• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
SHANGHAI
Paris, le 2 mai 2005

Le Grand Prix de Chine tour par tour

Le Grand Prix de Chine tour par tour

Sur le nouveau circuit de Shanghai, conçu pour la F1, les réglages ont été perturbés par la pluie qui pouvait réserver des surprises et permettre aux outsiders de briller aux dépens des favoris. L'occasion rêvée pour Olivier Jacque et Van Den Goorbergh ?

Imprimer

Pour ce premier Grand Prix chinois, la météo est plus qu'incertaine : vendredi, la première journée d'essais se déroule sous la pluie puis sur piste séchante. Samedi, quelques gouttes de pluie subsistent mais sans mouiller la piste. Beaucoup de pilotes, toutes catégories confondues, se plaignent d'un mauvais feeling de l'avant sur une piste très abrasive procurant beaucoup de grip. Barros, le samedi matin, a d'ailleurs perdu l'avant et chuté. Supplice chinois supplémentaire : les vibreurs, prévus davantage pour la F1 que pour les motos comme en témoigne la démesure des installations, sont glissants. Interdit d'y poser les roues en cas de pluie !

Catégorie 125 cc

Mika Kallio fait une superbe pole après des essais dominés par les KTM. Simoncelli fait le 2ème chrono. Talmacsi, qui s'était montré le plus rapide sur le mouillé, est troisième. Thomas Luthi, qui a roulé régulièrement dans des chronos rapides avec sa Honda, complète la première ligne. Au deuxième rang on trouve Simon, Lai, Pesek et Koyama. Kuzuhara, Pirro, Faubel et Di Meglio sont en troisième ligne. Alexis Masbou fait le 19ème temps et s'élance donc de la 5ème ligne. Le suisse Braillard, blessé dans une collision aux essais, ne prend pas le départ.

La pluie menace mais le warm up 125 se déroule sur piste sèche. C'est Kallio qui confirme sa bonne forme du moment avec le meilleur chrono devant Pasini, Faubel, Olive, Poggiali, Koyama, Simon, Talmacsi, Bautista, Luthi, Pesek, Di Meglio, Espargaro, Gadea et Lai. Masbou fait le 17ème temps des 37 partants.

Le Grand Prix de Chine Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Départ. Très bon départ sur une piste trempée de Lai, surgi de la 2ème ligne, qui fait le hole shot devant Kallio, Luthi, Talmacsi, Simon, Pesek, Koyama, Pasini et Simoncelli. Lai part très vite et prend rapidement quelques longueurs d'avance sur Kallio. Luthi sort trop large, Talmacsi et Simon en profitent aussitôt : les trois KTM ensemble derrière la Honda de Lai ! Pasini passe lui aussi le suisse, Simon passe 2ème devant Kallio et Koyama 7ème devant Pesek.

Au 1er passage, Lai mène d'une trentaine de mètres devant Talmacsi passé devant Simon, Pasini, Kallio, Luthi, Koyama, Simoncelli, Pesek, Espargaro, Kuzuhara, Pirro, Di Meglio, Poggiali et Faubel. Masbou est 22ème. Lai prenant le large, Talmacsi, Simon et Pasini distancent à leur tour Kallio, Luthi, Simoncelli et Koyama qui ont eux aussi fait le trou. Pasini passe 2ème devant Talmacsi.

Au 2ème passage, Lai mène toujours mais Pasini, auteur du meilleur tour, revient et ramène Talmacsi et Simon. Un peu plus loin, Koyama a passé Kallio et Luthi. Simoncelli semble distancé lui aussi. Di Meglio est 13ème. Dans ce tour, Pasini rejoint Lai et la passe de superbe façon, se plaçant à l'extérieur dans un droite pour mieux freiner à l'entrée du gauche qui suit ! Talmacsi et Simon reviennent à leur tour sur Lai. Au 3ème passage, Pasini auteur d'un nouveau meilleur tour voit Lai, visiblement vexé de s'être laissé surprendre, l'attaquer au freinage en bout de ligne droite ! Pasini profite que Lai sorte trop large pour repasser leader. Di Meglio est 14ème à plus de 14 s du leader. Masbou est 20ème. Lai passe à nouveau Pasini au freinage mais élargit. Pasini, en le repassant, lui fait signe comme pour dire qu'il fait le jeu de leurs poursuivants. Dans la ligne droite précédant l'épingle la plus lente, Talmacsi passe Lai, qui le repasse au freinage.

Le Grand Prix de Chine Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 4ème tour, Pasini, Lai et Talmacsi ont légèrement distancé Simon. Koyama est seul 5ème, puis Luthi 6ème légèrement devant Kallio et Simoncelli. Di Meglio est 17ème. Dans l'épingle serrée, Lai attaqué par Talmacsi retarde son freinage et passe devant Lai, mais sort à nouveau large et perd la tête aussitôt. Au 5ème passage, Pasini, Lai, Talmacsi et Simon voient Koyama auteur du meilleur chrono pratiquement revenu sur eux. Luthi est seul 6ème, puis Simoncelli, Kallio et Espargaro limitent les dégâts. Nieto est revenu 10ème devant Pirro, Kuzuhara, Pesek, Poggiali et Bautista.

