• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
#AUSTRIANGP ANALYSE
Paris, le 17 août 2020

L'incroyable chance des pilotes après le crash de Spielberg...

L'incroyable chance des pilotes après le crash de Spielberg...

Du Grand Prix d'Autriche MotoGP 2020 remporté par Dovizioso, on se souviendra de l'énorme crash entre Zarco et Morbidelli mais surtout de l'incroyable chance de Rossi et Viñales, qui ont failli être pulvérisés par deux motos en perdition... Réaction des pilotes.

Imprimer

"C'est un mauvais résultat mais aujourd'hui on doit s'estimer heureux", résume Maverick Viñales qui termine certes à une décevante dixième place du GP d'Autriche... mais vivant après un terrible fait de course tandis que Franco Morbidelli, nettement moins conciliant, estime que "quelqu'un doit payer pour cette erreur" (lire ci-dessous)...

Valentino Rossi, Yamaha officielle n°46 (5ème en course et au championnat) : "une grave erreur d'appréciation"

"C'était vraiment très effrayant, mais les quatre pilotes ont eu beaucoup de chance, surtout Maverick et moi", confirme le Docteur dont on a pu voir le visage véritablement décomposé dans son box, lorsqu'il revisionnait les images du crash pendant l'interruption de course : "il faut prier quelqu'un ce soir car c'était une situation très dangereuse", poursuit le nonuple champion du monde qui multiplie traditionnellement les rituels superstitieux avant chaque départ de course...

Malgré sa frayeur bien compréhensible, Rossi parviendra à repartir le couteau entre les dents pour se classer 5ème à l'arrivée de la deuxième partie de course : "je pense qu'il faut être agressif bien sûr, tout le monde essaie de faire le maximum, mais pour moi il ne faut pas exagérer car on doit se rappeler que ce sport est très dangereux. Il faut avoir du respect pour les pilotes concurrents, surtout sur une piste où on roule toujours à 300 km/h".

Valentino Rossi, Yamaha officielle n°46 (5ème en course et au championnat) : il faut prier quelqu'un

"J'ai parlé avec Zarco et il m'a promis qu'il ne l'avait pas fait exprès (en même temps qui aurait pu raisonnablement en douter, NDLR ?!). Il est parti très large au freinage et a fermé la porte à Franco, or quand on arrive à 300 km/h on est dans l'aspiration du pilote de devant, donc Franco n’a pas pu ralentir. J'étais avec Maverick lorsque nous sommes entrés dans le virage 3 et j'ai senti quelque chose venir vers moi. Je pensais que c’était l’ombre de l’hélicoptère, car parfois il traverse la piste, mais la moto de Franco m'a dépassé à une vitesse incroyable puis celle de Zarco a sauté par-dessus Maverick !"

"Nous avons donc eu beaucoup de chance, mais j'espère que ce type de mésaventure incitera les pilotes à améliorer leur comportement à l'avenir", poursuit la star italienne par ailleurs très proche de Morbidelli via sa VR46 Riders Academy. "J'ai parlé avec Franco (évacué sur une civière mais conscient, NDLR) : il va bien, il essaie de ne pas y repenser mais quand il y repense il a peur. Ce qui fait la différence dans ce cas c'est que personne n'a été blessé, tous les pilotes vont bien donc ça change la donne. Si quelque chose de grave s'était produit, cela aurait été complètement différent".

"Zarco n'a pas causé intentionnellement un tel carambolage", admet Rossi, "mais cela reste une grave erreur d'appréciation qu'un pilote MotoGP ne peut pas se permettre, surtout dans un freinage à 310 km/h. En se déplaçant rapidement vers la droite et en freinant "à la face" de Franco, il ne lui pas laissé la place pour ralentir, donc Morbidelli n'a pu s'empêcher de le percuter à pleine vitesse"...

