• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
NIKEN EN DUO
Paris, le 29 août 2019

Toniutti gagne une spéciale du Rallye des Volcans à deux sur un Niken... et retrouve le goût de la vie !

Toniutti gagne une spéciale du Rallye des Volcans à deux sur un Niken... et retouve le goût de la vie !

Revenu rouler au Rallye des Volcans sans autres prétentions que de prendre du plaisir, Julien Toniutti s'offre le luxe de remporter la huitième et dernière spéciale en duo sur un Yamaha Niken à trois roues devant les pilotes solo ! "J'ai retrouvé le goût de la vie et j'ai eu quelques réponses à mes questions", confie à MNC le revenant du Dakar rescapé d'une grosse chute.

Imprimer

Alors que la rentrée est déjà bien amorcée avec son cortège d'administrations bouchées, de chouineurs de tout poil, de contravention abusive pour un petit 139 km/h au lieu de 130 (132 km/h retenus !) pendant notre Duel Royal Enfield / Triumph et autres joyeusetés, il y a des infos qui font plaisir à apprendre, à écrire et - on l'espère - à lire.

Car ce week-end le revenant du Dakar, le quintuple champion de France des rallyes routiers Julien Toniutti himself, enfilait sa combi de compétition pour la première fois depuis un an ! Engagé au Rallye des Volcans (hors championnat) au guidon d'un Yamaha Niken à trois roues, le pilote lyonnais embarquait sur sa selle passager la pilote de rallye Valeryane Dupuis-Maurin. Et dans la dernière spéciale, bingo : l'équipage s'impose d'une demi-seconde au scratch devant son premier poursuivant !

"Voir jusqu’où on pouvait pousser le Niken"

"Tu avais raison quand tu disais que ça allait repartir, même si je n'y croyais plus après ce gros crash qui m'avait laissé quelques séquelles dans la tête", nous confie Julien à son retour de Gelles (63). "Cette victoire de spéciale sur une moto aussi improbable que le Niken, qui plus est en duo et après un an sans compétition, attise la curiosité", remarque Julien qui doit désormais convaincre ses sponsors et partenaires qu'il est bel et bien de retour !

Toniutti gagne une spéciale du Rallye des Volcans à deux sur un Niken... et retouve le goût de la vie !

"J'ai retrouvé goût à la vie et j'ai obtenu quelques réponses à mes doutes et mes questions ce week end", nous confie Julien qu'on reverra assurément en haut de la feuille des temps, que ce soit en rallye routier, en course sur route ou en tout-terrain !

Comment as-tu préparé le rallye des volcans ?

Julien Toniutti : Depuis plus de 12 ans que je fais du rallye routier, j’ai une sorte de routine bien à moi pour me mettre dans le bain. Alors pour les Volcans, j’ai repris ces mêmes habitudes : arrivée le mercredi soir, reconnaissance du parcours routier et les spéciales le jeudi et le vendredi. L'objectif était de prendre quelques repères de trajectoires et de points de corde. Pour ce rallye, il fallait aussi se familiariser avec le roulage en duo, et surtout prendre la mesure de la machine en spéciale. La moto que l’on avait choisie était un Yamaha Niken, donc avec trois roues. Le moteur ne fait que 115 ch pour 263 kg, mais son train avant spécifique met tout de suite en confiance. Les deux roues avant donnent un excellent retour d’informations. Le comportement du Niken est donc très rassurant et très sain. Il convenait de voir jusqu’où on pouvait le pousser... Pendant ces deux jours de reconnaissance, on a simplement commencé à découvrir un potentiel énorme.

Qu’est ce que ça t'a fait de reprendre le départ d’une course ?

