• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
#GERMANGP ROSSI S'EXPLIQUE
Paris, le 8 juillet 2019

Rossi frustré par son manque de vitesse au GP d'Allemagne

Rossi frustré par son manque de vitesse au GP d'Allemagne

Valentino Rossi nourrissait de bien plus hautes ambitions que cette modeste huitième place au GP d'Allemagne à 19,110 sec du vainqueur, tandis que son coéquipier Viñales décroche son deuxième podium successif sur la Yamaha officielle... 

Imprimer

Valentino Rossi, Yamaha-Monster (11ème en qualifs et 8ème en course) :  "Je ne suis pas satisfait parce que c'était une course difficile, durant laquelle j'ai beaucoup souffert. Tout d'abord, nous avons utilisé le pneu arrière médium car Michelin nous avait dit qu'il serait impossible de courir avec le dur. Mais j'avais beaucoup de glisse et pas assez d'adhérence : c’était le premier problème".

"Par ailleurs, je me sentais fort sur la moto à Assen et nous pensions confirmer ces bonnes impressions en Allemagne. Mais en réalité je n’étais pas très rapide et je n'avais pas un bon feeeling avec la moto. C'est le plus gros problème. C’est un moment difficile, car la dernière fois que nous sommes venus ici j’étais très compétitif (2ème en 2018, NDLR)".

"Du Mans au Sachsenring, j'avais réalisé de bonnes courses l'année dernière. Cette année, c’est beaucoup plus difficile... Nous devons donc améliorer notre compréhension de la moto, parce que je n'ai pas un super feeling et je ne suis pas aussi rapide que nous le voudrions".

L'analyse Moto-Net.Com : Valentino Rossi aborde la trêve estivale avec la contrariété d'avoir échoué à rebondir vers les sommets après trois résultats blancs successifs, et la frustration de ne pas parvenir à profiter de l'actuel retour en grâce des Yamaha...

Parti au tapis par sa propre faute en Italie et aux Pays-Bas et à cause de Lorenzo en Catalogne, l'italien se disait pourtant optimiste en arrivant dans la Saxe : le n°46 pensait avoir enfin trouvé une bonne base de réglages à Assen et entendait le démontrer au cap de la mi-saison.

Hélas, l'espoir a rapidement cédé la place à la désillusion : pendant que Quartararo et Viñales donnaient la réplique à Marquez, le nonuple champion du monde peinait dans le ventre mou du plateau. Rossi, contraint d'être repêché en QP1, s'est qualifié à une lointaine 11ème place... à 0,700 sec de Quartararo et Viñales, respectivement deuxième et troisième sur la grille !

En lutte loin des avant-postes avec Mir, Morbidelli et les frères Espargaro

La course n'a fait que confirmer ce manque de vélocité doublé d'une incapacité à trouver de la motricité sur sa M1 d'usine. De l'adhérence dont ne semble pourtant pas manquer Fabio Quartararo : "Quand je le suis, il semble avoir toujours plus de grip que moi", admet le transalpin, comme impuissant devant cette surprenante supériorité de la Yamaha privée.

Le quadragénaire le plus rapide du monde pointe également un mauvais choix de pneus, reprochant à Michelin de lui avoir déconseillé la gomme la plus dure alors que Viñales décroche la 2ème place avec ce pneu arrière "Hard". Le pneu médium était selon lui inadapté... Et pourtant Marquez a remporté une victoire en solitaire avec une association "Hard-médium" !

Le plus inquiétant à ce stade est que l'italien ne soit pas parvenu à profiter des progrès de la M1, ni de sa bonne alchimie avec les trois derniers tracés. Vinales est à l'inverse monté en puissance, signant le premier succès Yamaha à Assen et marquant 45 points en deux courses !

"Mack" en profite pour lui chiper la cinquième place et le statut de premier pilote Yamaha au provisoire (85 pts contre 80), tandis que Miller et Quartararo ne sont qu'à respectivement qu'à dix et treize longueurs (70 et 67 pts). Rarement le génie des Alpages n'avait abordé la mi-saison aussi mal classé...

Une deuxième place au goût de victoire pour Viñales

"On a vite compris que notre meilleure place possible serait deuxième, il fallait attendre une erreur de Marc pour passer premier", analyse de son côté Maverick Viñales. "On a rempli l’objectif : deuxième, mon meilleur résultat ici. J’ai fait un bon départ, de bons premiers tours, cela compte beaucoup pour moi et ça me prépare pour Brno".

Le coéquipier de Rossi assure que "Yamaha avance dans la bonne direction" et être désormais davantage en mesure de désigner "nos points forts et nos points faibles". Le n°12, qui reconnaît piocher dans les données de Fabio Quartararo, entend désormais recharger les batteries pendant la trêve et mettre à profits les dernières évolutions pour progresser.

