• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
NOUVEAUTES HARLEY 2019-2022
Paris, le 30 juillet 2018

Nouveautés Harley-Davidson : un maxi-trail, un Streetfighter et des motos de petites cylindrées !

Nouveautés Harley-Davidson : un maxi-trail, un Streetfighter et des motos de petites cylindrées !

Révolution de l'autre côté de l'Atlantique : Harley-Davidson lance un ambitieux plan de développement essentiellement axé sur un élargissement sans précédent de la gamme via un maxi-trail (si !), un roadster sportif  (si, si !), des motos électriques (si, si, si !) et même une petite moto de 250cc à 500cc produite en Asie ! Explications.

Imprimer

"More roads to Harley-Davidson". Comprendre : plus de routes ou d'accès vers Harley-Davidson. Retenez bien ce slogan marketing car il marque peut-être la plus importante et ambitieuse mutation de la Motor Company. L'exploit n'est pas mince pour une marque aussi peu coutumière du changement depuis sa création en 1903 !

Face au recul de ses ventes, au vieillissement de sa clientèle et - depuis peu - aux surcoûts de production causés par les mesures protectionnistes de Donald Trump, Harley prévoit des actions fortes, voire radicales. Terminées les demi-mesures comme la Street 750, censées ménager la susceptibilité de sa clientèle historique tout en attirant de nouveaux "bikers" avec une moto d'entrée (et bas) de gamme produite en Inde.

Le constructeur de Milwaukee amorce cette fois une véritable révolution qui comprend de nouvelles méthodes commerciales et un renforcement de son réseau de concessionnaires, mais aussi et - surtout - une liste importante de nouveaux modèles. Parmi-eux un "nouveau custom de 1250cc" ci-dessous (bah oui, faut bien bosser les fondamentaux !) et d'autres motos en totale rupture avec les habitudes et l'image de la marque... 

Jugez plutôt : Harley-Davidson confirme par exemple l'arrivée en 2019 de sa moto électrique LiveWire, qui sera suivie "à horizon 2022" par d’autres modèles électrifiés "plus légers, plus petits et encore plus accessibles" conçus pour inciter les "nouveaux pilotes" à découvrir de "nouvelles façons de rouler". Cette annonce officialise à court-terme un tournant électrique jusqu'ici hésitant depuis la présentation du premier prototype électrique - pourtant convaincant - testé par MNC en 2015.

Pan America 1250 : la "GS" façon Harley-Davidson !

Autre annonce choc de cette feuille de route : le lancement prévu "en 2020" de la Pan America, rien de moins que "la toute première moto Harley-Davidson Adventure Touring" motorisée par un V-twin de 1250cc ! Oui, vous avez bien lu : une moto de Milwaukee avec de la garde au sol de type maxi-trail routier !

Insensé ? Pas tant que ça : après tout, Ducati est sorti de sa niche de constructeurs de motos radicales avec son trail Multistrada qui rencontre un franc-succès à travers l'Europe. Les maxi-trails étant une catégorie en croissance - tirée par le succès de la locomotive BMW R1200GS - quoi de plus logique de s'y intéresser de près. Même quand on s'appelle Harley-Davidson.

Les dés sont donc jetés pour H-D avec cette inédite Pan America et sa silhouette pour le moins "mastoc". Entre sa partie avant rectangulaire façon Road Glide - avec phare à LED protégé par une barre -, son pare-brise réglable accompagné d'imposants déflecteurs en position basse, son large guidon habillé de pare-mains/clignotants, son long silencieux et sa large selle à étage, cette nouveauté ne verse pas dans la fluidité !

Même si Harley-Davidson précise qu'il s'agit d'un modèle en développement - donc susceptible d'évoluer -, cette Pan America 1250 paraît déjà prête à prendre la route... et les chemins, grâce à ses Michelin Anakee à gros crampons et son robuste sabot en métal ! Son mono-amortisseur central à fort débattement et sa fourche inversée avec plongeurs abrités, ainsi que ses barres de protection s'inscrivent dans la même logique.

Côté partie-cycle, la marque américaine sort là aussi de ses sentiers battus avec un cadre tubulaire de forte section et des étriers radiaux 4-pistons Brembo qui coiffent deux disques avant. MNC détecte aussi la présence d'un gros radiateur devant le bicylindre, qui suggère un recours au refroidissement liquide : non content d'être inédit, le maxi-trail Harley sera également transgressif aux yeux des "gardiens du temple" !