J. T.  : Ça fait du bien, vraiment ! C’était la première fois que je roulais de nouveau en compétition depuis le Dakar en janvier. Mon dernier rallye routier remonte à plus d’un an et ma dernière participation en catégorie Duo date de 2017 avec François Speck (le patron d'EMC Suspensions, NDLR). Alors l’important était simplement de retrouver de bonnes sensations. Ici il n’y avait aucun objectif, à part le plaisir basique de faire de la moto entre potes. Le rallye des Volcans ne compte pas pour le championnat de France. Du coup, même si certains top pilotes sont là, ça enlève la pression du résultat et de la gestion des points qui va avec. L'ambiance est vraiment excellente et décontractée.

Comment s’est déroulé le rallye ?

J. T. : Bien, et même de mieux en mieux au fil des spéciales. On a commencé prudemment car le Niken appartient à un concessionnaire (Spring Bike 69) et l fallait en prendre soin et le rendre intact ! Dans l’ES1, on fait le 13ème temps (2ème en catégorie Duo), puis le 8ème dans l’ES2 (1er en catégorie Duo), le 12ème dans l’ES3 (1er en catégorie Duo) et le 7ème dans l’ES4 (1er en catégorie Duo). Pour l’étape de jour, on remporte donc la catégorie Duo et on termine à une belle 7ème place au classement général. Etant donnés les trois paramètres Duo + Niken + Préparation "stock", cela constituait déjà une très belle performance ! Mais le plus important c’est qu’au fil des spéciales, on a pris de plus en plus de confiance et de plaisir à rouler. Et on sait qu’en moto, ce sont deux facteurs clés pour faire de bons résultats. Alors pour l’étape de nuit, avec Valéryane, on s’est dit que l’on pouvait faire encore mieux...

"Un bilan extrêmement positif pour un retour à la compétition !"

Juste avant le départ de l’ES5, le fusible des feux additionnels a lâché. Malgré cela on fait le 8ème temps de la spéciale (1er en catégorie Duo). Après avoir changé le fusible entre l’ES5 et l’ES6, on est donc reparti gonflés à bloc. On a enchaîné avec le 4ème temps de l’ES6 (1er en catégorie Duo), puis encore un bon chrono dans l’ES7, avant de finalement remporter la 8ème et dernière spéciale.

C’est la première fois qu’un équipage "duo" gagne une spéciale scratch devant tous les pilotes "solo". C’est aussi la première victoire scratch d’un Niken en rallye. Enfin, au général, c’est la première victoire en Rallye catégorie Duo sur un Yamaha Niken. Avec ces trois premières, le bilan est donc extrêmement positif pour un retour à la compétition !

Est ce que ce bon résultat te donne envie de revenir en compétition pour la saison 2020 ?

J. T. : Comme je l’ai déjà dit, c’est encore un peu tôt pour en parler. Il y a une très grosse différence entre participer une fois, pour le fun, à un rallye hors championnat, et faire une saison complète de compétition. En septembre - octobre je vais faire quelques roulages sur des circuits rapides. On verra si le feeling et les sensations sont toujours là. Je souhaite avancer par étape et on en reparle fin 2019.

Toniutti gagne une spéciale du Rallye des Volcans à deux sur un Niken... et retouve le goût de la vie !

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai Multistrada V4 2021 : le maxitrail Ducati se met en quatre

La quatrième génération de Multistrada doit faire les 4Volontés de son propriétaire grâce à son inédit V4, son ergonomie repensée, sa partie cycle reconfigurée et sa technologie de pointe. Moto-Net.Com a pu tester le tout nouveau maxitrail de Ducati dans sa version Multistrada V4 S. Premier essai.
Essai vidéo MNC du scooter Honda Forza 750 2021

Le nouveau maxi-scooter Honda  Forza 750 coûte 11 659 euros, mais que vaut-il concrètement guidon en mains du haut de ses 58,6 ch et sa base de X-ADV ? Réponses dans cette vidéo Moto-Net.Com en complément de notre essai complet de ce nouveau scooter "anti-Tmax".
Essai vidéo MNC de la Honda CBR1000RR-R SP

Le Journal moto du Net vous place aux commandes de la nouvelle Honda CBR1000RR-R SP, la plus puissante et la plus chère des motos Superbike japonaises : essai vidéo complet sur la route et sur le circuit de Beuvardes (02). Bonus : le ressenti d'un "vrai" pilote d'endurance et la découverte de très intrigantes étagères...
Sportive 1 commentaire
Essai nouveau Honda Forza 750 2021 : plus fort que le Tmax ?!

