".

Première course Superbike

En tête de la course lorsque les drapeaux rouges sont sortis, Hickman a été déclaré vainqueur : le classement a été établi selon les chronos à la fin du deuxième tour, juste avant l'inutile ravitaillement. Le pilote de la toute nouvelle S1000RR n°60 ne comptait alors que 1,8 seconde d'avance sur son meilleur ennemi Dean Harrison...

Coutumier des départs canon, le Ninja n°2 avait justement pris le commandement en début de course devant Hickman, puis James Hillier sur sa propre ZX-10R n°5, Connor Cummins sur sa CBR1000RR n°1, Michael Dunlop sur sa S1000RR n°6, Michael Rutter sur sa RC213-VS n°8, etc.

Tourist Trophy 2019 : la compétition commence... plutôt mal

Sur une route enfin sèche, sous un réconfortant soleil mais dans un fort vent compliquant salement la tâche des pilotes - surtout en ville -, Harrison bouclait son premier tour à l'excellente vitesse moyenne de 132.48 miles per hour (213 km/h)... et une seconde plus vite que Hickman surtout !

Parti le premier - pour rappel, les pilotes du Tourist Trophy s'élancent seuls en piste, toutes les dix secondes -, le manxois Cummins montait en troisième position à 4,8 secondes de "Hicky". Hillier, Dunlop et Rutter complétaient le Top 6 en tournant eux aussi à plus de 130 mph.

Tourist Trophy 2019 : la compétition commence... plutôt mal

Moins chanceux que ses petits camarades, John McGuinness entrait dans les stands dès la fin du premier tour et n'en ressortait finalement pas : un défaut de pression d'huile dans le moteur - Aprilia RSV4 ! - de sa Norton SG8 l'aurait contraint à l'abandon.

Au net avantage de Dean Harrison sur la première portion du périlleux tracé de l'Ile de Man (4,8 sec d'avance à Ballaugh Bridge), le duel a finalement tourné en faveur de Peter Hickman dans le second tour : comme l'an passé, le pilote BMW est le plus rapide dans la montagne...

Tourist Trophy 2019 : la compétition commence... plutôt mal

Hickman qui avait ouvert son compteur de victoires au Tourist Trophy en 2018 en remportant l'unique course de Superstock et la seconde de Superbike (la prestigieuse Senior TT) débute sa campagne 2019 avec un troisième succès... et la garantie que Harrison lui contestera les prochaines victoires !

Devant les siens, Connor Cummins monte sur le premier podium 2019. Le pilote Honda en est à neuf "Top 3" sur son Ile de Man, mais la victoire lui a encore et toujours échappée. Vainqueur à 18 reprises, Michael Dunlop doit se contenter de la sixième place, derrière Hillier et Rutter.

Tourist Trophy 2019 : la compétition commence... plutôt mal

Signalons également la très belle 30ème place de notre compatriote Xavier Denis au guidon de sa Fireblade préparée par l'équipe Optimark. Son coéquipier Raul Torras Martinez est crédité de la 41ème place. Morgan Govignon sur sa S1000RR se classe 52ème et dernier.

" Pas facile... Je n'ai pas pu boucler le 2ème tour en raison d'un drapeau rouge, obligé de m'arrêter dans la montagne. Nous avons essayé de nouveaux réglages sur la 1000, mais la moto était encore plus folle qu'avant !", signalait Morgan à ses amis juste après la course Superbike.

" Impossible de sortir fort des virages, des guidonnages dans tous les sens, et la montagne qui était un peu plus reposante est devenue une galère en raison du vent. Un TT très difficile pour tout le monde, et malheureusement nous ne passons pas au travers... J'espère m'amuser un peu plus avec la 600 ce soir !"

Première course Supersport

Après la première course des side-car remportée par les frères Birchall (20ème place pour les "frenchies" François Leblond et Marlène Couillard), les pilotes inscrits en Supersport sont entrés en piste lundi en fin d'après-midi, mais n'ont pas eu droit à une course entière...

La première manche SSP n'a duré que deux tours au lieu de quatre : le retour de la pluie sur l'ouest de l'ile a malheureusement incité la direction de course à interrompre une formidable bataille... Après 35 minutes de course en effet, les trois pilotes de têtes n'étaient séparés que de cinq secondes !