Streefighter 975cc : la Harley sportive !

Là encore, les premières images dévoilées par Harley-Davidson scotchent littéralement la rétine : le constructeur américain projette de lancer "en 2020" un roadster d'allure très sportive de type "Streefighter" qui sera propulsé par un inédit V-twin de 975cc refroidi par eau. Court et trapu, l'engin a des airs de feu les anciennes Buell.

Ce n'est pas la première fois que Harley tente une incursion dans la catégorie roadster pour séduire une clientèle plus dynamique - souvenez de la XR1200 lancée en 2008, notamment  - mais cette initiative va beaucoup plus loin visuellement parlant. La partie-cycle semble de son côté assez proche du trail ci-dessus : cadre tubulaire, étriers Brembo, fourche inversée et mono-amortisseur.

La marque américaine ne divulgue aucune donnée technique concernant son trail ou son roadster, pas plus que sur son nouveau custom de 1250cc cité plus haut. Mais elle précise néanmoins que des modèles "complémentaires viendront s’ajouter dans ces segments de produits à l’horizon 2022".

Des motos de 250 à 500cc

Enfin, dernière étape importante ce plan de relance : la mise en place d'un "partenariat stratégique" avec constructeur installé en Asie dans le but d'y construire une moto "de petite cylindrée (250cc à 500cc) pour les marchés émergents d'Asie". Il s'agit clairement d'une accélération du projet lancé avec les Street 500 et 750, construites en Inde pour tous les marchés sauf les Etats-Unis.

D'ailleurs, les américains ne s'en cachent pas : "ce nouveau produit et sa distribution élargie sont destinés à optimiser l'accès des clients Harley-Davidson en Inde, l'un des marchés les plus importants et les plus dynamiques du monde, ainsi que sur d'autres marchés asiatiques", précise le constructeur. 

Reste à savoir si cette nouvelle "petite" Harley-Davidson sera ensuite importée vers d'autres marchés, et notamment en Europe où la généralisation du permis moto A2 donne toute sa pertinence à des motos de 300 à 400cc. 

Le nerf de la guerre...

On récapitule : Harley entend dépoussiérer son image et créer rien de moins qu'une "nouvelle génération de motards" via des motos radicalement différentes de sa production habituelle, dont un maxi-trail et un roadster sportif. Dans le même temps, la marque va se "brancher" sur la mobilité électrique avec sa LiveWire et d'autres concepts de motos "à piles" au gabarit proche d'un vélo électrique ci-dessous.

Heureusement que ces annonces ne tombent pas à proximité du 1er avril, car beaucoup penseraient à une blague ! Mais ce projet "More roads to Harley-Davidson" est au contraire tout ce qu'il y a de plus sérieux, en témoignent le détail de son volet économique et ses perspectives d'avenir espérées florissantes... 

"Cette stratégie accélérée va nécessiter des investissements significatifs pour influer sur la trajectoire du business mondial", explique H-D, qui entend créer "plus de valeur, stabiliser et renforcer le business actuel et améliorer le Retour sur le capital investi (ROIC) de la Harley-Davidson Motor Company".

Au cas où ce ne serait pas suffisamment clair, la marque précise qu'elle souhaite "augmenter les revenus et les bénéfices et permettre à l'entreprise de reverser plus de dividendes aux actionnaires". Autrement dit : gagner plus de brouzoufs, soit l'objectif de n'importe quelle société privée !

Augmenter le revenu annuel... d'un milliard de dollars !

Pour financer son ambitieux projet "More Roads to Harley-Davidson", les américains prévoient d'actionner un levier bien connu : réduire les coûts. D'où le projet de s'implanter davantage en Inde, pour construire des motos plus accessibles - voire populaires - à prix plus serrés...

La marque prévoit également de ré-affecter "des investissements et ressources", y compris des investissements opérationnels "à l’horizon 2022 de 450 à 550 millions de dollars et les investissements en capital à l’horizon 2022 de 225 à 275 millions de dollars". 

Au total, Harley-Davidson espère que son plan de développement génèrera "plus d’un milliard de revenus annuels supplémentaires en 2022" (!) par rapport à son exercice 2017. Un objectif très élevé, à la hauteur de la révolution que s'apprête à vivre la marque américaine.

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai vidéo DesertX : le trail Ducati qui va faire des Euros !

