• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
HERE COMES THE SUN
Paris, le 28 mai 2010

Rendez-vous au Printemps de la moto et du scooter ce week-end

Rendez-vous au Printemps de la moto et du scooter ce week-end

Le Printemps de la moto et du scooter a ouvert ce matin à Paris pour trois jours destinés aux amoureux et utilisateurs de deux-roues motorisés. L'occasion de découvrir les gammes et accessoires 2010, mais aussi de nouveaux produits innovants.

Imprimer

Alors que le week-end dernier, l'avenue des Champs-Élysées créait l'événement en se transformant en vaste ferme pour la biodiversité, aujourd'hui c'est au tour de l'avenue de la Grande Armée de prendre des airs de concession géante de deux-roues motorisés. Y verra-t-on Carla et Nico' ? Le suspense est à son comble...

C'est ce matin même que s'ouvrait très officiellement le Printemps de la moto et du scooter (lire MNC du 7 avril 2010). Et c'est tout en haut de l'avenue de la Grande Armée - à côté du n°2, sous le chapiteau de l'espace innovation - que Nicolas Sonina accueillait la presse et les tous premiers visiteurs.

"Nous souhaitions profiter de cette ouverture (sous un franc soleil, tout était parfaitement orchestré, NDLR !), pour vous présenter deux produits innovants", a expliqué l'organisateur de ce nouveau rendez-vous parisien.

À l'origine baptisé "village éco-citoyen", l'espace animation ne reçoit en effet que deux entreprises "qui bougent pour l'avenir : Eco'R et Diagmoto".

"Nous espérions que soient présents des stands de la filière du recyclage, de la recherche sur la mobilité électrique et des constructeurs proposant déjà des véhicules motos, scooters et vélos à assistance électrique. Ainsi que de nombreuses associations et autres organismes... Tant pis pour eux", lâchent les organisateurs sur le site officiel du PMS.

Xavier Morlat (DG de Omstar Environnement France) et Thibault Riester (président de Diagmoto) ont donc pu présenter aux journalistes leurs nouveaux produits et profiteront tout au long du week-end d'une visibilité enviable : au pied de l'Arc de Triomphe !

Eco'R, la potion magique des réservoirs ?

"Eco'R est un produit américain qui existe depuis 22 ans aux États-Unis et notre filiale française du groupe Omstar a la lourde tache de lancer ce produit en France, explique Xavier Morlat. Néanmoins, au vu des chiffres annoncés, la commercialisation de l'Eco'R devrait être facile !

Cette potion magique - un puissant "reformulateur" - améliorerait significativement la combustion des carburants et le pouvoir lubrifiant des huiles. D'après les études menées aux Etats-Unis auprès des utilisateurs, Eco'R permettrait de faire baisser la consommation de 8 à 12% et réduirait les émissions de carbone de 30%, tout en améliorant le rendement - mais pas la puissance ! - du moteur...

L'efficacité du produit serait effective à partir de deux ou trois pleins : "je suis moi-même motard et je possède une routière : son autonomie est passée de 300 à 345 km", assure le big boss français qu'on ne peut pour l'instant que croire sur parole... en attendant un essai Moto-Net.Com !

À la base de cette cure de jouvence, des esters : "en termes plus simples, les esters peuvent être définis comme étant le produit d’une réaction "d'acides et d’alcool". Nos esters spécialement issues de la biomasse ont été développés et brevetés pour être appliqués au domaine de la bio lubrification (remplacement des réactifs nocifs par des réactifs propres avec une meilleure efficacité)", précise Omstar à l'attention des plus curieux sur son site.

"La "posologie" si l'on peut dire, est très simple : comptez 10 ml d'Eco'R pour 10 litres d'essence", indique le DG, "et trois fois la dose lors du premier traitement". Ainsi, le bidon de 500 ml assurerait un an de traitement sur une base annuelle 7 500 km.

Facturé 49,90 € - "tarif conseillé qui tentera d'être maintenu identique partout", nous promet-on -, ce même bidon d'Eco'R permettrait en outre une économie nette de 150 €. A suivre : restez connectés !

Atelier Diagmoto, le contrôle technique mobile...