"Sincèrement c’était difficile de repartir, mais je n’avais pas beaucoup de choix", souligne Rossi. "J'ai donc repris le départ et j'ai fait une bonne course. Pour nous ce n'est pas facile ici avec la Yamaha. On souffre en vitesse de pointe donc c’est très difficile de se battre avec les autres motos (Ducati et KTM notamment, NDLR), mais j’avais un bon rythme. Malheureusement Binder m'a dépassé de façon très agressive dans le virage 9, j'ai dû élargir et j'ai perdu le contact avec le premier groupe. Mais j'avais encore un bon rythme et je pouvais terminer cinquième place. On peut faire mieux, mais c'était une bonne course".

Maverick Viñales, Yamaha officielle n°12 (10ème en course et 3ème au championnat) : "on répète à chaque fois que ce virage 3 est dangereux, ils doivent faire quelque chose"

"Aujourd'hui nous avons eu beaucoup de chance et c'est le plus important, je vais bien", philosophe Maverick Viñales qui perd une place au classement général après le GP d'Autriche. "Ce genre de choses peut arriver en course, il y a toujours des risques. Et ce virage 3,  à chaque fois on répète qu'il est vraiment dangereux. Ils doivent faire quelque chose, car c'est vraiment facile de chuter ici. Pendant le warmup j'ai failli tomber, j'ai bloqué l'avant et je me suis dirigé vers les murs, c'était effrayant".

Maverick Viñales, Yamaha officielle n°12 (10ème en course et 3ème au championnat) : on répète à chaque fois que ce virage 3 est dangereux, ils doivent faire quelque chose

"Depuis ma moto, honnêtement je n'ai rien vu de l'accident de la première course. J'ai juste entendu les motos en perdition racler le bitume, puis j'ai senti l'impact de la moto de Johann quand elle a heurté le mur (elle a littéralement transpercé l'air fence, NDLR). Puis j'ai vu une moto venir sur moi, je me suis protégé la tête et elle m'est passée au dessus... C'est sûr que nous avons eu beaucoup de chance aujourd'hui ! Quelqu'un nous a sauvés et c'est le plus important. Ce n'est pas perdu pour le championnat car Fabio n'a terminé que deux places devant moi. Dans la deuxième course, j'ai eu de gros problèmes avec l'embrayage. C'est dommage que nous ayons perdu deux très bonnes occasions d'être en tête du championnat car je me sentais vraiment fort depuis le début. C'est vrai que dans la première course ma moto était assez lente, mais j'attendais le 15ème tour pour commencer à attaquer très fort. Dans la deuxième, après avoir découvert le problème, je pensais juste que ma course était finie mais au bout de trois ou quatre tours, l'embrayage s'est remis à fonctionner. J'ai juste essayé d'être patient et de remonter devant. C'est comme ça"...

Johann Zarco, Ducati Avintia n°5 (chute en course et 10ème au championnat : "personne n'a été vraiment blessé et c'est le plus important"

"C'est vraiment dommage car j'ai fait une grosse chute en course avec Franco Morbidelli", regrette Johann qui pourrait bénéficier d'un guidon officiel chez Ducati l'année prochaine. "Au freinage il m'a touché et nous nous sommes envolés, il a été surpris parce que nous étions très proches et avec la vitesse ce n'était pas facile de ralentir. Ensuite on a eu peur parce que nos motos auraient vraiment pu heurter quelqu'un, mais finalement personne n'a été vraiment blessé et c'est le plus important".

Johann Zarco, Ducati Avintia n°5 (chute en course et 10ème au championnat : personne n'a été vraiment blessé et c'est le plus important

"C'est dommage car je faisais un bon week-end, j'étais compétitif et je pouvais m'attendre à un excellent résultat en course", regrette le pilote français. "C'était peut-être la course où j'aurais pu avoir le meilleur rythme pendant les 28 tours, mais elle s'est terminée avant. C'est très important de courir la prochaine course au même endroit dès la semaine prochaine. Je dois progresser pour être en mesure de me battre pour le podium, alors je vais me reposer au maximum pendant les trois jours et bien travailler la semaine prochaine".

Franco Morbidelli, Yamaha SRT n°21 (chute en course et 8ème au championnat) : "quelqu'un doit payer pour cette erreur"

"J'ai un peu mal, mais tout va bien", confirme le pilote brésilien qui ne souffre que de légères blessures et a été déclaré apte pour le GP de Styrie dimanche sur ce même circuit.