Au 6ème tour, Pasini, Lai et Talmacsi qui descendent leurs chronos distancent légèrement Koyama qui a doublé Simon. Luthi, à 4,8 s de Pasini, fait l'effort et signe le meilleur tour, puis Simoncelli 7ème a pris ses distances sur Kallio. Di Meglio est 19ème. Au 7ème passage, Pasini, Lai et Talmacsi ont légèrement distancé Koyama. Simon lâché est rejoint par Luthi. Simoncelli auteur du meilleur tour fait lui aussi l'effort et revient sur les leaders. Luthi et Simoncelli passent Simon avant l'épingle serrée.

Au 8ème tour, Pasini, Lai, Talmacsi et Koyama mènent, mais Luthi et Simoncelli auteur d'un nouveau meilleur chrono sonnent la charge, lâchant Simon ! Espargaro 8ème est très loin des deux groupes de tête. Lai démontre à nouveau ses talents de gros freineur et prend la tête à Pasini. Le temps se lève et le soleil fait son apparition ! Pasini repasse Lai à l'aspiration avant l'épingle la plus lente, mais Lai le repasse au freinage de celle-ci.

Au 9ème tour, Lai a pris quelques longueurs sur Pasini et Talmacsi, Koyama est un peu plus loin, puis Luthi et Simoncelli reviennent toujours, Simon semblant définitivement lâché. Espargaro est toujours 8ème. Di Meglio remonte 17ème. Au 10ème passage, Lai, Pasini et Talmacsi ont 2,7 s d'avance sur Koyama, 3,7 s sur Luthi et Simoncelli, 9,2 s sur Simon, 16,6 s sur Espargaro, 17,8 s sur Kallio, 19,9 s sur Nieto, 23,1 s sur Pesek, 24,9 s sur Poggiali, 29,7 s sur Pirro, 30,4 s sur Cortese, 31,1 s sur Kuzuhara, 37,2 s sur Iannone et Di Meglio.

Au 11ème tour, Lai auteur du meilleur chrono devance Pasini et Talmacsi, Koyama est presque rejoint par Luthi et Simoncelli. Au 12ème passage, Lai a une vingtaine de mètres d'avance sur Pasini et Talmacsi. Koyama, à presque 5 s du leader, est rejoint par Luthi et Simoncelli un peu plus loin. Pasini et Talmacsi refont la jonction avec le leader. Di Meglio est 18ème à 47 s du leader, Masbou 24ème. Pasini prend la tête à l'aspiration dans la ligne droite, mais Lai repasse au freinage de l'épingle. Au 13ème tour, Lai, Pasini auteur du meilleur tour et Talmacsi mènent, Koyama a repris ses distances sur Luthi rejoint par Simoncelli. Nieto est passé 9ème devant Kallio. Bautista passe 18ème devant Di Meglio.

Le Grand Prix de Chine Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Le scénario de la ligne droite précédant l'épingle est désormais bien rodé : Pasini passe Lai à l'aspiration et se fait repasser au freinage. Luthi fait lui aussi le freinage à Koyama à l'épingle, mais sort large et doit laisser repasser le coéquipier de Masbou.

Au 14ème passage, le trio Lai, Pasini et Talmacsi a plus de 5 s d'avance sur Koyama, Luthi et Simoncelli. Luthi profite de l'aspiration pour passer 4ème devant Koyama. Di Meglio est 19ème. Comme d'habitude, Pasini passe Lai à l'aspiration et Lai repasse au fort freinage de l'épingle. Au 15ème passage, les trois leaders ont 6,6 s d'avance sur Luthi auteur du meilleur tour, lui-même 1 s devant Koyama sur qui bute Simoncelli. Simon, à 21 s du leader, est presque rejoint par Espargaro.

Au 16ème tour, Lai, Pasini et talmacsi améliorent leurs chronos, mais c'est Luthi qui signe un nouveau meilleur tour. Koyama et Simoncelli sont lâchés. Espargaro est passé 7ème devant Simon, Nieto revient. Pasini tente de faire le freinage à lai à l'entrée de la chicane, mais Lai résiste et contraint Pasini à rester 2ème : chaud ! Au 17ème tour, Lai et Pasini qui signe le meilleur tour semblent avoir pris l'ascendant sur Talmacsi qui a perdu 8 dixièmes dans ce tour. Luthi descend ses chronos et Simoncelli est enfin passé devant Koyama. Di Meglio est 19ème. Pasini repasse à l'aspiration de la ligne droite, Lai le repasse au freinage de l'épingle : on croit voir le ralenti des tours précédents ! Les nuages sont revenus et la piste ne sèche toujours pas !

Au 18ème passage, à l'entrée du dernier tour, Lai fait le meilleur tour mais Pasini est toujours là. Il lui montre sa roue à chaque fois qu'il le peut mais Lai, excellent freineur, reste devant. Dans le virage rapide qui commande la ligne droite de l'épingle, Pasini tente l'extérieur mais sort sur le vibreur à côté de Lai et doit rester derrière. Il repasse à l'aspiration, mais Lai repasse encore au freinage !

