• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
SUZUKA 2019
Paris, le 30 juillet 2019

Kawasaki gagne les 8H de Suzuka et devient champion du monde d'endurance 2019

Kawasaki gagne les 8H de Suzuka 2019 et devient champion du monde d'endurance

Le team officiel Kawasaki remporte la finale du championnat du monde d'endurance à Suzuka (Japon) après avoir contesté l'attribution de la victoire à l'équipe d'usine Yamaha. Mais le titre mondial revient pour la première fois au team SRC Kawasaki France, suite à la frustrante casse moteur de la Suzuki du SERT dans les derniers instants... Débrief.

Imprimer

Kawasaki repart du Japon avec la double satisfaction de renouer avec la victoire aux 8H de Suzuka pour la première fois depuis 1993 avec sa ZX-10R officielle (Haslam, Rea et Razgatlioglu) et de décrocher le titre mondial grâce à la structure SRC Kawasaki France (Guarnoni, Nigon et Checa) ! 

Cette consécration s'est décidée au terme d'une épreuve palpitante : trois équipes d'usine étaient au coude à coude pour une bataille magistrale, malgré des conditions rendues complexes par des averses : Kawasaki KRT (Haslam, Rea et Razgatlioglu) Yamaha Factory (Nakasuga, Lowes et Van der Mark, vainqueurs des deux précédentes éditions) et Red Bull Honda (Takahashi, Bradl et Kiyonari).

Ce trio de motos officielles s'est tenu en neuf secondes pendant les six premières heures, leurs positions variant essentiellement au gré des ravitaillements : la CBR1000RR, légèrement moins rapide mais consommant moins, reprenait la tête de l'épreuve japonaise pour quelques tours à chaque arrêt de la ZX-10R n°10 et la R1 n°21.

Au-delà du talent des pilotes, la lutte entre la Kawasaki et la Yamaha s'est également jouée par la vélocité dont le team KRT faisait preuve pour ravitailler la ZX-10R. L'équipe d'usine Yamaha - qualifiée en pole - mettait trois à quatre secondes supplémentaires pour s'occuper de la R1 à chaque arrêt, soit environ 25 secondes perdues dans les stands.

Pas grand-chose, certes, sur une course d'endurance de huit heures... Mais suffisant peut-être pour perdre une course, puisque la Yamaha n°21 est finalement battue de seulement 18 secondes par la Kawasaki n°10 après un final incroyable !

Une casse, une chute et une réclamation 

Grâce à une série de tours rapides de Jonathan Rea, le Kawasaki Racing Team (KRT) semblait filer vers la victoire dans la dernière demi-heure... Le champion du monde en titre en WSBK était parvenu à se ménager une certaine avance sur la Honda d'usine et un écart de 26 secondes sur la Yamaha officielle.

 

Alex Lowes reprend alors le guidon de la R1 pour le dernier relais et attaque à outrance sous une légère pluie : le britannique revient comme une torpille sur la CBR1000RR et la double à 25 minutes de l'arrivée, grappillant en même temps une demi-douzaine de secondes sur le leader !

Mais soudain, coup de théâtre : la Suzuki du SERT pilotée par Etienne Masson casse son moteur ét dégage une épaisse fumée blanche à cinq minutes de l'arrivée, mettant fin aux espoirs de Dominique Méliand de prendre sa retraite sur un 16ème titre mondial... L'équipage composé de Vincent Philippe, Etienne Masson et Gregg Black occupait alors la 9ème position.

Ce retrait particulièrement frustrant profite au team SRC Kawasaki France, qui scelle ainsi son premier titre mondial en endurance EWC avec une 11ème place au Japon ! La structure française est sacrée avec huit points d'avance sur le team F.C.C. TSR Honda France, ancien champion du monde.

"Nous sommes très heureux, les pilotes ont fait un très bon travail, mon équipe aussi et c’est fantastique", se réjouit Gilles Staffler. "Gagner le titre était un rêve pour nous, Kawasaki et tous les sponsors. C'est un grand jour", poursuit le team manager du SRC.