"En revoyant les images de l'accident, je me dis que j'ai de la chance de m'en sortir comme ça et j'estime que j'ai été très chanceux. C'était un accident étrange parce que Johann m'a doublé dans la ligne droite et ensuite il a changé de trajectoire au freinage pour partir très large. Avec ce changement de traj' et l'aspiration, je n'avais aucune échappatoire et je ne pouvais pas l'éviter. Heureusement, on va tous les deux bien".

Franco Morbidelli, Yamaha SRT n°21 (chute en course et 8ème au championnat) : j'ai été très chanceux

"C’était important de marquer des points ici car ce n’est pas un bon circuit pour Yamaha, donc je suis désolé pour mon équipe de ne pas avoir pu le faire", regrette le n°21. "J'ai fait de mon mieux pour faire ma course mais nous n'avons pas pu le faire cette fois et j'essaierai dimanche prochain".

"Il est certain que nous en reparlerons jeudi", ajoute Morbidelli sur Twitter en déplorant le fait "qu'à chaque fois que deux pilotes tombent, on appelle ça un "fait de course" et le problème est réglé... Sauf que ce "fait de course" s'est produit à 310 km/h et c'est une chance immense que nous soyons encore entiers, donc quelqu'un doit payer pour cette erreur"...

Fabio Quartararo, Yamaha SRT n°20 (8ème en course et toujours 1er au championnat) : "je suis heureux que tout le monde aille bien"

"J'ai perdu quelques positions au départ et j'ai senti que mes freins étaient assez mous dès les premiers tours, puis je n'avais carrément plus rien dans le virage 4", déplore le coéquipier de Franco Morbidelli... "Entre les deux courses nous avons décidé de changer les étriers et nous avons eu le même problème. Ce fut une course très difficile pour moi car cette piste est normalement entièrement consacrée au freinage dur et tardif. Heureusement, nous avons quand même réussi à terminer huitième donc ce n'est pas aussi mauvais que cela aurait pu l’être. Il va falloir étudier ce qui s'est passé car la prochaine course a lieu ici et je veux m'assurer que nous finirons à une meilleure place. Je sais que j'avais le rythme pour terminer dans le top 5 ce week-end, alors j'espère que nous pourrons y parvenir le week-end prochain. Après les deux chutes effrayantes d'aujourd'hui, je suis heureux que tout le monde aille bien et j'adresse mes encouragements à tous les pilotes impliqués, en particulier Franco".

Jack Miller, Ducati Pramac n°43 (3ème en course et 7ème au championnat) : "dès qu'on voit les pilotes bouger, la première réaction est de remonter sur la moto"

"J'avoue que pendant l'interruption de course j'étais davantage préoccupé par mon choix de pneus, donc je n'ai pas trop pensé à l'accident à part vérifier que les gars allaient bien - Johann marchait et Franco était sur une civière mais faisait signe que ça allait".

Jack Miller, Ducati Pramac n°43 (3ème en course et 7ème au championnat) : dès qu'on voit les pilotes bouger, la réaction est de remonter sur la moto

"On souhaiterait ne jamais voir de chutes comme celle-ci, mais dès qu'on voit les pilotes bouger la réaction immédiate est de remonter sur la moto", poursuit le futur pilote officiel Ducati en MotoGP l'an prochain. "Ils auraient fait pareil si quelqu'un d'autre était tombé, ça fait partie de la course. Je veux dire que si on réfléchit raisonnablement, on ne monte pas sur une MotoGP qui prend 350 km/h en touchant les coudes, n'est-ce pas ?"

Stefan Bradl, Honda officielle n°6 (remplaçant de Marc Marquez au HRC) : "des morceaux de moto volaient de partout"

"J'espère que Morbidelli et ceux qui ont chuté vont bien", déclare le pilote allemand qui remplacera de nouveau le chef de file Honda ce week-end pour le GP de Styrie sur ce même circuit. "Je suis arrivé sur le lieu de la chute un peu après et des morceaux de moto volaient de partout, c'était effrayant. Je n'ai pas assisté à l'accident, mais voir les motos détruites à ce point est toujours inquiétant".