Dans le dernier gauche, Lai retarde son freinage et ferme la porte, mais doit garder l'angle plus longtemps que Pasini pour ne pas aller sur le glissant vibreur : Pasini se porte à sa hauteur à l'accélération, Lai tente de lui fermer le passage, les deux hommes se touchent mais Pasini a plus de vitesse et passe ! Talmacsi seul troisième complète le podium, Luthi est seul 4ème, Koyama 5ème est parvenu à repasser et contenir Simoncelli 6ème. Espargaro est 7ème, Nieto 8ème, Pesek 9ème, Simon 10ème, Kallio 11ème, Poggiali 12ème, Pirro 13ème, Olive 14ème et Faubel 15ème. Di Meglio finit 20ème une vingtaine de secondes devant Masbou 21ème.

Le Grand Prix de Chine Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au championnat, Kallio avec 50 points reste leader d'un tout petit point devant Lai 49, Pasini 46 et Simoncelli 41. Faubel suit avec 30 points, Luthi 29, Talmacsi 27 et Poggiali 25. Di Meglio 14ème reste à 10 points et Masbou est 19ème avec 3 points. Côté constructeurs, Aprilia avec 70 points repasse devant KTM 61 et Honda 52.

Catégorie 250 cc

Arnaud Vincent n'est pas là, Fantic a décidé de travailler sur les moteurs pour mieux préparer Le Mans. Randy de Puniet, malade, a chuté lors des essais libres du samedi matin, après avoir connu une mise au point difficile sur le nouveau circuit. La première séance de vendredi voit les rookies Stoner et Dovizioso aux avant-postes devant Porto et Pedrosa. Guintoli se montre joli 9ème. Hugo Marchand chute le vendredi et se casse le talon. Plâtré et touché aux ligaments, il est forfait mais affirme qu'il sera rétabli pour Le Mans. Cardenas sera lui aussi forfait pour la course. De Puniet prend le départ de son centième Grand Prix.

La pluie fait son apparition pour le warm up 250 : pneus pluie au menu, sur une piste trempée mais offrant un relativement bon grip dans ces conditions. Barbera se montre le plus à l'aise devant Pedrosa, Takahashi, De Angelis, He, pilote chinois invité, Dovizioso, Davies, Ballerini, Debon, De Puniet, Aoyama, Lorenzo, Corsi, Huang et Porto. Guintoli fait le 20ème temps et Leblanc le 26ème sur 27 partants.

Départ. Sur une piste toujours trempée, très bon de Pedrosa qui fait le hole shot devant Dovizioso, Randy de Puniet surgi de sa 7ème position, Aoyama, Locatelli, Stoner qui est resté scotché sur sa ligne, De Angelis, Porto, Davies, Barbera, Takahashi, Ballerini, Debon, Lorenzo, Corsi et Guintoli. Pedrosa et Dovizioso creusent tout de suite un écart sur De Puniet mais le français réagit rapidement et revient à mi-circuit. Stoner est revenu 4ème devant Aoyama, De Angelis et Locatelli. Stoner attaque et passe De Puniet. Stoner survolté passe Pedrosa et Dovizioso dans la ligne droite précédant l'épingle lente. Dovizioso lui emboite le pas devant Pedrosa.

Au 1er passage, Stoner mène devant Dovizioso et Pedrosa, De Puniet à une dizaine de mètres devance Aoyama, De Angelis, Barbera, Porto et Locatelli. Guintoli est 13ème, Leblanc 26ème. Stoner et Dovizioso lâchent peu à peu Pedrosa sur qui De Puniet revient avec De Angelis passé devant Aoyama, puis Barbera et Porto. Barbera passe Aoyama au freinage de l'épingle.

Au 2ème passage, Stoner auteur du meilleur tour et Dovizioso ont une trentaine de mètres d'avance sur Pedrosa, De Puniet, De Angelis, Barbera, Aoyama et Porto. Guintoli est passé 12ème devant Debon. Aoyama repasse Barbera. Jenkner abandonne, souffrant trop de sa main blessée. Davies rentre au stand et abandonne.

Le Grand Prix de Chine Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 3ème tour, Stoner qui signe un nouveau meilleur chrono et Dovizioso ont plus de 3 s d'avance sur Pedrosa, De Puniet, De Angelis, Barbera, Aoyama et Porto. Guintoli est passé 11ème devant Locatelli. A l'entrée de la chicane, De Puniet passe 3ème devant Pedrosa. De Angelis passe lui aussi l'espagnol. Au 4ème passage, Stoner mène devant Dovizioso auteur du meilleur chrono. Les deux leaders roulent 2 s plus vite que leurs poursuivants ! De Puniet est 3ème, quelques longueurs devant De Angelis qui voit repasser Pedrosa à l'aspiration, puis Barbera. Porto et Aoyama suivent un peu plus loin. Porto attaque Barbera qui résiste mais l'argentin tient bon et reste devant l'espagnol. De Angelis repasse 4ème devant Pedrosa et revient sur De Puniet. Aoyama passe devant Barbera puis Porto. Barbera attaque et repasse Porto.

Au 5ème passage, Stoner auteur d'in nouveau meilleur tour a 6 dixièmes d'avance sur Dovizioso. De Puniet est 3ème devant De Angelis que Pedrosa repasse dans la ligne droite, tout comme Porto passe Barbera. Au freinage suivant, De Angelis repasse Pedrosa et Barbera repasse Porto. Au 6ème tour, la pluie reprend. Stoner mène toujours, mais c'est Dovizioso qui signe le meilleur chrono. De Puniet et De Angelis suivent à plus de 12 s, puis Aoyama qui a passé Pedrosa au freinage précédant la ligne droite, suivis de Barbera et Porto. Ballerini 9ème est premier privé. Guintoli est 11ème et revient sur Takahashi.

