• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
TEST
Mireval (34), le 19 mars 2022

Essai pneu moto Sport Touring : Dunlop RoadSmart IV

Essai pneu moto Sport Touring : Dunlop RoadSmart IV

Successeur du RoadSmart III réputé pour son extrême endurance et son appréciable constance, le nouveau pneu moto Sport Touring de Dunlop promet d’être aussi costaud, meilleur sur le mouillé, un peu plus agile et stable. MNC teste le RoadSmart IV, disponible en 21 dimensions et deux versions SP et GT. Essai.

Imprimer

RoadSmart IV : les promesses de Dunlop

Les français aiment la moto ! Les lecteurs MNC Premium - qui, on les remercie tous, soutiennent activement leur journal moto préféré, son indépendance et son (im)pertinence ! - savent en effet que le marché du motocycle est au plus haut depuis 15 ans, malgré la pandémie de Covid-19. Ou peut-être un peu grâce à elle ?!

Les français aiment leur moto : ils ont été nombreux en 2021 à offrir à leur chère et tendre... de chères et tendres gommes ? Pas forcément : l’an passé, le segment des pneus Sport Touring (288 765 ventes) était dans la roue des Hypersport (290 908) qui fatiguent plus vite, surtout sur circuit, et sont donc plus fréquemment changés...

Au global, le marché français du pneumatique a davantage été impacté par le coronavirus et les confinements. Surtout le premier très strict, qui a empêché les français de sortir de chez eux huit longues semaines et d’utiliser leur moto alors qu’il faisait si beau et si chaud !

Essai pneu moto Sport Touring : Dunlop RoadSmart IV

Dès la réouverture des magasins et des ateliers, la reprise a été fulgurante. Un peu trop d’ailleurs pour les manufacturiers qui avaient du se résoudre à stopper leurs usines. Or redémarrer les "mixeurs" et les autres machines est encore plus long et laborieux : "notre industrie déteste ce type d’à-coups", témoigne notre interlocuteur.

Après une belle année 2019, les ventes de pneus ont reculé d’environ -6 % sur 2020. Cependant, "cette baisse a finalement été moins dramatique que ce que l’on pouvait craindre", analyse Francis Audefroy, directeur de la division Dunlop Moto France. En 2021, le rebond a été fantastique : environ +13 %, soit 1,45 millions de pneus vendus.

Disposer d’une usine en France (à Montluçon, dans l’Allier) s’est révélé très avantageux pour Dunlop sur le continent européen : "contrairement à certains concurrents qui produisent en Asie, nous n’avons pas été touchés par les problèmes de transports maritimes". MNC devine que les commerciaux auraient aimé décupler les capacités de manufacture auvergnate !

"De même, nos employés ont bénéficié du chômage partiel et ont tous repris leur poste le moment venu", observe le responsable français, "cela n’a pas été le cas dans certaines usines du groupe GoodYear aux États-Unis par exemple, où les ouvriers ne sont pas revenus car ils avaient trouvé un autre boulot entre temps. La relance a été beaucoup plus compliquée là-bas car ils ont du réembaucher et former environ 40 % des effectifs".

Essai pneu moto Sport Touring : Dunlop RoadSmart IV

"Nous avons un avantage concurrentiel avec le fait d’avoir le développement et la production sur le même site à Montluçon", ajoute Maxime Lamour, chef de projet technique. "Pendant cette période (Covid-19, NDLR), nous avons continué à communiquer, et ainsi gagner du temps et conserver la collaboration entre les différentes fonctions".

Malgré tout, les travaux du centre de recherche et développement ont nécessairement pris du retard. Officiellement lancé en juillet 2017 alors que la troisième génération de RoadSmart entamait sa belle - et longue !- carrière, le projet de nouveau pneu Sport Touring a mis plus de quatre ans à aboutir. Mais il est là, paré au lancement !

Le segment du Sport Touring génèrent de gros volumes de ventes chez les revendeurs, on l’a vu. Il est également responsable de gros maux de tête chez les ingénieurs car ces pneus se destinent à beaucoup de styles de motos différents, doivent affronter toutes les conditions climatiques imaginables, et vont rouler sur tous types de routes, ruelles, voies rapides, etc.

Essai pneu moto Sport Touring : Dunlop RoadSmart IV

"Un RoadSmart peut très bien être chaussé sur une sportive qui sert à faire de la route, des promenades dominicales voire de plus grands voyages", nous fait remarquer Francis Audefroy, "ou se retrouver sur un maxitrail qui ne s’aventure pas petits chemins, un roadster dernier-cri, une vieille routière, etc."

Afin de combler ses nombreux prospects, Dunlop a choisi de décliner son RoadSmart 4 en de - très - nombreuses dimensions : 21 en tout, pour 24 références ? Comme sur le RoadSmart 3 en effet, il existe trois doublons de "RS4" sur les tailles les plus populaires.

À l’avant sur le 120/70ZR17 et à l’arrière sur les 180/55ZR17 et 190/55ZR17, Dunlop a prévu deux versions différentes du RoadSmart IV : une version SP optimisée pour les motos légères et SPortives, une version GT conçue pour des machines plus lourdes, de Grand Tourisme.

Essai pneu moto Sport Touring : Dunlop RoadSmart IV

"Notez que les mentions "SP" ou "GT" apparaissent distinctement sur les flancs du RoadSmart IV, ce qui n’était pas le cas sur le RoadSmart III et pouvait porter à confusion chez les clients comme chez les magasiniers", souligne notre hôte. Pour rappel, le RS3 était disponible en "standard" ou en "SP" sur les trois mêmes dimensions 120/70, 180/70 et 190/70 de 17 pouces.