Christophe Guyot, fin connaisseur du sport moto : "fini le fair-play en MotoGP ?"

"Mais que se passe-t-il en MotoGP ?", s'inquiète le team manager du GMT94 en félicitant "Dovi, l'excellent Johan Mir, Jack Miller et Fabio qui reste en tête du championnat malgré ses problèmes de freins" au terme d'un GP d'Autriche "grandiose en termes de pilotage".

"Fini le fairplay, le respect mutuel et la bonne entente ?", s'interroge celui qui a toujours proné ces valeurs dans sa propre structure en championnat du monde d'endurance mondiale puis en WorldSBK. "Bien sûr, des rivalités ont toujours existé, mais depuis le début de saison on se critique, on s'accuse, on se juge", regrette Christophe Guyot : "d'Alberto Puig en passant par les frères Espargaro et même par Danilo Petrucci qu'on ne connaissait pas agressif et vulgaire, Miguel Oliviera enragé, ou encore Valentino Rossi et Franco Morbidelli qui accusent méchamment Johann Zarco, on entend trop de mépris et d'insultes parfois blessantes"...

On peut également se demander quelle mouche a piqué Dani Pedrosa, habituellement plutôt fair-play et réservé, qui juste après la terrible chute estimait sur Twitter que Zarco se trouvait "toujours au milieu de moments controversés"...

Le Red Bull Ring est-il trop dangereux ?

Toujours sur Twitter mais plus constructif, Xavier Simeon estime carrément que le circuit autrichien "ne devrait pas figurer au calendrier : si Spa n'y est pas, pourquoi celui-ci y est-il ?", s'interroge le pilote belge en estimant que cet accident "prouve que ce circuit n'est absolument pas fait pour la moto"...

Quelques minutes auparavant, la course Moto2 avait également été marquée par un accident très impressionnant : Enea Bastianini part en high side et Hafizh Syahrin percute sa moto de plein fouet, avant d'effectuer un spectaculaire vol plané avant de rester allongé sur la piste, heureusement sans trop de gravité (contusion pelvienne)...

Résultats du Grand Prix d'Autriche MotoGP 2020

  1. 4 Andrea DOVIZIOSO ITA Ducati Team Ducati 182.7 km/h 28'20.853
  2. 36 Joan MIR SPA Team SUZUKI ECSTAR Suzuki 182.6 km/h +1.377
  3. 43 Jack MILLER AUS Pramac Racing Ducati 182.6 km/h +1.549
  4. 33 Brad BINDER RSA Red Bull KTM Factory Racing KTM 182.1 km/h +5.526
  5. 46 Valentino ROSSI ITA Monster Energy Yamaha MotoGP Yamaha 182.1 km/h +5.837
  6. 30 Takaaki NAKAGAMI JPN LCR Honda IDEMITSU Honda 182.1 km/h +6.403
  7. 9 Danilo PETRUCCI ITA Ducati Team Ducati 181.4 km/h +12.498
  8. 20 Fabio QUARTARARO FRA Petronas Yamaha SRT Yamaha 181.4 km/h +12.534
  9. 27 Iker LECUONA SPA Red Bull KTM Tech 3 KTM 181.2 km/h +14.117
  10. 12 Maverick VIÑALES SPA Monster Energy Yamaha MotoGP Yamaha 181.1 km/h +15.276
  11. 41 Aleix ESPARGARO SPA Aprilia Racing Team Gresini Aprilia 180.8 km/h +17.772
  12. 51 Michele PIRRO ITA Pramac Racing Ducati 180.3 km/h +23.271
  13. 73 Alex MARQUEZ SPA Repsol Honda Team Honda 180.1 km/h +24.943
  14. 38 Bradley SMITH GBR Aprilia Racing Team Gresini Aprilia 180.1 km/h +24.868
  15. 35 Cal CRUTCHLOW GBR LCR Honda CASTROL Honda 179.8 km/h +27.435
  16. 53 Tito RABAT SPA Esponsorama Racing Ducati 179.7 km/h +28.502
  17. 6 Stefan BRADL GER Repsol Honda Team Honda 179.7 km/h +28.609

