• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
TEAM FACTORY YAMAHA 2021
Paris, le 16 février 2021

Présentation du team officiel Yamaha MotoGP 2021

Le team officiel Yamaha lance sa saison MotoGP 2021

Fabio Quartararo et Maverick Viñales ont levé le voile sur leurs Yamaha M1 2021 lors de la présentation - virtuelle - de la nouvelle équipe officielle Yamaha, qui prolonge son engagement en MotoGP jusqu'en 2026. Explications et objectifs.

Imprimer

Peu de changements esthétiques et graphiques sur les Yamaha n°20 et n°12, qui conservent une livrée majoritairement bleu cobalt et son "monstrueux" sponsor-titre. Mécaniquement, les YZR-M1 sont également similaires en raison du gel du développement des moteurs.

"Le moteur est certes gelé, mais il n’empêche que nous avons pu travailler sur d’autres éléments pour en améliorer les performances, que ce soit au niveau du châssis ou de l’aérodynamique", rassure le grand patron du programme MotoGP Yamaha, Takahiro Sumi, alors que l'électronique peut également être modifiée. 

"Par ailleurs, nous n’avons peut-être pas gagné le championnat mais nous avons tout de même empoché sept victoires", rappelle-t-il avec justesse... mais sans s'étendre sur le fait qu'un seul succès est à mettre au crédit d'une Yam' officielle : celui de Viñales au GP d'Émilie-Romagne. Les six autres victoires sont dues à part égale aux deux anciens équipiers du team privé Petronas-SRT : Fabio Quartararo et Franco Morbidelli, qui pilotait en outre une moto de millésime antérieur !

 "Seule la régularité nous aura manqué pour pouvoir rivaliser dans toutes les conditions", poursuit le dirigeant japonais qui se veut confiant. "Nous avons également dû faire face à quelques défaillances techniques qui ont affecté les performances de nos pilotes. Nous allons rectifier le tir malgré ce contexte, qui nous a obligé à produire un effort supplémentaire".

La régularité comme priorité de Yamaha

La constance dans les performances est clairement l'axe prioritaire du team Yamaha pour renouer avec le titre mondial : le blason d'Iwata met sur ce point autant la pression sur ses pilotes que sur ses ingénieurs... 

"Concernant Maverick, on sait qu’il a la vitesse : dans ses grands jours, il peut se montrer redoutable", constate le directeur de Yamaha Racing, Lin Jarvis. "Mais si quelque chose cloche, il peut facilement se montrer en retrait. C’est justement ce que nous allons devoir améliorer : la régularité. Et je pense que le package 2021 nous permettra d’en avoir. Nous devons faire attention à tous les détails car chaque millièmes compte !"

L'ambition - qui ressemble tout de même à un avertissement en bonne et due forme pour Viñales ! - est également de mise pour la nouvelle recrue de la structure officielle : Fabio Quartararo, qui échange son guidon avec Valentino Rossi ! Une page se tourne pour Yamaha et le Docteur, qui fête ses 42 ans aujourd'hui...

"Nous sommes ravis que Valentino continue, même si c’est dans le box d’à côté : au départ, ça risque de lui faire un peu bizarre", concède Jarvis. "Mais il disposera exactement du même soutien et nul doute que le team Petronas Yamaha SRT lui offrira un accueil chaleureux… sans compter qu’il y sera associé à Franco Morbidelli !"

Objectif titre assumé pour Quartararo 

"Fabio quant à lui nous rejoint : c'est un pilote plein d’enthousiasme et doté d’un fort potentiel comme Maverick Viñales", enchaîne Lin Jarvis. "Il s’agit de sa troisième année en MotoGP, bien qu’il soit encore très jeune. Après avoir terminé débutant de l'année en 2019, il a empoché trois victoires la saison passée, malgré la pression. Il possède à présent un certain savoir et nous pourrons davantage l’aider. Je suis convaincu qu’il se battra pour le titre".

Le jeune pilote niçois est parfaitement conscient des hautes attentes placées sur ses épaules, mais se dit "prêt à assumer" cette pression et cette envergure supplémentaires que suscitent son passage dans le team Factory. A 21 ans, Fabio savoure pour l'instant le sentiment indescriptible qu'il ressent à l'idée de rouler sur la moto de son idole de jeunesse !

"J’ai encore du mal à réaliser que je suis à la place de Valentino : j’avais à peine six ans que je regardais déjà ses courses", s'exclame "El Diablo" qui semble parfaitement rétabli après avoir contracté la Covid-19 en décembre.