Jouxtant le chapiteau de l'espace Innovation, l'atelier mobile de Diagmoto suscite la curiosité des passants : déplié, le joujou - estimé à 140 000 € - en impose !

Pour les djeun's branchés

L'atelier mobile semble particulièrement bien adapté à la clientèle de cyclos : "il éviterait aux minots de faire 40 km en campagne pour aller au centre le plus proche de chez eux", nous fait tout d'abord remarquer Thibault Riester. Par ailleurs, "les rendez-vous pourront être pris directement sur notre site officiel où seront aussi mises à jour les infos sur le contrôle, la réglementation, les offres d'emploi, etc. Enfin, un système de géolocalisation intégré permettra de savoir où se trouve l'atelier en temps réel". C'est ce qu'on appelle vivre avec son temps, non ?

"Je l'ai dessiné moi-même selon des critères précis : il fallait notamment pouvoir y travailler à plat, à l'abri et à plusieurs ", explique à Moto-Net.Com Thibault Riester, président de cette toute nouvelle enseigne française, la "première de contrôle technique 100% deux-roues".

À la tête de 11 centres de contrôle "voiture", le jeune entrepreneur a constaté que sur ses 20 contrôleurs, un seul était vraiment motard. En 2008, il décide donc de créer Diagmoto pour proposer des diagnostics plus pointus aux possesseurs de motos, scooters ou mobs soucieux de la bonne santé de leur machine... et méfiants envers leur concessionnaire ?

D'après Diagmoto, les objectifs de tels contrôles sont multiples : "rassurer les parents d'ados possesseurs de cyclos, favoriser la qualité des transactions de deux-roues motorisés d'occasion et rassurer un usager sur de doutes techniques". Et le 18 février dernier, François Fillon ajoutait un nouvel objectif imparable : être en règle !

Lors du dernier Comité interministériel de sécurité routière (CISR), le premier ministre annonçait en effet le contrôle technique obligatoire pour les cyclomoteurs à l'horizon 2011 (lire MNC du 18 février 2010 : contrôle technique obligatoire pour les cyclos).

Dans l'attente de la mise en place de ce contrôle obligatoire - dont le cahier des charges ne sera défini qu'en fin d'année -, Diagmoto propose d'ores et déjà la possibilité de réaliser un diagnostic technique constitué de 77 points : "il sera gratuit ce week-end pour toutes les personnes qui se seront inscrites via notre site", nous glisse le responsable.

Diagmoto prévoit également de créer "très prochainement" des centres fixes. "En fait, cela dépendra des réactions du public pendant ces trois jours", précise à Moto-Net.Com Thibault Riester : "nous envisageons de nous installer à Paris, mais nous commencerons sûrement à Montpellier car les loyers y sont plus abordables"...

Novateur mais pas flambeur pour autant, la petite entreprise française tient à souligner qu'elle cherche à défendre les intérêts des professionnels et des utilisateurs de deux-roues motorisés : "les centres autos ne seront pas prêts et nous souhaitons proposer des solutions "clés en main" à de véritables experts moto et scooter".

Quant au contrôle technique pour les motocycles - les "125 cc et plus" -, Diagmoto tente de faire la part des choses et s'oppose formellement aux contrôles de la puissance, du bruit et des feux personnalisés sur les motos.

"Nous sommes pour un contrôle car il ne faut pas oublier que les possesseurs de motos ne représentent que 20% de la population deux-roues motorisés, contre 60% de cyclos et 20% de scooters de plus de 50 cc... Il faut raisonner au niveau global : beaucoup de véhicules mériteraient d'être contrôlés".

Le discours aura sans doute du mal à passer chez les purs et durs qui bichonnent eux-mêmes leur monture, mais rassurera à très certainement un nombre bien plus important de motards et scooteristes. Alors, pour ou contre le contrôle technique, volontaire ou obligatoire ? Le débat est ouvert... sur Moto-Net.Com !

.

.

.

Les derniers essais MNC

Essai vidéo DesertX : le trail Ducati qui va faire des Euros !

