• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
NOUVEAUTES HARLEY 2019-2022
Paris, le 30 juillet 2018

Nouveautés Harley-Davidson : un maxi-trail, un Streetfighter et des motos de petites cylindrées !

Nouveautés Harley-Davidson : un maxi-trail, un Streetfighter et des motos de petites cylindrées !

Révolution de l'autre côté de l'Atlantique : Harley-Davidson lance un ambitieux plan de développement essentiellement axé sur un élargissement sans précédent de la gamme via un maxi-trail (si !), un roadster sportif  (si, si !), des motos électriques (si, si, si !) et même une petite moto de 250cc à 500cc produite en Asie ! Explications.

Imprimer

"More roads to Harley-Davidson". Comprendre : plus de routes ou d'accès vers Harley-Davidson. Retenez bien ce slogan marketing car il marque peut-être la plus importante et ambitieuse mutation de la Motor Company. L'exploit n'est pas mince pour une marque aussi peu coutumière du changement depuis sa création en 1903 !

Face au recul de ses ventes, au vieillissement de sa clientèle et - depuis peu - aux surcoûts de production causés par les mesures protectionnistes de Donald Trump, Harley prévoit des actions fortes, voire radicales. Terminées les demi-mesures comme la Street 750, censées ménager la susceptibilité de sa clientèle historique tout en attirant de nouveaux "bikers" avec une moto d'entrée (et bas) de gamme produite en Inde.

Le constructeur de Milwaukee amorce cette fois une véritable révolution qui comprend de nouvelles méthodes commerciales et un renforcement de son réseau de concessionnaires, mais aussi et - surtout - une liste importante de nouveaux modèles. Parmi-eux un "nouveau custom de 1250cc" ci-dessous (bah oui, faut bien bosser les fondamentaux !) et d'autres motos en totale rupture avec les habitudes et l'image de la marque... 

Jugez plutôt : Harley-Davidson confirme par exemple l'arrivée en 2019 de sa moto électrique LiveWire, qui sera suivie "à horizon 2022" par d’autres modèles électrifiés "plus légers, plus petits et encore plus accessibles" conçus pour inciter les "nouveaux pilotes" à découvrir de "nouvelles façons de rouler". Cette annonce officialise à court-terme un tournant électrique jusqu'ici hésitant depuis la présentation du premier prototype électrique - pourtant convaincant - testé par MNC en 2015.

Pan America 1250 : la "GS" façon Harley-Davidson !

Autre annonce choc de cette feuille de route : le lancement prévu "en 2020" de la Pan America, rien de moins que "la toute première moto Harley-Davidson Adventure Touring" motorisée par un V-twin de 1250cc ! Oui, vous avez bien lu : une moto de Milwaukee avec de la garde au sol de type maxi-trail routier !

Insensé ? Pas tant que ça : après tout, Ducati est sorti de sa niche de constructeurs de motos radicales avec son trail Multistrada qui rencontre un franc-succès à travers l'Europe. Les maxi-trails étant une catégorie en croissance - tirée par le succès de la locomotive BMW R1200GS - quoi de plus logique de s'y intéresser de près. Même quand on s'appelle Harley-Davidson.

Les dés sont donc jetés pour H-D avec cette inédite Pan America et sa silhouette pour le moins "mastoc". Entre sa partie avant rectangulaire façon Road Glide - avec phare à LED protégé par une barre -, son pare-brise réglable accompagné d'imposants déflecteurs en position basse, son large guidon habillé de pare-mains/clignotants, son long silencieux et sa large selle à étage, cette nouveauté ne verse pas dans la fluidité !

Même si Harley-Davidson précise qu'il s'agit d'un modèle en développement - donc susceptible d'évoluer -, cette Pan America 1250 paraît déjà prête à prendre la route... et les chemins, grâce à ses Michelin Anakee à gros crampons et son robuste sabot en métal ! Son mono-amortisseur central à fort débattement et sa fourche inversée avec plongeurs abrités, ainsi que ses barres de protection s'inscrivent dans la même logique.