Au 7ème tour, Stoner est 3 dixièmes devant Dovizioso. De Puneit est à 14,7 s, De Angelis à 15,6 s, Aoyama et Pedrosa à 16,2 s, Barbera et Porto à 17,2 s, Ballerini à 21,8 s, Takahashi à 30,4 s est rejoint par Guintoli, Debon est à 33,1 s. Barbera sort trop large dans le grand droite, Porto en profite pour passer 7ème. Au 8ème passage, Stoner et Dovizioso mènent toujours sur un rythme d'enfer, De Puniet roule seul 3ème, De Angelis 4ème, Aoyama et Pedrosa, puis Barbera et Porto. Porto profite d'un nouvel écart de Barbera pour le repasser. En tête, Dovizioso est revenu dans la roue de Stoner. Guintoli est passé 10ème devant Takahashi. Leblanc, qui manque d'expérience sous la pluie, roule dernier à 1'30 s du leader.

Au 9ème tour, Stoner et Dovizioso mènent toujours dans cet ordre. 17 s plus loin, De Puniet voit revenir De Angelis, Porto qui a passé Pedrosa se lance à la poursuite d'Aoyama, Barbera est lâché. Sur sa lancée, Porto passe 5ème devant Aoyama. Au 10ème passage, Stoner et Dovizioso sont seuls au monde devant. De Puniet est de plus en plus menacé par De Angelis mais maintient un petit écart, Porto et Aoyama lâchent Pedrosa, puis Barbera plus loin. Takahashi est repassé 10ème devant Guintoli. Dans ce tour, De Angelis recolle De Puniet.

Au 11ème passage, Stoner et Dovizioso sont roue dans roue. A 18 s, De Puniet a repris un peu d'avance sur De Angelis et Porto distance peu à peu Aoyama. Corsi est passé 10ème devant Takahashi, Debon et Guintoli, qui roule 2 s moins vite depuis deux tours. Au 12ème tour, les positions sont inchangées mais Porto revient sur De Angelis et De Puniet, ramenant Aoyama qui le passe en bout de ligne droite.

Le Grand Prix de Chine Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 13ème passage, Aoyama passe 4ème devant De Angelis. De Puniet ralentit et voit revenir tous ses poursuivants. Aoyama passe 3ème devant De Puniet, De Angelis, Porto et Pedrosa qui a fait le meilleur tour en course. Au 14ème passage, Stoner et Dovizioso sont passés depuis longtemps quand Aoyama, le plus rapide en piste, De Puniet, De Angelis, Porto et Pedrosa passent la ligne. Guintoli toujours 14ème parvient à revenir à ses bons chronos précédents. Au 15ème passage, la pluie redouble. Plus de 21 s derrière les deux leaders, Aoyama 3ème n'agrandit plus son avance sur De Puniet et De Angelis, Porto et Pedrosa un peu plus loin. Leblanc rentre au stand et abandonne, victime d'un problème moteur.

Au 16ème tour, Stoner et Dovizioso auteur du meilleur tour creusent encore l'écart. Aoyama est rejoint par De Puniet et De Angelis, Porto et Pedrosa un peu plus loin. Guintoli revient à 9 dixièmes de Debon. De Angelis attaque et passe De Puniet au freinage de l'épingle lente. Au 17ème passage, Aoyama 3ème a distancé De Angelis et De Puniet qui lève la main et tourne désormais au ralenti, passé par Porto et Pedrosa ! Stoner, quelques longueurs devant Dovizioso, passe les pilotes chinois invités avant le 18ème passage sur la ligne. Aoyama et De Angelis qui descendent leurs chronos distancent Porto et Pedrosa. Barbera est 7ème grâce aux ennuis de Randy 11ème devant Debon et Guintoli. Ballerini, qui était 9ème et meilleur privé, chute et abandonne.

Au 19ème tour, Stoner et Dovizioso mènent, Aoyama 3ème a pris 1 s d'avance sur De Angelis. Porto et Pedrosa sont distancés. Randy De Puniet tente de rallier l'arrivée et passe 13ème. A l'entame du dernier tour, Dovizioso s'est placé dans la roue de Stoner mais ne parvient pas à l'attaquer. Aoyama a pris 3,5 s d'avance sur De Angelis. Porto a lui aussi lâché Pedrosa. Dans le dernier tour, Dovizioso menaçant tente de freiner tard, mais Stoner tient bon et ne lui laisse aucune possibilité. Stoner franchit la ligne deux longueurs devant Dovizioso ! Aoyama complète le podium. De Angelis est 4ème, Porto 5ème, Pedrosa 6ème, Barbera 7ème, Corsi 8ème, Lorenzo 9ème, Takahashi 10ème, Debon 11ème, Guintoli 12ème, Baldolini 13ème, Smrz 14ème et Heidolf 15ème. Randy franchit la ligne 18ème après une belle course, victime d'une moto qui ne fonctionnait plus que sur un cylindre.

