• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
SEPANG - COURSE
Paris, le 4 novembre 2018

Compte rendu et résultats du GP de Malaisie MotoGP 2018 (Marquez vainqueur)

Compte rendu et résultats du GP de Malaisie MotoGP 2018 (Marquez vainqueur)

Marc Marquez remporte à Sepang sa 44ème victoire en MotoGP, portant à 70 son total de succès en Grands Prix moto. Ce neuvième succès de la saison 2018 verrouille l'obtention du titre constructeur pour Honda lors de ce Grand Prix de Malaisie, également marqué par la chute de Rossi en tête de course... Compte rendu et classements.

Imprimer

Valentino Rossi l'a effleurée du gant, cette victoire qui se refuse à lui depuis le GP des Pays-Bas 2017. Parti en trombe au départ du GP de Malaisie, le Docteur s'est donné les moyens de faire mentir ses contempteurs qui annonçaient son déclin dimanche dernier...

"C'est toujours pareil quand je ne gagne pas pendant une longue période", s'est agacé Rossi à propos des critiques émises suite à sa laborieuse 6ème place au GP d'Australie (remporté par son coéquipier Viñales). A 39 ans, l'italien est loin d'avoir dit son dernier mot et entendait le prouver !

Piqué au vif, Rossi s'est donc appliqué à se rappeler au bon souvenir de tous et semblait bien parti pour briser à son tour la spirale de défaites qu'il subit depuis un an et demi. Le n°46 est ainsi longtemps parvenu à maintenir jusqu'à une seconde d'avance sur Marc Marquez, très vite remonté de sa 7ème place sur la grille.

"J'avais un problème avec le pneu avant  et je n'étais pas totalement à l'aise", explique le pilote Honda, qualifié en pole puis rétrogradé de six positions pour avoir gêné Iannone. "Puis la situation s'est améliorée et j'ai pu attaquer davantage pour revenir", révèle le n°93 dont le sauvetage réalisé dans le premier tour a - ironiquement - causé la chute du même Iannone !

Mais Rossi, panneauté du retour de Marquez, s'est soudain pris les pieds dans le tapis à l'entame des quatre derniers tours dans le virage n°1 ! La pression exercée à distance par Marquez, associée à une certaine fébrilité du Docteur, a finalement sonné le glas des espoirs de succès du nonuple champion du monde, 18ème à l'arrivée...

Pas de revanche Rossi-Marquez, mais un beau compliment de Lorenzo

Marc Marquez s'impose avec une large avance sans avoir eu besoin de croiser le fer avec son "vieux copain" Valentino Rossi, privant les 103 000 spectateurs en tribunes d'un duel qui aurait pu se montrer particulièrement palpitant à l'endroit même du "Sepang Clash", ce fameux épisode de 2015 à l'origine du contentieux entre les deux hommes...

Le génie des alpages, naturellement déçu, n'a cependant pas à rougir : même son ancien équipier Jorge Lorenzo se dit impressionné par son rythme et surtout sa constance : "plus de dix tours en seulement un dixième sur la piste la plus longue et la plus chaude du championnat... Et dire que certains disent qu'il commence à accuser son âge suite à sa dernière course", félicite en connaisseur "Jorgeuil", qui assure n'avoir "jamais vu Rossi aussi constant" avant sa chute.

Deuxième à 1,898 sec, Alex Rins offre un nouveau podium à Suzuki après une superbe remontée qui l'a conduit dans l'échappement de Johann Zarco pendant le dernier tour. Le n°42, redoutable finisseur, est parvenu à dépasser le pilote Tech3 dans les ultimes enchaînements, profitant de la meilleure traction de sa GSX-RR. 

Zarco battu sur le fil par Rins

"Je suis très content d'être sur le podium", se réjouit pourtant Johann Zarco qui efface de belle manière sa lourde chute dimanche dernier en Australie. "J'ai fait des erreurs en début de course, puis j'ai rencontré de plus en plus de difficulté pour maintenir l'adhérence et je n'ai pas pu résister au retour de Rins".

Le pilote tricolore peut effectivement bomber le torse : le voilà de retour sur le podium pour la première fois depuis le GP d'Espagne à Jerez en mai. Soit déjà six mois sans savourer le champagne sur la "caisse" MotoGP ! 

Johann Zarco obtient le même résultat que l'an dernier à Sepang, quand il avait terminé à la troisième position derrière Dovizioso et Lorenzo sous la pluie. Le futur pilote KTM réédite cette performance sur le sec, devant la Yamaha officielle de Maverick Viñales pour ne rien gâcher !

L'espagnol a comme trop souvent manqué de consistance en début de course, avant d'attaquer une très belle remontée. "Mack" finit quatrième à 4,667 sec devant Dani Pedrosa et Andrea Dovizioso, victorieux à Sepang les deux éditions précédentes.

Les larmes de Syahrin !

L'auteur de la plus impressionnante remontée de ce Grand Prix de Malaisie 2018 n'est pas Viñales, mais un autre pilote Yamaha : le jeune Hafizh Syahrin, 23ème sur la grille de départ et stupéfiant 10ème à l'arrivée !

