• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
BANC DE TOUCHE
Paris, le 24 septembre 2020

Marc Marquez ne sait pas quand il reviendra...

MotoGP : Marc Marquez ne sait pas quand il reviendra...

Grand absent de cette folle saison MotoGP 2020, Marc Marquez regarde les courses de moto sur son canapé... Alors que le championnat du monde débarque à Barcelone tout près de chez lui, le pilote Repsol Honda se livre à une longue séance de questions réponses avec son team. Interview vidéo.

Imprimer

Blessé dès la première course MotoGP 2020, Marc Marquez ronge son frein et regarde les Grands Prix moto à la télé, comme tout le monde... Poursuivant sa rééducation, il vient de reprendre le vélo et la course à pied pour rester en forme physiquement, mais ne s'aventure pas à donner une date de retour...

Marc, comment vas-tu ?

Marc Marquez : Physiquement ça va, même si je suis encore loin de mon niveau normal. La semaine dernière j’ai recommencé la course à pied et le vélo. Du côté cardio, des jambes et du bras gauche, ma condition est plutôt bonne mais j'ai encore de gros progrès à faire pour mon bras droit. J'ai hâte de reprendre un entraînement plus intense à la salle de sport mais pour le moment il faut respecter le programme et être patient. Mentalement, ça a été difficile au début car je n'avais rien à faire à la maison... L les jours et même les heures étaient très, très longs ! Maintenant, nous avons un plan pour chaque jour avec deux séances de physiothérapie puis un entraînoement en salle avec mon entraîneur. Je travaille mon bras gauche, mes jambes et le cardio donc le mental va beaucoup mieux. Le moment où je souffre le plus, c'est pendant les week-ends de course parce que regarde la course et toutes les séances d'essais à la télé et ce n'est pas facile... A part ça, on peut dire que je suis heureux maintenant car j'ai l'impression d'avoir fait quelques progrès.

La semaine dernière tu t'entraînais avec une protection à l'épaule et au bras, c'est encore le cas ?

Marc Marquez : Oui, nous avons utilisé différents types de protections. Au début j'en avais de la main au haut du bras et c'était complètement rigide. Puis, étape par étape, nous avons utilisé cette protection en carbone que vous avez vue sur les réseaux sociaux qui allait du coude à l'épaule. Et maintenant, dans la vie normale, je n'utilise rien de prévu pour l'entraînement. Quand je fais du vélo, j'utilise quand même cette protection en carbone car elle fixe un peu mieux l'os et le bras. Maintenant, je commence à oublier les protections et j'espère que la semaine prochaine nous serons déjà en mesure de supprimer la protection.

Comment te sens-tu maintenant que tu as repris l'entraînement ?

Marc Marquez : Dès que j'ai recommencé à courir je me suis senti bien et j'ai commencé à voir des améliorations, avec le vélo aussi. Le plus difficile est le muscle du bras droit, mais c'est mieux que je pensais. Le muscle est toujours là, ça marche bien. Tous les mouvements sont OK. Avec mon physio Carlos, qui vit avec moi dans ma maison, nous allons commencer à travailler dur en suivant les bonnes étapes au bon moment.

Est-ce que l'entraînement t'a manqué ?

Marc Marquez : Oui, surtout les deux premières semaines, mais ce qui me manque le plus c’est d’être sur une moto... J’espère bientôt pouvoir reprendre le guidon d'une mini moto ou quelque chose comme ça, mais pour le moment il faut juste respecter le processus et les horaires des médecins. C'est quand on commence à se sentir prêt que ça devient le plus dangereuxJe dois juste essayer de comprendre ce que mon corps me dit.

Après avoir couru la semaine dernière, de nombreux fans ont dit que tu étais déjà très rapide !

Marc Marquez : J'ai été surpris car normalement mon rythme est de 3'50 par kilomètre et là je courais en 4'10 par kilomètre, donc c'était un bon rythme. Le lendemain, j'étais détruit ! Mes jambes étaient complètement vides, mais pendant la semaine j'ai couru trois fois, je suis allée faire du vélo une fois et il semble que la base soit encore là. Donc du point de vue physique je me sens prêt à revenir, mais sur le bras en particulier toujours pas.

Lors de la dernière course à Misano, c'était la première fois que le team Repsol Honda était aussi proche des avant-postes. Qu'en penses-tu ?

