• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
GILETS JAUNES
Paris, le 3 décembre 2018

Plusieurs magasins de motos vandalisés sur l'avenue de la Grande-Armée en marge des Gilets jaunes

Plusieurs magasins de motos vandalisés sur l'avenue de la Grande-Armée en marge des Gilets jaunes

Plusieurs concessionnaires moto et magasins d'équipements du motard implantés avenue de la Grande-Armée à Paris ont fait l'objet d'inqualifiables actes de violences et de pillages en marge de la troisième vague de manifestations des Gilets jaunes samedi 1er décembre. Bilan.

Imprimer

Vitrines brisées, portes fracturées, équipements moto éparpillés, présentoirs saccagés, objets volés : l'avenue de la Grande-Armée, où se concentrent plusieurs concessionnaires et magasins de vêtements et d'accessoires moto, panse ses plaies ce matin au lendemain du troisième week-end de mobilisation des Gilets jaunes, qui a viré à l'émeute samedi place de l'Étoile et dans le quartier des Champs-Élysées.

Comme le week-end dernier, si les manifestations dans les régions se sont déroulées dans un calme relatif - voire parfois dans une ambiance presque festive -, la situation a dégénéré dans Paris, au grand désarroi des commerçants sur les avenues adjacentes comme la Grande-Armée, à qui la préfecture avait demandé de fermer samedi 1er décembre par précaution.

Fermetures obligatoires

"En raison des mouvements protestataires actuels et des récents incidents survenus dans le quartier de l’Etoile, la Préfecture de Police de Paris a mis en demeure les commerçants de l’avenue de la Grande Armée de fermer leurs magasins le 1er décembre 2018", explique notamment la concession BMW Motorrad de Paris sise au 49 de l'avenue, ajoutant que pour se "conformer à cette injonction, nous ne pourrons donc vous accueillir ce samedi".

Même contrainte de fermeture pour les autres concessions de la Grande-Armée comme Yamaha Patrick Pons (au n°43-47) ou Triumph Elysée Motor (au n°40), qui subissent un sérieux revers sur le plan économique alors qu'approchent Noël et ses perspectives de cadeaux moto à offrir...

Même pour les magasins de moto qui ont échappé aux saccages de la Grande Armée samedi, la situation reste tendue. C'est le cas notamment de la boutique d'équipement Vintage Motors au n°60, qui a eu "la chance de ne pas avoir été touché parla casse, mais cela fait déjà deux week-ends que nous devons fermer la boutique en pleine période des fêtes. Cette situation est très difficile pour l'ensemble de l'équipe".

Bruno Le Maire, ministre de l'économie et des finances, estime entre "15 et 70%" (sacrée fourchette !) le recul de chiffres d'affaires des entreprises concernées par les différents blocages depuis le 17 novembre.

Ce week-end à Paris, la violence d'un petit groupe de personnes a nettement pris le dessus, noyant dans les médias les revendications pacifiques de la plupart des Gilets jaunes sous les canons à eau, les voitures incendiées et les commerces pillés...

"Ils sont rentrés pour tout péter"

Une interview réalisée dans le magasin Team Axe (66 avenue de la Grande-Armée) et diffusées sur BFM TV fait ainsi état d'une "bonne soixantaine" de personnes entrées dans cette boutique d'équipements moto. "Ils sont entrés pour tout péter", témoigne le commerçant en ajoutant que toute l'avenue de la Grande-Armée a "été dévastée, particulièrement chez nous" alors qu'on distingue en arrière-plan les stigmates de ces actes indignes...

"Ce qui est sûr, c'est que ce n'était pas des Gilets jaunes : ce sont des gens qui n'avaient pas de revendications, qui sont juste venus faire ce qu'ils avaient à faire", poursuit-il en faisant référence aux nombreux casseurs "professionnels" qui profitent du mouvement des Gilets jaunes pour venir se "défouler". Samedi, le ministre de l'intérieur évoquait "1500 casseurs" repérés parmi les manifestants.

Des magasins moto contraints de se barricader

Aux numéros 7 et 10 Bis de l'avenue, le magasin Paradise Motorcycles (distributeur notamment de motos de caractère comme Bimota, Borille, Brough Superior, CR&S, Headbanger, NCR, MV Agusta ou Norton, des casques Ruby ou des vêtements Helston's) a également été pris pour cible par des personnes déterminées à nuire.

L'enseigne est désormais contrainte de passer une annonce pour protéger ses boutiques : "nous recherchons un poseur de stores métalliques rapide, sérieux et pas trop cher pour protéger nos trois magasins. Urgent", indique Paradise Motorcycles dont le gérant déplore que les casseurs soient "sous haute protection" alors que "les entrepreneurs, les TPE, les commerçants et les artisans sont sous haute répression".

Car déjà se profile la possibilité d'un quatrième week-end de mobilisation des Gilets jaunes, par nature peu équipés pour se protéger et se différencier de cette frange de casseurs, contrairement aux organisations dotées d'un service d'ordre comme les syndicats ou certaines associations.

Mobilisation en légère baisse, dégâts en forte hausse

Selon le dernier bilan du ministère de l'intérieur, "136 000 manifestants" étaient dans les rues de l'Hexagone samedi pour protester contre la hausse des taxes sur les carburants, et de manière plus générale contre la politique fiscale du gouvernement. Ce total est moins élevé que la semaine précédente, qui avait atteint "166 000" personnes selon le bilan (revu à la hausse) du même ministère.