Le Grand Prix de Chine Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au championnat, belle opération de Dovizioso qui prend la tête avec 53 points devant Stoner (50 points avec ses 2 victories d'affilée). Pedrosa est 3ème avec 48 points devant De Angelis 40, Porto 38, Aoyama 26, Barbera 25, Lorenzo 23, De Puniet et Debon 16. Guintoli est 13ème avec 12 points et Leblanc se contente de son point de Jerez. Côté marques, Aprilia avec 70 points mène devant Honda 65.

Catégorie MotoGP

La mise au point est rendue délicate sur ce nouveau tracé : l'épingle la plus lente se passe à 40 km/h, avec des motos dont la 1ère monte jusqu'à 170 ! La ligne droite de 1200 m est la plus longue de tous les circuits des Grand Prix. La Ducati y fait merveille, avec une vitesse de pointe de plus de 340 km/h pour la Ducati de Checa contre 330 pour la Yamaha de Rossi, un peu en délicatesse sur ce plan. Les Honda ont une vitesse maxi plus proche des Ducati que des Yamaha, dépassant les 335 km/h pour les plus rapides.

Essais. Olivier Jacque, pour son retour en GP, roule presque dans les chronos de son coéquipier Nakano en début de séance : une bonne nouvelle, alors qu'il affirmait plutôt préparer le GP de France que chercher à faire une performance en Chine ! A mi-séance, les deux Ducati de Checa et Capirossi sont en tête. La pluie fait son retour pour une brève averse qui provoque un arrêt aux stands quasi général. Mais la pluie ne mouille pas assez la piste pour justifier un changement de pneus et tous les concurrents repartent. En fin de séance, les deux pilotes Movistar seront les seuls à descendre sous la barre des 2 minutes.

Le Grand Prix de Chine Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Gibernau fait la pole devant Melandri et Capirossi, qui est quand même à 770/1000èmes de Gibernau. Au 2ème rang on trouve Hopkins, Hayden et Rossi, à plus d'une seconde de la pole. Checa, Elias et Roberts forment la 3ème ligne. Au 4ème rang on trouve Nakano, Barros et Bayliss. Quant à Edwards, Biaggi qui fait son 200ème GP et Jacque, ils partiront de la 5ème ligne. Pour son retour en remplacement d'Hoffmann sur la Kawasaki, OJ est à seulement une seconde de Nakano qui prend son 100ème départ en GP et dont on reconnaît volontiers les exploits au guidon de la Kawa 56 : bonne nouvelle !

Sur une piste toujours détrempée, Gibernau, qu'on sait fort sur le mouillé, domine le warm up et s'empare du meilleur chrono devant Van den Goorbergh, remplaçant de luxe de Tamada, Bayliss, Barros, Rossi, Xaus, Biaggi, Capirossi, Edwards, Ellison, Jacque, autre remplaçant de luxe d'Hoffmann, Battaini, Checa, Hopkins et Melandri. Hayden, décevant, réalise le 16ème temps avec la deuxième Honda HRC sur 21 partants.

Le Grand Prix de Chine Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Départ. La piste est toujours trempée lorsque les feux passent au vert : Gibernau prend un bon départ devant Melandri et Hopkins côte à côte à l'intérieur, Capirossi et Hayden à l'extérieur, puis Rossi, Roberts, Elias et Checa de front, suivis de Barros, Jacque, Nakano, Biaggi, Edwards et Bayliss pratiquement de front ! Hopkins se montre le plus fort au freinage et ressort devant Melandri, Gibernau, Roberts, Rossi, Hayden, Elias, Capirossi, Biaggi, Bayliss, qui a pris un excellent départ, Rolfo, Van den Goorbergh, Nakano et Barros.

Hayden passe 5ème devant Rossi qui repasse aussitôt. Roberts déchaîné passe successivement Gibernau qui a doublé Melandri : les deux Suzuki mènent à mi-circuit ! Rossi passe 4ème devant Melandri. A l'entrée de la chicane, Roberts passe en tête devant Hopkins, Rossi attaque et passe Gibernau. Au virage suivant, Rossi passe Hopkins. Au freinage de l'épingle, Rossi attaque Roberts qui résiste. Elias, lui, passe 3ème devant Hopkins, Gibernau, Hayden et Melandri !

OJ, tout de suite dans le rythme, est collé à la roue de Bayliss. Au 1er passage, Roberts a pris quelques longueurs d'avance sur Rossi et Elias, puis un peu plus loin, Hopkins, Gibernau, Biaggi, Melandri, Hayden, Bayliss, Capirossi, Olivier Jacque et Van den Goorbergh, les remplaçants de luxe qui sont aux avant-postes ! Biaggi passe 5ème devant Gibernau puis attaque Hopkins qui résiste en force à l'extérieur. Gibernau en profite pour passer Biaggi, puis Hopkins dans la foulée. OJ a passé Bayliss.

Le Grand Prix de Chine Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au freinage de l'épingle, Rossi est dans la roue de Roberts qui ne cède rien. Elias est seul 3ème. Gibernau passe devant Biaggi, Hopkins repasse Melandri à l'entrée de l'épingle. Capirossi tente de faire le freinage à Hayden mais s'écarte, emmenant l'américain avec lui, ce dont profite Olivier jacque pour passer les deux hommes : le français est 8ème ! Hayden, mieux sorti que Capirossi, repasse OJ à l'entrée de la ligne droite.