Tourist Trophy 2019 : la compétition commence... plutôt mal

Devancé par James Hillier et sa ZX-6R n°5 sur la majorité du premier tour, Lee Johnston et sa R6 n°11 s'installaient en tête à la fin de cette première boucle, parcourue à 126.03 mph de moyenne. Peter Hickman et sa Daytona n°10 écartaient Gary Johnson et sa propre Triumph n°7 du podium provisoire.

L'écart entre les deux leaders - et pointures du 600 cc - grimpait à 4 secondes à Glen Helen, mais retombait à moins d'une seconde à Ballaugh Bridge puis à l'épingle de Ramsey... Vous avez dit serré ? Songez qu'à moins de quatre secondes d'eux, Hickman convoitait toujours une seconde victoire d'affilée !

Tourist Trophy 2019 : la compétition commence... plutôt mal

Dans la deuxième boucle, Dean Harrison doublait à son tour Gary Johnson, bientôt imité par Michael Dunlop sur sa CBR600RR n°6. Les pilotes de tête s'apprêtaient à ravitailler quand la course fut prématurément déclarée terminée...

"J'ai vu le drapeau à damier et j'étais confus", avouait Lee Johnston hier soir. "Je pouvais voir la pluie sur ma bulle et ma visière, mais je n'allais pas perdre la course par manque de bravoure face à quelques gouttes de pluie !"

Tourist Trophy 2019 : la compétition commence... plutôt mal

Vainqueur dans la même catégorie SSP lors de la récente North West 200, Johnston décroche sa première victoire au Tourist Trophy : "je suis tellement ému. J'ai l'impression de n'avoir rien fait de différent et ça a juste marché. J'ai vu P1 sur mon panneau vers la fin du premier tour et j'ai foncé. Je suis absolument aux anges".

James Hillier et Peter Hickman accompagnent le pilote Yamaha (privé et fier de l'être) sur la boite. Dean Harrison et Michael Dunlop terminent - virtuellement - roue dans roue et co!mplètent le "Top Five" de cette première course Supersport.

Tourist Trophy 2019 : la compétition commence... plutôt mal

Saluons à nouveau la prouesse de Xavier Denis qui hisse sa CBR600RR n°44 à une fabuleuse 18ème place, 11 secondes derrière une autre Honda : la n°3 d'un certain John McGuinness ! Bravo encore à Morgan Govignon qui se classe 40ème sur sa ZX-6R n°37.

"Ce soir, je me suis marré avec la 600, mais comme je n'ai roulé que 40 minutes avec depuis le Manx GP l'année dernière, je n'ai pas retrouvé la vitesse que j'avais l'année dernière", regrettait "Momo". "C'est forcément décevant vu tous les efforts et les sacrifices faits, mais il faut l'accepter. Et se rappeler qu'il y a d'autres choses importantes dans la vie, comme pouvoir serrer sa famille et ses amis dans ses bras le soir. Bon voyage Daley..."

Enfin, félicitons comme il se doit Nicolas Pautet, notre ancien pilote de rallye Moto-Net.Com, qui termine sa première - drôle de - course au Tourist Trophy à la 47ème et avant-dernière place. Sa moyenne sur l'épreuve : 109.859 mph. Peut-il franchir les 110 en seconde manche ? Affaire à suivre sur MNC : restez connectés...

Résultats Tourist Trophy 2019

Course Superbike 1 (lundi 3 juin)

Tourist Trophy 2019 : la compétition commence... plutôt mal

Course Supersport 1 (lundi 3 juin)

Tourist Trophy 2019 : la compétition commence... plutôt mal

.

.

.

Les derniers essais MNC

Essai Z900 2020 : Kawasaki revient sur sa "Neuf-sans-aides"

Lancée avec succès en 2017, la Kawasaki Z900 évolue en 2020 : le roadster change de musique et passe à l'électro avec écran couleur, connexion Bluetooth, éclairage à LED et surtout, modes de puissance et antipatinage. MNC prend la route avec la nouvelle Kawa... et son vieux K-way, aussi...
Essai Yamaha MT-03 2020 : A2 doigts d'une grande moto

Le roadster MT-03 adopte pour 2020 le "grand méchant look" propre aux motos Yamaha de la gamme Master of Torque (MT), ainsi qu'une nouvelle fourche inversée et une ergonomie revue. Cette évolution par petites touches renforce les nombreuses qualités de cette attachante moto naturellement compatible avec le permis A2. Essai.
Roadster 3 commentaires
Essai Yamaha MT-125 2020 : que de la gueule ?