Suite à des actes de vandalisme et de violences dont le niveau n'aurait "jamais été atteint dans les dernières décennies", selon le préfet de police Michel Delpuech, pas moins de "412 personnes" ont été interpellées. Au total, le ministère de l'intérieur déplore "110 blessés" dont "un en état d'urgence absolu".

Pour autant, le soutien des Français aux Gilets jaunes (qui disposeraient désormais d'un site dit "officiel"     ?!) ne faiblit pas, puisque "72%" continueraient "à soutenir le mouvement" selon un sondage Harris Interactive réalisé pour RTL et M6 révélé ce lundi. "85%" des sondés désapprouvent toutefois le recours à la violence.

300 motos à Lons-le-Saunier

Loin de ces débordements parisiens, les Gilets jaunes ont poursuivi leur mobilisation en province comme à Lons-le-Saunier (39), où la FFMC du Jura se réjouit d'avoir dénombré "300 motos réunies ce samedi 1er décembre pour une manifestation de soutien aux Gilets jaunes".

"La grogne contre la hausse des prix des carburants, mais également contre les toutes les injustices sociales et fiscales, a été portée haut et fort par les motards jurassiens", explique la FFMC 39 qui, "respectant la demande des organisateurs et la décision de ses adhérents, n’était pas présente en tant que telle mais comptait pas mal de ses membres, tant parmi les Gilets "jaunes" que parmi les gilets "oranges" affectés à la sécurité du rassemblement".

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Interview Lucas Mahias (Kawasaki) : En test les chronos ne servent à rien, c'est une connerie

Moto-Net.Com a appelé Lucas Mahias juste avant son départ pour l'Australie et la première manche du World Supersport 2019. Un peu "vert" des performances en retrait de sa R6 officielle l'an dernier, le champion WorldSSP 2017 a décliné une offre en Superbike pour rouler sur la ZX-6R de Sofuoglu chez Kawasaki Puccetti. Il nous explique ça... et plein d'autres choses ! Interview.
WSBK 2019 1 commentaire
Consultant MotoGP, pilote MotoE et EWC : saison 2019 chargée pour Randy de Puniet !

Le français Randy de Puniet s'apprête à vivre une saison bien remplie : outre la moto électrique du team LCR en MotoE, l'ancien pilote de Grands Prix commentera le MotoGP sur Canal+... et restera finalement pilote en championnat du monde d'endurance EWC ! Chez qui ? Mystère... Interview vidéo.
Canal+ signe Rossi et Lorenzo pour présenter le MotoGP 2019 !

L'esprit Canal frappe fort en 2019 avec les droits sur le MotoGP pour les "trois à cinq prochaines années". La chaîne cryptée présentait ce matin, sur la splendide terrasse de Vivendi, son équipe de choc composée de Marina Lorenzo, Louis Rossi, Randy de Puniet, Sylvain Guintoli, Laurent Rigal et David Dumain. Au hasard, interview vidéo de la plus charismatique des six.
MotoGP 2019 14 commentaires
Interview MNC : les objectifs de Johann Zarco en MotoGP 2019

Nouveau pilote officiel KTM en MotoGP 2019, le français Johann Zarco livre ses premières impressions et ses objectifs au Journal moto du Net. Interview vidéo.
Pilotes et équipes 3 commentaires
Interview MNC : les objectifs de Fabio Quartararo en MotoGP 2019

Parmi les pilotes à suivre cette année en MotoGP, Fabio Quartararo découvre la catégorie reine au guidon d'une Yamaha YZR-M1 du team Petronas SRT. Du haut de ses 20 ans, le jeune français livre ses premières impressions et ses objectifs au Journal moto du Net. Interview vidéo.
Pilotes et équipes 2 commentaires
Interview Jules Danilo (PTR Honda) : Je veux me prouver que je peux encore être compétitif

La saison 2019 du World Supersport qui débute dans deux semaines comptera quatre pilotes français : le champion Mahias, le patron Cluzel, l'espoir Perolari... et le débutant Danilo ! Moto-Net.Com a contacté notre "deuxième" Jules (n°95) avant qu'il ne décolle pour l'Australie. Interview.
Interview Jules Cluzel (GMT94) : On va passer une super saison 2019 tous ensemble !

A trois semaines du début du championnat du monde Supersport 2019 en Australie, le Journal moto du Net a interrogé l'un des prétendants au titre, le français Jules Cluzel. Pour MNC, le n°16 revient sur sa saison 2018 de folie, sa signature au GMT94, ses enthousiasmants tests hivernaux, sa R6 avec sélecteur à droite, ses objectifs, sa vision de la course, son jeune coéquipier Corentin Perolari, son team manager Christophe Guyot... Interview.
Essai Honda CB 500 X 2019 : la route du X

Honda peaufine sa gamme CB 500 pour 2019 avec des améliorations techniques et cosmétiques sur les trois motos qui la composent, particulièrement sur le trail CB 500 X qui évolue le plus. Premier essai.
Trail 5 commentaires
Nouveauté Triumph : la future Daytona 765 grillée en plein test

Triumph arrive cette année en Grand Prix comme fournisseur unique de moteurs de la catégorie Moto2. Pour annoncer la grande nouvelle en 2017, la firme d'Hinkley avait fabriqué un prototype de Daytona 765... Or une version commerciale est en route ! Enfin, en développement...
Motos 3 commentaires

Invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pubs intrusives, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

  • En savoir plus...