• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
#EMILIAROMAGNAGP COURSE
Paris, le 20 septembre 2020

GP d'Émilie Romagne : Vinales vainqueur d'une course folle à Misano

GP d'Émilie Romagne : Vinales vainqueur d'une course folle à Misano

La saison 2020 de MotoGP est à l'image de cette septième épreuve disputée sur le circuit de Misano (Italie) : folle donc imprévisible ! Sixième pilote à s'imposer cette année, Maverick Vinales monte sur un podium 100% espagnol... mais un italien méritait aussi la victoire, et un français visait le Top 3. Compte-rendu et vidéos.

Imprimer

Ce matin à Misano, le warm-up des MotoGP avait livré deux surprises : excellente pour Alex Marquez qui signait le meilleur chrono de la session juste devant trois des favoris à la victoire (Vinales, Quartararo et Morbidelli), exécrable pour Jack Miller victime d'un brutal high-side à la décélération... Or cet après-midi, le GP d'Émilie-Romagne a été tout aussi imprédictible...

Départ : Jack Miller prend un départ canon avec - grâce à ! - sa Ducati Desmosedici, plongeant dans le premier enchainement devant Maverick Vinales, Fabio Quartararo, Franco Bagnaia, Pol Espargaro, Valentino Rossi, Brad Binder, Danilo Petrucci, Franco Morbidelli, Alex Espargaro, etc.

Bagnaia dépasse Quartararo après l'épingle n°8 et rejoint rapidement son coéquipier australien. Passé devant Miller, Vinales tente une échappée. Au sein du peloton, Binder passe devant Rossi. Parti de la 14ème place, Zarco se retrouve 15ème. Seul pilote du plateau à avoir sélectionné un pneu arrière dur, on lui souhaite une meilleure fin de course !

Trop optimiste en ce tout début de course, Aleix Espargaro perd l'avant de la RS-GP et chute sous les roues de Morbidelli. Le vainqueur de la course à Misano il y a sept jours est contraint de quitter momentanément la piste et repart en dernière position ! Comme si rouler malade - comme un chien, parait-il - ne suffisait pas...

La Yamaha n°12 boucle le 1er tour avec une demi-seconde d'avance sur les deux Ducati n°43 et 63. Privé de podium la semaine dernière, Rossi voit ses nouveaux espoirs de Top3 mondial (le 200ème de sa loooongue carrière) disparaitre dans les graviers du virage n°4. Vale remplace son copain Franco en tant que lanterne rouge jaune !

Survolté, Brad Binder continue de progresser au sein du peloton : après son chef de file espagnol - Pol Espargaro -, le sud-africain double l'australien Jack Miller. Mais le n°33 en fait trop et chute de sa KTM dans l'épingle de fin de parcours !

Vinales roule six dixièmes de seconde devant Bagnaia, et deux secondes devant P. Espargaro et Quartararo. Miller tente de ramarrer après un petit écart, Petrucci, Mir et Lecuona roulent roue dans roue, Alex Marquez et Oliveira bouclent le Top 10 devant un Dovizioso désemparé - en plus d'être "Unemployed" l'an prochain !.

Comme Quartararo il y a une semaine, Binder chute une seconde fois et doit abandonner dans le tour suivant. Notre Fabio justement, occupe toujours la quatrième place, dans le sillage de la KTM n°44 et à bonne distance du peloton mené par la Ducati n°63.

Les deux échappés du jour, Vinales et Bagnaia tournent sans se gêner. Mais lorsque Maverick élargit dans le double droit n°4 et 5, Franco ne se fait pas prier pour prendre les commandes. Les deux motos parcourent le bout droit carénage contre carénage, mais Bagnaia s'impose au freinage puis s'éloigne irrésistiblement.

Deux secondes derrière le nouveau leader et une seconde derrière Vinales, Pol Espargaro cède un peu de terrain à notre "Fabio-lous" compatriote qui reprend virtuellement la tête du championnat ! Zarco pointe en 13ème position derrière Nakagami, Petrucci et Dovizioso. Rossi est 18ème et dernier, à 26 secondes de son camarade Bagnaia.

