• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
NIKEN EN DUO
Paris, le 29 août 2019

Toniutti gagne une spéciale du Rallye des Volcans à deux sur un Niken... et retrouve le goût de la vie !

Toniutti gagne une spéciale du Rallye des Volcans à deux sur un Niken... et retouve le goût de la vie !

Revenu rouler au Rallye des Volcans sans autres prétentions que de prendre du plaisir, Julien Toniutti s'offre le luxe de remporter la huitième et dernière spéciale en duo sur un Yamaha Niken à trois roues devant les pilotes solo ! "J'ai retrouvé le goût de la vie et j'ai eu quelques réponses à mes questions", confie à MNC le revenant du Dakar rescapé d'une grosse chute.

Imprimer

Alors que la rentrée est déjà bien amorcée avec son cortège d'administrations bouchées, de chouineurs de tout poil, de contravention abusive pour un petit 139 km/h au lieu de 130 (132 km/h retenus !) pendant notre Duel Royal Enfield / Triumph et autres joyeusetés, il y a des infos qui font plaisir à apprendre, à écrire et - on l'espère - à lire.

Car ce week-end le revenant du Dakar, le quintuple champion de France des rallyes routiers Julien Toniutti himself, enfilait sa combi de compétition pour la première fois depuis un an ! Engagé au Rallye des Volcans (hors championnat) au guidon d'un Yamaha Niken à trois roues, le pilote lyonnais embarquait sur sa selle passager la pilote de rallye Valeryane Dupuis-Maurin. Et dans la dernière spéciale, bingo : l'équipage s'impose d'une demi-seconde au scratch devant son premier poursuivant !

"Voir jusqu’où on pouvait pousser le Niken"

"Tu avais raison quand tu disais que ça allait repartir, même si je n'y croyais plus après ce gros crash qui m'avait laissé quelques séquelles dans la tête", nous confie Julien à son retour de Gelles (63). "Cette victoire de spéciale sur une moto aussi improbable que le Niken, qui plus est en duo et après un an sans compétition, attise la curiosité", remarque Julien qui doit désormais convaincre ses sponsors et partenaires qu'il est bel et bien de retour !

Toniutti gagne une spéciale du Rallye des Volcans à deux sur un Niken... et retouve le goût de la vie !

"J'ai retrouvé goût à la vie et j'ai obtenu quelques réponses à mes doutes et mes questions ce week end", nous confie Julien qu'on reverra assurément en haut de la feuille des temps, que ce soit en rallye routier, en course sur route ou en tout-terrain !

Comment as-tu préparé le rallye des volcans ?

Julien Toniutti : Depuis plus de 12 ans que je fais du rallye routier, j’ai une sorte de routine bien à moi pour me mettre dans le bain. Alors pour les Volcans, j’ai repris ces mêmes habitudes : arrivée le mercredi soir, reconnaissance du parcours routier et les spéciales le jeudi et le vendredi. L'objectif était de prendre quelques repères de trajectoires et de points de corde. Pour ce rallye, il fallait aussi se familiariser avec le roulage en duo, et surtout prendre la mesure de la machine en spéciale. La moto que l’on avait choisie était un Yamaha Niken, donc avec trois roues. Le moteur ne fait que 115 ch pour 263 kg, mais son train avant spécifique met tout de suite en confiance. Les deux roues avant donnent un excellent retour d’informations. Le comportement du Niken est donc très rassurant et très sain. Il convenait de voir jusqu’où on pouvait le pousser... Pendant ces deux jours de reconnaissance, on a simplement commencé à découvrir un potentiel énorme.

Qu’est ce que ça t'a fait de reprendre le départ d’une course ?

J. T.  : Ça fait du bien, vraiment ! C’était la première fois que je roulais de nouveau en compétition depuis le Dakar en janvier. Mon dernier rallye routier remonte à plus d’un an et ma dernière participation en catégorie Duo date de 2017 avec François Speck (le patron d'EMC Suspensions, NDLR). Alors l’important était simplement de retrouver de bonnes sensations. Ici il n’y avait aucun objectif, à part le plaisir basique de faire de la moto entre potes. Le rallye des Volcans ne compte pas pour le championnat de France. Du coup, même si certains top pilotes sont là, ça enlève la pression du résultat et de la gestion des points qui va avec. L'ambiance est vraiment excellente et décontractée.

Comment s’est déroulé le rallye ?

J. T. : Bien, et même de mieux en mieux au fil des spéciales. On a commencé prudemment car le Niken appartient à un concessionnaire (Spring Bike 69) et l fallait en prendre soin et le rendre intact ! Dans l’ES1, on fait le 13ème temps (2ème en catégorie Duo), puis le 8ème dans l’ES2 (1er en catégorie Duo), le 12ème dans l’ES3 (1er en catégorie Duo) et le 7ème dans l’ES4 (1er en catégorie Duo). Pour l’étape de jour, on remporte donc la catégorie Duo et on termine à une belle 7ème place au classement général. Etant donnés les trois paramètres Duo + Niken + Préparation "stock", cela constituait déjà une très belle performance ! Mais le plus important c’est qu’au fil des spéciales, on a pris de plus en plus de confiance et de plaisir à rouler. Et on sait qu’en moto, ce sont deux facteurs clés pour faire de bons résultats. Alors pour l’étape de nuit, avec Valéryane, on s’est dit que l’on pouvait faire encore mieux...

"Un bilan extrêmement positif pour un retour à la compétition !"

Juste avant le départ de l’ES5, le fusible des feux additionnels a lâché. Malgré cela on fait le 8ème temps de la spéciale (1er en catégorie Duo). Après avoir changé le fusible entre l’ES5 et l’ES6, on est donc reparti gonflés à bloc. On a enchaîné avec le 4ème temps de l’ES6 (1er en catégorie Duo), puis encore un bon chrono dans l’ES7, avant de finalement remporter la 8ème et dernière spéciale.