Le pilote malaisien de 24 ans redresse magnifiquement une situation mal engagée samedi soir, alors qu'il s'était qualifié à la dernière place de sa course nationale dans des conditions mouillées qui lui sont pourtant habituellement favorables. 

C'est peu dire que le n°55 était déçu de cette médiocre performance, lui qui est justement surnommé "The Fish" ou "Pescao" (le poisson) en raison de son habileté sur le mouillé. Submergé par l'émotion, Syahrin versera même quelques larmes juste avant le départ, pendant tandis que ses nombreux supporters entonnent l'hymne national.

Presque 41 minutes plus tard, après avoir bouclé 20 tours et exactement 110,86 km à bloc sur sa M1 privée, ses yeux sont de nouveau humides... Mais cette fois, c'est la joie et la fierté qui submergent Hafizh Syarhin : le débutant signe sa troisième entrée dans le Top 10, après sa 9ème place en Argentine et sa 10ème place au Japon !

Le point au championnat

Grâce à sa nouvelle victoire, Marc Marquez offre à son employeur son 24ème titre "Constructeur" en catégorie reine : le blason ailé a désormais 54 points d'avance sur Ducati et 92 sur Yamaha. Honda ne pourra par conséquent plus être rejoint puisqu'il ne reste qu'une course à disputer mi-novembre à Valence (Espagne).

Andrea Dovizioso profite de son côté de la chute de Valentino Rossi pour sécuriser la deuxième place du classement pilote, avec 25 longueurs d'avance sur son compatriote. Même si Rossi s'imposait à Valence, "Dovi" conserverait la 2ème à égalité de points avec le n°46 car il a remporté plus de courses (trois à ce jour).

L'enjeu pour l'infortuné pilote Yamaha sera désormais de contrer la menace de son coéquipier Viñales, revenu à seulement deux petits points de Rossi... La lutte pour la troisième place au général promet d'être intéressante à suivre entre les deux officiels Yamaha lors de la finale sur le Ricardo Tormo !

Autre match à suivre de près sur MNC : celui qui ne manquera pas d'opposer Alex Rins et Johann Zarco, actuellement à égalité de points (149) aux 5ème et 6ème places ! Le pilote Suzuki profite de sa 3ème place au Japon et de sa 2ème place en Malaisie pour réaliser un gros coup au championnat.

Alex Rins passe ainsi de la 10ème à la 5ème place du classement, aidé en cela par la chute de Iannone et les forfaits de Crutchlow et Lorenzo en Malaisie. Zarco qui le suit reprend de son côté la tête du classement des pilotes indépendants, avec un point d'avance sur Crutchlow et 5 sur Petrucci, neuvième à Sepang.

Résultats du GP de Malaisie MotoGP 2018

  1. 93 Marc MARQUEZ SPA Repsol Honda Team (Honda) 40'32.372
  2. 42 Alex RINS SPA Team SUZUKI ECSTAR (Suzuki) +1.898
  3. 5 Johann ZARCO FRA Monster Yamaha Tech 3 (Yamaha) +2.474
  4. 25 Maverick VIÑALES SPA Movistar Yamaha MotoGP (Yamaha) +4.667
  5. 26 Dani PEDROSA SPA Repsol Honda Team (Honda) +6.190
  6. 4 Andrea DOVIZIOSO ITA Ducati Team (Ducati) +11.248
  7. 19 Alvaro BAUTISTA SPA Angel Nieto Team (Ducati) +15.611
  8. 43 Jack MILLER AUS Alma Pramac Racing (Ducati) +19.009
  9. 9 Danilo PETRUCCI ITA Alma Pramac Racing (Ducati) +22.921
  10. 55 Hafizh SYAHRIN MAL Monster Yamaha Tech 3 (Yamaha) +26.919
  11. 41 Aleix ESPARGARO SPA Aprilia Racing Team Gresini (Aprilia) +29.503
  12. 21 Franco MORBIDELLI ITA EG 0,0 Marc VDS (Honda) +30.933
  13. 6 Stefan BRADL GER LCR Honda CASTROL (Honda) +35.322
  14. 30 Takaaki NAKAGAMI JPN LCR Honda IDEMITSU (Honda) +37.912
  15. 38 Bradley SMITH GBR Red Bull KTM Factory Racing (KTM) +39.675
  16. 12 Thomas LUTHI SWI EG 0,0 Marc VDS (Honda) +41.820
  17. 10 Xavier SIMEON BEL Reale Avintia Racing (Ducati) +43.978
  18. 46 Valentino ROSSI ITA Movistar Yamaha MotoGP (Yamaha) +58.288
  19. 45 Scott REDDING GBR Aprilia Racing Team Gresini (Aprilia) +1'00.191