Côté partie-cycle, la marque américaine sort là aussi de ses sentiers battus avec un cadre tubulaire de forte section et des étriers radiaux 4-pistons Brembo qui coiffent deux disques avant. MNC détecte aussi la présence d'un gros radiateur devant le bicylindre, qui suggère un recours au refroidissement liquide : non content d'être inédit, le maxi-trail Harley sera également transgressif aux yeux des "gardiens du temple" !

Streefighter 975cc : la Harley sportive !

Là encore, les premières images dévoilées par Harley-Davidson scotchent littéralement la rétine : le constructeur américain projette de lancer "en 2020" un roadster d'allure très sportive de type "Streefighter" qui sera propulsé par un inédit V-twin de 975cc refroidi par eau. Court et trapu, l'engin a des airs de feu les anciennes Buell.

Ce n'est pas la première fois que Harley tente une incursion dans la catégorie roadster pour séduire une clientèle plus dynamique - souvenez de la XR1200 lancée en 2008, notamment  - mais cette initiative va beaucoup plus loin visuellement parlant. La partie-cycle semble de son côté assez proche du trail ci-dessus : cadre tubulaire, étriers Brembo, fourche inversée et mono-amortisseur.

La marque américaine ne divulgue aucune donnée technique concernant son trail ou son roadster, pas plus que sur son nouveau custom de 1250cc cité plus haut. Mais elle précise néanmoins que des modèles "complémentaires viendront s’ajouter dans ces segments de produits à l’horizon 2022".

Des motos de 250 à 500cc

Enfin, dernière étape importante ce plan de relance : la mise en place d'un "partenariat stratégique" avec constructeur installé en Asie dans le but d'y construire une moto "de petite cylindrée (250cc à 500cc) pour les marchés émergents d'Asie". Il s'agit clairement d'une accélération du projet lancé avec les Street 500 et 750, construites en Inde pour tous les marchés sauf les Etats-Unis.

D'ailleurs, les américains ne s'en cachent pas : "ce nouveau produit et sa distribution élargie sont destinés à optimiser l'accès des clients Harley-Davidson en Inde, l'un des marchés les plus importants et les plus dynamiques du monde, ainsi que sur d'autres marchés asiatiques", précise le constructeur. 

Reste à savoir si cette nouvelle "petite" Harley-Davidson sera ensuite importée vers d'autres marchés, et notamment en Europe où la généralisation du permis moto A2 donne toute sa pertinence à des motos de 300 à 400cc. 

Le nerf de la guerre...

On récapitule : Harley entend dépoussiérer son image et créer rien de moins qu'une "nouvelle génération de motards" via des motos radicalement différentes de sa production habituelle, dont un maxi-trail et un roadster sportif. Dans le même temps, la marque va se "brancher" sur la mobilité électrique avec sa LiveWire et d'autres concepts de motos "à piles" au gabarit proche d'un vélo électrique ci-dessous.

Heureusement que ces annonces ne tombent pas à proximité du 1er avril, car beaucoup penseraient à une blague ! Mais ce projet "More roads to Harley-Davidson" est au contraire tout ce qu'il y a de plus sérieux, en témoignent le détail de son volet économique et ses perspectives d'avenir espérées florissantes... 

"Cette stratégie accélérée va nécessiter des investissements significatifs pour influer sur la trajectoire du business mondial", explique H-D, qui entend créer "plus de valeur, stabiliser et renforcer le business actuel et améliorer le Retour sur le capital investi (ROIC) de la Harley-Davidson Motor Company".

Au cas où ce ne serait pas suffisamment clair, la marque précise qu'elle souhaite "augmenter les revenus et les bénéfices et permettre à l'entreprise de reverser plus de dividendes aux actionnaires". Autrement dit : gagner plus de brouzoufs, soit l'objectif de n'importe quelle société privée !

Augmenter le revenu annuel... d'un milliard de dollars !

Pour financer son ambitieux projet "More Roads to Harley-Davidson", les américains prévoient d'actionner un levier bien connu : réduire les coûts. D'où le projet de s'implanter davantage en Inde, pour construire des motos plus accessibles - voire populaires - à prix plus serrés...

La marque prévoit également de ré-affecter "des investissements et ressources", y compris des investissements opérationnels "à l’horizon 2022 de 450 à 550 millions de dollars et les investissements en capital à l’horizon 2022 de 225 à 275 millions de dollars". 