Au 2ème tour, Roberts auteur du meilleur chrono a pris quelques longueurs sur Rossi, Elias est à une cinquantaine de mètres puis suivent Gibernau, Biaggi, Hopkins, Melandri, Hayden et Jacque. Nakano rentre au stand et abandonne sur la Kawasaki. Jacque passe 8ème devant Hayden, suivi par Hopkins et Capirossi. Au freinage de la chicane, OJ passe 7ème devant Melandri puis s'infiltre devant Hopkins à l'intérieur du long droite qui commande la ligne droite de l'épingle ! Hopkins et Melandri profitent de l'aspiration pour repasser le français avant le freinage, Van den Goorbergh sur les talons d'OJ.

Au 3ème passage, Roberts auteur d'un nouveau meilleur chrono enfonce le clou devant Rossi. Elias est 3ème devant Gibernau, Biaggi, Hopkins, Melandri, Jacque et Van den Goorbergh. Le hollandais remplaçant de Tamada attaque et passe OJ au freinage en bout de ligne droite. Elias et Barros se voient signifier un départ volé, synonyme de passage dans les stands. Olivier Jacque repasse successivement Van den Goorbergh et Melandri, et talonne Hopkins. Biaggi passe 4ème devant Elias. Au 4ème tour, Roberts qui fait à nouveau le meilleur tour a 1,1 s d'avance sur Rossi. Gibernau, Biaggi et Elias suivent à quelques longueurs, puis Hopkins, Jacque et Van den Goorbergh qui a doublé Melandri.

Le Grand Prix de Chine Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Dans ce tour, Rossi accélère et revient comme une balle sur Roberts, qu'il double dans l'épingle. En réalité, c'est Roberts qui, victime d'un problème, a fortement ralenti avant d'abandonner. Bayliss chute et abandonne à son tour. Rossi devient au 5ème passage seul leader avec 5 s d'avance sur Gibernau. Suivent Biaggi, Elias, Hopkins, Jacque, Van den Goorbergh et Barros qui double Melandri. Checa chute à l'entrée de la ligne droite d'arrivée et ne parvient pas à repartir. OJ se fait une belle frayeur dans le gauche serré du fond du circuit, mais contrôle sa moto et ne perd rien : ouf !

Au 6ème tour, Rossi fait le meilleur chrono et augmente son avance. Hopkins se rate en bout de ligne droite des stands et tire tout droit, Elias effectue sa pénalité au stand : Olivier Jacque passe alors 4ème !

Au 7ème tour, Rossi a presque 6 s d'avance sur Gibernau et Biaggi, Jacque est seul 4ème avec une solide avance sur Van den Goorbergh, puis Melandri, Barros, Hayden et Capirossi. Barros passe au stand pour effectuer sa pénalité. Au 8ème passage, Rossi a 5,7 s d'avance sur Gibernau, 6,6 s sur Biaggi, 8,3 s sur Jacque, 10,9 s sur Van den Goorbergh, 14,7 s sur Melandri, 15,7 s sur Hayden, 17,9 s sur Capirossi, 18 s sur Hopkins, 19,2 s sur Edwards, 20,8 s sur Xaus, 22,8 s sur Barros 12ème à la sortie des stands, 32,1 s sur Ellison, 36,3 s sur Battaini et 37,2 s sur Ukawa.

OJ, le plus rapide en piste, revient sur Biaggi et le passe facilement au freinage de la chicane : le français est 3 ème ! Dans la longue ligne droite qui précède l'épingle, Max Biaggi profite de la vitesse de sa Honda pour repasser. Mais OJ ne s'en laisse pas compter et repasse au freinage de la ligne droite des stands !

Le Grand Prix de Chine Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 9ème passage, Olivier s'empare du meilleur tour en course ! Il lâche rapidement Biaggi et commence à remonter sur Gibernau, mettant 1 s à Biaggi en un demi tour ! Au 10ème tour, Rossi est toujours seul leader et Gibernau voit revenir un Jacque qui fait à nouveau le meilleur tour en course et lui reprend plus d'une seconde par tour ! Biaggi, lui, voit poindre la menace de Van den Goorbergh, l'autre remplaçant de luxe ! Melandri est 6ème devant Hayden, Hopkins et Edwards.

Au 11ème passage, Rossi est toujours largement leader et Gibernau voir toujours revenir OJ malgré les deux longues lignes droites du circuit de Shanghai, très favorables à la rapide Honda Movistar. A coups de freinages d'outre-tombe et de trajectoires tendues sur la piste détrempée, OJ est en train de prouver à tous qu'il a sa place parmi les meilleurs pilotes du monde ! Il arrive dans les pots d'échappement de la Honda de Gibernau dans ce 12ème tour. La Kawasaki n°19 bouge, glisse, OJ sort sur le vibreur et reste gaz en grand malgré les mouvements de sa machine : de la grosse, grosse attaque !