Bridé par un moteur récalcitrant, Jack Miller rejoint les stands au 9ème tour, passablement énervé contre sa machine... Le troisième du championnat - avant cette course - va perdre de gros points face à ses rivaux qui se trouvent encore sur la piste...

Le premier tiers de la course est écoulé et Bagnaia accroit progressivement son avance sur Vinales. Pol Espargaro s'accroche à sa troisième place et parvient à maintenir Quartararo à distance. À cet instant précis, le français compte autant de points (83) que Dovizioso. Le n°04 Ducati est bloqué derrière la RCV n°73.

Tito Rabat mord la poussière dans le 13ème tour. Son coéquipier, notre compatriote, Johann Zarco est toujours 12ème, à quelques longueurs de Petrucci. Deux autres coéquipiers se battent sur la piste pour la sixième place : Oliveira dépasse Lecuona au 14ème passage dans l'épingle n°8... Le team Tech 3 peut être fier ! Et trembler, un peu.

Les tours s'enchainent sans que la morphologie de la course n'évolue. Le métronome Bagnaia contrôle Vinales à distance. Pol Espargaro voit graduellement la deuxième marche s'éloigner et reste sous la menace de Quartararo lui même dans la mire de.. Mir ! Plus loin encore, Oliveira et Lecuona ne se quittent pas. Marquez et Dovizioso non plus !

À 10 tours de la fin, notre savoureux "20 français" accélère et se rapproche du podium ! En deux petits tours, le pilote Yamaha SRT se retrouve dans la roue arrière de sa cible KTM : outre une réconfortante troisième place, Fabio louche sur les trois points supplémentaires au championnat !

À l'inverse, Dovizioso n'est pas dans le rythme et cède sa neuvième place à Nakagami. Mais il y a plus grave pour les fans Ducati : Bagnaia chute de son piédestal à 7 tours de la fin ! Vinales hérite des rênes de la course avec une confortable avance de 4 secondes sur Espargaro et Quartararo qui se garde bien de précipiter son attaque !

Si la RC16 n°44 est à la peine dans les courbes par rapport à la M1 n°20, l'autrichienne résiste à l'accélération et sur les freins ! Prudent, Fabio patiente pour doubler sans - trop - forcer... Ce faisant, il laisse remonter l'excellent finisseur Joan Mir (demandez à Rossi et ses fans...). La GSX-RR n°36 tourne une demi-seconde plus vite et relance le suspense !

Bouchonné dans les sections viroleuses et ultra-rapides, Quartararo ne trouve pas d'ouverture en entmae ou à la fin des bouts droits ! Mir se pose beaucoup moins de questions, attaque et passe rapidement Quartararo dans le premier enchainement sinueux du circuit.

La situation au championnat ne pourrait être plus serrée : Quartararo, Dovizioso et Vinales se retrouve à égalité, leurs trois compteurs affichant alors 83 points ! Sur la piste, Iker Lecuona chute à deux tours de la fin alors qu'il s'apprêtait à réaliser un magnifique "doublé" pour le team Tech 3 dans le Top 6.

Averti à deux reprises qu'il avait dépassé les limites de la piste, Quartararo doit effectuer une pénalité "Long Lap" dans l'ultime boucle. Mais le n°20 n'emprunte pas l'échappatoire du virage n°9 et écope d'une pénalité de trois secondes qui le privent du podium, au bénéfice de Pol Espargaro.

Bien que dominé par Franco Bagnaia cet après-midi, le poleman Maverick Vinales transforme enfin ses excellents essais (trois pole positions en 2020 déjà, soit autant qu'en 2019) et récolte 25 points extrêmement importants pour le championnat ! Quartararo et lui cumulent 83 points.

Aussi rapide qu'incisif, Joan Mir progresse d'une marche sur le podium de Misano par rapport à dimanche dernier. Le pilote Suzuki est quatrième au provisoire, à seulement quatre points du leader qui reste Andrea Dovizioso, huitième devant les siens ce dimanche.