Marc Marquez : Je pense que le team Repsol Honda est dans une situation difficile. Bien sûr, je sens que je suis important là-bas et je pense que nous pouvons obtenir de nombreux bons résultats, mais quand vous avez un débutant de l'autre côté du box et que je suis forfait dès la première course, on peut se sentir un peu perdu. C’est normal, un débutant suit un processus et mon coéquipier, même si c’est aussi mon frère bien sûr, a un bon processus. Le test de mardi à Misano était très important car ils ont trouvé quelque chose et à partir de là, Nakagami et mon frère Alex ont fait un grand pas en avant. 6ème et 7ème à l'arrivée, je pense que c'est un bon résultat pour eux. J'ai hâte de revenir le plus tôt possible pour aider l'équipe, mais pour le moment je les aide simplement de l'extérieur.

Tu pense qu'Alex a eu un déclic ?

Marc Marquez : Il est en train d'apprendre. C'est important pour les débutants d'avoir deux courses de suite sur le même circuit. C'est une aide considérable, car le plus difficile en MotoGP c'est d'arriver sur un circuit et d'essayer de tout régler sur la moto. Alex arrivera à Montmelo sur le circuit de Catalunya et il recommencera le processus mais on verra s'il a fait des progrès. Progresser, c'est simplement passer de la 8 à la 12ème place. A partir de là, il s'agit d'essayer d'apprendre, de voir où on peut d'améliorer et faire un autre pas en avant.

C'est plus difficile pour un débutant cette année, dans la mesure où l'écart entre le premier et le 20ème est seulement d'une seconde ?

Marc Marquez : C’est difficile pour un débutant, mais ça l'est aussi pour tout le monde. Les temps sont vraiment serrés, en une seconde il y a 17 ou 18 pilotes, c'est quelque chose d'incroyable car je pense que le niveau en MotoGP est vraiment homogène maintenant. C'est bien pour les pilotes car à la fin, la dernière amélioration vient d'eux. C’est une saison difficile pour tout le monde, mais surtout pour un débutant car il y a beaucoup de courses très rapprochées. C’est étrange parce que lorsqu'on roule un week-end et qu'ensuite on rentre à la maison, le corps peut comprendre comment s’améliorer. Alors que là tout va très vite, trop vite pour un rookie. Et nous n'avons pas de tests, ils ont fait un test d'une journée à Misano alors que normalement pendant une saison nous avons des tests de quatre ou cinq jours qui aident beaucoup.

En restant à la maison, tu es devenu le conseiller d’Alex ?

Marc Marquez : J'essaie de l'aider. Le jeudi quand ils ont l'allocation de pneus il m'envoie la photo et j'essaie de donner quelques conseils par rapport à ce qui s'est passé l'année dernière, etc. Mais ensuite, nous avons comme règle qu'il travaille avec son équipe Nous devons être professionnels. S'il a un doute sur le style de pilotage ou quelque chose comme ça, il m'appelle, mais moi je ne l'appelle jamais. Il travaille avec son équipe et il a Alberto, qui a aussi beaucoup d'expérience, et Emilio. Mais bien sûr, chaque jour, nous avons deux, parfois trois appels téléphoniques.

Honda estimait au début qu'il te restait deux ou trois mois d'absence. Où en sommes-nous maintenant ?

Marc Marquez : Trois mois, c'est beaucoup ! Quand j'étais avec les médecins, nous avons essayé de comprendre et d'écouter des opinions différentes, des médecins différents et ils ont dit environ trois mois. Au début c’est un choc pour un pilote, mais maintenant je commence à ressentir les progrès de mon corps. Chaque jour, chaque semaine je ressens quelque chose de différent, contrairement aux trois premières semaines quand je ne ressentais aucune amélioration. A quel moment je reprendrai mon guidon je ne sais pas, mais j'en suis de plus en plus proche et c’est le plus important. Je sais que nous allons dans le bon sens. Je ne sais pas si je serai de retour sur ma moto dans un mois, dans deux semaines ou dans deux mois. C'est quelque chose que mon corps me dira.

En attendant, tu regardes les courses chez toi, ça doit être super étrange pour toi ?

Marc Marquez : C'est le plus difficile ! Regarder les courses à domicile est la chose la plus difficile parce qu'on aimerait y être. Quand je vois que c'est si serré, avec de nombreux gagnants différents qui n'ont que 84 points d'avance après tant de courses, ça me motive encore plus pour revenir. Mais en fin de compte, le timing est le timing... Il semble étrange qu'après sept courses je n'aie que 84 points de retard sur le leader alors que je suis à zéro ! C'est une saison étrange et il semble que personne ne fasse une grande différence par rapport aux autres.