"Je me répète, mais j’ai hâte d’être au Qatar ! En tant que pilote d’usine, le travail qui m’attend promet désormais d’être très légèrement différent. Je vais tester plus de nouvelles pièces, développer la moto : une pression supplémentaire, mais je me sens prêt à l’assumer. J’ai aussi la chance que certaines personnes de mon équipe me suivent", explique-t-il.

"Mes objectifs ? Me battre pour le titre. L’an dernier, il m’a manqué de l’expérience : je n’avais jamais mené le championnat auparavant et j’ai eu quelques difficultés", reconnaît-t-il. "Ceci étant, on a pour habitude de dire que c’est dans les moments les plus durs qu’on apprend le plus : peu importe si je suis Français et qu’on a jamais remporté de couronne en catégorie reine, je veux juste faire de mon mieux pour y arriver".

Le jeune marié Viñales devient le plus vieux du team d'usine Yamaha 

Son nouveau coéquipier Maverick Viñales poursuit également le même objectif, avec à son actif déjà quatre saisons sur la M1. A tout juste 25 ans, "Mack" devient le pilier du développement de la Yamaha en raison de son expérience : cette responsabilité n'effraie pas l'espagnol, qui vient par ailleurs de se marier en toute discrétion.

"Mes attentes sont les mêmes : décrocher le titre !", martèle Viñales avant d'envoyer à son tour un message à Yamaha : "généralement nous débutons l’année en fanfare et par la suite nous ne sommes plus aussi réguliers : un point auquel nous entendons bien remédier".

"Ça sera bizarre de ne plus voir Valentino à mes côtés : ça veut aussi dire que je serai désormais le plus ancien des pilotes Yamaha, mais ça me donne une motivation supplémentaire", assure-t-il.

Interrogé sur ses rivaux pour le titre, Maverick Viñales pointe sans hésiter les pilotes Ducati comme la plus grande menace : "surtout Jack Miller, mais j’espère bien qu’on les devancera", annonce le n°12 qui ne cite ni les Suzuki ni Marc Marquez. Un oubli... volontaire ?!

Yamaha reste en MotoGP 2026... avec le futur team VR46 ?

Cette présentation officielle - organisée à distance par vidéo, Covid-19 oblige - fut également l'occasion pour Yamaha de confirmer son réengagement en MotoGP pour cinq saisons supplémentaires. Le constructeur rejoint Ducati, Honda, KTM ainsi que les teams indépendants Tech3, LCR et Gresini, qui ont également prolongé leur contrat avec le promoteur Dorna Sports.

"Yamaha a débuté la compétition en 1961 : soixante ans plus tard, la passion et cette soif de gagner sont restées intactes", commente la marque japonaise. "Le MotoGP constitue à vrai dire une part vitale dans l’ADN Yamaha".

Le blason aux diapasons s'est en revanche gardé de reconduire son contrat avec son actuelle structure satellite : le team privé Petronas-SRT, qui a succédé à Tech3 aux côtés de Yamaha à partir de la saison 2019. Or l'accord entre Yamaha et Petronas-SRT se termine fin 2021, soit quasiment demain !

Cette reconduction semble naturelle dans la mesure où la jeune structure malaise obtient d'excellents résultats depuis son arrivée parmi l'élite : rappelons que c'est aux couleurs Petronas que Fabio Quartararo a fait ses débuts tonitruants en MotoGP, tandis que l'équipe peut aussi se vanter d'être vice-championne du monde 2020 grâce à Franco Morbidelli.

Mais un autre facteur entre désormais dans l'équation : la perspective de plus en plus réaliste de voir la structure montée par Valentino Rossi s'établir en MotoGP. Rappelons que le VR46 Sky Racing Team a déjà mis une botte en catégorie par l'intermédiaire du demi-frère de Rossi, Luca Marini, qui débute parmi l'élite sur une Ducati-Avintia soutenu par VR46.

"Les capacités de l'équipe Petronas Yamaha ne font aucun doute", assure Lin Jarvis, qui évoque une relation "extrêmement bonne depuis nos débuts avec eux". Mais la possibilité d'associer à nouveau Yamaha avec le plus vendeur des pilotes MotoGP est encore plus séduisante !

"Est-ce que VR46 va faire son arrivée ou pas ? C'est la question", admet Jarvis. "D'après ce que j'ai compris, ils ont une option (avec Avinitia, NDLR) qui expire à un certain moment et je crois qu'ils envisagent sérieusement une arrivée".

"Yamaha discutera avec les candidats possible qui seront probablement Petronas et, s'ils viennent, VR46, en raison de la relation de longue date entre notre entreprise et Valentino. Donc rien n'a encore débuté : il n'y a pas de négociations à ce stade, mais ça débutera en avril ou en mai", conclut le boss du service compétition de Yamaha. A suivre naturellement sur MNC : restez connectés !