Résultats du GP d'Émilie-Romagne MotoGP 2020

  1. 12 - Maverick VIÑALES - SPA - Monster Energy Yamaha MotoGP : 41' 55.846
  2. 36 - Joan MIR - SPA - Team Suzuki Ecstar : +2.425
  3. 44 - Pol ESPARGARO - SPA - Red Bull KTM Factory Racing : +4.528
  4. 20 - Fabio QUARTARARO - FRA - Petronas Yamaha SRT : +6.419
  5. 88 - Miguel OLIVEIRA - POR - Red Bull KTM Tech 3 : +7.368
  6. 30 - Takaaki NAKAGAMI - JPN - LCR Honda Idemitsu : +11.139
  7. 73 - Alex MARQUEZ - SPA - Repsol Honda Team : +11.929
  8. 4 - Andrea DOVIZIOSO - ITA - Ducati Team : +13.113
  9. 21 - Franco MORBIDELLI - ITA - Petronas Yamaha SRT : +15.880
  10. 9 - Danilo PETRUCCI - ITA - Ducati Team : +17.682
  11. 5 - Johann ZARCO - FRA - Esponsorama Racing Ducati : +23.144
  12. 42 - Alex RINS - SPA - Team Suzuki Ecstar : +24.962
  13. 38 - Bradley SMITH - GBR - Aprilia Racing Team Gresini : +30.008

Non classés

  • 27 - Iker LECUONA - SPA - Red Bull KTM Tech 3 : à 3 tours
  • 63 - Francesco BAGNAIA - ITA - Pramac Racing : à 7 tours
  • 46 - Valentino ROSSI - ITA - Monster Energy Yamaha MotoGP : à 12 tours
  • 53 - Tito RABAT - SPA - Esponsorama Racing : à 15 tours
  • 43 - Jack MILLER - AUS - Pramac Racing : à 20 tours
  • 33 - Brad BINDER - RSA - Red Bull KTM Factory Racing : à 24 tours
  • 41 - Aleix ESPARGARO - SPA - Aprilia Racing Team Gresini : à 27 tours

Classement MotoGP 2020 après 7 épreuves

  1. Andrea DOVIZIOSO - ITA - Ducati : 84
  2. Fabio QUARTARARO - FRA - Yamaha : 83
  3. Maverick VIÑALES - SPA - Yamaha : 83
  4. Joan MIR - SPA - Suzuki : 80
  5. Franco MORBIDELLI - ITA - Yamaha : 64
  6. Jack MILLER - AUS - Ducati : 64
  7. Takaaki NAKAGAMI - JPN - Honda : 63
  8. Miguel OLIVEIRA - POR - KTM : 59
  9. Valentino ROSSI - ITA - Yamaha : 58
  10. Pol ESPARGARO - SPA - KTM : 57
  11. Brad BINDER - RSA - KTM : 53
  12. Alex RINS - SPA - Suzuki : 44
  13. Johann ZARCO - FRA - Ducati : 36
  14. Danilo PETRUCCI - ITA - Ducati : 31
  15. Francesco BAGNAIA - ITA - Ducati : 29
  16. Alex MARQUEZ - SPA - Honda : 24
  17. Aleix ESPARGARO - SPA - Aprilia : 18
  18. Iker LECUONA - SPA - KTM : 15
  19. Bradley SMITH - GBR - Aprilia : 11
  20. Tito RABAT - SPA - Ducati : 7
  21. Cal CRUTCHLOW - GBR - Honda : 7
  22. Michele PIRRO - ITA - Ducati : 4
  23. Stefan BRADL - GER - Honda : 0

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai vidéo DesertX : le trail Ducati qui va faire des Euros !

Ducati investit le tout-terrain avec une nouvelle moto aussi belle qu'ambitieuse : le trail DesertX et son énergique bicylindre de 937 cc ! MNC l'a poussée dans ses retranchements sur route, pistes et petits chemins dans un essai vidéo ultra-complet pour découvrir les qualités et les défauts de cette inédite italienne en 21 et 18 pouces. 
Essai vidéo MT-10 2022 : la nouveauté Yamaha en fait-elle trop ?