La Yamaha MT-125 lancée en 2014 reçoit une nouvelle face avant menaçante inspirée de la MT-09 et le moteur à distribution variable découvert l'an dernier sur l'YZF-R125. De quoi légitimer son statut de roadster 125 cc le plus cher du marché ? MNC est allé vérifier à Malaga (Espagne) pour un premier essai. 
Essai Yamaha Tmax 560 2020 : roi de la jungle urbaine !

Avec le permis moto et 14 000 euros en poche dans une concession Yamaha, vous pouvez opter pour l'excitante sportive YZF-R6, le crapuleux roadster MT-10 de 160 ch... ou le nouveau Tmax 560 dans sa luxueuse version Tech Max ! MNC vous explique pourquoi choisir le scooter est loin d'être insensé... même pour un motard ! Essai.
Scooter 11 commentaires

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Pourquoi la nouvelle CBR1000RR-R est la plus chère des motos Superbike japonaises

La nouvelle CBR1000RR-R 2020, gonflée à bloc, devient la plus puissante des motos Superbike avec 217,6 ch en standard. Mais cette course à l'armement a un prix : 21 999 €, en hausse de 4000 euros ! Pourquoi une telle inflation ? Quels sont les arguments de la Fireblade face aux autres hypersportives ? Réponses MNC.
Business 1 commentaire
Marché moto et scooter en novembre 2019 : le meilleur antidépresseur

La météo particulièrement chagrine de novembre 2019 n'a nullement freiné le marché français du motocycle : ses 9814 immatriculations représentent au contraire une hausse de +7,5% par rapport à l'an dernier. Les gros cubes tractent, les 125 suivent. MNC dresse le bilan.
8 Heures de Sepang 2019 : Yamaha en pole "à domicile" devant deux Honda

La toute première édition des 8 Heures de Sepang se dispute demain samedi. Meilleur temps des qualifications, la Yamaha Sepang Racing n°21 a confirmé sa vélocité avec Franco Morbidelli en remportant la Superpole "de nuit" devant les Honda n°88 et n°5, la Kawasaki n°1 et la BMW n°37. Compte rendu, chronos et vidéos...
Jusqu'à 500 ch et 362 km/h pour la moto 8-cylindres Eisenberg V8 !

Zef Eisenberg, préparateur britannique de motos et de voitures extrêmes, met la touche finale à un roadster aux performances sans équivalent : l'inédit 8-cylindres en V de 3000 cc de son "EV8" revendique entre 480 et 500 ch et jusqu'à 362 km/h de vitesse de pointe ! Présentation.
Découverte 4 commentaires
Essai Z900 2020 : Kawasaki revient sur sa "Neuf-sans-aides"

Lancée avec succès en 2017, la Kawasaki Z900 évolue en 2020 : le roadster change de musique et passe à l'électro avec écran couleur, connexion Bluetooth, éclairage à LED et surtout, modes de puissance et antipatinage. MNC prend la route avec la nouvelle Kawa... et son vieux K-way, aussi...
Le Grand Prix de France MotoGP 2020 met en place un Espace tranquille

Ras le casque des concours de rupteurs et des chants d'ivrogne dans les campings du GP de France Moto ? L'organisateur propose une solution pour savourer la fête sans subir ses débordements : sa nouvelle aire d'accueil "Espace tranquille", à côté de l'entrée sud du circuit Bugatti-Le Mans.  Explications.
Zarco signe directement avec Ducati pour rouler chez Avintia en 2020

Cette fois, c'est officiel : Johann Zarco disputera bien la saison MotoGP 2020 sur une Ducati au sein du team Avintia, comme prévu depuis le GP de Valence mi-novembre. Mais attention : ce contrat d'un an lie davantage le pilote français au constructeur italien qu'à l'équipe espagnole. Explications. 
Pilotes et équipes 14 commentaires
Essai vidéo de la nouvelle Yamaha MT-03 2020

En complément de notre essai complet de la Yamaha MT-03, voici notre vidéo tournée dans les environs de Málaga (Espagne).
Essai Yamaha MT-125 2020 : que de la gueule ?

La Yamaha MT-125 lancée en 2014 reçoit une nouvelle face avant menaçante inspirée de la MT-09 et le moteur à distribution variable découvert l'an dernier sur l'YZF-R125. De quoi légitimer son statut de roadster 125 cc le plus cher du marché ? MNC est allé vérifier à Malaga (Espagne) pour un premier essai. 

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...