C’est la première fois qu’un équipage "duo" gagne une spéciale scratch devant tous les pilotes "solo". C’est aussi la première victoire scratch d’un Niken en rallye. Enfin, au général, c’est la première victoire en Rallye catégorie Duo sur un Yamaha Niken. Avec ces trois premières, le bilan est donc extrêmement positif pour un retour à la compétition !

Est ce que ce bon résultat te donne envie de revenir en compétition pour la saison 2020 ?

J. T. : Comme je l’ai déjà dit, c’est encore un peu tôt pour en parler. Il y a une très grosse différence entre participer une fois, pour le fun, à un rallye hors championnat, et faire une saison complète de compétition. En septembre - octobre je vais faire quelques roulages sur des circuits rapides. On verra si le feeling et les sensations sont toujours là. Je souhaite avancer par étape et on en reparle fin 2019.

Toniutti gagne une spéciale du Rallye des Volcans à deux sur un Niken... et retouve le goût de la vie !

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai Yamaha R1 et R1M 2020 : sacré bon coup... et salé surcoût !

Yamaha profite du passage à la norme Euro5 pour perfectionner sa Superbike : la R1 "tout court" bénéficie de multiples améliorations qui doivent légitimer une infime hausse de tarif. La R1M évolue aussi... assez pour justifier l'envolée de son prix ? MNC a testé les deux motos sportives à Jerez (Espagne). Verdict.
Sportive 1 commentaire
Essai Kawasaki Ninja H2SX SE+ : compression intime

Coup de pied au cul et stimuli des parties intimes sont déjà au programme de la H2SX SE, unique moto routière à moteur compressé ! L'activité cérébrale n'est plus en reste avec sa nouvelle déclinaison SE+, qui intègre notamment un amortissement piloté, des modes de conduites et une instrumentation connectée. Essai.
Sportive 5 commentaires
Duel Royal Enfield Interceptor 650 Vs Triumph Street Twin : lutte de classe

La délicieuse authenticité de la nouvelle Royal Enfield Interceptor 650, premier bicylindre du constructeur depuis 1970, fait-elle ombrage à la redoutable maîtrise du néo-classique de l'onéreuse Triumph Street Twin ? Réponses dans notre duel MNC.
Tous les Duels 4 commentaires
Duel Africa Twin Vs V85 TT : la référence Honda ou le renouveau Moto Guzzi ?

Moto Guzzi se relance en 2019 sur le (tout) terrain des trails avec son inédite et originale V85 TT, une moto au look sympathique, aux performances raisonnables et au tarif raisonné. Un tiercé qui semble gagnant... y compris face à l'excellente Honda Africa Twin Honda ? La réponse dans ce nouveau duel MNC !

A lire aussi sur le Journal moto du Net

KTM balance (sur) Zarco, jugé agressif et pas assez positif

Pit Beirer, responsable de la compétition moto chez KTM, dresse un bilan peu flatteur de sa collaboration avec Johann Zarco en MotoGP. L'impulsivité mal canalisée du pilote français et son approche négative l'auraient poussé à le mettre à pied à quelques jours du GP d'Aragon...
GP d'Aragón 14 commentaires
Suzuki remporte le Bol d'Or et prend la tête du championnat du monde d'endurance 2019/2020

Profitant de l'abandon simultané des Honda n°5, Yamaha n°7 et Kawasaki n°1 officielles, la Suzuki n°2 du SERT s'impose au Bol d'Or après une course raccourcie à moins de 13 heures à cause de conditions météo particulièrement dangereuses.
Prix, coloris et disponibilité des nouvelles Honda Africa Twin 1100

La nouvelle Africa Twin 2020 passe comme prévu de 998 à 1084 cc, mais Honda déjoue les pièges de la surenchère en rognant 4 kg sur son maxitrail vedette. La version Adventure Sports, plus légère de 5 kg, est disponible avec des suspensions électroniques Showa en option. Présentation.
Trail 8 commentaires
Les déclarations des pilotes MotoGP après le GP d'Aragon 2019

Retrouvez les déclarations des principaux pilotes MotoGP à l'arrivée du Grand Prix d'Aragon 2019, remporté haut la main par l'officiel Honda Marc Marquez devant les Ducati d'Andrea Dovizioso et de Jack Miller. Débrief MNC.
Analyses 2 commentaires
Compte rendu et résultats du GP d'Aragon MotoGP 2019 (Marquez vainqueur)

Marc Marquez scelle son 200ème départ en Grands Prix par une quatrième victoire consécutive au GP d'Aragon MotoGP, après avoir survolé la 14ème manche de la saison 2019. Andrea Dovizioso, superbe 2ème devant Miller, accuse désormais 98 points de retard sur l'officiel Honda au provisoire. Résumé et classements.
Course 20 commentaires
Essai Yamaha R1 et R1M 2020 : sacré bon coup... et salé surcoût !

Yamaha profite du passage à la norme Euro5 pour perfectionner sa Superbike : la R1 "tout court" bénéficie de multiples améliorations qui doivent légitimer une infime hausse de tarif. La R1M évolue aussi... assez pour justifier l'envolée de son prix ? MNC a testé les deux motos sportives à Jerez (Espagne). Verdict.
Sportive 1 commentaire
Marché moto et scooter 2019 : chaude ambiance en juillet, tiède en août

Les fortes températures du mois de juillet 2019 semblent avoir déclenché chez les motards et scootéristes français un épisode de fièvre acheteuse (+20,2% Vs juillet 2018) qui est légèrement tombée en août (+0,8%). Moto-Net.Com revient en détail sur ce bel été. Bilan.
Août 1 commentaire

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...