Yamaha ajoute des muscles et de la technologie supplémentaires à sa MT-10, qui n'en manquait déjà pas ! Plus puissant, plus sophistiqué et toujours aussi "torturé" stylistiquement, le roadster d'Iwata ne devient-il pas too much ? Essai vidéo MNC.
Essai MP3 530 hpe Exclusive : Piaggio remodèle son best-seller

Meilleure vente de scooter Piaggio en France, le MP3 500 connaît une importante évolution en 2022. Un plus gros moteur, un nouveau look et des fonctionnalités inédites (caméra de recul !?) doivent permettre au MP3 530 hpe Exclusive de séduire les scootomobilistes avides de nouveautés... à tout prix ?
Essai Z900RS SE : le meilleur des roadsters Kawasaki

Sortie en 2018, la Z900RS est déjà une excellente moto basée sur le best-seller Z900 et inspirée de l’originelle Z1 (mythique, MNC vous explique pourquoi). Or Kawasaki fête ses 50 ans de "Zed" avec, notamment, une Z900RS SE qui intègre l’amortisseur Öhlins de la Z1000R et le freinage Brembo de la Z H2. Un "Best Of" donc... et "Must Have" ?

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Les nouvelles Moto Guzzi V100 Mandello à partir de 15 499 euros 

La V100 Mandello - nouveau roadster refroidi par eau de Moto Guzzi - est enfin disponible au prix de 15 499 euros en standard et de 17 999 euros en version "S", plus perfectionnée. Présentation.
Les têtes couronnées du MotoGP sont tombées au GP d’Aragon 2022

Marquez, Mir, Quartararo... Aucun champion MotoGP n’a franchi la ligne d’arrivée en 2022 à Aragon : le n°93 Honda a abandonné, le n°36 Suzuki était forfait et le n°20 Yamaha a chuté. "El Diablo" perd gros au championnat face à Bagnaia, A. Espargaro et Bastianini, tous montés sur le podium espagnol !
Horaires et enjeux du GP du Japon MotoGP 2022

Horaires, enjeux et programme du GP du Japon Moto GP, 16ème manche du championnat du monde 2022, qui n'a pas eu lieu depuis 2019 en raison de l'annulation des éditions 2020 et 2021 pour cause de Covid...
La Crossfire 125, haut de gamme Brixton, disponible en France à 3999 euros

Les jeunes motards et "motomobilistes" qui craquent pour la Svartpilen 125 mais n’ont pas les 5299 euros exigés par Husqvarna peuvent se tourner vers une machine austro-chinoise très proche de la Vitpilen en termes de look et philosophie, mais bien moins chère : la Crossfire 125 de Brixton Motorcycles. Présentation.
La Mash X-Ride Trail en 21 pouces à 5599 euros 

Le trail X-Ride 650 "21" débarque dans les concessions Mash avec ses roues en 21 et 18 pouces, un an après avoir été testé - et apprécié ! - par Moto-Net.Com sous forme de prototype de présérie. Présentation.
YZF-R1 GYTR 2023 et pièces GYTR Pro : la compé-client de Yamaha est prête

Pour viser la victoire en compétition ou l’humiliation des copains en journée piste, de nombreux français sélectionnent l’YZF-R1. Outre ses qualités d’origine, la Superbike de Yamaha est appréciée des pistards pour son généreux catalogue GYTR (Pro) qui contient 400 pièces et même une moto, prête pour la saison 2023 !
Monster SP : le roadster de Ducati monte en gamme en 2023

Après l’exclusive Streetfighter V4 Lamborghini - à 63 000 euros, mamma mia  ! -, Ducati présente un nouveau modèle 2023 quatre fois plus abordable... et quatre fois moins performant et sensationnel ? Sans doute pas, car la Monster SP dispose de solides atouts ! Présentation et vidéo.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2022

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2022

GP de France moto MNC Premium : Invitation GP de France (épuisé)

Courses 2022

GP moto du Qatar 6 mars : GP du Qatar
GP moto d'Indonésie 20 mars : GP d'Indonésie
GP moto d'Argentine  3 avril : GP d'Argentine
GP moto des Amériques 10 avril :  GP des Amériques
GP moto du Portugal 24 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 1er mai : GP d'Espagne
GP de France moto 15 mai : GP de France
GP moto d'Italie 29 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 5 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 19 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 26 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande10 juillet : GP de Finlande
GP moto de Grande-Bretagne 7 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 21 août : GP d'Autriche
GP moto de San Marin 4 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 18 septembre : GP d'Aragón
GP moto du Japon 25 septembre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande 2 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie 16 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 23 octobre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 6 novembre : GP de Valence


SAISON 2022   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...