Ducati investit le tout-terrain avec une nouvelle moto aussi belle qu'ambitieuse : le trail DesertX et son énergique bicylindre de 937 cc ! MNC l'a poussée dans ses retranchements sur route, pistes et petits chemins dans un essai vidéo ultra-complet pour découvrir les qualités et les défauts de cette inédite italienne en 21 et 18 pouces. 
Essai vidéo MT-10 2022 : la nouveauté Yamaha en fait-elle trop ?

Yamaha ajoute des muscles et de la technologie supplémentaires à sa MT-10, qui n'en manquait déjà pas ! Plus puissant, plus sophistiqué et toujours aussi "torturé" stylistiquement, le roadster d'Iwata ne devient-il pas too much ? Essai vidéo MNC.
Essai MP3 530 hpe Exclusive : Piaggio remodèle son best-seller

Meilleure vente de scooter Piaggio en France, le MP3 500 connaît une importante évolution en 2022. Un plus gros moteur, un nouveau look et des fonctionnalités inédites (caméra de recul !?) doivent permettre au MP3 530 hpe Exclusive de séduire les scootomobilistes avides de nouveautés... à tout prix ?
Essai Z900RS SE : le meilleur des roadsters Kawasaki

Sortie en 2018, la Z900RS est déjà une excellente moto basée sur le best-seller Z900 et inspirée de l’originelle Z1 (mythique, MNC vous explique pourquoi). Or Kawasaki fête ses 50 ans de "Zed" avec, notamment, une Z900RS SE qui intègre l’amortisseur Öhlins de la Z1000R et le freinage Brembo de la Z H2. Un "Best Of" donc... et "Must Have" ?

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Les nouvelles Moto Guzzi V100 Mandello à partir de 15 499 euros 

La V100 Mandello - nouveau roadster refroidi par eau de Moto Guzzi - est enfin disponible au prix de 15 499 euros en standard et de 17 999 euros en version "S", plus perfectionnée. Présentation.
Les têtes couronnées du MotoGP sont tombées au GP d’Aragon 2022

Marquez, Mir, Quartararo... Aucun champion MotoGP n’a franchi la ligne d’arrivée en 2022 à Aragon : le n°93 Honda a abandonné, le n°36 Suzuki était forfait et le n°20 Yamaha a chuté. "El Diablo" perd gros au championnat face à Bagnaia, A. Espargaro et Bastianini, tous montés sur le podium espagnol !
Horaires et enjeux du GP du Japon MotoGP 2022

Horaires, enjeux et programme du GP du Japon Moto GP, 16ème manche du championnat du monde 2022, qui n'a pas eu lieu depuis 2019 en raison de l'annulation des éditions 2020 et 2021 pour cause de Covid...
La Crossfire 125, haut de gamme Brixton, disponible en France à 3999 euros

Les jeunes motards et "motomobilistes" qui craquent pour la Svartpilen 125 mais n’ont pas les 5299 euros exigés par Husqvarna peuvent se tourner vers une machine austro-chinoise très proche de la Vitpilen en termes de look et philosophie, mais bien moins chère : la Crossfire 125 de Brixton Motorcycles. Présentation.
La Mash X-Ride Trail en 21 pouces à 5599 euros 

Le trail X-Ride 650 "21" débarque dans les concessions Mash avec ses roues en 21 et 18 pouces, un an après avoir été testé - et apprécié ! - par Moto-Net.Com sous forme de prototype de présérie. Présentation.
YZF-R1 GYTR 2023 et pièces GYTR Pro : la compé-client de Yamaha est prête

Pour viser la victoire en compétition ou l’humiliation des copains en journée piste, de nombreux français sélectionnent l’YZF-R1. Outre ses qualités d’origine, la Superbike de Yamaha est appréciée des pistards pour son généreux catalogue GYTR (Pro) qui contient 400 pièces et même une moto, prête pour la saison 2023 !
Monster SP : le roadster de Ducati monte en gamme en 2023

Après l’exclusive Streetfighter V4 Lamborghini - à 63 000 euros, mamma mia  ! -, Ducati présente un nouveau modèle 2023 quatre fois plus abordable... et quatre fois moins performant et sensationnel ? Sans doute pas, car la Monster SP dispose de solides atouts ! Présentation et vidéo.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...