Il ne reste que sept courses mais le championnat est encore très ouvert !

Marc Marquez : Oui c’est étrange, c'est comme si personne ne voulait gagner ! C'est difficile à comprendre, mais quand on est pilote on peut le comprendre un peu. C'est une chose d'être un pilote qui s'il gagne trouve ça fantastique et incroyable, mais quand on est le pilote qui a besoin de gagner alors quelque chose change et on a beaucoup plus de doutes, car on ne sait pas s'il faut attaquer ou se défendre... On le sait quand on vient de la deuxième, troisième ou quatrième place et qu'on a quelqu'un devant : on n'a rien à perdre, on se contente d'attaquezr et on roule avec plus de confiance parce qu'on n'a pas grand chose à perdre. Mais lorsqu'on est au top et qu'il faut gagner, les doutes commencent à apparaître dans l'esprit et dans le corps et ça devient plus difficile.

Ce n'est plus plus seulement deux pilotes qui se battent mais de nombreuses motos officielles et satellites. C'est complexe cette année !

Marc Marquez : Oui, c’est bien pour le MotoGP et pour le spectacle. Une équipe satellite a maintenant une moto officielle, donc elle peut gagner de nombreuses courses. C'est bien car une équipe satellite peut avoir un bel objectif pour la saison ou pour une course et pour les sponsors c'est bien mieux.

En Autriche, vous avez mentionné dans une interview avec DAZN que vos favoris seraient Dovi et Quartararo. Est-ce toujours pareil ?

Marc Marquez : C’est difficile à dire, c’est vrai qu’en Autriche j’avais cité Quartararo ou Dovizioso mais, honnêtement, j’attendais plus d’eux. Surtout de la part de Quartararo car il a remporté les deux premières courses avec un niveau incroyable et maintenant je ne sais pas ce qui se passe, il a beaucoup de mal même dans l'un de ses points forts, les essais qualificatifs. Dovizioso est régulier, il est là, mais il a besoin de plus de vitesse s'il veut gagner le titre. On voit aussi que Viñales est là, que Mir est là et nous avons huit ou neuf pilotes en moins de 25 points donc ce sera intéressant de voir la fin de la saison. Et oui, j'essaierai de vivre le spectacle de l'intérieur !

Pour ta course à domicile ce week-end à Barcelone, tu seras à la maison en train de te ronger les ongles ?

Marc Marquez : Le MotoGP sera à seulement une heure de chez moi... Oui ce sera étrange, mais vous savez, c’est une situation étrange. C’est la première fois que je vis cette expérience dans ma carrière. Pour un athlète, quel que soit le sport, on passe 15 ans à rouler à la limite et puis une année ce risque existe. Nous essaierons de revenir le plus tôt possible, la motivation est toujours là.

Depuis 2013 tu as remporté six titres mais aujourd'hui c'est difficile pour Honda. Beaucoup de gens profitent de cette mésaventure pour critiquer, dire que la moto n’est pas facile et que ce n'est pas la bonne stratégie. Qu'en penses-tu ?

Marc Marquez : J'ai beaucoup de temps maintenant pour lire beaucoup de choses, mais au final si on regarde les dix dernières années, Honda a eu une stratégie parfaite. Pourquoi ? Parce que c'est l'équipe qui a remporté le plus de titres, le plus de titres par équipe et le plus de championnats constructeurs. Je pense que Honda fait un excellent travail pendant toutes ces années. Parfois ça arrive, tous les constructeurs peuvent avoir du mal pendant un an. Nous avons hâte d’améliorer la situation pour l’année prochaine, car je me sens membre de Honda et j’ai le sentiment qu’il est de ma responsabilité d’être là pour les amener au sommet. Pour moi, la stratégie de Honda signifie qu'on peut souffrir un an, mais qe sur les dix dernières années ils ont fait plus que les autres constructeurs.

Une MotoGP doit-elle être une moto facile, comme on l'entend parfois ?