Kawasaki KRT au tapis...

Mais l'abandon du SERT a une autre conséquence : sous pression de la Yamaha, Jonathan Rea part à la faute à trois minutes de l'arrivée, a priori piégé par l'huile répandue par la GSX-R1000 n°2... Le drapeau rouge est sorti pour interrompre la course, alors que la ZX-10R d'usine est immobilisée.

Le team Yamaha passe la ligne d'arrivée en vainqueur quelques instants plus tard, mais la confusion règne : la sortie du drapeau rouge à quelques minutes de l'arrivée signifie que les résultats de la course sont fixés selon les positions du tour précédent, comme cela se pratique dans la plupart des courses internationales.

La victoire semble par conséquent revenir à la Kawasaki KRT, leader devant les Yamaha et Honda officielles avant le drapeau rouge. Sauf que pour valider sa position, Jonathan Rea aurait dû ramener sa moto au parc fermé dans les cinq minutes après l'interruption, est-il officiellement indiqué dans un premier temps...

Or, à 19h35 (heure locale), soit sept minutes après la sortie du drapeau rouge, la ZX-10R d'usine n'est pas encore rentrée : "la direction de course annonce la Yamaha 21 vainqueur de la course", raconte Eric de Seynes. "On a du mal à y croire, mais c'est beau, c'est dur, c'est l'endurance. Partage avec les pilotes, photos, mécaniciens en pleurs, sentiment partagé de joie et d'incrédulité", poursuit le dirigeant de Yamaha Europe, vainqueur des quatre éditions précédentes.

L'euphorie est cependant de courte durée : Kawasaki a porté réclamation en indiquant que le règlement EWC ne fait en réalité pas mention de ce retour obligatoire de toutes les motos dans les cinq minutes après l'interruption, y compris celle à l'origine du drapeau rouge.  Logique, après tout, puisque cette dernière est généralement en mauvais état ! Douche froide pour Yamaha, finalement destituée de son succès au profit de Kawasaki...

Pour les Verts, en revanche, c'est l'explosion de joie : Kawasaki ne s'était plus imposé à Suzuka depuis 1993 ! Seul mécontent dans le team officiel KRT : Toprak Razgatlioglu, cantonné au rôle de pilote de réserve aux côtés des expérimentés Rea et Haslam, à la grande déception de son mentor Kenan Sofuoglu...

"Aujourd'hui, je suis très fatigué d'avoir regardé la course pendant huit heures !", ironise le jeune prodige turc, présent pour la première fois à Suzuka. "Mais je suis très heureux pour Johnny et Leon car c'était un travail incroyable aujourd'hui".

Rea de l'hôtel au podium !

La victoire sur tapis Vert - forcément ! - de la Kawasaki n°10 n'a pas pris de court que Yamaha : Jonathan Rea, son principal artisan, était déjà de retour à son hôtel lorsque l'attribution du succès lui a été communiquée ! De quoi effacer sa déception d'avoir tout perdu dans les derniers instants...

 

"J'étais rentré à l'hôtel, déprimé, après avoir dit au revoir aux gars de l'équipe avec beaucoup de larmes", raconte le quadruple champion SBK. "J'étais déjà au restaurant, en train de commander mon dîner, quand mon mécanicien Uri m'appelle et me dit:  "Hé, t'es assis ?" Je pensais qu'il allait me demander d'aller dans un autre restaurant... mais il m'informe nous avons gagné !"

"Je pense que le bon sens a prévalu dans ce cas de figure", estime le pilote nord-irlandais, revenu récupérer son trophée en short et en t-shirt. "Je n'ai pas de mots, je suis très ému et heureux. (...) Pendant la course, c'est l'enfer : c'est la course la plus difficile que vous puissiez imaginer. Mais obtenir un résultat comme celui-ci me donne presque envie de revenir : les montagnes russes émotionnelles sont irréelles ici".

Montée en puissance des teams européens à Suzuka

La Kawasaki KRT remporte donc cette 42ème édition des 8H de Suzuka devant la Yamaha officielle et la Red Bull Honda, sous les yeux de "65 000 spectateurs dimanche", compte l'organisateur qui se réjouit de cette affluence en hausse le jour de la course ("+8%") malgré une alerte au typhon samedi.

 

Le F.C.C. TSR Honda France - tenant du titre - a solidement défendu sa 4ème place devant le Yoshimura Suzuki Motul Racing durant toute la course. Le YART se classe 6ème, suivi par le le Musashi RT Harc-Pro Honda qui a fait une superbe remontée malgré une pénalité de 1,30 mn.

Quatre autres teams européens inscrivent leurs noms dans le Top 20 : Honda Endurance Racing se classe 13ème, Bolliger Team Switzerland - parti 31ème ! - est 15ème, ERC-BMW Motorrad Endurance 16ème et Omega Maco Racing 20ème.

Des résultats remarquables dans la mesure où l'épreuve japonaise est traditionnellement la chasse gardée des structures japonaises, qui déploient d'énormes moyens pour briller à domicile avec des motos chaussées de pneus prototypes et équipées d'une électronique digne du MotoGP !

Le titre constructeur pour Yamaha

"Nous sommes des compétiteurs, pas des personnes qui se lamentent", conclut de son côté Eric de Seynes, qui se console avec le titre constructeur acquis par Yamaha avec 251,5 points contre 224,5 pour Kawasaki, 218 pour Honda, 180 pour Suzuki et 89 pour BMW. 

"Nous félicitons le vainqueur pour sa course et nous irons chercher de nouveau la victoire ici en 2019. Nous sommes champion du monde constructeur cette année et nous en sommes ravis", assure le dirigeant Yamaha en donnant ci-dessus les détails de la jolie décoration de la Yamaha officielle n°21.

La prochaine saison d'endurance mondiale débutera en France avec le Bol d'Or les 21 au 22 septembre au Castelet. Les équipes mettront ensuite le cap sur la Malaisie pour participer à la première édition des 8H de Sepang le 14 décembre 2019.

Résultats et classements mis à jour des 8H de Suzuka 2019

Classement général du championnat du monde d'endurance 2018/2019

  1. TEAM SRC KAWASAKI FRANCE Kawasaki FRA David CHECA / Randy DE PUNIET / Jérémy GUARNONI / Erwan NIGON 145.5 points
  2. F.C.C. TSR Honda France Honda JPN Mike DI MEGLIO / Freddy FORAY / Josh HOOK / Alan TECHER 137.5
  3. Suzuki Endurance Racing Team Suzuki FRA Gregg BLACK / Grégory LEBLANC / Etienne MASSON / Vincent PHILIPPE 127
  4. YART - YAMAHA Yamaha AUT Niccolò CANEPA / Marvin FRITZ / Randy KRUMMENACHER / Max NEUKIRCHNER / Broc PARKES 110.5
  5. WEPOL Racing Yamaha GER Martin JESSOPP / Matthieu LAGRIVE / Michael LAVERTY / Sheridan MORAIS / Daniel WEBB 101
  6. Honda Endurance Racing Honda GBR Randy DE PUNIET / Sébastien GIMBERT / Jan HALBICH / Yonny HERNANDEZ / Grégory LEBLANC / Erwan NIGON / Johan NIGON 91
  7. Bolliger Team Switzerland Kawasaki SUI Danny BUCHAN / Danny BUCHAN / Osamu DEGUCHI / Jonathan HUGOT / Julian MAYER / Marco NEKVASIL / Roman STAMM / Sébastien SUCHET / Nigel WALRAVEN 83.5
  8. VRD IGOL PIERRET EXPERIENCES Yamaha FRA Florian ALT / Vincent LONBOIS / Florian MARINO / David PERRET / Xavier SIMEON / Alan TECHER 53
  9. Kawasaki Racing Team Suzuka 8H Kawasaki JPN Leon HASLAM / Toprak RAZGATLIOGLU / Jonathan REA 49
  10. MOTO AIN Yamaha FRA Stefan HILL / Robin MULHAUSER / Julien PILOT / Roberto ROLFO 45
  11. GERT56 by GS YUASA BMW GER Filip ALTENDORFER / Pepijn BIJSTERBOSCH / Lucy GLÖCKNER / Stefan KERSCHBAUMER / Rico LÖWE / Julian PUFFE 45
  12. YAMAHA FACTORY RACING TEAM Yamaha JPN Alex LOWES / Katsuyuki NAKASUGA / Michael VAN DER MARK 41
  13. BMRT 3D MACCIO RACING Kawasaki FRA Jonathan HARDT / Anthony LOISEAU / Jimmy MACCIO / Jerome MACCIO / Romain MANGE 39
  14. FANY GASTRO BMW MOTORRAD- by MERCURY RACING BMW CZE Ladislav CHMELÍK / Karel HANIKA / Ond?ej JE?EK / Illya MYKHALCHYK / David PERRET / James WESTMORELAND 38
  15. WEBIKE TATI TEAM TRICKSTAR Kawasaki FRA Osamu DEGUCHI / Kevin DENIS / Julien ENJOLRAS / Bastien MACKELS 36
  16. Red Bull Honda Honda JPN Stefan BRADL / Ryuichi KIYONARI / Takumi TAKAHASHI 34.5
  17. Team 33 Coyote Louit Moto Kawasaki FRA Enzo BOULOM / Chris LEESCH / Kevin MANFREDI / Stéphane PAGANI / Antoine THOUZET 32
  18. Junior Team LMS Suzuki Suzuki FRA Hugo CLERE / Eddy DUPUY / Alexis MASBOU / Louis ROSSI / Alex SARRABAYROUSE 30
  19. Wójcik Racing Team 2 Yamaha POL Daniel BUKOWSKI / Kamil KRZEMIE? / Adrian PASEK / Angel RODRIGUEZ / Philipp STEINMAYR / Marek SZKOPEK / Artur WIELEBSKI 28
  20. No Limits Motor Team Suzuki ITA Cristiano ASCANIO / Christian GAMARINO / Michael MAZZINA / Luca SCASSA / Cédric TANGRE / Luca VITALI 28
  21. 3ART- MOTO TEAM 95 Yamaha FRA Morgan BERCHET / Matthieu LUSSIANA / Alex PLANCASSAGNE 27
  22. YOSHIMURA SUZUKI MOTUL RACING Suzuki JPN Sylvain GUINTOLI / Yukio KAGAYAMA / Kazuki WATANABE 26.5
  23. National Motos Honda FRA Stéphane EGEA / Gaetan GOUGET / Baptiste GUITTET / Emeric JONCHIERE 25
  24. MOTORS EVENTS Suzuki FRA Kev COGHLAN / Grégory FASTRÉ / Adrien GANFORNINA / Baptiste GUITTET / Johan NIGON / James WESTMORELAND 24
  25. Motobox Kremer Racing #65 Yamaha GER Geoffroy DEHAYE / Christopher KEMMER / Gregory ORTIZ / Jan VIEHMANN 24
  26. MuSASHi RT HARC-PRO. Honda Honda JPN Dominique AEGERTER / Javi FORES / Javier FORES / Ryo MIZUNO 23
  27. Wójcik Racing Team Yamaha POL Christoffer BERGMAN / Pawe? GÓRKA / Marko JERMAN / Gino REA / Pawe? SZKOPEK / Marek SZKOPEK / Bart?omiej WICZY?SKI 23
  28. Team ERC-BMW Motorrad Endurance BMW GER Jan BÜHN / Julien DA COSTA / Kenny FORAY / Mathieu GINES 23
  29. S-PULSE DREAM RACING . IAI Suzuki JPN Thomas BRIDEWELL / Hideyuki OGATA / Bradley RAY 19.5
  30. KYB MORIWAKI RACING Honda JPN Troy HERFOSS / Tomoyoshi KOYAMA / Yuki TAKAHASHI 18
  31. Honda Dream RT SAKURAI HONDA Honda JPN Sodo HAMAHARA / Shinichi ITO / Kosuke SAKUMOTO 16.5
  32. MACO RACING Team Yamaha SVK Louis BULLE / David CHEVALIER / Anthony DOS SANTOS / Marko JERMAN / Grégory LEBLANC / Julian MAYER / Johan NIGON / Tomas SVITOK / Pawe? SZKOPEK 16.5
  33. Honda Asia-Dream Racing with SHOWA Honda JPN Andi Farid IZDIHAR / Teppei NAGOE / Muhammad Zaqhwan ZAIDI 15
  34. Team 18 Sapeurs Pompiers Kawasaki FRA Maxime BONNOT / Dylan BUISSON / Robin CAMUS / Enrique FERRER / Florent TOURNE 12
  35. Team LRP Poland BMW POL Arnaud FRIEDRICH / Bart?omiej LEWANDOWSKI / Bartlomiej MORANSKI / Dominik VINCON 12
  36. JMA MOTOS ACTION BIKE Suzuki FRA Julien BONNET / Billy CORNUT / Nicolas CRONIER / Stéphane EGEA / Maxime GUCCIARDI / Sebastien LAGER / Dylan MILLE / Guillaume MONTESSUIT / Florian PELEGRIN / Kevin ROUSSEAU 8
  37. TEAM FRONTIER Honda JPN Alan TECHER / Nicolas TEROL / Daniel WEBB 7.5
  38. OG MOTORSPORT BY SARAZIN Yamaha FRA Mathieu CHARPIN / Julien DIGUET / Adrien GANFORNINA / Jonathan HUGOT / Stéphane PAGANI 7
  39. Zuff Racing Team Honda SUI Jeff AEBERHARD / Sébastien FRAGA / Adrien PITTET / Kevin TRUEB 6
  40. Honda Suzuka Racing Team Honda JPN Daijiro HIURA / Yudai KAMEI / Jun TADOKORO 6
  41. AM Moto Racing Competition Kawasaki FRA Anthony ALIERN / Guillaume ANTIGA / Marc NEUMANN / Steven NEUMANN / Julien PILOT / Janusch PROKOP / Clément STOLL / Anthony VIOLLAND 5
  42. MOTOTECH EWC TEAM Yamaha BEL Marc BUCHNER / Grégory FASTRÉ / Camille HEDELIN / Bram LAMBRECHTS / Sébastien LE GRELLE / Vincent LONBOIS / Nigel WALRAVEN 4
  43. PITLANE ENDURANCE Yamaha FRA Karl CROIX / Paul DUFOUR / Clément GRANZOTTTO / Quentin LARCHER / Maxim PELLIZOTTI 3
  44. TK SUZUKI BLUE MAX Suzuki JPN Azlan KAMARUZAMAN / Grégory LEBLANC / Takuya TSUDA 3
  45. GSM RACING Suzuki MON Nico BONIFACIO / Ladislav CHMELÍK / Brandon CRETU / Bjorn ESTMENT / Michael FUDALA / Stefano FUGARDI / Vladimir LEONOV / Federico NAPOLI / Christian NAPOLI / Pablo PUSCHMANN / Sebastien SERRA / Andrea TUCCI 2
  46. Team R2CL Suzuki FRA Bobby BOS / Dylan BUISSON / Joshua ELLIOTT / Gwen GIABBANI / Yoshihiro KONNO / Clinton SELLER 1.5
  47. Slider Endurance Yamaha FRA Charles CORTOT / Charles DILLER / Vincent HOUSSIN / Angelo LICCIARDI / Thibaut NAGORSKI 1
  48. Falcon Racing Rennes Motos Yamaha FRA Christophe BRARD / Arnaud DEJEAN / Olivier LOUAULT / Eric PEPIN / Charles ROCHE 1
  49. SET Racing Yamaha SWE Christoffer BERGMAN / Jari TUOVINEN / Ville VALTONEN 

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Essai F900XR : la nouvelle moto Sport GT BMW

En 2020, BMW stoppe la F800GT mais n'abandonne pas pour autant le segment des motos routières sportives de moyenne cylindrée. Le constructeur allemand lance une inédite F900XR inspirée de la S1000XR et déclinée de la F900R... Moto-Net.Com a pu la tester une demi-journée. Compte rendu.
Routière 9 commentaires
Comment regarder les courses MotoGP à la TV en 2020 ?

Pour la deuxième année consécutive, les Grands Prix Moto GP seront diffusés en exclusivité sur Canal+ et sur le player officiel motogp.com. Le Journal moto du Net fait le point sur la grille des programmes et les nouveautés 2020.
MotoGP 2020 20 commentaires
Interview Julien Toniutti : le Tourist Trophy, c'est le MotoGP de la course sur route 

Julien Toniutti est l'une des vedettes du nouveau jeu vidéo de moto TT Isle of Man – Ride on the Edge 2. L'ancien pilote MNC et champion de rallyes routiers nous explique comment il devenu le français le plus rapide au Tourist Trophy et revient sur ses expériences, virtuelles et bien réelles ! Interview vidéo.
Tourist Trophy 2 commentaires
Essai Z H2 : le maxiroadster super gonflé de Kawasaki

Nouvelle patronne chez les roadsters Kawasaki en 2020, la Z H2 compte surtout dominer les maxiroadsters de la concurrence... Moto-Net.Com a pu mettre à l'épreuve son moteur suralimenté, sa partie cycle et son électronique à Las Vegas (Nevada, USA) sur circuit, sur ovale (!) puis sur route. Essai.
Roadster 9 commentaires
Essai V-Strom 1050 XT : Suzuki reconfigure son maxitrail 

Le maxi trail Suzuki, relancé en 2013 et revu en 2017, profite de la norme Euro5 pour évoluer de nouveau en 2020. Moteur, électronique, esthétique et aspects pratiques : Moto-Net.Com a testé les nouveautés de la V-Strom 1050 XT. Essai.
Trail 10 commentaires
Triumph délocalise en Thaïlande et prépare de nouvelles motos avec Bajaj

Seules des séries spéciales haut de gamme sortiront désormais de l'usine Triumph d'Hinckley (Royaume-Uni), qui se recentrera sur le développement de ses futures motos. Comme les futures petites et moyennes cylindrées prévues en partenariat avec le géant indien Bajaj ? Explications.
Vie des entreprises 5 commentaires
Harley-Davidson relance la Softail Standard

La Softail Standard fait son retour en 2020 avec le moteur Milwaukee-Eight 107 de 1746 cc, une selle monoplace et un coloris unique noir. De quoi se prendre de nouveau pour Lorenzo Lamas, l'inoubliable interprète du Rebelle sur le chopper Harley-Davidson ! Présentation.
Motos 3 commentaires
Le prix de la nouvelle Yamaha Tracer 700 est-il bien placé face aux motos concurrentes ?

La nouvelle Tracer 700, relookée et améliorée pour 2020, débarque dans les concessions Yamaha au prix de 8799 euros. Comment se situe ce trail routier polyvalent par rapport à ses concurrentes ? Réponses dans notre guide MNC.
Routière 13 commentaires
Euro5 condamne les Suzuki GSX-R1000 et les Burgman 125, 200 et 650 !

La mythique GSX-R1000, relancée en grandes pompes en 2017 puis améliorée en 2019, va temporairement disparaître des catalogues Suzuki européens à cause d'Euro5. La nouvelle norme sonne aussi le glas des scooters Burgman 125, 200 et 650, référence historique parmi les maxi-scooters !
R&D 6 commentaires

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...