Au 12ème tour, Rossi a un peu plus de 6 s d'avance sur Gibernau et OJ qui fait le nouveau meilleur tour en course ! Biaggi parvient à maintenir Van den Goorbergh à distance raisonnable. Melandri, Hayden, Hopkins et Edwards qui revient bien suivent. Sous la menace d'OJ, Gibernau a accéléré et réduit l'écart sur Rossi à 5,3 s. Xaus est passé 10ème devant Capirossi. Gibernau reprend de l'avance sur OJ à chaque ligne droite, mais le français le recolle grâce aux freinages appuyés dont, visiblement, il a toujours le secret...

Le Grand Prix de Chine Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 13ème tour, Rossi fait à son tour le meilleur chrono en course, probablement panneauté sur la remontée de Gibernau poussé dans ses retranchements par Jacque... Vale a alors 6,5 s d'avance sur Gibernau et OJ, 12,4 s sur Biaggi, 16,2 s sur Van den Goorbergh, 17,5 s sur Melandri, 18,8 s sur Hayden, 19,6 s sur Hopkins, 22,4 s sur Edwards, 28,5 s sur Xaus, 32 s sur Capirossi et 44,1 s sur Ellison.

Olivier Jacque parvient enfin à passer Gibernau dans ce tour et le lâche rapidement. Après avoir passé le vice-champion du monde 2004, le français se lance alors à la poursuite de la star absolue de la moto : Sa Sainteté Rossi, qui tourne 7/10èmes moins vite que lui ! Pendant ce temps, Melandri accélère et passe Van den Goorbergh, le ramenant sur les talons de Biaggi.

Au 16ème passage, Rossi est seul leader. Jacque est seul 2ème à 5,8 s, Gibernau seul 3ème. Biaggi est rejoint dans la ligne droite des stands par Melandri qui est le plus rapide sur ce tour, Ven den Goorbergh n'est pas loin des deux hommes puis suivent Hayden, Hopkins et Edwards. Melandri passe 4ème devant Biaggi au prix d'un freinage appuyé. Au 17ème tour, Rossi a 5 s d'avance sur OJ qui lui a repris 8/10èmes ! Gibernau a lâché prise, Melandri distance Biaggi sur qui revient Van den Goorbergh, Hopkins 7ème fait le meilleur tour : quelle fin de course !

Au 18ème passage, l'avance de Rossi s'est réduite à 4,3 s : encore 7/10èmes repris par OJ ! En quatre tours, Gibernau a perdu 4,5 s sur le français... Melandri est à 7 s de son coéquipier tandis que Biaggi, sous la menace de Van den Goorbergh revenu à 1 s, réalise son meilleur tour. Edwards 9ème est à 1,6 s derrière Hayden et revient. L'avance de Rossi sur OJ passe à moins de 4 s !

Au 19ème passage, OJ qui réalise à nouveau le meilleur tour n'est plus qu'à 3,3 s de Rossi ! A chaque tour, le français gratifie les très rares spectateurs d'un décrochage de l'arrière, toujours au même endroit à l'accélération du long droite rapide, mais ne lâche rien !

Au 20ème tour, à deux tours de l'arrivée, OJ est encore plus rapide mais n'a repris qu'1/10ème à Vale, bien panneauté. Gibernau, 3ème, fait des signes de tête désespérés en passant devant son stand. L'espagnol est à 10 s derrière OJ ! L'écart de Rossi sur OJ passe à 2,5 s dans cet avant-dernier tour. Edwards passe 8ème devant Hayden. 2,4 s dans la grande ligne droite, 2,5 s au passage sur la ligne : quel baroud d'honneur ! Gibernau est à 14,5 s du français et voit revenir Melandri comme un boulet de canon ! Biaggi, lui, finit une belle course en descendant encore son meilleur tour personnel.

Dans le dernier tour, Melandri est sur les talons de Gibernau dont la moto bouge beaucoup ! A l'entrée de la chicane, Melandri prend tous les risques et fait le freinage à son coéquipier espagnol ! En tête, Rossi a maintenu l'écart de 2,5 s sur OJ et passe la ligne en vainqueur inattendu, lui qui partait avec des temps aux essais inférieurs de plus d'une seconde à ceux de Gibernau...

Le Grand Prix de Chine Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Et que dire de l'exploit d'Olivier Jacque : inattendu est insuffisant, c'est tout simplement un énorme exploit que vient de réaliser le français en finissant 2ème de ce Grand Prix, la meilleure place obtenue par Kawasaki en MotoGP ! Surmotivé par ce retour en course, OJ a montré tout son talent, et surtout, qu'il mériterait amplement de retrouver un guidon dans la catégorie reine ! Melandri, en complétant le podium, finit d'achever Gibernau 4ème, qui partait grand favori après avoir dominé tous les essais sur sec comme sur mouillé.

Biaggi est 5ème devant Van den Goorbergh 6ème, dont l'exploit passe presque inaperçu, tout comme la 70ème victoire de Rossi ("la plus inattendue de ma carrière", avouera Sa Sainteté à l'issue de la course), derrière l'incroyable performance du français : les deux remplaçants ont montré le meilleur d'eux-mêmes à Shanghai. De quoi, on leur souhaite, faire réfléchir les recruteurs...

Hopkins est 7ème, Edwards 8ème, Hayden 9ème, Xaus 10ème, Barros 11ème, Capirossi 12ème, Ellison 13ème, Elias 14ème et Ellison 15ème. Rolfo finit 16ème et dernier classé, la plus mauvaise place...