Marc Marquez : Il est clair qu'une moto MotoGP reste une moto de MotoGP. Chacune a un caractère différent et les pilotes doivent s'adapter à la moto. Honda a cette philosophie depuis de nombreuses années dans les catégories 500 cm3 et MotoGP. Par exemple, quand je parle avec Doohan ou Criville, leur philosophie est la même. Honda a une bonne moto mais il faut être en forme à 100%, il faut la pousser dans ses retranchements mais lorsqu'on est à l'aise avec, on peut être très rapide. Ensuite, quand j’ai lu "non, la moto n'est faite que pour le style Marquez et bla bla bla", c'est faux. Nous avons trois motos officielles en piste (l'an dernier c'était moi, Lorenzo et Crutchlow) et tous disent la même chose. C’est différent si un pilote est plus rapide ou plus lent, mais je suis le premier à vouloir une moto à la fois plus rapide et plus facile, car ce sera plus facile pour moi aussi ! Mais c’est une moto de compétition et lors de la dernière course, par exemple, ils ont terminé 6ème avec Nakagami et 7ème avec un débutant, Alex. Donc c'est une bonne moto qui a du potentiel, mais pour bien la comprendre il faut tomber plusieurs fois, si vous voyez ce que je veux dire.

Que penses-tu du circuit de Portimao qui accueillera la finale ?

Marc Marquez : Portimao sera un circuit intéressant pour terminer la saison. J'espère y être et j'espère y rouler avec la MotoGP, car j'y ai déjà testé une Moto2 en 2012. C'était il y a longtemps, mais je me souviens du circuit et c'était très agréable. Beaucoup de hauts et de bas, suivant le tracé naturel du terrain, c'était vraiment sympa et très amusant. J'espère pouvoir être là et terminer la saison d'une belle manière...

Pour finir, un message à faire passer à tous tes fans ?

Marc Marquez : Je veux juste dire merci, en particulier à toute l'équipe Repsol Honda et à tous les fans. J'ai reçu beaucoup, beaucoup de chouettes messages. On m' souvent interrogé sur la date de mon retour, mais je ne sais pas quand je reviendrai. J'espère revenir le plus tôt possible. J'ai l'impression que ce ne sera plus très long, donc c'est sympa aussi. On verra, mais merci de continuer à me soutenir et à soutenir Honda. Et ne vous inquiétez pas : nous reviendrons au top !"

 

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai nouveau Honda Forza 750 2021 : plus fort que le Tmax ?!

Honda met la pression sur le Tmax avec ce nouveau maxi-scooter Forza 750, pertinent mélange entre l'incomplet Integra et le baroudeur des villes X-ADV. Cette importante nouveauté 2021 est-elle suffisamment "Forza" pour contester enfin l'insolente suprématie du leader Yamaha ? Réponse et avis dans notre essai MNC.
Scooter 6 commentaires
Essai Aprilia RS 660 : une demi-portion pour un plein de sensations

L'inédite RS 660 débarque en novembre 2020 ! Combien vaut la première sportive Aprilia de moyenne cylindrée, équipée du nouveau Twin issu du V4 de Superbike, d'une électronique de pointe, d'une partie-cycle optimisée et d'un look modernisé ? 11 050 euros. Que vaut-elle ? Réponse dans notre essai MNC.
Sportive 2 commentaires
Essai Honda CBR1000RR- R SP : la nouvelle Fireblade 2020 envoie de l'R ! 

Mais que diable signifie ce quatrième "R" ajouté au patronyme de l'hypersport Honda Fireblade, qui n'en manquait déjà pas... d'air ?! Réponses dans notre essai complet MNC sur route et circuit de la luxueuse CBR1000RR-R SP 2020. 
Sportive 2 commentaires
Africa Twin 1100 Vs V-Strom 1050 XT : maxitrail Honda ou Suzuki, lequel est le plus fort ?

Deux grandes nouveautés 2020 s'affrontent sur Moto-Net.Com : l'Africa Twin 1100 et la V-Strom 1050 XT, toutes deux certifiées Euro5 moto, modernisées et affichées au même prix de 14 599 euros. Faut-il craquer pour le maxitrail Honda ou Suzuki ? Réponse dans ce nouveau duel MNC...
Trail 2 commentaires

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Essai nouveau Honda Forza 750 2021 : plus fort que le Tmax ?!