Non classés

  • 42 Alex RINS SPA Team SUZUKI ECSTAR Suzuki 182.6 km/h (10 tours)
  • 44 Pol ESPARGARO SPA Red Bull KTM Factory Racing KTM 182.1 km/h (12 tours)
  • 88 Miguel OLIVEIRA POR Red Bull KTM Tech 3 KTM 182.1 km/h (12 tours)
  • 21 Franco MORBIDELLI ITA Petronas Yamaha SRT Yamaha
  • 5 Johann ZARCO FRA Esponsorama Racing Ducati

Classement au championnat du monde après le GP d'Autriche

  1. Fabio QUARTARARO Yamaha FRA (67 points)
  2. Andrea DOVIZIOSO Ducati ITA (56 points)
  3. Maverick VIÑALES Yamaha SPA (48 points)
  4. Brad BINDER KTM RSA (41 points)
  5. Valentino ROSSI Yamaha ITA (38 points)
  6. Takaaki NAKAGAMI Honda JPN (37 points)
  7. Jack MILLER Ducati AUS (36 points)
  8. Franco MORBIDELLI Yamaha ITA (31 points)
  9. Joan MIR Suzuki SPA (31 points)
  10. Johann ZARCO Ducati FRA (28 points)
  11. Danilo PETRUCCI Ducati ITA (20 points)
  12. Alex RINS Suzuki SPA (19 points)
  13. Pol ESPARGARO KTM SPA (19 points)
  14. Miguel OLIVEIRA KTM POR (18 points)
  15. Alex MARQUEZ Honda SPA (16 points)
  16. Aleix ESPARGARO Aprilia SPA (11 points)
  17. Francesco BAGNAIA Ducati ITA (9 points)
  18. Iker LECUONA KTM SPA (7 points)
  19. Tito RABAT Ducati SPA (7 points)
  20. Bradley SMITH Aprilia GBR (7 points)
  21. Cal CRUTCHLOW Honda GBR (7 points)
  22. Michele PIRRO Ducati ITA (4 points)
  23. Stefan BRADL Honda GER  

.

.

Commentaires

Bestof: 
1
Je vais tenter d'apporter un com sans chercher à polémiquer, Fan du vieux ( j en suis un ) lol depuis le debut je pense que certaines declarations faites a chaud peuvent se comprendre surtout lorsque vous manquez de prendre une brele lancee a plusieurs centaines de kilometres heure dans la tronchel. Par contre je trouve super ch... cette surenchere de pilotes non impliqués, ou plus en activité ( Pedrosa) La direction de course aurait certainement fait son job si besoin avait été pour poser une sanction. Le cas échéant en course il y a une règle simple et basique ( qui prévaut aussi lors de journées de roulage) celui qui est derrière et fautif en cas d'accrochage Point Après il est clair que tous les tops pilotes ont à un moment donné forcés sur les dépassements, MM Vale ....Tous !!!! Jeter la pierre ne sert a rien sinon a apporter des discussions steriles de specialistes de canapés. Quand à la direction que prend le moto gp (F1 et polémiques regulieres) ca gonfle sévère Heureusement qu il reste les road races ou tout cela n existe pas
Bestof: 
1
Chacun critique l'attitude des pilotes, l'attitude des organisateurs, l'attitude des blogueurs, parfois avec degout, parfois avec haine, parfois avec violence. Ce forum sur les GP devient un forum sur les etats d'ame. Si ca continue, il va falloir consulter. Vous n'auriez pas plutot envie de parler de GP, Voir de faire des propositions constructives? Regardez, il y a tout juste une dizaine de d'internautes, toujours les memes, qui font le blog. Vous n'auriez pas envie d'ouvrir la porte a d'autre avis qui sont, peut-être rebutes par ce climat? Ceci-dit, j'ai la bizarre impression que les GP moto prennent la voie de la F1. On a commence a limiter les moteur, l'electronique, les pneus et Si l'on ecoute les commentaires de certain, on va en arriver a reguler les trajectoires des pilotes. Bref, tout pour rendre les courses soporifiques. Un peu de liberte fera un bien immense a tous.
Bestof: 
1
On en saura plus jeudi donc, en espérant que la commission soit plus impartial que Rossi sur ce coup là...
Bestof: 
1
Très bonne analyse de Viñales Morbidelli et Guyot.On se calme et on repart à l attaque pour notre plus grand plaisir.