Classement provisoire MotoGP 2018

  1. Marc MARQUEZ Honda (SPA) : 321 points
  2. Andrea DOVIZIOSO Ducati (ITA) : 220 points
  3. Valentino ROSSI Yamaha (ITA) : 195 points
  4. Maverick VIÑALES Yamaha (SPA) : 193 points
  5. Alex RINS Suzuki (SPA) : 149 points
  6. Johann ZARCO Yamaha (FRA) : 149 points
  7. Cal CRUTCHLOW Honda (GBR) : 148 points
  8. Danilo PETRUCCI Ducati (ITA) : 144 points
  9. Andrea IANNONE Suzuki (ITA) : 133 points
  10. Jorge LORENZO Ducati (SPA) : 130 points
  11. Dani PEDROSA Honda (SPA) : 106 points
  12. Alvaro BAUTISTA Ducati (SPA) : 105 points
  13. Jack MILLER Ducati (AUS) : 91 points
  14. Franco MORBIDELLI Honda (ITA) : 50 points
  15. Aleix ESPARGARO Aprilia (SPA) : 44 points
  16. Hafizh SYAHRIN Yamaha (MAL) : 40 points
  17. Tito RABAT Ducati (SPA) : 35 points
  18. Pol ESPARGARO KTM (SPA) : 35 points
  19. Bradley SMITH KTM (GBR) : 30 points
  20. Takaaki NAKAGAMI Honda (JPN) : 23 points
  21. Scott REDDING Aprilia (GBR) : 15 points
  22. Karel ABRAHAM Ducati (CZE) : 10 points
  23. Mika KALLIO KTM (FIN) : 6 points
  24. Stefan BRADL Honda (GER) : 3 points
  25. Katsuyuki NAKASUGA Yamaha (JPN) : 2 points
  26. Xavier SIMEON Ducati (BEL) : 1 point
  27. Michele PIRRO Ducati (ITA) : 1 point
  28. Thomas LUTHI Honda (SWI)
  29. Jordi TORRES Ducati (SPA)
  30. Mike JONES Ducati (AUS)
  31. Sylvain GUINTOLI Suzuki (FRA)
  32. Christophe PONSSON Ducati (FRA)

Commentaires

Bestof: 
1
C'était une très belle course Rossi aurait du être récompensé mais Marquez était présent donc il mérite la victoire. Pour en revenir aux yamahas elles ont progressées certes mais elles sont plus en difficultés pour finir. C'est certainement la raison de la chute de Rossi. Si on regarde les temps au tour elles décrochent toutes à partir du 16° alors que la Suzuki par contre en a encore sous le pied. Vinalès avait subit la même chose en Australie mais il avait une avance suffisante pour résister. Dès qu'ils auront réglés ce problème alors ils seront au niveau car questions pilotes, cette course a montré qu'ils en avaient 3 au top.

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Essai vidéo de la nouvelle Triumph Speed Twin 2019

En complément de notre essai complet de la Triumph Speed Twin 2019, la vidéo tournée en direct de notre roulage à Majorque (Espagne).
Roadster 1 commentaire
La nouvelle Ducati Desmosedici GP19 change de look pour un meilleur aérodynamisme

Le team officiel Ducati MotoGP vient de présenter la nouvelle Desmocedici GP19 d'Andrea Dovizioso et Danilo Petrucci, qui conserve ses caractéristiques techniques mais entend conserver son avance sur le plan aérodynamisme. Photos et fiche technique.
Pilotes et équipes 1 commentaire
Marché moto 2018 : Bilan annuel complet (1/12)

Le Journal moto du Net dresse le bilan complet du marché français du motocycle en 2018 : chiffres, graphiques, analyses, meilleures ventes, évolutions du marché, classement des constructeurs, nombre d'immatriculations, 125, grosses cylindrées et gros scooters à 3 roues. Sommaire.
Lorenzo va rater les essais MotoGP de Sepang

C'était prévisible, c'est malheureusement confirmé : souffrant d'une fracture au poignet gauche, le nouveau pilote officiel Honda va devoir rater les prochains essais MotoGP... Un coup dur pour Jorge Lorenzo comme pour le HRC.
Pilotes et équipes 2 commentaires
Prépa moto : la Ducati 803 du préparateur anglais deBolex

Le préparateur britannique deBolex Engineering a transformé une Ducati Scrambler 800 en délicieuse moto de course "à l'ancienne" pour satisfaire un client fortuné. Foi de MNC, le résultat vaut le coup d'oeil ! Présentation.
"Les MotoGP sont plus efficaces quand on les pilote en douceur", explique Joan Mir

Le jeune pilote espagnol Joan Mir, qui découvre le fonctionnement d'une MotoGP, assure que sa décision de passer en catégorie reine du championnat du monde 2019 après seulement un an de Moto2 était la bonne. Explications.
Lightning lance en mars 2019 une moto électrique très prometteuse

Lightning Motorcycles veut poser de nouveaux jalons dans la production de motos électriques avec son nouveau modèle Strike, qui promet des performances élevées à un prix raisonnable. De quoi donner un coup de jus aux LiveWire et autres Zero Motorcycles ? Présentation.
R&D 2 commentaires
Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Soutenez Moto-Net.Com

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pubs intrusives, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

  • En savoir plus...