Honda met la pression sur le Tmax avec ce nouveau maxi-scooter Forza 750, pertinent mélange entre l'incomplet Integra et le baroudeur des villes X-ADV. Cette importante nouveauté 2021 est-elle suffisamment "Forza" pour contester enfin l'insolente suprématie du leader Yamaha ? Réponse et avis dans notre essai MNC.
Scooter 6 commentaires
Les pilotes MotoGP s'expliquent après le Grand Prix de Teruel 2020

Premier et deuxième du onzième Grand Prix de l'imprévisible saison MotoGP 2020, Morbidelli et Rins se relancent au championnat ! Mir bétonne, Zarco étonne, Quartararo tâtonne. Moto-Net.Com revient sur les faits marquants du GP de Teruel à travers les déclarations des pilotes... et quelques notes.
GP de Teruel 7 commentaires
GP de Teruel 2020 : Morbidelli enclenche la seconde pour jouer le titre

Les fans de MotoGP espéraient la victoire d'un neuvième pilote différent ce week-end à Aragon : le poleman Nakagami, son confrère Marquez, le leader du championnat Mir ? Finalement, c'est l'outsider Franco Morbidelli qui a remporté le GP de Teruel à l'issue d'une course magistrale. Compte-rendu et vidéos.
GP de Teruel 40 commentaires
R18 Classic : BMW Motorrad dévoile sa nouvelle Road Queen...

On le savait, la R18 "tout court" ne resterait pas longtemps toute seule dans la gamme "Heritage". Or BMW Motorrad vient de présenter une déclinaison routière de son cruiser. Baptisée R18 Classic, cette moto s'adresse aux bikers qui souhaitent rouler loin et en duo. Présentation et vidéo.
Motos 5 commentaires
[Vidéo] Quand Indian (dé)mystifie Harley-Davidson dans le fameux Corkscrew !

Cette nuit sur le circuit de Laguna Seca (USA) s'est disputée une drôle de course de vitesse moto : le King of the Baggers qui oppose des - préparations de - Indian Challenger, Harley-Davidson Road et Street Glide ! La lutte a été aussi courte qu'intense... Retour en vidéo sur MNC.
Honda MSX125 Grom : mini moto, maxi succès et gros taro 

Lancé en 2013 - à 3050 euros - et remodelé en 2016, le MSX125 évolue en 2021 : nouveau monocylindre Euro5 à boite 5 rapports, nouvelle plastique à personnaliser et nouveau surnom... à la Grom ? Présentation du best-seller mondial que Honda affiche à... 3950 euros !
Motos 9 commentaires
Nouveau Ducati Streetfighter V4 2021 : un peu plus vert et S tout noir

Testé et approuvé par Moto-Net.Com dès sa sortie en juin 2020, le Streetfighter V4 change déjà ! Ducati a revu sa cartographie moteur et son échappement afin de respecter la norme Euro5. Le modèle S haut de gamme ajoute au passage un coloris noir Dark Stealth. Présentation.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Calendrier MotoGP 2020

Reports et annulations : calendrier mis à jour

Pilotes MotoGP 2020 Plateau : Pilotes et équipes
Intersaison : Tests MotoGP
GP moto du Qatar 8 mars : GP du Qatar (MotoGP annulé)

Nouvelles dates

GP moto d'Espagne 19 juillet : GP d'Espagne
GP moto d'Andalousie 26 juillet : GP d'Andalousie (nouveau)
GP moto de République tchèque 9 août : GP de République tchèque
GP moto d'Autriche 16 août : GP d'Autriche
GP moto de Styrie 23 août : GP de Styrie
GP moto de San Marin 13 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Emilie Romagne 20 septembre : GP d'Emilie Romagne (nouveau)
GP moto de Catalogne 27 septembre : GP de Catalogne
GP de France moto 11 octobre : GP de France
GP moto d'Aragon 18 octobre : GP d'Aragón
GP moto d'Aragon 25 octobre : GP de Teruel (nouveau)
GP moto d'Europe 8 novembre : GP d'Europe (nouveau)
GP moto de Valence 15 novembre : GP de Valence
Nouveau GP moto du Portugal 22 novembre : GP du Portugal (nouveau)

Courses annulées

GP moto des Amériques  GP des Amériques
GP moto d'Italie  GP d'Italie
GP moto d'Allemagne  GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas  GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande  GP de Finlande
GP moto de Grande-Bretagne  GP de Grande-Bretagne
GP moto du Japon  GP du Japon
GP moto d'Australie  GP d'Australie
GP moto d'Argentine  GP d'Argentine
GP moto de Thaïlande  GP de Thaïlande
GP moto de Malaisie  GP de Malaisie

SAISON 2020   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...