Ducati investit le tout-terrain avec une nouvelle moto aussi belle qu'ambitieuse : le trail DesertX et son énergique bicylindre de 937 cc ! MNC l'a poussée dans ses retranchements sur route, pistes et petits chemins dans un essai vidéo ultra-complet pour découvrir les qualités et les défauts de cette inédite italienne en 21 et 18 pouces. 
Essai vidéo MT-10 2022 : la nouveauté Yamaha en fait-elle trop ?

Yamaha ajoute des muscles et de la technologie supplémentaires à sa MT-10, qui n'en manquait déjà pas ! Plus puissant, plus sophistiqué et toujours aussi "torturé" stylistiquement, le roadster d'Iwata ne devient-il pas too much ? Essai vidéo MNC.
Essai MP3 530 hpe Exclusive : Piaggio remodèle son best-seller

Meilleure vente de scooter Piaggio en France, le MP3 500 connaît une importante évolution en 2022. Un plus gros moteur, un nouveau look et des fonctionnalités inédites (caméra de recul !?) doivent permettre au MP3 530 hpe Exclusive de séduire les scootomobilistes avides de nouveautés... à tout prix ?
Essai Z900RS SE : le meilleur des roadsters Kawasaki

Sortie en 2018, la Z900RS est déjà une excellente moto basée sur le best-seller Z900 et inspirée de l’originelle Z1 (mythique, MNC vous explique pourquoi). Or Kawasaki fête ses 50 ans de "Zed" avec, notamment, une Z900RS SE qui intègre l’amortisseur Öhlins de la Z1000R et le freinage Brembo de la Z H2. Un "Best Of" donc... et "Must Have" ?

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Brixton en quête de triomphe chez les gros cubes avec sa Cromwell 1200

125cc, 250, 500 et aujourd’hui 1200 : la cylindrée des motos Brixton ne cesse d’augmenter ! Avec sa charmante Cromwell 1200, la petite marque de l’importateur autrichien KSR compte faire une entrée remarquée chez les gros cubes aux lignes vintage, bien aidée par son prix ultra serré : 9999 euros. Présentation.
Horaires et enjeux du GP de Thaïlande MotoGP 2022

Annulé ces deux dernières années, le Grand Prix moto de Thaïlande redémarre ce week-end sur le Chang International Circuit à Buriram avec un invité surprise sur la Suzuki : Danilo Petrucci ! Horaires et enjeux du GP de Thaïlande MotoGP, 17ème course du championnat du monde 2022 après laquelle il ne restera que trois épreuves pour savoir qui sera champion du monde MotoGP 2022... Attention au décalage horaire : demandez le programme en heure française !
Arabie saoudite, Inde et Kazakhstan : trois nouveaux Grands Prix MotoGP !

Le promoteur du championnat du monde MotoGP, Dorna Sports, révèle la signature d'accords avec l'Arabie Saoudite, l'Inde et le Kazakhstan pour y disputer des Grands Prix dès 2023. Explications.
MotoGP 2023 5 commentaires
Zéro Motorcycles veut court-circuiter les maxitrails avec sa DSR/X

Avec ses 137 km d’autonomie sur voie rapide et environ 3 heures nécessaires à la recharge, la DSR-X est loin d’être une grande voyageuse. Mais pour un usage quotidien, le maxitrail de Zero Motorcycles pourrait bien donner du fil - électrique ! - à retordre à ses rivaux thermiques. Présentation et vidéo.
Trail 4 commentaires
Nouveaux coloris pour les Honda CB1000R, CMX500 Rebel et Monkey en 2023 

Alors que de nombreux motards attendent le retour des Hornet et Transalp - aussi "fracassant" que celui de Marquez ? hum -, Honda temporise à nouveau en dévoilant de nouveaux coloris sur son maxiroadster CB1000R, son custom "mid-size" CMX500 Rebel et sur son mini Monkey.
Pratique 1 commentaire
La Mash X-Ride Trail en 21 pouces à 5599 euros 

Le trail X-Ride 650 "21" débarque dans les concessions Mash avec ses roues en 21 et 18 pouces, un an après avoir été testé - et apprécié ! - par Moto-Net.Com sous forme de prototype de présérie. Présentation.
Bluroc (ex-Bullit) se jette à l’eau avec son inédite Tracker 125

C’est une grande première pour Bluroc : la petite marque belge de motos propose une 125 cc dont le monocylindre est refroidi par eau ! Avec ses 15 chevaux et une partie-cycle plus affûtée, la Tracker doit donc mettre à l’amende ses frangines Legend, Hero ou Spirit... et ses rivales ? Présentation.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...