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Essai Yamaha MT-09 2021 : moi, moche et méchant !

Beauté et raffinement ne sont peut-être pas les qualités premières de la nouvelle MT-09, mais peu de motos rivales lui arrivent aux jantes forgées en matière de sensations. A 9499 euros, le turbulent roadster Yamaha - plus puissant, plus léger et mieux équipé - reste une "méchante" bonne affaire ! Essai.
Roadster 6 commentaires
La fièvre retombe en février 2021 sur le marché moto et scooter

En février 2020, les français étaient pris d’une fièvre acheteuse qui faisait grimper le marché moto au plus haut. Un mois plus tard hélas, un vilain virus venu de Chine grippait tout... Cette année, les ventes sont en baisse en février (-14%) mais remonteront nécessairement en mars. Bilan.
La Kawasaki SRC n°11 garde ses pilotes pour 2021 mais change de pneus

Champion du monde d’Endurance moto en 2018-2019 avec Pirelli, le team officiel Kawasaki SRC est tombé à la sixième place du championnat EWC 2020 avec Michelin. En 2021, les Verts choisissent Dunlop pour tenter de remporter le titre. Comme il y a 25 ans ! Explications.
Valentino Rossi dévoile ses nouvelles couleurs pour 2021... et ses dernières ?

Le team Yamaha Petronas SRT vient de présenter ses effectifs 2021, avec parmi eux un certain... Valentino Rossi, qui disputera sa 26ème saison en Grand Prix moto ! Le Doctor y rejoint son poulain Franco Morbidelli, vice-champion MotoGP 2020 : le n°46 peut et doit viser les podiums et la victoire... Explications.
MotoGP 2021 10 commentaires
Quelles modalités pour la nouvelle expérimentation de la circulation interfiles ?

Faut-il légaliser ou interdire la circulation interfiles des deux-roues motorisés en France ? Avant de se prononcer, la délégation à la Sécurité routière souhaite expérimenter une seconde fois cette pratique, à partir de juin prochain. Elle a reçu hier les fédérations de motards afin d’en discuter. Explications.
Sécurité routière 6 commentaires
La Pan America débarque en juin 2021 chez Harley, à partir de 16 000 euros

Héritage, genèse, puissance, poids, consommation, équipements des modèles standard et Special, date de sortie et tarifs : la Pan America n’aura plus de secret pour vous après avoir visionné sa présentation en vidéo par Harley-Davidson... et lu cet article de Moto-Net.Com, "of course" !
Trail 18 commentaires
Moto électrique : quel est le coût réel ?

Vous entendez beaucoup parler des motos électriques et autres solutions de mobilité urbaine, mais leur prix d'achat vous a toujours freiné ? Il faut dire que ces véhicules écolos sont loin d'être abordables au départ ! Mais il ne faut pas se fier au seul prix d'achat pour estimer le véritable coût d'un véhicule. Est-ce vraiment si intéressant ? On vous explique si la moto électrique vaut réellement le "coût" et pourquoi !
Pratique 9 commentaires

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2021 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2020

Reports et annulations : calendrier mis à jour

Pilotes MotoGP 2020 Plateau : Pilotes et équipes
Intersaison : Tests MotoGP
GP moto du Qatar 8 mars : GP du Qatar (MotoGP annulé)

Nouvelles dates

GP moto d'Espagne 19 juillet : GP d'Espagne
GP moto d'Andalousie 26 juillet : GP d'Andalousie (nouveau)
GP moto de République tchèque 9 août : GP de République tchèque
GP moto d'Autriche 16 août : GP d'Autriche
GP moto de Styrie 23 août : GP de Styrie
GP moto de San Marin 13 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Emilie Romagne 20 septembre : GP d'Emilie Romagne (nouveau)
GP moto de Catalogne 27 septembre : GP de Catalogne
GP de France moto 11 octobre : GP de France
GP moto d'Aragon 18 octobre : GP d'Aragón
GP moto d'Aragon 25 octobre : GP de Teruel (nouveau)
GP moto d'Europe 8 novembre : GP d'Europe (nouveau)
GP moto de Valence 15 novembre : GP de Valence
Nouveau GP moto du Portugal 22 novembre : GP du Portugal (nouveau)

Courses annulées

GP moto des Amériques  GP des Amériques
GP moto d'Italie  GP d'Italie
GP moto d'Allemagne  GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas  GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande  GP de Finlande
GP moto de Grande-Bretagne  GP de Grande-Bretagne
GP moto du Japon  GP du Japon
GP moto d'Australie  GP d'Australie
GP moto d'Argentine  GP d'Argentine
GP moto de Thaïlande  GP de Thaïlande
GP moto de Malaisie  GP de Malaisie

SAISON 2020   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...