Au total, Harley-Davidson espère que son plan de développement génèrera "plus d’un milliard de revenus annuels supplémentaires en 2022" (!) par rapport à son exercice 2017. Un objectif très élevé, à la hauteur de la révolution que s'apprête à vivre la marque américaine.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Interview MNC : les objectifs de Johann Zarco en MotoGP 2019

Nouveau pilote officiel KTM en MotoGP 2019, le français Johann Zarco livre ses premières impressions et ses objectifs au Journal moto du Net. Interview vidéo.
Pilotes et équipes 4 commentaires
Marché moto janvier 2019 : en hausse, encore et toujours

Les ventes de motos et scooters en France ont progressé de +7,3% en janvier 2019 par rapport à 2018. Les 125 cc ont particulièrement bien roulé (+9,9%), mais les gros cubes ne sont pas en reste (+6,3%) et représentent de plus gros volumes. Premier bilan 2019 pour les abonnés MNC Premium !
Canal+ signe Rossi et Lorenzo pour présenter le MotoGP 2019 !

L'esprit Canal frappe fort en 2019 avec les droits sur le MotoGP pour les "trois à cinq prochaines années". La chaîne cryptée présentait ce matin, sur la splendide terrasse de Vivendi, son équipe de choc composée de Marina Lorenzo, Louis Rossi, Randy de Puniet, Sylvain Guintoli, Laurent Rigal et David Dumain. Au hasard, interview vidéo de la plus charismatique des six.
MotoGP 2019 16 commentaires
Essai Honda CB 500 X 2019 : la route du X

Honda peaufine sa gamme CB 500 pour 2019 avec des améliorations techniques et cosmétiques sur les trois motos qui la composent, particulièrement sur le trail CB 500 X qui évolue le plus. Premier essai.
Trail 5 commentaires
Interview MNC : les objectifs de Fabio Quartararo en MotoGP 2019

Parmi les pilotes à suivre cette année en MotoGP, Fabio Quartararo découvre la catégorie reine au guidon d'une Yamaha YZR-M1 du team Petronas SRT. Du haut de ses 20 ans, le jeune français livre ses premières impressions et ses objectifs au Journal moto du Net. Interview vidéo.
Pilotes et équipes 5 commentaires
Nouveauté Triumph : la future Daytona 765 grillée en plein test

Triumph arrive cette année en Grand Prix comme fournisseur unique de moteurs de la catégorie Moto2. Pour annoncer la grande nouvelle en 2017, la firme d'Hinkley avait fabriqué un prototype de Daytona 765... Or une version commerciale est en route ! Enfin, en développement...
Motos 3 commentaires
Interview Lucas Mahias (Kawasaki) : En test les chronos ne servent à rien, c'est une connerie

Moto-Net.Com a appelé Lucas Mahias juste avant son départ pour l'Australie et la première manche du World Supersport 2019. Un peu "vert" des performances en retrait de sa R6 officielle l'an dernier, le champion WorldSSP 2017 a décliné une offre en Superbike pour rouler sur la ZX-6R de Sofuoglu chez Kawasaki Puccetti. Il nous explique ça... et plein d'autres choses ! Interview.
WSBK 2019 3 commentaires
Essai Honda CB 500 X 2019 : la route du X

Honda peaufine sa gamme CB 500 pour 2019 avec des améliorations techniques et cosmétiques sur les trois motos qui la composent, particulièrement sur le trail CB 500 X qui évolue le plus. Premier essai.
Trail 5 commentaires
Interview Jules Cluzel (GMT94) : On va passer une super saison 2019 tous ensemble !

A trois semaines du début du championnat du monde Supersport 2019 en Australie, le Journal moto du Net a interrogé l'un des prétendants au titre, le français Jules Cluzel. Pour MNC, le n°16 revient sur sa saison 2018 de folie, sa signature au GMT94, ses enthousiasmants tests hivernaux, sa R6 avec sélecteur à droite, ses objectifs, sa vision de la course, son jeune coéquipier Corentin Perolari, son team manager Christophe Guyot... Interview.
  • En savoir plus...