Le Grand Prix de Chine Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Valentino Rossi sur la Yamaha et Olivier Jacque sur la Kawasaki ont en tout cas infligé un véritable camouflet à Honda, qui partait pourtant favori avec la vitesse de pointe des RCV qui aurait dû leur conférer un avantage certain avec les deux longues lignes droites du nouveau circuit chinois. Mais le talent en a décidé autrement ! On notera quand même que les Movistar sont à nouveau les deux meilleures Honda, les officielles du HRC devant se contenter des 5ème et 9ème places...

Au championnat, très bonne affaire pour Rossi qui avec 70 points compte désormais un GP d'avance sur son second, qui n'est autre que Melandri avec 45 points ! Barros est 3ème avec 43, Biaggi 4ème avec 36 et Gibernau, le grand perdant du jour, rétrograde à la 5ème place avec 33points devant Edwards 25... OJ, avec une seule course, pointe déjà 7ème au général avec ses 20 points devant Nakano 19, Checa 17 et le décevant Hayden et sa HRC seulement 10ème avec 16 points.

Yamaha prend la tête du classement des marques avec 70 points devant Honda 61 et Kawasaki 39 ! Côté teams, bien entendu Gauloises Yamaha mène le bal avec 95 points devant Movistar Honda 78, Camel Honda 58, Repsol Honda 52 et Kawasaki 44.

Ce résultat d'OJ devrait remplir les tribunes du Mans pour le Grand Prix de France du 15 mai prochain ! Rendez-vous donc au Bugatti dans deux semaines avec Olivier Jacque, le héros de Shanghai, sur la Kawasaki temporaire n°19...

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

A lire aussi sur le Journal moto du Net

GP de Grande-Bretagne : Bagnaia déroule, Zarco dérape, Quartararo déguste

Francesco Bagnaia entame gaz en grand la rentrée de la classe reine à Silverstone : l'officiel Ducati, tout en maîtrise, décroche sa deuxième victoire consécutive devant l'impressionnant Maverick Viñales et Jack Miller. Résumé du GP de Grande-Bretagne, meilleurs moments vidéos et classements.
Andrea Dovizioso quitte le MotoGP après le GP de San Marin

Andrea Dovizioso - doyen du MotoGP à 36 ans - crée la sensation de la reprise du championnat en Grande-Bretagne avec l'annonce de son retrait au GP de San Marin, six courses avant la fin de saison. Le pilote italien capitule, lassé d'évoluer en fond de grille sur la Yamaha RNF…
BMW Motorrad : nos nouveaux modèles urbains seront purement électriques

BMW a immatriculé en France 11 483 motos et scooters au premier semestre 2022, soit un repli de -2,5%. Le département communication de la marque allemande dresse le bilan de ces six premiers mois pour les abonnés MNC et parle de l’avenir, du prix de l’essence, du contrôle technique, de la fin du thermique...
Le marché moto dans le vague en cette fin de 1er semestre 2022

Au premier semestre 2022, le marché français du motocycle s’est rétracté de -6%, chutant même de -21 % en juin. Les motos et scooters résistent malgré de nombreux bâtons dans les jantes : pénuries de composants, Covid-19 et confinements en Asie, transport maritime saturé, livraisons compliquées... et d’autres menaces guettent ! Bilan.
Combien de temps attendre ma nouvelle moto 2022 ?

Si vous changez de moto cet été, armez-vous de patience : les délais de livraisons s'allongent faute de stocks, en raison notamment du ralentissement de la production en Asie. MNC fait le point avec les constructeurs sur cette problématique commune à presque toutes les marques.
Pratique 1 commentaire
Marché moto et scooter : interviews des constructeurs au 1er semestre 2022

Deux fois par an, Moto-Net.Com propose aux marques de moto et scooter en France de dresser leur bilan marché. Leurs responsables reviennent pour nos lecteurs MNC Premium sur le premier semestre 2022 (-6%)... mais aussi sur le prix de l’essence, le contrôle technique et la fin annoncée du thermique !
Essai vidéo MT-10 2022 : la nouveauté Yamaha en fait-elle trop ?

Yamaha ajoute des muscles et de la technologie supplémentaires à sa MT-10, qui n'en manquait déjà pas ! Plus puissant, plus sophistiqué et toujours aussi "torturé" stylistiquement, le roadster d'Iwata ne devient-il pas too much ? Essai vidéo MNC.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2022

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2022

GP de France moto MNC Premium : Invitation GP de France (épuisé)

Courses 2022

GP moto du Qatar 6 mars : GP du Qatar
GP moto d'Indonésie 20 mars : GP d'Indonésie
GP moto d'Argentine  3 avril : GP d'Argentine
GP moto des Amériques 10 avril :  GP des Amériques
GP moto du Portugal 24 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 1er mai : GP d'Espagne
GP de France moto 15 mai : GP de France
GP moto d'Italie 29 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 5 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 19 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 26 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande10 juillet : GP de Finlande
GP moto de Grande-Bretagne 7 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 21 août : GP d'Autriche
GP moto de San Marin 4 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 18 septembre : GP d'Aragón
GP moto du Japon 25 septembre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande 2 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie 16 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 23 octobre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 6 novembre : GP de Valence


SAISON 2022   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...