"Il est primordial de bien se préparer pour la seconde partie, spécialement pour les circuits que j’aime comme Silverstone, Misano, l’Australie et le Japon. On doit "survivre" sur les tracés où nous étions peu performants l’an dernier comme ici", prévoit-il avec une approche à la Marquez, sur lequel l'officiel Yam' accuse 100 points de retard.

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

La Honda CB750 Hornet face à ses rivales : en direct de notre essai !
Essai vidéo Moto Morini Seiemmezzo 650 STR et SCR

MNC est brièvement passé au guidon des Moto Morini Seiemmezzo (six et demi en italien) en région Bourgogne, fief de l'importateur SIMA, avec de bonnes surprises à la clé : le roadster STR et le Scrambler SCR cumulent les atouts à prix serré ! Essai vidéo des nouveautés du groupe chinois Zhongneng.
Essai et vidéo Trident 660 : l’entrée haut de gamme de Triumph

Lancée en 2021, la petite Trident 660 connaît un gros succès, notamment en France où elle est la meilleure vente de Triumph. Moto-Net.Com brave le froid pour saisir les points forts et faibles de ce "lovely" roadster au 3-cylindres petit mais costaud, à la partie cycle simple et efficace, et au tarif élevé... au niveau de ses rivaux ! Vidéo et essai MNC.
Essai vidéo X-Ride 650 Trail : cette fois, ça Mash !

Mash continue à faire vibrer la corde de la nostalgie avec sa X-Ride Trail 650, moto inspirée des références d'autrefois avec son "gromono" de 39 ch et sa roue de 21. Le charme agit-il avec cette "Mash-ine" développée par la SIMA puis fabriquée en Chine ? Réponses dans notre essai vidéo MNC.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Quelle nouvelle moto pour les 100 ans de BMW ?

BMW annonce une nouvelle moto pour compléter son millésime 2023 mais aussi, et surtout, célébrer ses 100 ans. Si le constructeur allemand entretient le mystère, MNC entrevoit des pistes sur l'identité de cette importante nouveauté...
Marché moto et scooter : les constructeurs dressent leur bilan 2022

En complément de notre analyse complète, les principaux constructeurs de moto et scooters dressent avec MNC leur bilan 2022. Marché du neuf en bonne santé malgré le Covid long, marché de l’occasion en ébullition, location mise en avant, stationnement payant, deux-roues électrique, contrôle technique : voici le point de vue des pros.
Guide 2023 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Toutes les caractéristiques des nouveautés moto et scooter sur le Journal moto du Net : présentations, prix, dates de sortie et, bien sûr, nos premiers essais ! Le guide pratique des nouveaux deux et trois-roues 2023, c'est sur Moto-Net.Com.
Séries limitées et quelques nouveautés pour les 120 ans de Harley-Davidson

Harley-Davidson entame les festivités de ses 120 ans avec sept motos édition anniversaire et des évolutions sur la Nightster, le revenant Breakout et le trois-roues Freewheeler. D'autres nouveautés sont attendues, dont la deuxième moto électrique déjà branchée aux États-Unis.
Marché moto 2022 (1/11) : Bilan annuel complet

Motos et scooters, 125 cc et grosses cylindrées, chiffres de ventes et graphiques, résultats des marques et top modèles par catégories, observations et analyses : le Journal moto du Net dresse le bilan très, très complet du marché français du motocycle en 2022 ! Voici le sommaire...
Record de licences FFM : le sport moto français en pleine forme !

Le nombre de pratiquants de sport moto affiliés à la Fédération française de motocyclisme (FFM) atteint un record avec 102 615 licences et autres titres pour la saison 2022, en hausse constante chez les jeunes motards. De quoi dignement célébrer les 110 ans de la FFM et son nouveau logo ! Explications
Objectif reconquête du titre MotoGP pour Fabio Quartararo 

Yamaha lance sa saison MotoGP 2023 avec sa traditionnelle présentation de la nouvelle livrée de sa M1 officielle, durant laquelle pilotes et équipe martèlent un objectif clair : reprendre le titre mondial à Ducati ! Explications.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2023 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2022

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2022

GP de France moto MNC Premium : Invitation GP de France (épuisé)

Pré-saison 2023

  Calendrier MotoGP 2023

Courses 2022

GP moto du Qatar 6 mars : GP du Qatar
GP moto d'Indonésie 20 mars : GP d'Indonésie
GP moto d'Argentine  3 avril : GP d'Argentine
GP moto des Amériques 10 avril :  GP des Amériques
GP moto du Portugal 24 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 1er mai : GP d'Espagne
GP de France moto 15 mai : GP de France
GP moto d'Italie 29 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 5 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 19 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 26 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande10 juillet : GP de Finlande
GP moto de Grande-Bretagne 7 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 21 août : GP d'Autriche
GP moto de San Marin 4 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 18 septembre : GP d'Aragón
GP moto du Japon 25 septembre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande 2 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie 16 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 23 octobre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 6 novembre : GP de Valence


SAISON 2022   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...