Honda met la pression sur le Tmax avec ce nouveau maxi-scooter Forza 750, pertinent mélange entre l'incomplet Integra et le baroudeur des villes X-ADV. Cette importante nouveauté 2021 est-elle suffisamment "Forza" pour contester enfin l'insolente suprématie du leader Yamaha ? Réponse et avis dans notre essai MNC.
Scooter 15 commentaires

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Essai Multistrada V4 2021 : le maxitrail Ducati se met en quatre

La quatrième génération de Multistrada doit faire les 4Volontés de son propriétaire grâce à son inédit V4, son ergonomie repensée, sa partie cycle reconfigurée et sa technologie de pointe. Moto-Net.Com a pu tester le tout nouveau maxitrail de Ducati dans sa version Multistrada V4 S. Premier essai.
Interview Guintoli : pas vraiment surpris des titres MotoGP de Mir et de l'équipe Suzuki 

Suite aux sacres 2020 de Joan Mir et de son équipe Suzuki Ecstar en MotoGP, Moto-Net.Com a contacté Sylvain Guintoli, pilote d'essai de la GSX-RR, pour parler de la saison écoulée : ses hauts (facile), ses bas (la blessure de Marquez), ses à-côtés (Iannone et Lorenzo), ses conséquences (équipe satellite et nouveautés Suzuki)... Interview !
Portraits 7 commentaires
Canal+ annonce des records d'audience pour le MotoGP 2020

Avec une audience de 703 000 téléspectateurs en moyenne par Grand Prix pour sa deuxième saison de diffusion, Canal+ annonce avoir battu son score de l'année dernière. Explications.
MotoGP 2020 10 commentaires
Des Yamaha Tracer 900 "tout 9" et Euro5 pour 2021 (MAJ)

La troisième génération de Tracer 900 récupère le nouveau 3-cylindres de 890 cc aux normes Euro5 du roadster MT-09, un châssis optimisé et une électronique affûtée. Yamaha appuie cette transition en rebaptisant ses excitantes motos sport-routières Tracer 9 et Tracer 9 GT. Présentations.
Roadster 7 commentaires
Nouvelle Honda CMX1100 Rebel 2021 : l'Africa custom 

Honda réinvestit les motos customs de grosse cylindrée avec son inédite CMX1100 Rebel, qui reprend à son compte le bicylindre parallèle de son maxi-trail vedette Africa Twin CRF1100L. Look calqué sur la CMX500 et prix contenu à 10 499 euros comptent parmi ses atouts. Présentation, fiche technique et informations commerciales.
Motos 12 commentaires
Johann Zarco quitte Ducati-Avintia pour Pramac après un Top 10 au Portugal

La première et dernière saison de Johann Zarco chez Avintia se termine avec une 10ème place au GP du Portugal 2020 et la 13ème au général, à seulement un petit point de l'ancien pilote officiel Ducati Danilo Petrucci. Encourageant pour l'an prochain avec la Ducati 2020 chez Pramac ! Déclaration et bilan MNC.
GP du Portugal 68 commentaires
GP du Portugal : Fabio Quartararo (14ème) en avait plein les bras...

Fabio Quartararo, solide candidat pour le titre de champion du monde dès sa deuxième saison en MotoGP, termine finalement à la 8ème place du championnat du monde 2020 après une nouvelle déception lors de la dernière finale... Le français clôt son parcours chez Petronas-SRT - et son 100ème Grand Prix - avec une 14ème position au GP du Portugal à Portimaõ. Déclaration et bilan MNC.
GP du Portugal 18 commentaires

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...