• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
MOTOGP 2008 - PHILLIP ISLAND
Paris, le 6 octobre 2008

Le Grand Prix d'Australie MotoGP tour par tour

Le Grand Prix d'Australie MotoGP tour par tour

Certes, le titre de Rossi acquis trois courses avant la finale à Valence enlève un certain sel à cette fin de saison MotoGP... Mais le duel entre l'octuple champion du monde et Stoner n'est pas encore terminé ! D'autant qu'en coulisses, 2009 se profile !

Imprimer

Abordant cette antépénultième épreuve de la saison 2008 avec la satisfaction du devoir accompli, Valentino Rossi n'en demeure pas moins concentré sur ses objectifs : continuer à gagner pour se rapprocher des derniers records d'un certain Giacomo Agostini, et surtout renouer avec son statut de "machine à gagner" en tentant de s'octroyer les 75 points disponibles avant la fin de la saison !

Zoom sur...

Le retrait de Michelin en MotoGP, après 36 années de présence, 26 titres en catégorie reine et plus de 350 victoires en GP : "Michelin a décidé de ne pas soumissionner à l'appel d'offres" pour le choix d'un manufacturier unique, indique la marque de Clermont-Ferrand dans un communiqué, car cette décision "exclut, de facto, la concurrence génératrice de progrès. La concurrence entre plusieurs manufacturiers de pneus est un précieux stimulant pour mettre au point des pneumatiques toujours plus performants, qui seront un jour sur les véhicules des clients", explique le Bibendum qui avait déjà abordé de la même façon le mono-marque en F1 en 2007.

Sûr que les performances de Stoner et de Rossi - sans parler du titre de ce dernier - et la défection de Pedrosa en cours de saison n'ont pas dû encourager la maison auvergnate à répondre à l'appel d'offres fixé au 18 octobre au plus tard. Dunlop ayant déjà annoncé ne pas y participer, Bridgestone remporte donc a priori le marché.

Un comble quand on sait qu'en coulisses, le manufacturier japonais partage exactement les mêmes réserves que Michelin à propos du mono-marque...

Seul pilote réellement capable de contrer "l'ouragan Rossi", Casey Stoner apparaît libéré de la pression du titre, impressionné par la saison de son rival mais surtout déterminé à empocher pole, records et victoires jusqu'à l'issue finale à Valence ! Derrière les deux ténors de cette saison 2008, Hayden, Lorenzo et Pedrosa continuent à s'accrocher, tout en rêvant de prendre leur revanche en 2009 : désormais confirmée en mono-marque, pour ne pas dire Bridgestone (lire encadré ci-contre), celle-ci verra Toni Elias retourner chez Fausto Gresini, Dovisiozo courir au HRC, Hayden chez Ducati, les Suzuki Boys reconduit dans leurs fonctions et, pourquoi pas, Kawasaki engager une troisième moto...

Sous l'égide du charismatique Jorge Aspar Martinez, cette troisième ZX-RR pourrait être emmenée par Carlos Checa, Shinya Nakano ou Alex Debon (rayez la mention inutile)... Suppositions toujours, la famille Nieto engagerait une 800 Ducati dès l'an prochain, pilotée par... Sete Gibernau himself ! Bref, tandis que le Kangourou le plus rapide du plateau pilonne ses adversaires dès le vendredi matin, tout le paddock y va de son commentaire et de sa supputation !

Appliqué, enthousiasme, enjoué, Casey Stoner ne laisse en effet rien transparaître de la perte de son titre : après tout, peu de pilotes peuvent se targuer d'un aussi beau palmarès en seulement trois saisons de catégorie reine ! Foudroyant ses rivaux dès le vendredi matin sur piste sèche, l'officiel Ducati concède la pole provisoire à son futur coéquipier l'après-midi sur piste mouillée.

Pourtant, Nicky Hayden devra s'incliner à la suite d'une séance qualificative haletante au cours de laquelle Stoner s'empare de la pole avec un incroyable chrono de 1'28.665 : un nouveau record qui renvoie le précédent aux oubliettes de près de 4 dixièmes de secondes ! Empochant par du coup sa huitième pole, Stoner a déjoué la remarquable offensive de Jorge Lorenzo pour 0,069 seconde seulement !

Troisième sur la grille, Nicky Hayden hisse sa Honda en première ligne devant le véloce Randy de Puniet, James Toseland, Dani Pedrosa, Colin Edwards, Andrea Dovizioso et Shinya Nakano. Valentino Rossi ne se qualifie qu'en 12ème position suite à une violente chute durant un tour qualif' : le n°46 perd le contrôle de sa M1 dans les graviers à haute vitesse et relevé avec une sérieuse blessure au cou, il reprendra toutefois la piste en fin de séance et reste confiant pour la course de demain...

La course !

Départ : Sous un soleil radieux, Casey Stoner signe le meilleur départ devant Hayden, Pedrosa et Toseland. L'anglais tente de passer l'espagnol par l'intérieur, puis renonce, mais Pedrosa - déconcentré ? - écarte sa trajectoire et sa roue avant va mordre le gazon à l'extérieur de la piste ! La sanction est immédiate et le petit Asimo part au tapis !

Le Grand Prix d'AUSTRALIE MotoGP tour par tour

L'espagnol ne semble pas blessé et il a tout le loisir de voir passer - de chaque côté de sa moto ! - Sylvain Guintoli et Chris Vermeulen qui se sont eux-aussi sortis, mais sans chuter ! Devant Stoner dicte sa loi à Hayden, Toseland, Edwards, Lorenzo, de Puniet, Nakano, de Angelis et Rossi qui passe Capirossi au freinage d'un droit !

2ème et 3ème tours : Casey Stoner précède un Nicky Hayden bien décidé à briller, James Toseland, Jorge Lorenzo, Colin Edwards, Shinya Nakano, Randy de Puniet et Valentino Rossi qui vient de gagner une place suite à la chute d'Alex de Angelis, juste devant la prise d'air de sa M1 ! L'italien tourne à un rythme impressionnant et il n'a aucun mal à se défaire de Randy de Puniet, avant de - vite - recoller Shinya Nakano et Colin Edwards !

L'italien se porte à la hauteur de la Honda de Nakano dans la ligne droite des stands et le n°46 se paie le luxe de taxer le japonais et Edwards sur le seul freinage du premier droit rapide ! Encore plus fort : la caméra embarquée sur la moto de Rossi montre celui-ci en train de régler la garde de son embrayage, tout en dépassant Nakano !

Le Grand Prix d'AUSTRALIE MotoGP tour par tour

Le tout nouveau octuple champion du monde a bien constaté la baisse de régime des deux pilotes et le léger écart qui les séparent de James Toseland et Jorge Lorenzo, eux-même déjà bien distancés par Stoner et Hayden. Très en verve, l'américain suit en effet facilement le rythme du vice-champion du monde et réalise même le meilleur tour en course !

4ème et 5ème tours : Casey Stoner emmène Nicky Hayden dans ses roues, tandis qu'à quelques encablures Toseland dépassent Lorenzo au freinage ! Valentino Rossi poursuit sa remontée sur les deux pilotes, décrochant peu à peu un Shinya Nakano esseulé. Un peu loin apparaissent Andrea Dovizioso et Colin Edwards - qui a baissé brutalement de rythme -, Randy de Puniet et Loris Capirossi.

Le Grand Prix d'AUSTRALIE MotoGP tour par tour

Rossi est maintenant dans la roue de son coéquipier en Michelin et l'italien montre déjà des velléités de dépassements ! Prudent, le nouveau record man de victoires en catégorie reine prend le temps d'observer les trajectoires de Lorenzo, avant de se placer milieu de piste au freinage d'un droit serré en descente. Le n°46 s'infiltre sous le carénage de son compagnon d'écurie, sans que celui-ci puisse rétorquer !

6ème et 7ème tours : Malgré sa fantastique remontée, le (sur)doué pilote Yamaha accuse déjà 5,501 secondes de retard sur Casey Stoner qui fait parler la poudre ! Si leurs chronos sont sensiblement les mêmes, Rossi doit encore se défaire d'un James Toseland visiblement en très grande forme, puis d'un Hayden qui réalise une fantastique fin de saison ! Sylvain Guintoli et Chris Vermeulen pointent en 15ème et 16ème positions suite à leurs sorties de piste.

Le Grand Prix d'AUSTRALIE MotoGP tour par tour

La lutte entre Rossi et Toseland démarre et si l'italien possède la vitesse en courbe, Toseland lui oppose des freinages de bûcherons et des trajectoires coupées au maximum pour contenir à tout prix les assauts du n°46 ! Le pilote de Tavullia parvient néanmoins à prendre le meilleur sur "JT" à l'entrée de la première grande courbe à droite, mais l'anglais s'accroche aux basques de son chef de file !

Shinya Nakano se fait peu à peu distancer par le groupe fermé par Jorge Lorenzo, tandis qu'Andrea Dovizioso revient progressivement au contact du japonais. Colin Edwards et Randy de Puniet accuse déjà plusieurs longueurs de retard sur l'italien et précèdent Loris Capirossi.

8ème tour : Casey Stoner parvient progressivement à lâcher Nicky Hayden, dont la RCV 212 commence à beaucoup bouger en sortie de courbe. Derrière les champions du monde 2006 et 2007, le champion du monde 2008 paie une certaine timidité en entrée de la première courbe, par un dépassement de James Toseland ! Très belle manoeuvre du n°52, qui doit faire la joie de son team manager, Hervé Poncharal et de toute l'équipe Tech 3 !

Le Grand Prix d'AUSTRALIE MotoGP tour par tour

Rossi tente illico de récupérer sa position, mais le pilote Tech 3 lui claque toutes les portes au nez ! Certainement un tantinet agacé de voir sa remontée interrompue (et l'écart avec les hommes de tête croître), le champion italien se déconcentre l'espace d'un droit, rate sa trajectoire et perd l'équilibre sur sa M1 ! Grosse chaleur pour le n°46, qui n'est pas passé loin de la correctionnelle, sous les yeux gourmands de Jorge Lorenzo !

Le trio Yamaha précède de peu Shinya Nakano qui va devoir s'expliquer sous peu avec la Honda "Sat" d'Andrea Dovizioso !

9ème et 10ème tours : L'ordre de tête n'évolue pas, mais les écarts entre les groupes continuent de grimper : près de quatre dixièmes séparent désormais Stoner, d'Hayden, lui-même à plus de six secondes devant Toseland, Rossi, Lorenzo, Nakano et Dovizioso. Colin Edwards, Randy de Puniet et Loris Capirossi sont déjà à plus de onze secondes de Stoner ! Toni Elias et Anthnoy West pointent à près de 20 secondes du leader devant Hopkins, Melandri, Guintoli et Vermeulen.

Le Grand Prix d'AUSTRALIE MotoGP tour par tour

Valentino Rossi bute sur Toseland en entrée de virage, mais l'anglais freine comme un démon et tangente ses trajectoires, si bien qu'il tient la dragée haute au champion italien ! Andrea Dovizioso dépasse Shinya Nakano sur un changement d'angle.

11ème et 12ème tours : Alors que Casey Stoner porte son écart sur Hayden à près de deux secondes, Rossi se hisse aux côtés de Toseland à l'entrée du premier grand droit : l'italien passe l'anglais par l'intérieur et tient sa trajectoire jusqu'à la sortie. Mais Toseland - en fin limier ! - s'est mieux placé pour aborder le gauche suivant et le n°52 n'hésite pas à plonger sous les carénages de Rossi pour reprendre la troisième place !

Le Doctor diagnostique une furieuse envie de briller provenant du double champion du monde Superbike et après quelques tentatives ratée, le n°46 dépasse finalement le n°52 au freinage de la ligne droite : illico, Toseland tente de se porter à l'intérieur du gauche suivant, mais Rossi a retenu la leçon et lui claque la porte au nez !

Le Grand Prix d'AUSTRALIE MotoGP tour par tour

Derrière eux, Andrea Dovizioso passe Jorge Lorenzo à ce même freinage et voilà l'ordre du groupe complètement chamboulé ! Beaucoup plus loin désormais, Randy de Puniet s'affiche à une très belle 8ème place, après avoir dépossédé Colin Edwards de son bien !

Malgré tous ses efforts, James Toseland ne parvient plus à suivre la cadence de Valentino Rossi qui semble avoir décidé d'accélérer sérieusement le rythme pour se défaire une fois pour toute de ce pugnace Toseland !

13ème, 14ème et 15èmetours : Casey Stoner continue d'assommer la concurrence au grand ravissement - on s'en doute - d'un public tout entier acquis à sa cause ! Valentino Rossi décroche progressivement Toseland, Dovizioso, Lorenzo et Nakano, tandis qu'à plus de six secondes Randy de Puniet emmène toujours Edwards et Capirossi.

Le Grand Prix d'AUSTRALIE MotoGP tour par tour

Andrea Dovizioso se fait pressant sur Toseland et - outre son talent - l'italien profite peu être d'un choix de monte pneumatique plus dure à l'arrière que les autres pilotes Michelin. Le futur pilote du HRC semble toutefois hésiter à passer en entrée de courbe, gêné par les trajectoires protectrice de Toseland !

16ème et 17ème tours : Casey Stoner possède désormais 3,8 secondes d'avance sur Nicky Hayden, qui voit revenir gentiment sur lui le nouveau champion du monde 2008 : Valentino Rossi tourne quelques dixièmes plus rapidement que l'américain, mais accuse quand même un retard de plus de cinq secondes sur l'officiel HRC !

De son côté, Loris Capirrossi tente une attaque sur Colin Edwards au bout de la ligne droite, mais le "vieux lion" s'emporte quelque peu et doit laisser le double champion du monde Superbike le repasser facilement !

Le Grand Prix d'AUSTRALIE MotoGP tour par tour

18ème tour : Les trois premières positions de tête n'évoluent pas, mais derrière Toseland, Andrea Dovizioso fait les frais d'une attaque de Jorge Lorenzo au freinage de la ligne droite des stands : l'italien rétorque aussitôt et plonge à l'intérieur dans cette courbe prise tambour battant et avec un angle de têtu !

Les deux rivaux de la 250cc devancent toujours le japonais Shinya Nakano, dont la suite de la carrière en MotoGP semble se résoudre à deux options : pilote d'essais pour le compte du HRC - ce qui n'emballe guère le n°56 -, ou un come-back retentissant chez Kawasaki sur la troisième moto annoncée officiellement par Michael Bartholémy ce week-end !

Pour autant, l'annonce est à prendre avec des pincettes : outre le fait que le budget pour cette troisième ZX-RR ne soit pas complètement finalisé, l'instigateur de cette initiative, le team manager en 125 / 250, Jorge Aspar Martinez, souhaite faire rouler un pilote espagnol, eu égards aux sponsors ibérique qu'il ramène en MotoGP...

Le Grand Prix d'AUSTRALIE MotoGP tour par tour

19ème, 20ème et 21ème tours : Casey Stoner devance toujours Nicky Hayden et Valentino Rossi qui se fait quelques chaleurs dans sa - lente - remontée sur l'américain : le rythme de course extrêmement élevé de ses concurrents, conjugué à sa blessure au cou en qualifications ne doivent pas lui faciliter la tâche !

James Toseland contient Jorge Lorenzo qui a repris l'ascendant sur Dovizioso, sous les yeux de Shinya Nakano. Randy de Puniet est désormais à 10 secondes du groupe qui le précède, devançant d'une bonne seconde Edwards et Capirossi. Toni Elias revient progressivement sur les deux expérimentés pilotes, tandis que West rétrograde doucement.

Le Grand Prix d'AUSTRALIE MotoGP tour par tour

Casey Stoner se dirige "sereinement" vers un second succès de rang sur son circuit national, devant Nicky Hayden qui n'est plus qu'à 3,4 secondes de Valentino Rossi : l'italien peut désormais l'apercevoir devant lui et cela semble le motiver encore un peu plus ! Jorge Lorenzo essaie d'attaquer Toseland aux freins, mais l'anglais est tout simplement bluffant dans ce domaine ! Sylvain Guintoli et Chris Vermeulen s'arsouillent sévèrement derrière West et John Hopkins, qui n'est pas vraiment à sa place en queue de peloton...

22ème et 23ème tours : Le "Kid du Kentucky"accuse maintenant plus de six secondes de retard sur Stoner, tandis que "Vale" continue de revenir. Pris dans leur bagarre, Lorenzo et Toseland décrochent légèrement "Dovi" et Shinya, mais les perpétuelles tentatives de dépassement du n°48 ralentissent quelque peu le rythme et les deux autres pilotes reviennent !

Le Grand Prix d'AUSTRALIE MotoGP tour par tour

24ème tours : Alors que Valentino Rossi fond littéralement sur Nicky Hayden - à qui il a repris plus de six dixièmes en un tour - les esprits s'échauffent derrière : Jorge Lorenzo prend l'extérieur de la piste à l'issue de la ligne droite des stands et se voit bien parti pour aller taxer l'anglais à ses côtés ! Mais une torpille grise surgit à la droite de Toseland et voilà que Dovizioso double les deux pilotes par l'intérieur !

Collé à ses échappements, James Toseland tente "son" dépassement habituel par l'intérieur du gauche suivant, mais le n°52 sollicite trop sa moto et se voit contraint d'élargir... et de laisser passer Lorenzo ! Randy de Puniet continue de perdre du terrain sur ce groupe, alors qu'Edwards renoue avec un rythme plus élevé : la "Tornade Texane" est vissée au dosseret de selle du frenchie !

25ème tour : Tandis que Valentino Rossi n'est plus qu'à quelques encablures d'Hayden, Lorenzo et Toseland doublent sans vergogne Dovizioso sur la ligne droite grâce à la puissance de leurs motos ! Mais Toseland écarte encore une fois et le pilote Scot-JIR reprend la cinquième place derrière Lorenzo !

Le Grand Prix d'AUSTRALIE MotoGP tour par tour

Dernier tour : Casey Stoner aborde cette dernière boucle avec près de huit secondes d'avance sur Hayden... qui se voit recollé par Rossi à l'entame de l'ultime tour ! L'italien ne prend pas le temps de jauger la situation : dès la fin de la ligne droite des stands, il se porte à l'intérieur du valeureux américain et plonge dans le premier droit avec une vitesse ahurissante !

Les deux pilotes précèdent Lorenzo, Dovizioso, Toseland et Nakano. Tenace, le n°69 tente une attaque sur Rossi dans une courbe serrée à droite : le futur ex-pilote du HRC part cependant de trop loin et le temps qu'il parvienne à la hauteur de Rossi, celui-ci est déjà au point de corde, contraignant le pilote Honda a légèrement redresser pour ne pas risquer l'accrochage. Las ! Hayden a perdu le contact avec Rossi et il ne pourra pas retenter sa chance.

Le Grand Prix d'AUSTRALIE MotoGP tour par tour

Casey Stoner remporte donc une nouvelle victoire à domicile, devant Valentino Rossi, Nicky Hayden, Jorge Lorenzo, Shinya Nakano, James Toseland, Andrea Dovizioso, Colin Edwards, Randy de Puniet, Loris Capirossi, Toni Elias, Anthony West, John Hopkins, Sylvain Guintoli, Chris Vermeulen et Marco Melandri.

Au championnat du monde, Rossi pointe à 332 points, alors que Stoner (245 points) bétonne son avance sur Pedrosa (209) à deux courses de la fin. L'espagnol réalise une contre performance inquiétante qui pourrait lui être fatale pour la troisième place finale, puisque Lorenzo n'est plus qu'à 27 points de son rival ! Dovizioso et Hayden ne sont séparés que de 14 points et l'on ne peut que saluer la belle remontée au classement de l'américain ! Sylvain Guintoli pointe en 13ème position, devant Alex de Angelis et Randy de Puniet.

Ils s'expliquent :

Casey Stoner (1er) : "Je n'étais pas si déçu au Japon, j'avais déjà perdu le championnat avec mes deux chutes. Valentino a très bien piloté et a été dur à battre cette année. Ce matin nous avons effectué quelques changements sur la moto et je me suis senti plus à l'aise. Nous savions que la course allait être dure, normalement on ne peut pas s'échapper, mais nous l'avons fait. Nicky m'a suivi un moment avant de lâcher. Avoir été Champion du Monde l'an dernier et vice-Champion cette année est fantastique. J'espère que nous lutterons de nouveau pour le titre l'an prochain, mais en tout cas, je suis très heureux de cette victoire à domicile".

Valentino Rossi (2ème) : "J'ai eu une course vraiment excitante. Je n'ai pas eu une seule seconde de répit. Malheureusement, j'ai dû partir de la quatrième ligne suite à mon erreur en qualifications, mais j'étais confiant parce que je savais que j'avais un bon rythme. Il y a eu de bonnes batailles. De Angelis a chuté devant moi et je suis passé à quelques centimètres de lui, puis j'ai poussé, poussé jusqu'à rattraper Lorenzo et Tosalend. J'ai perdu un peu de temps avec James, mais lorsque je suis passé devant j'ai haussé mon rythme pour m'échapper. Je voyais de mieux en mieux Nicky et j'ai pensé que je pouvais le rattraper. J'ai finalement réussi dans le dernier tour".

Nicky Hayden (3ème) : "C'était vraiment amusant au début. C'était bien d'être devant et de mettre la pression sur Casey. Cette piste est très contraignante pour les pneus, et je savais qu'il fallait faire un pari : j'avais choisi un pneu plus dur et nous l'avons finalement changé sur la grille. Cette saison a été très dure, mais nous nous battrons jusqu'à la fin pour obtenir de bons résultats".

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai Z900RS SE : le meilleur des roadsters Kawasaki

Sortie en 2018, la Z900RS est déjà une excellente moto basée sur le best-seller Z900 et inspirée de l’originelle Z1 (mythique, MNC vous explique pourquoi). Or Kawasaki fête ses 50 ans de "Zed" avec, notamment, une Z900RS SE qui intègre l’amortisseur Öhlins de la Z1000R et le freinage Brembo de la Z H2. Un "Best Of" donc... et "Must Have" ?
Essai vidéo du scooter à trois-roues Kymco CV3

Kymco passe à la "puissance 3" avec son nouveau et ambitieux CV3, premier scooter à trois-roues propulsé par un bicylindre en plus d'être généreusement équipé : suffisant pour inquiéter la référence MP3 ? Réponses dans notre vidéo, en complément de notre essai complet à lire sur MNC.
Essai scooter à trois-roues CV3 : Kymco Met la Puissance 3 !

