• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
SYSTEMES DE COMMUNICATION
Paris, le 25 juin 2015

Interdiction des oreillettes au guidon : le Tuyaucom menacé...

Interdiction des oreillettes au guidon : le Tuyaucom menacé...

Au 1er juillet, les dispositifs émettant du son à travers une oreillette seront interdits en conduisant. Louable mais mal ficelée, cette décision menace un système français simple et efficace : le Tuyaucom. Le point avec son créateur, Pierre Trotoux.

Imprimer

Dans moins d'une semaine, écouter de la musique, les instructions de son GPS ou les messages de son téléphone via un dispositif en contact direct avec l'oreille (oreillettes intra-auriculaires et casques audio) sera interdit en conduisant une voiture, un camion, une moto, un scooter et même... un vélo (lire MNC du 18 juin : interdiction des oreillettes au guidon, les systèmes intégrés au casque restent tolérés).

Cette nouvelle loi applicable le 1er juillet 2015 prévoit 135 € d'amende et un retrait de 3 points sur le permis en cas d'infraction.

Elle autorise néanmoins l'emploi de systèmes de communication et d'écoute ne nécessitant pas d'être tenus en main ni portés dans l'oreille. Sont concernés par cette tolérance les dispositifs Bluetooth dits "intégrés" dans l'habitacle, mais aussi les systèmes montés sur les coques des casques et dont les oreillettes plates s'installent dans les mousses (lire notamment notre Comparatif MNC : Scala Rider, Parrot et Sena et notre Essai MNC du Scala Rider TG).

Passons sur l'iniquité de cette loi (aucun permis n'étant requis à vélo, la sanction sera très différente entre un simple cycliste et le titulaire du permis voiture, moto, poids-lourds, voire des trois) pour souligner que cette tolérance a été ajoutée dans l'urgence pour répondre aux besoins des motards et scootéristes, totalement oubliés lors de l'annonce de cette mesure n°22 du Plan d'action pour la sécurité routière (lire MNC du 8 avril 2015)...

Un "oubli" d'autant plus maladroit que les moto-écoles mais aussi - et surtout ? - les gendarmes et policiers à moto recourent abondamment aux systèmes Bluetooth pour communiquer. Lors d'une verbalisation par un motard des forces de l'ordre, cela aurait fait un peu désordre...

Mais si cette exception soulage les usagers de deux-roues "connectés" à des systèmes moto Bluetooth - ainsi que leurs fabricants ! -, elle laisse de côté un dispositif de communication dont la simplicité et l'efficacité a pourtant fait ses preuves depuis 20 ans : le Tuyaucom...

L'Intérieur s'emmêle les tuyaux...

Rappelons que le Tuyaucom est un astucieux système permettant de discuter à moto avec son passager par le biais de simples tuyaux... d'où son nom ! A une extrémité se trouve une pièce en plastique à placer dans la mentonnière, qui fait office de "micro", et de l'autre une oreillette que l'on moule pour l'adapter à la forme de son oreille (vignette ci-dessous).

Comme avec un stéthoscope, le son est porté de manière "naturelle" de la bouche vers l'oreille, sans connexion Bluetooth, ni d'émetteur/récepteur électronique et encore moins de piles ! Imaginé en 1994 par Pierre Trotoux, alors ouvrier de presse, le Tuyaucom sera commercialisé deux ans plus tard par ce génial et sympathique "Géo Trouvetou" par le biais d'Astumania, une petite société montée avec son épouse.

Rapidement, le succès dépasse les espérances du couple : les ventes croissent jusqu'à atteindre 15 000 unités par an en 2004/2005 (!) et jusqu'à trois salariés sont employés à temps plein ! Rappelons qu'à l'époque, les systèmes de communication électroniques coûtaient un bras et que leur fonctionnement était pour le moins aléatoire. Sans parler de la qualité d'écoute, souvent déplorable et instable...

Les motards apprécient donc à sa juste valeur le Tuyaucom, non seulement pour son prix modéré (59,30 € actuellement) mais aussi pour sa surprenante efficacité. Hélas, le progrès aidant, la technologie s'est améliorée et les intercom Bluetooth ont progressivement repris le terrain cédé au Tuyaucom. Et aujourd'hui, pourquoi s'encombrer avec des tuyaux alors qu'il est si facile - et tendance - de se connecter à son "i-Galaxy-Nokia-Windows-Phone" ?

Récompensé par le ministre de l'intérieur en 1998, interdit en 2015 !

Résultat : les ventes du Tuyaucom ont décliné petit à petit, atteignant environ "850 unités en 2014", nous indique son créateur. Progressivement, l'activité d'Astumania se réduit jusqu'à atteindre un seuil critique, obligeant à licencier les employés malgré la création d'autres produits bien pensés comme un sandow sécurisé ou un système de fixation de bâches ou de filets, le Clacpack...

Aujourd'hui âgé de 69 ans, Pierre Trotoux poursuit seul son activité sans se verser de salaire, juste pour ne pas laisser tomber "son bébé". Installé à Pont-d'Ouilly (14), en pleine Suisse normande, dans un petit atelier situé chez son fils, il aimerait céder son activité à un repreneur mais sans succès pour l'instant...

Or ses projets se compliquent un peu plus avec l'arrivée de cette nouvelle loi sur les systèmes de communication : le Tuyaucom utilisant un système d'écoute intra-auriculaire, son usage en l'état sera en toute logique interdit dès le 1er juillet !

"C'est à peine croyable : j'ai reçu la médaille du ministre de l'intérieur au concours Lépine en 1998 pour le Tuyaucom, et aujourd'hui ce même ministère signe son arrêt de mort", s'indigne Pierre Trotoux, contacté par Moto-Net.Com.

L'entrepreneur a par conséquent écrit à Bernard Cazeneuve pour demander qu'une dérogation soit accordée à son produit, rappelant notamment son utilité en termes de sécurité (rassurer et conseiller un passager débutant, par exemple), sa simplicité d'utilisation (aucun bouton à manipuler, ni à l'arrêt ni surtout en roulant) et son efficacité.

Une alternative moins efficace pour continuer...

"Le Tuyaucom n'utilise qu'une seule oreillette, donc il "n'isole" pas son utilisateur de la circulation comme peuvent le faire certains autres systèmes. De plus, son excellente qualité d'écoute fait que la conversation ne recouvre pas les bruits autour, contrairement à d'autres dont il faut pousser le volume à fond", décrit son concepteur.

Deux jours après l'envoi de son courrier, Pierre Trotoux a reçu une confirmation de réception l'informant que son dossier était étudié... Mais depuis c'est silence radio, malgré une relance de sa part : "j'aimerais être fixé, le 1er juillet, c'est quasiment demain", s'agace à juste titre cet attachant inventeur...

Interrogé par MNC pour savoir comment il procéderait en cas de réponse négative, Pierre Trotoux répond avec malice "ne pas avoir qu'un seul tour dans mon sac, heureusement ! Si je n'obtiens pas de dérogation, je retirerai du kit l'oreillette à mouler en silicone bi-composant (matériau utilisé notamment par les dentistes, NDLR) et je fabriquerai une sorte d'entonnoir à placer au niveau du lobe de l'oreille".

"Le système continuera de cette manière à être fonctionnel, même si la qualité sonore sera évidemment inférieure. Qui plus est, cela m'obligerait à refaire un moule et ça coûte cher", regrette le fondateur d'Astumania, certainement pas décidé à jeter l'éponge malgré les difficultés !

"Je souhaite continuer, je ne veux pas que mon "bébé" meurt", confie-t-il avec fierté. "D'autant que j'ai récemment reçu des demandes pour un usage très particulier de Tuyaucom, notamment dans des centrales nucléaires ou pour faciliter la conversation entre patient et médecin lors d'un examen via IRM".

Son invention restera-t-elle un "bon tuyau" pour les motards ? Restez connectés : Huggy-Net.Com Moto-Net.Com suit l'affaire de près !

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Quartararo a-t-il enfreint le règlement des essais privés avec une moto non conforme ?

La Fédération internationale de motocyclisme (FIM) auditionnera plusieurs pilotes soupçonnés de ne pas avoir respecté les règles encadrant les séances d'essais privés en amont du Grand Prix d'Espagne prévu le 19 juillet. Fabio Quartararo ferait partie de la liste suite à ses tours de piste au Paul Ricard sur une R1 préparée... Explications.
Pilotes et équipes 3 commentaires
[Vidéo] Road : le film sur Joey "King du TT" Dunlop et les siens

C'est le 2 juillet 2000 que s'est tué Joey Dunlop lors d'une course sur route en Estonie. Moto-Net.Com rend hommage à cette légende du Tourist Trophy via le film Road, documentaire qui relate l'histoire de Joey, son frère Robert et ses neveux William et Michael... Séquence émotion.
Voxan repousse d'un an sa tentative de record du monde en moto électrique

L'ancien constructeur de motos françaises Voxan, réorienté vers la mobilité électrique depuis son rachat par Venturi en 2010, dévoile une version avancée de son prototype Wattman avec lequel Max Biaggi tentera de dépasser les 330 km/h en juillet 2021, un an après l'échéance initiale. Un nouveau retard dans l'épopée Voxan...  Explications.
Nouvelles fonctionnalités pour l'assistant à la conduite Coyote

Les boîtiers et l'application Coyote évoluent à l'approche des chassés-croisés de l'été : signalement des personnels autoroutiers, mise à jour des routes repassées à 90 km/h et nouvelles alertes de virages dangereux. Le leader européen des systèmes connectés d'aide à la conduite déploie également son propre assistant vocal... Explications.
Radars 1 commentaire
BMW lance le premier régulateur de vitesse adaptatif pour motos

Très apprécié des utilisateurs de motos routières, le régulateur de vitesse intègre une nouvelle fonction : il s'adapte désormais à la vitesse du véhicule qui les précède ! Annoncé dès 2018 par KTM, le dispositif ACC développé par Bosch est finalement lancé en premier par BMW.
R&D
Andrea Dovizioso se casse la clavicule pendant une course de motocross...

Andrea Doviziosio s'est fracturé la clavicule gauche lors de la manche d'ouverture d'un championnat régional italien de motocross sur le circuit de Monte Coralli de Faneza. Le pilote officiel Ducati s'est immédiatement fait opérer à Modène, en espérant éviter les complications pour le démarrage de la saison MotoGP... Explications.
Tout-terrain 3 commentaires
L'expérimentation des 80 km/h peut-elle prendre fin ?

Nous sommes le 1er juillet 2020, soit exactement deux ans après le début de "l'expérimentation" du 80 km/h sur les routes. Cette limitation de vitesse - qui a coûté de nombreux points et encore plus d'euros à tous ceux qui ne conduisent pas le nez rivé sur le compteur mais le regard loin devant ! - a-t-elle porté ses fruits en termes de mortalité routière ? Pas sûr...
Radars 1 commentaire

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...