"Le RoadSmart III était très équilibré, reconnu pour sa stabilité, sa maniabilité et son kilométrage", résume Auguste Elichiry, concepteur de pneus. "Nous savions que RoadSmart IV pouvait se baser sur ces performances, en mettant davantage l’accent sur l’adhérence sur sol mouillé, sans compromettre les performances sur le sec".

Pour cela, le nouveau Dunlop incorpore bon nombre de technologies maison : DFF, MT, CTCS, JLB ou SC-JLB, JLT, HiSilica, RPC... Autant d’acronymes barbares que la marque (d’origine anglaise et propriété de l’américain GoodYear) traduit et explicite sur la page de son site officiel français, dédiée au RoadSmart 4.

Essai pneu moto Sport Touring : Dunlop RoadSmart IV

Moto-Net.Com observe qu’une majorité de ces caractéristiques étaient présentes sur le RoadSmart III : on y trouvait déjà les deux mélanges de gomme à l’arrière (un central, un sur chaque épaule), la ceinture continue de fil d’acier ou d’aramide, la silice haute dispersion, la carcasse intégrant un pli ou deux plis de fibre Rayon...

Les plus pointilleux noteront en revanche que le pneu avant 120/70ZR17 du "RS4" est le premier Dunlop de Sport Touring à bénéficier du récent procédé de construction avec ceinture à cordon en aramide unique (SC-JLB). Les autres références reprennent le traditionnel "JLB" à trois brins solidaires. Stabilité et remontée d’informations seraient optimales dans les deux cas, bien sûr.

Essai pneu moto Sport Touring : Dunlop RoadSmart IV

La coupe du RoadSmart a également évolué sur cette quatrième génération. À l’avant, si l’essentiel du pneu conserve exactement la même forme afin de préserver le même caractère en termes de maniabilité, les extrémités sont élargies afin de favoriser la remontée d’informations sur les angles maxi.

À l’arrière, l’ensemble du pneu est rehaussé et les flancs sont complètement repensés, de même que " différentes lignes de plis et tensions (améliorent) les performances et l’usure tout en préservant la maniabilité". De plus, l’empreinte au sol sur l’angle (entre 7 et 30°) devient plus homogène et régulière, limitant ainsi les marques d’usure. Cette empreinte s’agrandit aussi : à 20°, elle passe de 43 cm² sur le "RS3" à 46 sur le "RS4".

Essai pneu moto Sport Touring : Dunlop RoadSmart IV

Développée sur les pneus de compétition "Made in Montluçon", puis transférée sur les pneus Sport du commerce, la bande de roulement sans joint (JLT) arrive pour la première fois sur un RoadSmart. Cette méthode de fabrication doit optimiser le pneumatique en termes de durabilité, de résistance à l’usure, de vibrations sonores...

Dunlop annonce l’introduction d’une toute nouvelle gomme... pardon, d’une "toute nouvelle matrice polymère fonctionnelle", d’un mélange de quatre nouvelles résines qui améliore les performances sur le sec comme sur le mouillé, et d’un nouveau type de silice toujours plus flexible à basses températures pour maximiser le kilométrage et le grip sur le mouillé.

Essai pneu moto Sport Touring : Dunlop RoadSmart IV

Olivier Durand, responsable du développement des matériaux, affirme même que "grâce à une nouvelle résine spécifique, nous avons pu dépasser l’objectif d’adhérence sur sol mouillé fixé par l’équipe". Bravo les nouvelles gommes donc, qui ont permis de redessiner les sculptures du RoadSmart !

Sans réduire le kilométrage maxi du RoadSmart 3 (ses propriétaires devraient faire le même nombre de bornes avec le 4) et sans renoncer à sa constance (primée par un "Motorrad Test Center" indépendant), les savants-pas-fous de Dunlop ont "retaillé" dans le dur afin d’améliorer le drainage de l’eau vers l’extérieur.

Fidèle au dessin original - d’origine et très disruptif ! - du Roadsmart III avant, le RoadSmart IV avant reprend les rainures à sections variables mais évite de les interrompre inutilement. Il augmente aussi les interconnexions entre blocs de gomme pleine pour rigidifier l’ensemble et favoriser une usure uniforme. Enfin, le rapport creux/plein monte de 13,5 % sur le RS3 à 14,2 % sur le RS4 !

Essai pneu moto Sport Touring : Dunlop RoadSmart IV

À l’arrière, le RoadSmart IV reprend les grandes lignes de son prédécesseur... et les tord en une sorte de "monstrueuses et énergétiques" griffes qui augmenterait de +5 % le grip sur l’angle sur le mouillé. Ce gain est également du au bond du rapport creux/plein : de 10,3 % sur le "RS3" à 12,6 % sur le "RS4’ !

Visuellement, le RoadSmart IV ne se confond donc pas avec son prédécesseur, son "premier" concurrent dans la mesure où le RoadSmart III est proposé en seconde ligne, à un tarif désormais plus avantageux ! Quinze ans après son lancement, le RoadSmart II est lui aussi toujours produit, afin de contenter les plus petits budgets.

Essai pneu moto Sport Touring : Dunlop RoadSmart IV

Ce pneu Sport Touring tout nouveau - tout beau, qu’en pensez-vous ? - se distingue aussi nettement des produits des autres marques : "Bridgestone T32, Continental RoadAttack 4, Metzeler Roadtec 01 SE, Michelin Road 6 et Pirelli Angel GT II", n’hésite pas à énumérer pour nous Dunlop.

Afin de nous permettre d’évaluer les performances de son nouveau pneu et pour - tenter de - mesurer les progrès effectués par rapport à son prédécesseur, Dunlop nous a de nouveau convié "chez lui" à Mireval (dans l’Hérault) afin de le rouler sur route et sur circuit, sur le mouillé et entre des cônes... En piste(s) !

.

.

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !