• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
RECONFINEMENT ET MOTO
Paris, le 2 novembre 2020

La France se reconfine mais les motards peuvent toujours rouler

La France se reconfine mais les motards peuvent toujours rouler

Pour lutter contre la deuxième vague de l'épidémie du Covid-19, le gouvernement français vient de reconfiner la population jusqu'au 1er décembre 2020 minimum. Les concessions moto et ateliers restent néanmoins ouverts pour ceux qui doivent impérativement circuler... Explications.

Imprimer

Deux petites semaines après l'entrée en vigueur de l'état d'urgence sanitaire sur l'ensemble de la France, le gouvernement a mis en place depuis le 29 octobre un deuxième confinement national, d'une durée minimale de quatre semaines.

L'instauration d'un couvre-feu partiel - donc insuffisant ou inutile - n'ayant pas permis d'endiguer la deuxième vague de l'épidémie, la France entre dans une seconde période de fortes restrictions de la liberté de déplacement : jusqu'au 1er décembre au moins, l'attestation de déplacement est de rigueur (à imprimer pour une version papier ou à remplir directement en ligne).

Comme lors du premier confinement, les motards peuvent oublier les longues sorties sur route pour se dégourdir les bielles ou les petites courses sur circuit avec leurs compères. "Les entraînements ainsi que les épreuves motocyclistes se voient contraints d'être à nouveau suspendus jusqu'au 1er décembre prochain, sauf pour les sportifs professionnels et de haut niveau", certifie la Fédération française de motocyclisme (FFM).

Petite consolation : cette interdiction de pratiquer la moto pour le simple plaisir sera plus facile à supporter car elle intervient à une tout autre période : en cette fin d'automne, les conditions de roulage ne seront plus celles - idylliques ! - du printemps dernier (chez MNC, on se console comme on peut)...

Finies les balades à moto... pour le pur plaisir

Si l'on sort sa moto désormais, ce n'est plus que pour effectuer des courses alimentaires, se rendre au bureau, accompagner les enfants de la crèche au lycée (ouvert, youpi !)... Le gouvernement a de nouveau dressé une liste exhaustive des motifs valables voir plus bas.

Seul "prétexte" non compatible avec l'usage de sa moto : "faire de l'activité physique (seulement pour une pratique individuelle de plein air comme le jogging), prendre l'air ou promener un animal domestique pendant une durée d'une heure et dans un rayon maximal d'un kilomètre".

Attention : le gouvernement interdit les déplacements entre régions ! Naturellement, cela ne sera pas sans créer quelques situations coquasses : et si le concessionnaire qui entretient votre moto se trouve dans la région mitoyenne ? Allons monsieur l'agent, un peu de compréhension ?!

Comme en mars-avril 2020, l'ensemble des concessions moto et ateliers de réparation peuvent rester ouverts afin de permettre à nos braves compatriotes "premiers de corvée" de continuer à sauver des vies, nous vendre des pâtes et du papier toilette (mais pas des livres).

Attention toutefois aux aménagements d'horaires opérés par certains concessionnaires : mieux vaut passer un petit coup de fil avant de passer, plutôt que de se prendre un gros râteau et devoir revenir le lendemain un peu plus tard ou beaucoup plus tôt ?!

Concessions, ateliers, stations-services : OK !

"Aujourd’hui, dans le respect des protocoles en place, nous pouvons livrer les véhicules commandés, les louer, les entretenir et les réparer", confirme la Chambre nationale des professions automobiles (CNPA) soulagée de voir les show-rooms automobiles intégrer la liste des "commerces indispensables à la vie de la Nation".

"Nous pouvons aussi les ravitailler, les dépanner, les contrôler et les recycler, tout en acheminant les pièces et équipements nécessaires. Nous pouvons enfin continuer à former nos salariés, en présentiel et en distanciel", se réjouit le CNPA.

De leur côté, si les auto-écoles ne comprennent pas la situation "ubuesque de maintenir les examens du permis de conduire et de fermer les écoles de conduite, sans possibilité de les faire réviser ce qui entrainerait un taux d’échec plus important et viendrait alourdir le prix du permis !", s'exclament conjointement leurs représentants.

Selon elles, "les écoles de conduite, en toute responsabilité, ont respecté strictement les différents protocoles sanitaires et les gestes barrières ce qui a permis de ne relever, depuis le déconfinement, aucun cluster que ce soit en formation ou en examen". Elles exigent donc de pouvoir rester ouvertes, elles aussi !

Motifs valables pour se déplacer en France depuis le 29 octobre 2020

  • Faire ses courses alimentaires (achats de première nécessité, achats de fourniture nécessaires à l'activité professionnelle)
  • Accompagner ses enfants à l'école
  • Se rendre ou de revenir de son lieu de travail, exercer son activité professionnelle si le télétravail n'est pas possible
  • Des motifs médicaux (à l'hôpital, dans une pharmacie, chez un médecin)
  • Des motifs familiaux impérieux, pour l'assistance aux personnes vulnérables et précaires, notamment aux personnes en situation de handicap ou pour la garde d'enfants
  • Pour une convocation judiciaire ou administrative
  • Se rendre à des formations, un examen (comme le permis de conduire) ou un concours
  • Participer à des missions d'intérêt général sur demande de l'autorité administrative (maraudes des associations de lutte contre la pauvreté ou distributions d'aides alimentaires à domicile)
  • Faire de l'activité physique (seulement pour une pratique individuelle de plein air comme le jogging), prendre l'air ou promener un animal domestique pendant une durée d'une heure et dans un rayon maximal d'un kilomètre
  • Se rendre dans un service public ou chez un opérateur assurant un service public (CAF, Pôle emploi, maisons départementales), pour un rendez-vous à la mairie ou à la préfecture.

Les constructeurs informent leurs clients amis

Notre réseau de concessionnaire reste ouvert et tout est mis en place pour respecter les mesures sanitaires. La...

Posted by Ducati on Friday, 30 October 2020

Informations concessionnaires Peugeot Motocycles : https://bit.ly/37TYmdP

Posted by Peugeot Motocycles on Friday, 30 October 2020

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai vidéo MNC du scooter Honda Forza 750 2021

Le nouveau maxi-scooter Honda  Forza 750 coûte 11 659 euros, mais que vaut-il concrètement guidon en mains du haut de ses 58,6 ch et sa base de X-ADV ? Réponses dans cette vidéo Moto-Net.Com en complément de notre essai complet de ce nouveau scooter "anti-Tmax".
Essai vidéo MNC de la Honda CBR1000RR-R SP

Le Journal moto du Net vous place aux commandes de la nouvelle Honda CBR1000RR-R SP, la plus puissante et la plus chère des motos Superbike japonaises : essai vidéo complet sur la route et sur le circuit de Beuvardes (02). Bonus : le ressenti d'un "vrai" pilote d'endurance et la découverte de très intrigantes étagères...
Sportive 1 commentaire
Essai nouveau Honda Forza 750 2021 : plus fort que le Tmax ?!

Honda met la pression sur le Tmax avec ce nouveau maxi-scooter Forza 750, pertinent mélange entre l'incomplet Integra et le baroudeur des villes X-ADV. Cette importante nouveauté 2021 est-elle suffisamment "Forza" pour contester enfin l'insolente suprématie du leader Yamaha ? Réponse et avis dans notre essai MNC.
Scooter 14 commentaires
Essai Aprilia RS 660 : une demi-portion pour un plein de sensations

L'inédite RS 660 débarque en novembre 2020 ! Combien vaut la première sportive Aprilia de moyenne cylindrée, équipée du nouveau Twin issu du V4 de Superbike, d'une électronique de pointe, d'une partie-cycle optimisée et d'un look modernisé ? 11 050 euros. Que vaut-elle ? Réponse dans notre essai MNC.
Sportive 3 commentaires

A lire aussi sur le Journal moto du Net

GP du Portugal : Fabio Quartararo (14ème) en avait plein les bras...

Fabio Quartararo, solide candidat pour le titre de champion du monde dès sa deuxième saison en MotoGP, termine finalement à la 8ème place du championnat du monde 2020 après une nouvelle déception lors de la dernière finale... Le français clôt son parcours chez Petronas-SRT - et son 100ème Grand Prix - avec une 14ème position au GP du Portugal à Portimaõ. Déclaration et bilan MNC.
GP du Portugal 1 commentaire
Retour sur le GP du Portugal : les explications des pilotes MotoGP

Les pilotes s'expliquent après le dernier Grand Prix de la saison MotoGP 2020 sur le circuit de Portimao, au Portugal.
GP du Portugal 1 commentaire
GP du Portugal : Oliveira survole la finale à Portimao (compte rendu et classements)

Le pilote portugais Miguel Oliveira offre un superbe cadeau de départ à son équipe Tech3 : une victoire nette et sans bavure sur sa RC16, sa deuxième avec le team varois après son succès au GP de Styrie ! Le futur pilote officiel KTM s'impose devant Jack Miller et Franco Morbidelli. Compte-rendu, analyses des moments forts et classements définitifs.
GP du Portugal 30 commentaires
SuperSport 950 et Panigale V4 SP dans l'épisode III des nouveautés Ducati 2021

Fidèle au rendez-vous, Ducati a diffusé hier soir le troisième épisode de sa série Web sur ses nouveautés 2021. Le pitch ? Les italiens revoient l'esthétique et l'électronique de la SuperSport 950 et lancent une nouvelle Panigale V4 SP (Euro5 comme les autres désormais). Magneto Sergio !
Covid-19 : les assureurs auto et moto encore épinglés par UFC-Que Choisir 

L'association de l'Union fédérale des consommateurs UFC-Que Choisir dénonce "l'enfumage" des assureurs auto et moto, qui prévoiraient comme chaque année d'augmenter leurs tarifs malgré le trop-perçu estimé à 2,2 milliards d'euros lors du premier confinement imposé par le coronavirus ! Explications.
Assurance moto 1 commentaire
Des Yamaha Tracer 900 "tout 9" et Euro5 pour 2021 

La troisième génération de Tracer 900 récupère le nouveau 3-cylindres de 890 cc aux normes Euro5 du roadster MT-09, un châssis optimisé et une électronique affûtée. Yamaha appuie cette transition en rebaptisant ses excitantes motos sport-routières Tracer 9 et Tracer 9 GT. Présentations.
Roadster 5 commentaires
Le groupe indien Mahindra redémarre sa marque anglaise de motos BSA 

Jaloux du succès de Royal Enfield (propriété du groupe indien Eicher) et nullement refroidi par les récentes difficultés de Norton (racheté par TVS, du coup), Mahindra va relancer "sa" marque anglaise BSA : des motos thermiques et électriques "Made in UK" sont prévues dès l'an prochain. Explications.
R&D

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...