Kymco roule des mécaniques avec son nouveau scooter à trois-roues CV3 et son puissant bicylindre de 50,3 ch - architecture inédite chez les tripodes - pour se distinguer et tenter de surpasser la référence MP3 500. Pari réussi pour cette nouveauté taïwanaise accessible avec un permis voiture (B) ? Réponses dans notre essai MNC.
Kawasaki Z900RS SE et Z900 SE : le bilan de notre essai en vidéo

Outre des coloris 50th Anniversary proposés sur ses "roadzters" (sauce Sugomi ou néo-rétro), Kawasaki célèbre les 50 ans de la Z1 avec une paire d’éditions spéciales : la Z900RS SE et la Z900 SE dont Moto-Net.Com a pu tester le freinage avant Brembo et l’amortisseur arrière Öhlins. Bilan en vidéo.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Régulateur de vitesse moto universel Beracruise Skate Lock

Le français Philippe Beraka invente le premier régulateur de vitesse à aimants adaptable sur tous les accélérateurs de motos, scooters et quads. Simple à installer et à utiliser, ce Beracruise Skate Lock est sans entretien et inusable, en plus d'être à un prix accessible.
Pourquoi Fabio Quartararo sera pénalisé au GP de Grande-Bretagne 2022 ?

Non vraiment, Moto-Net.Com pose la question à la direction de course du MotoGP  : pourquoi Fabio Quartararo devrait-il réaliser un "Long Lap" lors du prochain Grand Prix MotoGP à Silverstone ? Parce que son dépassement sur Aleix Espargaro à Assen était trop ambitieux ! Vous n’êtes pas bien sérieux...
Pays-Bas 5 commentaires
Yamaha fulmine contre la sanction "injuste et incohérente" reçue par Quartararo

Le team officiel Yamaha ne digère pas - loin s'en faut - la pénalité de tour rallongé (Long Lap) que devra observer son leader Fabio Quartararo lors du prochain Grand Prix en Grande-Bretagne. Son directeur Lin Jarvis fustige le manque d'équité, d'objectivité et de cohérence des commissaires MotoGP : rien que ça !
Pays-Bas 2 commentaires
Réactions des pilotes MotoGP au fracassant Grand Prix des Pays-Bas 2022

Vainqueur magistral des deux derniers GP, Fabio Quartararo est tombé de son piédestal ce dimanche à Assen. Tombé deux fois ! Bagnaia, Bezzecchi, Vinales et Aleix Espargaro abordent la longue pause estivale plus sereinement que notre champion toujours leader au provisoire. Et que Zarco toujours troisième ? Réactions du Top 10 et plus.
Le constructeur anglais CCM lance une nouvelle moto : la Classic Tracker

Clews Competition Machines (CCM) - petite marque britannique aux origines tout-terrain - produit une gamme de séduisantes motos rétros à moteur monocylindre : dernière en date, la Classic Tracker. Présentation.
Piaggio succède à KTM à la tête de l'association européenne des constructeurs de motos (ACEM)

L'association européenne des constructeurs de motos confie sa présidence à Michele Colaninno, directeur général produits, marketing et innovation du groupe Piaggio. La diminution des émissions de carbone et l'électrification sont les enjeux majeurs de son mandat de deux ans.
HJC lance le casque modulable i100 avec mentonnière réversible 

Le nouveau casque i100 de HJC est le premier modulable de la marque coréenne doté d'une mentonnière basculable sur l'arrière. Équipements et aspects pratiques font aussi partie des arguments de cet ouvrable qui répond à la nouvelle norme ECE 22-06. Présentation.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2022

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2022

GP de France moto MNC Premium : Invitation GP de France (épuisé)

Courses 2022

GP moto du Qatar 6 mars : GP du Qatar
GP moto d'Indonésie 20 mars : GP d'Indonésie
GP moto d'Argentine  3 avril : GP d'Argentine
GP moto des Amériques 10 avril :  GP des Amériques
GP moto du Portugal 24 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 1er mai : GP d'Espagne
GP de France moto 15 mai : GP de France
GP moto d'Italie 29 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 5 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 19 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 26 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande10 juillet : GP de Finlande
GP moto de Grande-Bretagne 7 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 21 août : GP d'Autriche
GP moto de San Marin 4 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 18 septembre : GP d'Aragón
GP moto du Japon 25 septembre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande 2 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie 16 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 23 octobre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 6 novembre : GP de Valence


SAISON 2022   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...