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Les chiffres du marché moto, scooter et 3-roues en novembre 2022

Le Journal moto du Net propose à ses abonnés Premium les chiffres du marché moto et scooter en novembre 2022. En attendant notre analyse mensuelle, découvrez dès maintenant nos graphiques ainsi que les 100 meilleures ventes en France par modèles.
Les Suzuki GSX-8S et V-Strom 800 DE sont en précommande au prix de...

Un jour après les V-Strom 1050 standard et DE, Suzuki dévoile les prix de ses deux nouveautés majeures pour 2023 : la GSX-8S et la V-Strom 800 DE qui partagent le même bicylindre - en ligne ! - et complètent les gammes roadster et trail d’Hamamatsu. MNC relaie leurs tarifs et rappelle ceux des concurrentes...
Conduire une Honda GoldWing 1800 est un jeu d’enfant de trois ans

Relayée tout récemment par un ami de Moto-Net.Com sur son groupe Facebook, la vidéo publiée il y a un mois par Kenan Sofuoglu interpelle. Elle illustre en effet une expression souvent employée au sujet de la GoldWing : la prise en main de la grosse routière Honda est enfantine. Quoi, même pas vrai ?
Essai vidéo X-Ride 650 Trail : cette fois, ça Mash !

Mash continue à faire vibrer la corde de la nostalgie avec sa X-Ride Trail 650, moto inspirée des références d'autrefois avec son "gromono" de 39 ch et sa roue de 21. Le charme agit-il avec cette "Mash-ine" développée par la SIMA puis fabriquée en Chine ? Réponses dans notre essai vidéo MNC.
Le CNSR encourage le gouvernement à améliorer les infrastructures routières 

Suite à sa réunion du 28 novembre 2022, le conseil national de la sécurité routière (CNSR) émet neuf "nouvelles" recommandations à l’attention du Gouvernement. La plupart traite de grands sujets traditionnels, aucune ne se focalise sur la moto... mais deux pourraient servir aux motards et scootéristes. Explications.
Essai vidéo Honda CB750 Hornet 2023

L'essai vidéo MNC d'une nouvelle moto parmi les plus attendues de 2023 : la Honda CB750 Hornet ! Ce nouveau Frelon fait-il mouche avec son bicylindre inédit de 755 cc ? Réponses en images en compagnie de notre essayeur, par ailleurs ancien propriétaire de la Hornet 600 !
Essai V100 Mandello S : roadster ou tourer, Moto Guzzi tente le grand écart 

Un roadster doit être léger et agile, efficace en ville et plaisant sur route. Une routière doit être accueillante et confortable, équipée pour les longs parcours et le duo. Avec sa toute nouvelle V100 Mandello, Moto Guzzi entend combiner les atouts de ces deux styles de moto... MNC teste la version S, haut de gamme.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2022

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2022

GP de France moto MNC Premium : Invitation GP de France (épuisé)

Pré-saison 2023

  Calendrier MotoGP 2023

Courses 2022

GP moto du Qatar 6 mars : GP du Qatar
GP moto d'Indonésie 20 mars : GP d'Indonésie
GP moto d'Argentine  3 avril : GP d'Argentine
GP moto des Amériques 10 avril :  GP des Amériques
GP moto du Portugal 24 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 1er mai : GP d'Espagne
GP de France moto 15 mai : GP de France
GP moto d'Italie 29 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 5 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 19 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 26 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande10 juillet : GP de Finlande
GP moto de Grande-Bretagne 7 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 21 août : GP d'Autriche
GP moto de San Marin 4 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 18 septembre : GP d'Aragón
GP moto du Japon 25 septembre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande 2 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie 16 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 23 octobre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 6 novembre : GP de Valence


SAISON 2022   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...